AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'll never found peace in this world [PV Ixion]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Dim 16 Mai - 18:31

Marre… Il en avait marre. Il y avait des jours comme ça, la vie s’acharnait contre vous. Puis des fois c’était votre vie entière où tout le monde semblait être ligué contre vous. C’était le cas d’Ienzo. Et puis, même s’il l’acceptait, il y a des fois, il suffisait que ça déborde et puis tout retomber. Le masque tombait, la colère et la tristesse apparaissait. Tout ce qu’on cachait qui finissait par laisser place à la lumière derrière le rideau qu’on met devant, dévoilé au grand jour. Il suffisait simplement, quand on sentait ces moments là approcher, de savoir s’éloignait quand on n’avait pas envie de laisser les autres voir les choses horribles qu’on pouvait cacher derrière un sourire. Ca n’arrivait pas souvent au petit français. Rarement même, ses nerfs étaient préparés à beaucoup de choses. Mais il avait des limites, comme tout bon humain qui se respecte.Ca avait pourtant été une journée qui commençait de manière tout ce qu’il y avait de plus banale… Qu’avait-il pu faire tourner les choses de cette façon ? Il ne savait pas. Il ne comprenait pas ce qui avait pu déclencher chez lui une réaction aussi violente que soudaine. Il ne l’avait pas vu venir. Vraiment pas. D’habitude il s’énerve, il sent la tension monter, il sentait ses nerfs lâcher petit à petit. Alors qu’au final, il s’était juste effondré comme une marionnette dont on tire les ficelles.

Une journée banale… Il avait passé la nuit à travailler et avait dormi une bonne partie de la matinée. Pas de traces de son colocataire. A croire qu’il n’en avait jamais eu. Oui si ça se trouve il avait juste rêvé ça, un beau jour. Depuis le problème avec son propriétaire c’est limite s’il ne l’avait plus revu. Il était rarement au studio, et la nuit, c’était Ienzo qui n’était pas là, à part de rares exceptions. Mais comme il n’y avait personne, ou du moins rarement, quand il entrait le matin, généralement assez tôt eh bien… Il doutait qu’il passe ses nuits ici, à part s’il partait à trois heures du matin dans le but de… De quoi d’ailleurs ? Il ne sait pas… De l’éviter peut-être. Ouais si ça se trouve… Il ne fréquente pas les prostitué ça doit être ça. Mais pourquoi avoir accepté ce marché alors ? Il avait pensé à ça, un matin alors qu’il entrait et que le sommeil ne voulait pas venir. Ouais il ne voulait pas être avec lui. Dans ce cas ça ne servait à rien qu’il paye cet endroit, Ienzo est assez grand pour se débrouiller tout seul, même si il est venu un mauvais jour… Ou alors il a pitié de lui. Ca devait être ça… Fatigué par sa nuit de travail, c’était la seule idée cohérente qui avait traversé son esprit. Il ne supportait pas la pitié… vraiment pas ça le mettait hors de lui. Ca l’avait énervé… Et rendu un peu triste aussi. Du coup ils ‘était relevé pour se faire un shoot, histoire de réussir à dormir. Puis il était allé s’effondrer dans son canapé, ses pensées s’envolant dans beaucoup de direction avant qu’il ne se laisse attirer dans els bras de Morphée, fidèle au poste quand on en a besoin, avec un peu d’aide.

Et puis réveil… Seul. Les premiers jours ils ‘était dit que ça aurait été sympa de se réveiller avec quelqu’un à coté de soi. Pas forcément pour coucher ensemble, pas parce qu’on dort avec quelqu’un qu’on couche ensemble. Mais une présence c’est toujours agréable et ça lui manquait, très sincèrement. Mais bon il n’allait pas le forcer à rester c’était comme ça. Bon peut-être que ce jour là il avait exagéré les choses, la fatigue sûrement, et beaucoup d’autres choses. N’empêche que, dans son esprit, c’était resté tel quel. Et que la solitude lui pesait. Cette idée de pitié aussi, le pesait. Un peu trop même. Puis bref j’en étais à sa journée comment j’ai atterri ici moi. Ah oui ses états d’âme qui le travaillait. Ouais bon il était fatigué ces derniers temps, c’est vrai. Des clients pas faciles qui plus est. Sûrement l’été qui approchait mais ils étaient… il ne sait pas, différent. Ou alors c’était lui qui supportait moins bien. Possible aussi… ou les deux. Mais bref, passer son après midi en ville tout seul avec ses dessins, assis dans un coin tranquille d’un coin de verdure. Beaucoup de coins dans cette phrase. Puis rentrer le soir pour avoir le temps de se préparer. Et au final c’est là que ça s’était gâté. Un client comme un autre. Il ne le connaissait pas, quelqu’un de ne pas habituer sans doute, ou de nouveau sur l’île. Parce qu’il commençait à connaître pas mal de tête ici quand même. Et puis… Le type l’avait emmené dans un petit hôtel, le genre de truc où on passe une nuit juste pour baiser, assez courant avec les clients peu fortunés. Obéissant comme il ‘était il avait suivi… Il devait être tombé sur quelqu’un qui avait besoin de se défouler il ne sait pas. Ca avait bien commencé pourtant, le type avait l’air d’être sympa. Assez posé, calme. Un blondinet plutôt androgyne et mignon comme tout. Mais il ne faut pas se fier aux apparences.

D’ailleurs il ne sait pas trop ce qui s‘était passé… c’était un peu noir dans sa tête. Il se souvenait juste du début, puis de la fin. Bon il n’a compris qu’après coup que le gentil monsieur l’avait drogué avant d’appeler des copains pour se taper une bonne soirée. Puis bien sûr en partant sans payer, sinon ce n’est pas drôle, mais ce n’était pas vraiment la première chose à laquelle avait pensé Ienzo en reprenant pleinement ses esprits le matin. Non… L’amère impression d’un corps vidé de son énergie, par le sexe, la drogue. Le type s’était barré sans rien laisser derrière à part… Le prostitué qu’il avait ramassé la veille. Et puis… Il avait craqué. Il ne se souvenait presque plus de sa nuit, n’avait aucune envie de se souvenir, la douleur de son corps étant bien suffisante pour deviner sans trop de problème ce qui avait pu se passer. Les jeunes n’ont vraiment aucunes limites de nos jours. Puis il avait pleuré un long moment dans ce foutu hôtel qu’en plus il avait du payer parce que bien sûr on l’avait pas fait. Rester inerte jusqu’à... Il ne sait pas. Il était parti vers le milieu de matinée pour se trainer jusqu’à chez lui. Il avait envie de s’enterrer sous terre… Il avait vomi, la drogue qu’il lui avait filée lui retournant l’estomac. Il devra aller faire un tour chez un médecin aussi… Ou alors non il allait se laisser crever. Juste aller se coucher et se laisser crever misérablement, personne ne dirait rien n’est-ce pas ? Il n’y avait personne de toute façon. Un jour sans… Plus que sans. Enfin il avait réussi à se trainer jusqu’à chez lui… Retrouver ses clés. Heureusement il n’avait pas oublié son sac là-bas il se serait tué sur place. Affreusement pas le moral… Puis rentrer, balancer ses affaires n’importe où en jetant un coup d’œil à l’heure. Treize passé… Il n’avait pas déjeuné et n’avais pas faim. Puis au moment où il allait juste s’étaler dans son canapé… Il se retient parce qu’il y avait quelqu’un dessus. Mon dieu il a failli faire une crise cardiaque même si en fait il a juste stoppé son geste. Non mais il le voit jamais et faut qu’aujourd’hui… Alors qu’il doit avoir une tête horrible mon dieu ça doit être un zombie. Son maquillage de la veille qui a du couler puis… Puis… bref non il ne doit pas être beau à voir. Il va ressortir en fait hein… Il va repartir et on va faire comme s’il ne l’avait pas vu, ça ne marche pas ça ? Non bon… Sourit vaguement en se laissant tomber sur le bord du canapé histoire de ne pas lui tomber entièrement dessus. Il a juste besoin de sa drogue mai sil a pour principe de pas se droguer quand y’a du monde chez lui… Destin de merde franchement. Il va se remettre à pleurer. Non ça le ferait pas c’est vrai. Lui fait un mince sourire en se passant une main dans les cheveux. Non il ne vient pas de pleurer pendant deux heures, pas du tout, il pleut dehors. Quoi y’a un grand soleil ? Ouais bon… bref. Il ne lui dira rien de toute façon n’est-ce pas, hein ? L’espoir fait vivre comme on dit.


« Salut… Bien dormi ? Enfin tu dois être levé depuis longtemps, bonne matinée ? Désolé je rentre tard… Ca fait plaisir de te voir... J’ai pensé à toi ce matin tiens c’est drôle hein ?… Enfin… je vais aller prendre une douche j’en ai bien besoin là je crois… »

Parle d’une petite voix avec des paroles pas forcément cohérentes, on a l’impression qu’il va tomber dans les pommes. Faut juste qu’il se requinque un peu. Une bonne douche bien chaude histoire de… de se remettre els idées ne place. Et de pas avoir de peur de fondre en larme au moindre mot un peu déplacé. Parce que là il a besoin de se refaire son masque bien comme il faut sinon ça ne va pas le faire pour un peu qu’Ixion lui pose des questions. Enfin bref. Se relève en chancelant un peu, allant fouiller dans son étagère pour trouver des fringues avec l’allure d’un zombi. Non mai sil faut voir le bon cotés des choses au moins cette nuit on l’aura pas trop amoché physiquement… Pas plus qu’un client normal en tout cas. Et rien sur le visage. Non ils ont juste baiser comme des porcs et sans aucun doute sans protection mais bref. C’est un prostitué… Ca devrait même plus le toucher ce genre de truc. A part que la drogue qu’ils lui ont filé lui file encore envie de gerber mais ça passera aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ixion Aitô
Sans emploi
avatar

Messages : 819

Feuille de personnage
Âge du Personnage:
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Lun 17 Mai - 8:35

Les jours passaient la vie continuait. Chacun perdu dans son chemin, celui de Ienzo de prostitué et Ixion d'alcoolique. Leur vie en apparence très différente se rejoignaient cependant. Ils étaient dans le fond tous les deux des enfants perdus. Deux enfants qui vivaient ensemble mais ne se croisaient que peu. Pourquoi ? Parce que chacun suivait sa vie sans essayer d'en sortir. Pour sortir du chemin encore fallait il avoir conscience qu'il menait à pertes. Le russe le savait peut être au fond de lui, et qui c'est si ce n'est pas ce qu'il souhaitait ? Il n'était pas suicidaire non juste las juste... rien en fait il n'était rien. IL était une loque et il n'y avait rien de plus pathétique. Sous ses beaux airs de monsieur bien habillé, un gentleman avec des sous il était juste une pauvre merde. Faut pas se fier à l'apparence c'était mauvais. Il était seul, terriblement seul. Il rejetait tout ceux qui essayait de s'approcher de lui au bar dans la rue. Il ne voulait pas de pitié, pas de vautour hypocrite pas...personne. Il y en avait bien un....mais un qu'il se refusait de voir. Ienzo était son colocataire, un gars bien sympa avec des airs adorable mais rien n'irait plus loin. Ce garçon était dans le mauvais chemin, le brun avait assez donné de sa vie comme ça au prostitué il n'allait pas recommencer. La preuve en était que le petit bout de chou rentrait à des heures pas possible. Même si Ixion se couchait très tard en état intense de sobriété ben il se couchait seul... à quoi bon aller dormir dans ce taudis si c'était même pour dormir contre la chaleur d'un corps ? Ça le rendait peut être bien un peu triste mais bon il ne s'était pas fait d'illusion, c'était ça la vie d'un mec qui vendait son corps, bosser la nuit. Ouais aucune illusion il connaissait bien ça. Parfois au détour d'une rue il le voyait partir avec un client tandis que lui rentrait dans un bar. Chacun sa vie après tout, il ne pouvait rien faire pour sauver Ienzo. Puis on en avait besoin des prostitués n'est ce pas ? Après tout n'avait il pas rencontré Ienzo ainsi ? En se le payant pour la nuit même si rien ne s'était passé. Bah...

Parfois il découchait oui, un soir il avait rencontré un bonhomme étrange qu'il n'avait pas repoussé. Il l'avait même suivit jusque chez lui, le truc impensable je vous raconte pas le matin quand en ayant toute sa conscience il s'était réveillé dans ce lit inconnu. Il avait cru mourir d'une crise cardiaque. Non mais l'alcool faisait faire des choses bizarre. Faudrait qu'il arrête vraiment. Le lendemain il avait préféré boire tout seul à son hotel. Puis la routine avait repris. Les bars, réussir à rentrer jusque chez Ienzo...enfin chez eux plus exactement puisqu'il payait une partie du loyer. Se soir il rentrait, il n'y avait personne... qu'il soit là ou à son hotel ça changeait rien. Ah si y a un truc qui changeait, il dormait sur un canapé complètement pourris pas confortable, personne lui amenait son petit déjeuner le matin... non mais faudrait qu'il achète un lit sérieux ou un autre canapé. Son colocataire s'en rendrait même pas compte vu qu'il était jamais là...franchement pour son confort et pouvoir passer de meilleur il va vraiment le faire il sent. Il grogna en se déshabillant, malgré l'alcool qu'il avait dans le sang il plia ses habits sur le coté plus ou moins bien certes mais dans sa tête il l'avait fait et ça suffisait pour que ça conscience reste en paix. Bon le matin il trouverait forcément que ça va pas et replierait bien le tout mais qu'importe là c'était l'heure de dodo. Dodo sur ce truc miteux qui allait lui donner mal au dos. Il pestait tout seul tout en se foutant sous la couette. Finalement malgré ses grognements il s'endormit comme une masse, l'alcool est le meilleur des somnifères, il ne faisait pas de rêve, non limite il ronflait. Le sommeil du juste, dans le coltar total pour pas se réveiller avant un bon moment. Un très bon moment mais vers midi il commence à rêver, pas des trucs très agréable, se sent un peu....pateux, un peu mal au coeur...au crane aussi. Il est ou ? Ah oui sur le truc dur comme du boit. Une ombre passe devant ses yeux, fronce ses yeux et ouvre ses paupillères. Tiens un revenant. C'était l'heure de se lever , plus que l'heure l'après midi est là bientôt.... sauf si on considère que passer midi c'est déjà l'après midi ouais, presque 14h même bon.... l'observe remettant ses idées et son cerveau en place. Pas bonne mine le monsieur dis donc.

« What ? »

Oulah oulah qu'est ce qu'il lui chantait là. Se redresse les cheveux un peu en bataille la tête dans le cul total des petits yeux lui aussi mais à cause du sommeil. Comment ça il a l'air d'être réveillé depuis longtemps. Ienzo a trop bu fin si Ixion est couché c'est qu'il dormait non. S'étire en l'écoutant, ouais ouais lui aussi il pense à lui comme à un absent drôle non ? Non mais bon il va pas être méchant dès le matin. Le regarde se lever chercher ses vêtements. L'observe attentivement. Quel besoin de question. Le russe le regardait avec quelqu'un qui sait. Oui il sait, pour avoir vécu assez longtemps avec des prostitués il sait. Le genre de chose qu'il devine. Il peut être étonnant le petit bourgeois einh ? Mais Ienzo ne sait pas forcément en effet qu'il a vécu avec ses gens là...des gens comme lui. Soupire légèrement en le regardant. C'est triste dans le fond. Pourquoi est il devenu son colocataire ? Est ce le hasard ou bien est il maso ? Hao l'a assez fait souffrir comme ça. Se passe une main dans les cheveux. C'est trop tard maintenant il ne peut pas laisser Ienzo, s'en aller comme ça le laisser vivre sa merde et réccupérer la sienne. C'est plus fort que lui il faut qu'il reste et qu'il l'aide. Il a de la peine pour lui, pas forcément de la pitié mais de la peine comme on en a pour un ami et qu'on aimerait que ça aille bien pour lui. Mais pourquoi a t'il fallu qu'il retombe la dedans. Peste contre lui même et se lève.

« Ienzo tes affaires....non laisse »

Parcoure des yeux la pièce, elles sont par terre il veut pas les ranger ? Non bon ok il est pas en état le brun va le faire, c'est exceptionnel que ça soit clair. Les ramasse les lui range. Aaah son crane va le tuer. IL peut pas se recoucher ? Non son ami d'abord lui après. Revient près de lui dans la salle de bain et l'attrape par le bras avec une douceur infini pour l'attirer doucement vers lui dans ses bras et le serrer tendrement contre lui. C'est la vie on y peut rien si elle est conne parfois, le tout c'est de survivre n'est ce pas ? Des jours avec et des jours sans.... caresse ses cheveux doucement, faut pas se laisser abattre. Ne dit rien pour un instant. Il est là.... oui quoi qu'en pense Ienzo Ixion était là. Il n'allait pas le laisser et si le destin a dit que le russe était ici ce matin ce n'était pas pour rien. Rien n'est jamais pour rien, il ne croit pas au coincidence. L'emmène près du lavabo et prend le gant de toilette, lui sourit tendrement. Il lui fera jamais de mal lui. Faut bien avoir un chez sois pour évacuer toutes ses mauvaises choses et se laisser chouchouter.

« Laisse moi faire.... »

Murmure doucement et passe le gant sur ses joues pour essuyer les traces de maquillage. Il peut pleurer si il veut, monsieur son colocataire ne dira rien. C'est quelqu'un de très gentil ne le sent il pas ? C'est vrai qu'ils se connaissent si peu finalement. Mais très gentil oui... surtout avec les gens adorable qui le méritent. Remouille le gant et hop c'est mieux sans maquillage non ? Il a une petite tête vraiment. L'embrasse au coin des lèvres. Ouais ça lui prend parfois d'être un peu affectueux. Repose le gant ferme le robinet du lavabo et déshabille Ienzo. Il va s'occuper de lui comme il faut , effacer ses vilaine plaie. Observe son corps un instant. Il l'avait jamais vraiment observé nu en fait tiens. Ne dit rien et va allumer l'eau de la douche sans le lacher. Faut laisser faire papa il prend les choses en charge et si il veut que papa punisse les vilains monsieur c'est faisable aussi après tout. Faut pas se laisser faire, les gens qui méritent une leçon doivent la recevoir sinon ils recommenceront avec un autre. Ienzo n'a pas envie que ça recommence avec un autre si ? Ne voit il pas qu'il peut avoir confiance en Ixion ? Il devrait le sentir, ça l'embetera pas du tout et puis ça occupera ses journées il s'ennuit lui u__u. Pousse Ienzo sous la douche et se déshabille . Hésite un instant et garde son boxer quand même, ben ouais et rentre sous la douche . Chaude ouais c'est bien, reprend son ami contre lui. Tout va mieux quand on est comme ça non ? Il laisse pas le petit protester de toute manière c'est comme ça et pas autrement, il est doux mais ferme dans ses gestes. Chut il fait taire le moindre non de sa part. Prend le gel douche pour le laver doucement.

« Je n'ai rien de prévu aujourd'hui , ça te dirait de passer la journée avec moi ? On s'ennuiera à deux comme ça. »

Mais oui comment bien faire passer les choses genre c'est lui qui a besoin de Ienzo et pas l'inverse. Hors de question qu'il aille travailler aujourd'hui de toute façon ni qu'il reste seul à déprimer. Bon évidemment si c'est pour dessiner il le laissera. Remarquez qu'il ne pose aucune question sur sa nuit il est gentil. Bien sur qu'il sait pas en détail ce qui c'est passé c'est pas un télépathe devin ou quoi non plus. Non mais il devine que ça s'est mal passé et ça suffit. es clients cons y en a et y en aura toujours hélas. Pour ça qu'il vaut mieux être accompagné, avoir un gardien. Non Xixi veut pas devenir mac ou quoi...il dit juste que travailler tout seul ben.... c'est plus risqué parfois, les clients ont pas la peur des représailles en sortant de la chambre ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Lun 17 Mai - 20:29

Non il ne sait pas… Il ne sait pas ce qu’Ixion a vécu. Au fond il ne sait rien de lui. Il sait son nom il sait qu’il a tendance à boire pour l’avoir ramassé un soir dans une rue. Il sait qu’il est gentil comme tout avec lui-même s’il en ignore la raison. Ou peut-être pas. Mais il ne sait rien de sa vie avant. Si ça se trouve c’est un psychopathe qui se réfugie chez lui. Si ça se trouve c’est un type à qui il est arrivé plein de chose horrible. Ou alors juste une personne banale. Il ne sait rien de sa vie et peut-être qu’il n’en saura jamais rien après tout. Tel que ça continue, en tout cas c’est bien parti pour. Un jour il repartira et puis Ienzo se rendra compte qu’au final il aura perdu un bon ami. Ouais un bon ami… Un inconnu qu’il considérait comme un bon ami, c’est un peu con, non ? Mais c’est la vie… Ca ne sera pas le premier ami qu’il perd. Faut se dire qu’au moins celui là il ne l’aura pas perdu parce qu’il l’aura tué. Il n’aura pas son sang sur les mains. Oui il ne faut pas regarder ses mains elles sont rouges de sang. Du sang de sa mère et du sang de son ami. Il tourne la tête en le voyant bougé, tendant un bras pour essayer de l’empêcher de ranger mais il n’a même plus la force de bouger sa carcasse.

« Non… Laisse… je le ferais t’inquiète pas… »

Murmure sans trop de convictions alors qu’il le voit ranger quand même et baisse la tête. Il aurait rangé après… Quand sa tête tournerait un peu plus rond. Là il n’a pas le courage… Pas le courage de grand-chose à par s’effondrer dans le lit mais y’a déjà quelqu’un dedans. Faut pas lui laisser passer des choses comme ça il va le refaire tout le temps après, c’est comme un enfant. Non ce n’est pas vrai il ne le refera pas tout le temps, il sait se tenir quand même c’est exceptionnel de le voir dans un état pareil. En fait il aurait mieux fait de ne pas rentrer… Il ne se serait pas montrer dans un état pathétique. Mais il n’avait nulle part ailleurs où aller… Ixion avait son hôtel, lui il avait… Rien. Un studio miteux, un canapé pas confortable, un métier pourri. Alors où aurait-il pu aller ? Au cimetière du coin. Il se serait posé devant un arbre et il se serait effondré en pleurant et en priant pour le salut de son âme. Non il n’est pas croyant… Mais quand one st désespéré et qu’on ne sait plus vers où se tourner, il y a toujours les entités surnaturelles inexistante qu’on peut prier. Ou il aurait prié pour sa mère. Il aurait déliré comme un fou à parler tout seul avec elle, et puis il se serait fait enlever par l’hôpital parce que quelqu’un sera venu se recueillir et aura appelé l’asile. Il aurait fini avec une jolie camisole enfermé dans une pièce, ce qui l’aurait rendu encore plus fou. Triste fin, vraiment. Mais ce n’est pas grave. On ne peut pas comprendre sa douleur. C’est… comme ça. Il est sûr que personne ne le croirait s’il en venait un jour à raconter son histoire en entier. Se laisse serrer sans trop réagir, s’appuyant juste un peu contre lui. Se laisse entrainer sans un mot dans la salle de bain. Non il ne proteste pas… ca va si mal que ça ?

Lui qui trouve toujours à mot pour dire non. Pour refuser qu’on l’aide. Lui qui arrive toujours à trouver une excuse, même si elle doit vite tombée quand la personne est obstinée. Pas un mot de ne franchit les lèvres. Pas un mouvement de résistance. Gentille petite poupée qui se laisse faire, se contentant de le regarder, fermant les yeux quand il lui passe le gant de toilette sur le visage. Même pas la volonté de dire non ça doit être grave. Il est malade peut-être. Ouais ces cons lui ont refilé un truc à tout les coups ça serait sa veine… Après autant d’années. Il suffisait toujours d’une fois où on ne fait pas attention et puis paf, ça vous tombe dessus. Bah… ca serait vrai ça ne changerais rien. Il rangerait ses affaires correctement, il dirait à Ixion qu’il a plus besoin de payer le loyer parce qu’il s’en va et il irait mourir tranquillement quelque part dans un coin tranquille en regardant le ciel. En une nuit ça serait régler… Ca serait douloureux, il le sait, mais ça serait rapide s’il n’avait pas de soin. Il trouverait le repos, enfin. Depuis le temps qu’il l’attendait, ce repos bien mérité. Oh oui il eut mourir. Enfin non il veut dormir. Surtout dormir. Eventuellement ne pas se réveiller mais ça on ne s’en rend pas compte quand on est mort de toute façon. L’aide à se déshabiller quand même, des vagues mouvements. Il ne fait même pas gaffe à Ixion qui garde son boxer. Non ça ne lui réussit pas les nuits comme ça, vraiment. Se serre contre lui et laisse tombé la tête contre le torse de son colocataire faiblement en fermant les yeux. Pas la force de la tenir droit. Ferme les yeux au contact de l’eau, frissonnant légèrement. Aujourd’hui… non il n’a rien de prévu. Comment il pourrait avoir quelque chose de prévu, sérieusement. Pose une main sur son torse comme pour le repousser mais n’en fais rien, restant contre lui, l’eau coulant sur leur corps.


« Pourquoi… Pourquoi t’es aussi gentil avec moi ? »

Pourquoi il s’occupe de lui pourtant… Il ne devrait pas ce n’est pas logique. Il sait qu’il est pathétique mais ce n’est pas une raison. Il lui fait confiance, là n’est pas le problème. Mais il ne devrait pas c’est tout… Relève les yeux pour le regarder un moment sans rien ajouter. Non il a rien entendu, c’était à peine un murmure. Vient glisser un doigt sur sa joue lentement avant de laisser retomber son bras mollement et laisser retomber sa tête contre lui tout aussi mollement. Ses épaules qui s’affaissent, son corps qui se détend. Juste se laisser aller contre lui. Non il ne pleure pas… intérieurement il pleure peut-être mais extérieurement… Il donne juste l’impression d‘être fatigué. Fatigué de beaucoup de choses. Mais il à assez pleurer ce matin avant de revenir pour de nouveau laisser couler ses larmes, même si elles se confondraient facilement avec l’eau de la douche. Mais oui sa question… Il n’a pas oublié. Vient embrasser sa joue légèrement et tente un sourire. Bon ce n’est pas encore ça, mais c’est un début après tout, non ? On oublie ce qu’il vient de dire il délire.

« Oui je veux passer la journée avec toi… Par contre je veux bien rester ici une ou deux heures si tu veux sortir sinon je ne tiendrais pas sur mes jambes je crois… »

Parce qu’il a besoin d’un peu de repos ça ne lui ferait pas de mal. Il aurait bien dormi mais il aurait besoin de sa drogue pour être sûr d’avoir un sommeil reposant mais il ne se droguera jamais devant Ixion. Alors il va se contenter de se reposer avec lui s’il le veut bien puis après ils pourront peut-être aller profiter un peu du soleil. Referme les yeux en respirant un peu plus sereinement. La douche ça fait toujours du bien… Ca lave tellement de choses. Si ça pouvait laver les pêchés… On ne peut pas les voir, mais lui il le voit. Ils recouvrent son corps, sa peau. Ses organes à l’intérieur. Personne ne peut le voir. Et ça ne se lavera jamais. Mais il vit avec… Comme chaque jour qui passe. Attrape un savon histoire de ne pas rester sous la douche trop longtemps parce que ce n’est pas bon non plus. Et puis rouvre la porte de la douche pour sortir en tenant sa main, attrapant une serviette pour les en enrouler tous les deux. Un peu de repos et il ira mieux… Le temps de se refaire.

« Tu veux faire quelque chose de particulier si on reste ensemble cet après midi ? Faudrait qu’on prépare à manger Is tu viens de te lever tu dois avoir faim… »

Oui voila il va aller faire à manger. Ca va l’occuper et le faire penser à autre chose. Comment il a dit qu’il devait se reposer ? Bon il tremble de fatigue, c’est vrai mais ce n’est pas grave il va tenir. Il tient toujours. Il faut qu’il tienne sinon il est mort. Les essuies délicatement avant de… Ah oui il a trouvé d’autres vêtements c’est bien. Tant qu’il ne s’effondre pas ça devrait aller il va tenir. Lui fait un sourire un tout petit peu plus convainquant que tout à l’heure même si dans ce regard ce n’est franchement pas ça. Pas tout à la fois s’il vous plait, sinon il a du mal à suivre.

« Faudrait qu’on arrive à passer un peu plus de temps ensemble… C’est dommage… Enfin… »

Finit sa fin de phrase dans un murmure. Ouais non il dit ça comme ça mais si ça se trouve Ixion lui il ne trouve pas ça dommage. Mais l’avoir comme ça là pour une fois… Il regrette de ne pas pouvoir le voir plus souvent. Ils n’ont pas des vies qui concordent il n’y peut rien. Il travaille… il faut bien qu’il gagne sa vie et il ne peut pas faire autrement. Sourit vaguement en repassant ses vêtements. Non une fois de plus il n’a rien ce n’est pas grave même si, c’est vrai il aimerait bien. Il serait prêt à faire des efforts pour être là un peu plus souvent en plus… Peut-être passer quelques nuits à la maison aussi. Mais bon… il faut voir. Si Ixion a envie aussi… Si la vie ne l’entraine pas de lui-même. Si son chemin ne l’emmène pas dans une impasse plus tôt qu’l ne le pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ixion Aitô
Sans emploi
avatar

Messages : 819

Feuille de personnage
Âge du Personnage:
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Ven 21 Mai - 9:20

Ixion avait eu une longue vie, oui vraiment très longue et Ienzo pourrait lui raconter la sienne. Croire ou pas croire, pour quelle raison inventer une vie en entier ? A moins de vouloir changer d'identité bon, certains ont tendance à exagérer au point que ça déforme leur histoire puis y en a c'est l'inverse au point que leur histoire ont se demande si ils en ont. Enfin une histoire ça reste une histoire c'est à dire qu'elle fait partie du passé et on ne vit pas dans le passé, on s'en souvient on en tire les conséquences ou on l'oublie mais on vit pas dedans ou alors c'est que ça va vraiment pas et faut se faire interner. Tout ça pour dire qu'on vit dans le présent, avec les évènements du présent. Et ici Ienzo avait des évènements bien assez dur pour penser à ceux du passé. Il pouvait pleurer, il pouvait prendre les bras de Ixion, faire ce qu'il voulait tant que ça l'aidait à aller mieux. Le russe n'éprouvait aucun désir, pourtant lui si sensible avoir un corps nu collé contre lui et une main sur son torse.... le moment aurait été mal choisi et puis il ne voyait pas Ienzo ainsi, c'était son colocataire et un ami....pas un amant. Il n'avait jamais été tenté, bon remarque vu le temps qu'ils passaient ensemble dur de trouver des tentations. Il y en avait pas vraiment. Le garde contre lui lavant son dos, on dirait un enfant...ça n'a rien de pathétique. Il a vécu quelque chose de difficile il va pas sautiller de joie quoi. Ou alors ça serait bizarre genre un Shin numéro 2 mon dieu. Le français avait juste besoin de repos pour aller mieux, ça passerait, le temps aide toujours à faire passer les choses il parait.

« Je ne sais pas....c'est interdit d'être gentil avec toi ? T'es mon colocataire après tout, si je ne t'aimais pas un peu je ne resterais pas.... »


Enfin, dur de dire si il aimait bien ou pas Ienzo vu qu'il le connaissait pas plus que ça c'est vrai. Mais le jeune homme avait un côté attachant qu'il ne saurait expliquer. Il y a de ses choses indéfinissable parfois c'est comme l'amour. Pourquoi on aime quelqu'un ou non, pourquoi parfois c'est réciproque parfois non ? Pourquoi on est gay ou hétéro ? Se sont les mystères de la vie, le feeling tout ça. On aime ou on aime pas, le courant passe ou ne passe pas comme on dit. Il n'avait rien à reprocher à Ienzo, c'était pas un colocataire désagréable, en plus c'est lui qui se tappait l'incruste alors bon vallait mieux qu'il aime bien Ienzo. Il le regarda lever les yeux et lui sourit tendrement, oui il avait entendu son murmure. Masse un peu ses épaules en le lavant, juste deux trois petits cercles avec ses doigts, c'est pas un véritable masseur lui il a jamais fait de formation quoi. D'habitude on lui fait les choses et pas l'inverse. Mais s'occuper de quelqu'un n'avait rien de désagréable quand c'était quelqu'un qu'on aime bien dans le fond. Le laisse embrasser sa joue et le tourne prenant le pommeau de douche pour rincer son dos. Faut pas maltraiter quelqu'un de si bien foutu quoi. Joli fesse ma foi...... le retourne de nouveau pour l'avoir en face arrose son torse en souriant et repose le pommeau a sa place pour commencer à laver son torse, il pourra se recoller contre Ixion ensuite, lui met un bout de savon moussant sur le bout du nez en souriant amusé. Oui faut se détendre ça va aller maintenant.

« Je ne songeais pas à sortir maintenant je viens de me lever. Tu vas te reposer aujourd'hui je te chouchoute....mais c'est à charge de revanche. »


Un jour Ienzo s'occupera de Ixion, comme ça sans raison. Il faut pas forcément de raison pour s'occuper de quelqu'un. Puis c'est cool de se faire gater et tout. Il va aimer, faut pas être gêné on fait ce qu'on peut chacun avec ses moyens. Le russe pouvait réellement gater Ienzo et il n'allait pas se priver, il essaierait de ne pas en faire trop promis. Il essaierait juste de lui faire oublier ses mauvaises aventures, de le faire sourire vraiment et tout. Il aime le terme ''on''. Non non Ienzo ne fait rien Ixion le laissera pas faire, il va cuisiner pour deux , le petit à juste le droit de regarder pas de toucher. A part se prostituer Ienzo il fait quoi de sa vie ? Des dessins...pas très social tout ça. Bon il a rien à dire lui même, pas comme si.....comme si sa vie était meilleure, sa meilleure amie c'était la bouteille, son métier boire. Tout tournait autour de ça. Mais si il sociabilisait avec les clients le soir quand il buvait. Il se souvenait peut être pas forcément des gens c'est vrai mais.....ça veut rien, il est pour l'amitié d'un soir c'est moins prise de tête. Pas besoin de se tracasser de l'autre, de faire semblant de s'intéresser à lui. Parce que qu'est ce qu'il s'en foutait de la vie des gens, mais bon....Ienzo , lui c'était plus qu'un soir, lui c'était...son colocataire, c'était spécial. Puis des amis il en avait quelque part dans le Japon, il allait pas les voir parce que.....parce qu'il fait ce qu'il veut il a pas à se justifier mais il envoie un texto parfois pour dire qu'il va bien.

« Je m'occupe de tout ne t'inquiète pas...tu vas te reposer pendant que je prépare à manger. Je vais faire un bon repas tu verras. »

Il a quelques talents de cuisiner caché huhu. Le laisse les essuyer. Oui bon avec son boxer mouillé...enfin. Le retire et en met un propre rapidement, puis t-shirt jean et ranger ses autres vêtements. Revient près de Ienzo lui sourit le soulève et le pose sur le canapé lui mettant la couverture dessus et s'asseyant près de lui. Oui c'est dommage mais bon...il a pas d'ami le petit ? Glisse une main dans ses cheveux, ils sont un peu mouillés. Retire sa main et embrasse sa joue. C'est la vie faut faire avec.... Se soir il l'emmenera à l'opéra et cet après midi ils iront profiter du soleil sur la plage et Ixion prendra sa guitare, c'est bien ça non ? Comme ça il se reposera en l'écoutant.

« Dis moi quand tu prends des jours de congé et on passera du temps ensemble. »

Il suffit de se concerter un peu ça doit pouvoir se faire après tout non ? Enfin il dit ça juste comme ça. Caresse la joue de Ienzo du bout d'un doigt en le regardant profondément. Les prostitués faut prendre soin d'eux, c'était sa vocation faut croire. Ses pauvres êtres qui n'ont souvent pas grand monde autour d'eux et un métier si difficile. Le russe avait un peu le coeur lourd ça rappelait tant de souvenir. Ouais pour un peu à force de pas avoir Ienzo il en avait oublié son métier. Enfin oublié.....il n'y songeait pas trop disons. Mais il était là pour lui oui, il n'allait pas le laisser tout seul. C'était pas un monstre le brun. Il devait pas être maso que physiquement mais aussi psychiquement pour se faire rappeler des souvenirs si douloureux au lieu de laisser Ienzo se démerder...... mais c'était plus fort que lui il n'y pouvait rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Dim 23 Mai - 11:41

Non Ixion n’avait pas le droit d’être gentil avec lui. Personne n’avait le droit d’être gentil avec lui il ne fallait pas c’était mal. Après il se fait plein d’idée et bien sûr quand on se fait des idées on finit toujours déçu, triste, cassé… Horriblement mal. Peut-être que Ienzo, lui, ne voyait pas Ixion qu’en simple colocataire. Il ne savait pas il ne s’était jamais vraiment posé la question. Enfin quelque fois si… Mais il n’avait pas eu de réponse correcte alors il avait fait comme si la question ne s’était jamais posée. Et puis Ixion n’a jamais… Jamais fait un geste de ce genre envers lui alors ça serait déplacé et il n’a pas envie de gâcher le peu d’amitié qui s’était installé entre eux. Il resta contre lui tout le temps que dura leur douche, bien au chaud sous l’eau et dans ses bras. Il se sentait bien… Des bras chaleureux. Les bras d’un ami… il se mordit la lèvre légèrement. Ca faisait toujours du bien des bras quoi qu’il puisse se passer. Et puis sortir de la salle de bain pour se retrouver dans le salon sans répondre à sa question. S’il répond à sa question il va passer pour un gros dépressif qui refuse qu’on s’occupe de lui. C’est faux il n’est pas dépressif… Juste que des fois il est fatigué de lutter pour survivre. Fatigué de lutter pour tout… Se loger, manger, dormir, avoir de l’argent, ses amis… Juste fatigué de cette vie. Il a juste envie d’en finir même si ça parait vraiment dépressif. Il va un peu mal pour ça ce n’est pas pour autant que… ca va mal tout le temps. Enfin ça va mal souvent mais au final y’a énormément de moment où on ne voit pas que ça va mal alors on pense que ça va bien.

« D’accord… un de ces quatre je m’occuperais de toi toute la journée… »

D’ailleurs le marché n’est pas équitable parce que quand on y réfléchit bien il a déjà ramassé Ixion dans les rues à moitié ivre, donc c’est Ixion qui est en train de faire sa revanche, et Ienzo ne devrait plus avoir à faire la sienne. Enfin remarque à part… Pour une fois que c’est lui qui se fait chouchouter et pas l’inverse, ça change. D’habitude il chouchoute ses clients, enfin d’une autre façon bien sûre mais bonne. Il s’en occupait quand même c’était une façon de voir les choses… originale. Et pas forcément bonne également. Enfin Ixion et Ienzo n’avait pas forcément la même notion de chouchouter… Ienzo il restait simple dans ses idées, enfin en même temps il n’a pas forcément les moyens de faire quelque chose qui n’est pas simple. Enfin il verrait ça par lui-même quand Ixion s’occupera de lui. Mais bon rien qu’une journée tranquille à l’appart ça lui irait sincèrement… Il s’en fait tellement peu des journées comme ça. Ou aller faire un tour dans un parc pour se pose quelque part tranquillement… un parc ou quelque chose… Il n’a pas forcément envie de luxe ou quoi que ce soit… Au contraire ça ne ferait que l’enfoncer un peu plus dans sa misère… Il n’est qu’un prostitué il ne veut pas de luxe il veut de la tendresse et des câlins réconfortant. Une âme charitable à qui se confié… Même s’il ne veut pas se confié. Enfin c’est très contradictoire tout ça… Il faudrait que quelqu’un le fréquente assez longtemps pour percer un petit trou dans son cœur qu’il puisse laisser sortir tout…. Tout ce qui n’allait pas. Il ne connaissait pas Ixion et pourtant sa gentillesse le touchait énormément… Un peu trop peut-être… Comment un inconnu pouvait percer tout ça ? Il ne savait pas mais il se sentait faible… La fatigue peut-être.

«Je… t’es sûr que tu veux pas un coup de main ? Ca me dérange pas tu sais… »

Se laisse porter ne passant le bras autour de son cou et ferme les yeux en se recroquevillant contre lui. Ah le trajet de la salle de bain au salon est pas assez long faut qu’il se paye un appart plus grand… Enfin il n’a pas les moyens mais c’est beau de pouvoir rêver. L’espoir fait vivre comme on dit… Quoique des fois il détruit plus qu’il ne fait vivre mais bon c’est la vie, des hauts et des bas. Reste assis en boule sur le canapé en serrant la couverture des petits doigts, repliant ses genoux contre son torse pour y poser sa tête et le suivre du regard, lui souriant légèrement quand il le regardait. Il aime pas regarder les gens faire quelques chose et ne pas donner un coup de main mais être assis ça lui fait du bien il aurait presque les yeux qui se fermaient tout seul. Enfin à chaque fois il se reprend en clignant des yeux et secouant un peu la tête qui tombe toute seule sur ses genoux. Allez Ienzo tu te reposeras après avoir mangé un morceau, t’es bien là aussi sous ta couverture bien au chaud.

« Oui… Enfin l’après midi je ne travaille pas généralement… Mais je pourrais prendre des nuits pour rester dormir ici… C’est trop con quoi… »

Tourne la tête et embrasse son doigt légèrement, attrapant sa main d’une main pour la caresser du pouce légèrement sans rien dire. Finit par attraper son bras et le tire contre pour l’allonger sur le canapé, l’enroulant dans la couverture avec lui et vient se blottit contre lui, enfouissant la tête dans son cou. Il ne faut pas lui en vouloir il a besoin de ça… une présence rassurante. Il fait ça sans arrière pensées vraiment, il n’est pas vraiment en état d’en avoir de toute façon. Soupir légèrement d’aise contre lui et sourit légèrement, passant un bras autour de lui pour serrer son corps contre le sien. Y’a rien de mieux que la chaleur humain n’est-ce pas ? C’est ce qui se dit parfois… Relève la tête pour le regarder, venant replacer une mèche de cheveux derrière son oreille et lui fait un tout petit sourire.

« Je suis désolé de t’embêter avec mes histoire alors qu’on se voit déjà pas très souvent… je me rattraperais promis… »

Murmure tout doucement et vient poser la tête contre son torse en fermant les yeux. Non il n’a pas l’intention de dormir mais… juste rester comme ça il aime bien. C’est reposant, apaisant… Si Ixion a des questions à lui poser il peut en profiter. Enfin pas forcément sur ce qu’il s’est passé pendant la nuit mais d’autres questions… Enfin c’est le joueur qui dit ça, mais Ienzo est dans un moment où parler même des choses pas forcément joyeuses ne le dérange pas… Y’a des moments comme ça où on se sent calme et on sent que parle ça peut faire du bien même si on n’ose pas commencer soi-même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ixion Aitô
Sans emploi
avatar

Messages : 819

Feuille de personnage
Âge du Personnage:
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Jeu 27 Mai - 19:04

Personne n'empêcherait Ixion d'être gentil avec Ienzo. Franchement ton perso raisonne vraiment mal alala. Faut accepter la gentillesse. C'est un mot à double sens, donner et recevoir, c'est comme le plaisir en moins intense peut être. Il avait envie de soigner son colocataire fallait le laisser faire, c'était très égoiste en fait c'est juste que ça l'occupait. Oui bon et aussi parce qu'il l'aimait bien, mais c'est vrai qu'il avait tellement rien à faire que pour une fois qu'il avait une occupation il allait pas réchigner quoi. Il était plus que ravi de s'occuper de lui. Sa poupée son doudou...mon dieu pauvre Inzo il était tombé sur un colocataire fou, ils se voyaient tellement peu que le bout de chou s'en était pas rendu compte mais si il est taré, complètement. Puis franchement quel genre d'idée Ienzo peut se faire einh ? Genre Ixion l'aime bien ? C'est pas des idées ça c'est la réalité. Bon faut pas qu'il se fasse des films sur une éventuelle vie de couple ça c'est sur que ça arrivera pas. Mais Ixion a jamais laissé d'ambiguëté là dessus. La nuit il dort avec ouais mais il le touche jamais, il a jamais de regard de désir ou quoi... Non le sexe y a pas de ça entre eux. Mais un peu d'amitié ou d'affection c'était possible, franchement emménager avec quelqu'un qu'on aime pas même si on le voit peu bah...ça serait dur. Non vraiment si ils se mettaient à passer du temps ensemble ils deviendraient sûrement de bons amis....sait on jamais mais y a pas de raison que là dessus ça marche pas.

« Marché conclu alors... »

Il es sur de pas vouloir de coup de main oui. Bon lui donner ses bras toute la journée ouais pas sur que... il est pas hyper tactile quoi. Enfin il peut l'être mais avec son amant plutôt. Bon il a pas d'amant, il en aura jamais. l est moine ne l'oublions pas. Non pas qu'il n'y pense jamais. Enfin pas spécialement à vrai dire. Il a réussi un peu à oublier Hao les mois passant. Un peu dès fois le fantôme blond ressurgit quand il a bien bu, il a des hallucinations étrange. Il le voit, mais bon...ça arrive de moins en moins souvent, l'alcool finalement rouvre bien des blessures. Il devrait songer à arrêter, oui il le faut mais que fera t'il de ses journées et de ses nuits ? Il est trop angoissé, il veut pas finir par voir un médecin qui lui donnera des antidépresseurs et à la fin il sera un légume apathique qui sourit toute la journée. Charmant tableau. Non franchement ça le tente pas, mais il est preneur si quelqu'un a des idées pour lui. Le regarde sur le lit, il va faire des galettes de riz et puis....ah la recette magique contre les baisses de moral : le chocolat. Des fondants au chocolat mais oui mais oui. Ça va sentir bon. Il a acheté des trucs pour la cuisine Ienzo a jamais remarqué, une casserole en plus, un truc par un truc par là.... y a quelqu'un qui cuisine dans ce studio, ben oui. Si son colocataire restait le soir il pourrait gouter à des repas super. Il cuisine pas trop pour lui mais de temps en temps, quand il se dit que Ienzo va rentrer. Mais la télépathie ça marche pas des masses en fait. Ienzo rentre il est pas là ou à rien fait, Ienzo rentre pas il est là et a fait quelque chose. Fat vraiment qu'ils soient plus synchro à l'avenir. L'écoute en commençant à préparer ses trucs

« Ça serait bien que tu prennes des nuits....Pas seulement pour moi mais pour toi. Pour ta santé, que tu sois en forme et plus vigilant....je dis ça...je sais pas si ça peut éviter les mauvaises nuits.. et puis tu sais j'ai de l'argent en cas de besoin, sans vouloir toucher à ton indépendance tu ne dois pas hésiter d'accord ? Je suis ton colocataire et je suis ravi de l'être et de pouvoir t'aider si besoin. »

L'est revenu près de Ienzo laissant cuir le riz. Le regarde doucement. Et puis ils pourraient apprendre à se connaître l'un et l'autre. le laisse embrasser sa main et la caresser restant quand même un peu....tendu. On sait jamais, il donne pas du réconfort sexuel lui. Enfin il imagine pas du tout le français comme ça mais quand on ne connait pas vraiment quelqu'un après tout. Le regarde faire sans rien dire. Se laisse attirer. Ouais mais....bon...enfin si c'est sans arrière pensée. Reste un peu sur ses gardes regardant la boule de poil...non pardon l'humain qui est contre lui. Bon....il suppose qu'il peut bien faire ça oui. L'enlace d'un bras timidement. Il est si mignon que finalement on ne peut pas s'empêcher de le trouver adorable et de le laisser faire. Comme un petit chiot charmante comparaison il faut l'avouer. Le regarde et puis...tend une main pour caresser ses cheveux humide un peu avant de la retirer et de se redresser. Il a fait un calin il est gentil quoi mais faut qu'il surveille ses plats. Le regarde et glisse un doigt sur sa sa joue secouant un peu la tête. Il savait pas trop quoi dire....y avait pas mal de chose réveillée en lui là.

« Ne sois pas désolé....c'est mauvais de garder ses histoires pour sois...surtout quand elles ne sont pas très bonne. J'ai des oreilles elles servent à écouter si tu as besoin....envie. Ça peut te faire du bien... »


Mais peut être pas il est pas obligé de lui raconter, de lui parler de lui. Se penche et embrasse son front avant de se relever le remettre bien dans la couverture. Couché on a dit. Il peut s'endormir , le russe le réveilera quand ça sera cuit tout bien. Regarde Ienzo dans les yeux d'un air très doux. Il lui fera jamais du mal, il peut pas faire du mal volontairement à quelqu'un c'est pas dans sa nature. Il l'apprécie tellement, ils s'organiseront à l'avenir pour se voir plus souvent. Enfin en même temps il veut pas trop s'attacher et revivre ce qu'il a vécu avec Hao, mais il est pas rendu là et passer du temps avec quelqu'un il n'y a pas de mal à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Jeu 27 Mai - 21:31

Ienzo n’a pas une très bonne mentalité et alors ? C’était l sienne, il avait toujours fonctionné comme ça. Enfin du moins dans ses passes assez basses, c’était toujours sa mentalité… Il se dégrader lui-même tellement souvent que dans ces moments il était persuadé d’être une chose, une chose dont ça ne valait pas la peine qu’on s’occupe. Un jour, quand ça irait mal, il le savait, il finirait par partir. Loin. Loin de la civilisation loin de tout ce qu’il connaissait. Il mènerait une nouvelle vie pendant quelques jours avant de mourir sans douleur, loin de ceux qu’il aimait. Plus on aime quelqu’un plus on souffre de le perdre, plus on a peur de perdre tout ce à quoi on peut tenir. Il vaut mieux n’aimer personne. Rester loin de personne. Il ne faisait qu’appliquer cette façon de vie, rejeter l’amitié, rejeter la douceur. Rejeter qu’on l’approche. Comme ça le jour où il partira les gens ne se souviendront même plus de loin. N’est-ce pas une bonne façon de penser ? Mais ça ira mieux dans quelques heures quand il se sera reposé. Ou le lendemain. Quand il aura dormi. Il retrouvera son sourire, il retrouvera sa bonne humeur, il retrouve son optimisme… Et tout cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir qu’il se dépêchera de mettre derrière lui pour ne plus y penser tellement il devait être pathétique. Ixion était bien gentil de vouloir s’occuper de lui comme ça. Ce n’était pas très drôle quand il était comme ça il le savait et il essayait d’être… un peu moins pathétique ais ce n’était pas facile. Quand on est fatigué, que les mots sortent seul, qu’on a qu’une envie c’est de pleurer encore et encore… On ne peut plus rien retenir. Il l’observa commencer à aller préparer à manger. Depuis quand il a tout ça chez lui ? Il avait remarqué pour un ou deux trucs mais pas tout et ne c’était pas vraiment posé de question en fait… on ne peut pas tout faire et ils se voyaient si peu souvent, oui.

« Je fais toujours attention… Mais je ne sais pas… Je ne sais pas ce qui s’est passé je ne m’en souviens plus… J’étais peut-être un peu fatigué ces derniers jours mais je faisais attention quand même pourtant… Enfin… Je ne reviendrais pas en arrière… T’es adorable tu sais ? Mais je ne peux pas accepter… tu m’aide déjà en payant la moitié du loyer je ne veux pas t’en demander plus… »

Il détourna légèrement les yeux en avouant qu’il ne se souvenait pas de sa soirée. Enfin… juste quelque flashs mais rien de très précis. Ouais ce n’était pas forcément bon signe il le savait. Il faudrait qu’il aille chez le médecin dans les jours à venir… Enfin il verrait bien, si demain il avait une fièvre de quarante degré c’est qu’il avait choppé un truc mauvais et qu’il allait crever dans le mois à venir. Perspective très intéressante il fallait l’avouer. Et puis il le regarda de nouveau à sa… Enfin il ne sait pas trop si c’était une proposition pour son argent mais… Enfin c’était vraiment gentil comme tout ça le touchait énormément. Il avait un colocataire génialissime, vraiment. Mais bon il ne va pas être une gêne encore plus il n’a pas envie de passer pour un poids. Sa gentille maman lui a toujours appris à ne pas trop profiter de la bonté des gens. Enfin lui il n’en profite pas trop c’est vrai il n’en profite presque pas. Puis il se retrouve allongé contre lui à respirer calmement dans ses bras. Oui même pas longtemps ça li suffit… il a juste besoin d’un peu de chaleur humaine, de tendresse Oui, Ixion lui en donne depuis tout à l’heure i sait mais Ienzo n’a vraiment aucune mauvaises pensées derrière la tête. Il aurait eu envie de faire passer ses souffrances dans le sexe, il ne serait pas rentré et se serait trouvé un autre client de préférence violent pour ça… mais pas Ixion. Si un jour ça se fait avec Ixion il veut que… Ca ne soit pas ça… Ca soit… Quelque chose de bien de… Il ne sait pas mais pas ça. Et puis pourquoi il pense à ça, ça ne se produira jamais de toute façon. Il le laissa se détacher en observant le plafond, les bras en croix sur le lit. Magnifique plafond qui tombe en ruine, vraiment. Parler… est-ce qu’il a envie de parler ? Mais de quoi ? Il ne sait pas. Il a… A la fois beaucoup et peu de choses à dire.

« Je ne sais pas de quoi parler… je ne suis pas très doué pour parler de moi je crois. Je… »

Il marqua une légère hésitation sans détacher ses yeux du plafond, suivant une des nombreuses fissures qui le traversait. Il n’imaginait même pas le nombre d’acariens et de bestioles qui devaient se trouver au dessus d’eux, à en faire des cauchemars, vraiment. Il va éviter en penser sinon il va guetter sa nuit à guetter les bruits qui peuvent venir d’au-dessus. Enfin ça n’avait strictement rien à voir avec ce qu’il voulait dire. Il soupira légèrement sans bouger.

« Je fais ça depuis que je suis petit… Enfin petit… J’avais quoi, huit ou neuf an la première fois aussi ignoble que ça puisse être dit comme ça… Ma mère était prostituée elle aussi. Elle avait le sida… j’ai commencé pour essayer de lui payer les médicaments dont elle avait besoin mais bon… Enfin déjà qu’aujourd’hui je gagne une misère à l’époque je te laisse imaginer. Et puis elle est morte, je n’avais même pas onze ans… je suis resté un ou deux ans dans mon village natal avant de partir pour la capitale où j’ai continué… Puis je me suis retrouvé ici aujourd’hui… voila… »

Il restait les yeux fixés sur le plafond en refusant de regarder Ixion, sa voix se faisant de plus en plus faible au fur et à mesure qu’il parlait. Au départ il ne voulait pas dire ça du tout mais bref. Il ne sait même plus ce qu’il voulait dire au début avant qu’il ne se rende compte que ce qu’il était en train de raconter ne coïncidait pas du tout avec ce qu’il avait dans la tête. Vilaine langue, vraiment. Non sérieusement ça craignait ce qu’il venait de dire sérieusement. Se prostitué à huit ans non mais il va passer pour… pour un truc ignoble et Ixion va partir. Finit par fermer les yeux en se mordant la lèvre sans faire attention à lui d’ailleurs. Sur le plafond au-dessus lui, les scènes s’étaient rejouées une à une sous ses yeux, comme à un vieux cinéma. Des cènes douloureuses, pour la plupart. Il prit une légère respiration avant de continuer, cette fois sur ce qu’il voulait dire plutôt, faisant attention à ne pas déraper de nouveau. Même si en fait finalement, les paroles avaient peut-être un autre sens après ce qu’il venait d’avouer sans vraiment s’en rendre compte. Il finit par se retourner pour lui tourner le dos, s’enroulant dans la couverture comme un enfant qui recherche la chaleur protectrice sans pouvoir la trouver.

« Ça fait longtemps que je fais ça et des nuits difficiles j’en aurais pas connu qu’une… Ce soir c’était… une fois parmi d’autre… Mais ça ira mieux demain il ne faut pas s‘en fait. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ixion Aitô
Sans emploi
avatar

Messages : 819

Feuille de personnage
Âge du Personnage:
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Mer 9 Juin - 17:45

Il n'avait peut être pas une bonne mentalité mais il n'en avait pas une mauvaise non plus. Il avait la mentalité d'un garçon gentil...trop gentil c'était peut être ça le défaut, comment voulez vous survivre dans un monde aussi cruel avec une mentalité pareille einh ? Je vous le demande moi. On ne survit pas, c'est strictement impossible, ou du moins si on arrive à survivre... et bien on ne vit pas, c'est bien triste donc mieux vaut en finir maintenant. Je plaisante je vais pas conseiller à Ienzo de se suicider ça serai trop triste, et puis si il arrive à trouver des joies dans la vie alors dans le fond tant mieux. Faut savoir ce contenter du peu qu'on a après tout. Ixion avait trop du coup il se contentait de rien, situation inverse. Il savait pas de quoi se contenter, il pouvait tout avoir que c'était à en vomir... tout avoir sauf l'amour. La seule chose qui ne s'achète pas dans ce bas monde. Peut on alors qualifier cette chose rare de pure ? D'incroyable et de précieux ? Pas forcément pour autant, l'amour peut être une belle chose mais parfois à l'inverse ça peut être une chose terrible qui nous détruit et nous ravage de l'intérieur. L'amour est destructeur , il peut rendre très heureux autant qu'il peut rendre très malheureux. On ne le contrôle pas, on ne le choisit pas, l'amour ça se subit. Bref pour en revenir à Ienzo, qu'importe ce qu'il pense, Ixion voulait s'occuper de lui. Peut être comme un frère, il ne sait pas il en a jamais eu, mais il aime cette petite chose qu'il voit de temps en temps dans leur studio et qui a une bouille terriblement mignonne. Il l'aime pas d'amour c'est vrai, d'amitié peut être, il ne sait pas trop quel lien le pousse à rester dans ce taudis, à s'occuper de ce garçon qui est un prostitué... Il le fait sans se poser de question voilà tout.

« Je ne suis pas si adorable que ça non...et puis tu sais payer la moitié du loyer ça représente rien pour moi, j'ai pas l'impression d'aider réellement en faisant ça... je préfère aider d'une autre manière. L'argent je déteste ça...Je préfère pas penser à ce côté.... tu n'as qu'a te reposer un jour ou deux, je sais que tu as besoin de ton travail mais je suis à tes côtés alors évite de penser à l'argent et profite de ma présence. Je ne sais rien de toi.... d'ailleurs puisque tu es là , je voulais de parler d'un truc....ça te dérangerait qu'on change le canapé ? »

Il est pas très confortable ce canapé c'est vrai quoi ? IL dit on parce que c'est chez eux, enfin chez Ienzo surtout. Le ruse essaie d'améliorer cet endroit au maximum pour qu'il soit vivable, des petites fleurs dans un vase sur la table, repeindre les murs...non repeindre il a pas encore fait mais il y pense sérieusement, un jour Ienzo rentrera qu'il reconnaitra pas l'endroit ou il vit , des meubles changés, un lieu beau et propre... que demander de plus, même dans du petit on peut faire du bien quoi. Il a vécu dans un squatt assez longtemps pour avoir envie...de vivre cette fois dans un truc potable et améliorer. Non il veut pas aller ailleurs, enfin si mais Ienzo acceptera jamais donc bon. Il ne voulait pas que l'argent se mette .. non vraiment penser à cette chose futile et existentielle pour certain... Non ça se mettrait en travers eux. Fallait juste pas y penser, même si ça aidait vraiment le français, il n'en doutait pas, mais ce n'était qu'une aide matérielle qui à lui ne lui coutait rien mais alors rien du tout. Oui l'aide matérielle...lui il préférait lui donner un autre genre d'aide que matérielle, il avait de l'affection pour cet homme qu'il ne connaissait vraiment pas. Étrange non ? Le monde est ainsi, fait de chose que l'on n'explique pas et qui ne sont pas forcément rationnelle. Ienzo devrait porter plainte pour ce qui s'est passé cette nuit sérieusement, se sont des choses qui arrivent plus souvent qu'on ne le pense malheureusement. Faut pas laisser ce genre d'homme recommencer, puis Ixion peut aider pour retrouver ce ou ces enfoirés. Le genre d'aide qu'il peut faire ça l'occuperait, c'est un fan de justice que voulez vous on le changera pas. L'écoute religieusement et prend sa main pour la caresser doucement. Jeune...y a des pédophiles partout faut croire...

« Je ne peux pas dire que je comprends je n'ai pas vécu ta vie.... les choses peuvent changer tu ne crois pas ? Ta mère est morte , tu es ici avec moi...J'aimerais te convaincre que tu peux changer de métier. On peut toujours commencer quelques chose d'autre, à tout âge.... tu me dones l'impression de fatalité, je n'aime pas ce mot... n'aimerais tu pas que ça soit la fin des nuits difficile ? Pouvoir essayer de vivre autre chose, il existe des tas de petits boulots et même si on est payé que le smic on peut s'en sortir...la plupart des gens c'est ce qu'ils font. Ça fait des années que tu vends ton corps, plus de dix ans, tu as assez donné tu ne crois pas ? »


Il n'a jamais su convaincre un prostitué d'arrêter alors bon....mais ça serait mieux pour lui. Vient caresser sa joue une seconde. Le monde est vraiment cruel. Soupire intérieurement et se lève pour aller éteindre le feu sous la casserole. Je sais plus ce qu'il préparait au final, du riz peut être bref.... mettons qu'il met l'eau dans une passoire, récupère le riz, hop une sauce beurre blanc, c'est gras mais hyper bon, une petite tomate pour la santé puis enfourne son gâteau au chocolat, il fait ça vite vous avez vous ? C'est la magie des grands cuisiniers...met le tout dans une assiette, hop deux couverts, et vient près du lit pour tendre ça à Ienzo. Il voulait peut être une soupe ça lui aurait fait du bien...Bah il lui en fera une se soir pour aller se coucher. Goute juste une fourchette histoire de voir si c'est mangeable, un peu trop cuit le riz bon....Il fait ce qu'il peut. Lui sourit tendrement et se met sous la couverture à côté de lui. Il est pas tactile mais un peu de chaleur humaine ça fait du bien. Un bon repas et tout, il est bien là lui.. enfin lui il vit pas des choses aussi difficile que le français alors bon u_u. IL va pas se plaindre, il sait bien que son sort est plus enviable que celui de n'importe qui d'autres pour ça qu'il se plaint pas d'ailleurs, préfère pas penser à lui et ses malheurs inventés parce qu'au fond il a qu'a se bouger le cul pour aller mieux. Puis y a des gens qui eux ont vraiment besoin d'aide vous voyez ? C'est a ceux là qu'il faut penser, pas à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Mer 9 Juin - 21:46

L’argent ne représentait rien pour lui… Il avait de la chance, le Ixion. Pour Ienzo ça représentait… Pas grand-chose de capital c’est vrai, mais un moyen de vivre. Il aurait les moyens de partir vivre en autarcie sur une île, il le ferait… il cultiverait la terre, vivrais au rythme des saisons, sous le soleil, sous la pluie. Il n’idéalise pas l’argent mais il est conscient qu’il en a besoin pour vivre, ne serait-ce qu’un tout petit peu. Il aimerait pouvoir vivre sans, vraiment… mais qu’est-ce qu’il ferait ? Il vivrait dans les rues, sous les ponts, sous la pluie. Il ne pourrait pas manger, il ne pourrait pas boire. Au final ses jours se finiraient bien vite. Peut-être qu’Ixion il devrait mettre fin à ses jours maintenant plutôt que de se débattre sans cesse pour essayer de ne pas couler. Il devrait juste se laisser entrainer vers le fond, se laisser couler jusqu’à ce que l’air quitte définitivement son corps. Les gens ton tendance à profiter des autres… C’est le monde c’est comme ça… il n’était pas fait pour ce monde. IL aurait du naître des années avant… Ou après parce que la vie avant n’était pas tellement mieux quand on y repensait. Les fourbes ont toujours profités des faibles, de ceux qui croyaient en des valeurs justes. Plus tard… Le monde s’empirait. Il ne s’améliorerait sûrement pas… Alors avait-il vraiment bien fait de naître ? Il n’était qu’une erreur… Que sa mère soit tombé enceinte était une erreur, sa naissance aussi. Sa maladie lui prouvait, il n’était pas fait pour vivre et la vie se chargerait elle-même de mettre fin à sa pauvre existence. Il devrait se finir lui-même… Mais il a trop peur de la souffrance pour le faire. Il n’est pas assez désespéré non plus même si parfois l’idée lui traversait la tête il fallait bien l’avouer… Des soirées comment ce soir, où à la place d’avoir un colocataire, il ne trouve que du vide en rentrant… Du vide, encore du vide. Sa vie était composée de vide, d’absence, de remords… C’était triste.

« T’as un cœur bon, vraiment… Et puis c’est peut-être que de l’argent mais tu m’aide beaucoup quand même… Pour moi… Enfin… Même si on se voit pas beaucoup, savoir qu’on n’est pas seul ça fait du bien… Vraiment du bien… Promis je ferais des efforts pour être là plus souvent… tu voudras que je t’accompagne pour le canapé ? Ou alors je te le laisse choisir puis tu me diras, j’en paierais la moitié… »

Même s’il ne rembourser a pas tout de suite, il en paiera quand même un bout sinon il ne va pas accepte et qu’Ixion ne proteste pas c’est comme ça il lui refilera de l’argent en douce dans son porte monnaie s’il refuse. C’est vrai qu’il y a plein de petit changement depuis qu’Ixion est venu vivre avec lui…. Il a remarqué deux trois choses, mais sans vraiment faire attention, mais maintenant qu’il parle de changer le canapé son esprit fait un rapprochement bizarre. C’est vraiment un Ange ce type… Pourquoi reste avec lui sérieusement… Ienzo est si… Si pathétique… Il ne comprend pas comment il fait pour rester là alors que ça doit être horrible à vivre, surtout pour quelqu’un qui a les moyens de se payer une suite à l’hôtel. Non vraiment il ne comprenait pas… Il n’était pas censé être là à réconforter un pauvre enfant de vingt ans qui revient d’une nuit compliquée… Ca n’a aucun sens… Il doit être en train de rêver. Oui c’est ça, il rêve et il va se réveiller… En fait il va reprendre sa vie de zéro en se réveillant, ça va n’être qu’une enfant de quelques mois qui n’aura pas conscience de ce monde horrible, qui n’aura pas vécu ce qu’il a vécu. Il serra sa main doucement alors que ses yeux restés obstinément fixés sur le plafond, la gorge nouée. Il raconte des bêtises il ne faut pas l’écouter. Il écouta Ixion sans un mot, baissant un peu els yeux. La fatalité… oui ce mot lui convenait bien il avait raison. Sa vie n’était que fatalité, s’il savait… Son vague résumé n’était… N’était qu’une faible chose comparée à ce qu’il avait réellement vécu. Pourquoi il racontait ça à la base déjà… il ne se souvient même plus…

« Changer… Mais pour quoi ? Je n’ai pas de diplôme valable ici… Et si horrible soit-il, au moins je suis libre de mes horaires, de faire ce que je veux de mes journées… De ne pas rester enfermé… Même si ça implique une contrepartie, c’est juste des mauvais moments à passer… »

Il le regarda se relever en souriant tristement, se passant une main sur les yeux pour essuyer les larmes qui menaçaient de couler, reniflant légèrement en serrant la couverture contre lui. Il le laissa s’activer dans la cuisine en le suivant du regard, observant ses gestes, le repas fumant qu’il était en train de préparer. Un peu de chaud ne lui ferait pas de mal il avait raison même si l’appétit n’était pas forcément au rendez-vous. Il se redressa légèrement quand Ixion revint sur le lit, le mettant se mettre sous la couverture avec lui alors qu’il calait correctement le bol sur le matelas de sorte à ce qu’il ne tombe pas, venant poser ses mains autour pour se les réchauffer, fermant les yeux une seconde en profitant de cette chaleur, de celle de la couverture, de celle du corps à coté de lui… Même si c’était dur il n’était plus seul… ca lui suffisait comme pensée pour pouvoir tenir le coup. C’était stupide, ça n’enlevait pas la douleur, ni le poids sur ses épaules, mais c’était réconfortant. Il vint se rapprocher un peu du corps d’Ixion, chercher un peu de contact avec cet homme qui essayait de le réconforter. Pas méchamment, comme un enfant qui essaye de rechercher la présence de s amère, ou de tout autre point pouvant lui donner un peu d’affection et de chaleur humaine. Il avala quelque bouchée en silence, se forçant un peu quand même il fallait l’avouer. Pas que ça soit mauvais, au contraire, mais il n’avait vraiment pas beaucoup d’appétit enfin son vis-à-vis n’avait pas mis une grosse quantité alors ça pouvait encore aller.


« Merci d’être là… Vraiment… Je… Je ne voulais pas raconter ça tout à l’heure… Enfin oui et non… je ne veux pas te faire pitié… Ma vie a jamais été joyeuse mais… Je m’en suis toujours sorti… T’es gentil de vouloir m’aider vraiment et ça fait rêver oui… Même si j veux bien accepter ton aide je ne veux pas me reposer sur toi entièrement et juste devenir un poids… ou que tu penses que je profite de toi parce que ce n’est pas vrai du tout… »

Il lui sourit légèrement et posa son bol au trois quart vide sr la table basse près du canapé avant de revenir contre Ixion, venant glisser un doigt sur sa joue tendrement. Ouais ça faisait rêver… vivre autrement, ailleurs, ne plus avoir à subir ça. Même s’il ne le subissait pas vraiment puisque c’était un choix de vie. Mais tout de même… Ca restait un rêve. Il ne savait pas combien de temps il resterait sur cette Terre alors il n’avait pas envie de gâcher ses années enfermé dans un bureau. Certes, on pouvait dire qu’il se gâchait la vie à faire ça mais ce n’était pas son avis à lui. Délicatement il vint déposer un baiser sur la joue d’Ixion en lui souriant avant de se rallonger sagement contre lui sans trop oser se coller contre lui malgré tout. Ouais une présence… il serait là plus souvent… vraiment… c’était trop con de gâcher ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ixion Aitô
Sans emploi
avatar

Messages : 819

Feuille de personnage
Âge du Personnage:
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Ven 11 Juin - 10:48

Le regarde et grimace glissant un doigt le long de son nez. Un coeur bon ? Non mais ça veut dire quoi ça sincèrement ? Rien du tout, il le déclare haut et fort ça veut rien dire. IL a un coeur égoïste, pourri gâté et tout brisé aussi.... un coeur bon, ah non mais laissez le rire. Regarde ensuite un instant ailleurs en se mordant la lèvre. Peut être que son coeur à force de maltraitance voulait juste... essayer de donner ce qu'il n'avait pas eu. S'occuper de quelqu'un. Il y a un proverbe qui dit qu'il faut d'abord savoir s'occuper de sois avant de s'occuper des autres. C'est pas tout à fait vrai, il était alcoolique , on ne pouvait pas dire que le russe savait s'occuper de lui. En revanche s'occuper d'un autre il pouvait parfaitement. Ça lui évitait de broyer du noir, penser un peu à autre chose qu'à sois même. Non vraiment ça faisait du bien. En fait c'était parfait, Ienzo ça lui faisait aussi du bien du fait de pas être seul et Xion ben du bien de s'occuper de lui. Comme ça tout le monde y trouve son compte, champagne ! C'était le mot du jour à placer brefouille. Il insisterait bien pour qu'il ne paye pas le canapé. Soupire en caressant son bras d'un doigt. Ienzo est si mignon franchement, il adore son côté comme ça. C'est trop tout simplement, trop chou voilà.

« Bon...ok pour le canapé. On ira ensemble mais...tu regardes pas le prix ok ? Tu me payeras pas la moitié mais à la hauteur de tes moyens...ça veut dire ce que tu peux ok ? Je trouve ça plus...juste et me contredis pas mon bout de chou. »

Lui fait un large sourire, il attend pas de réponse c'est du marché conclu. C'est normal chacun participe comme on peut, il va pas faire trimer Ienzo juste parce que lui peut se payer le best du best quoi. Non vraiment, il a dit que l'argent chez lui c'était que dalle. Faut pas que le français culpabilise et ait l'impression de profiter, tant qu'ils passent du temps ensemble et tout. Le russe fait ça de bon coeur....revoila le fameux bon coeur j'adore bref. Il essayera de pas le prendre trop cher parce que bon il veut pas gêner son colocataire. Disons un prix raisonnable, quelque chose de pratique, genre canapé qui peut se transformer en lit, bien moelleux et tout. L'embrasse sur la joue en souriant. Y a rien à comprendre parfois, fait un peu froid dans cet apart' faudrait qu'il change les radiateurs sérieux. Lui pique une bouchée de riz avec les baguettes ben oui on est au Japon et lui sourit. Il aime bien parce que ça fait comme si ils étaient dans une bulle...un petit cocon loin du monde. Ouais ici il est pas mal, moins seul que dans sa mega grande suite, même si son colocataire n'est pas toujours là.

« Je veux bien qu'on passe du temps ensemble....Que tu sois là.... tu sais il existe un tas de métier sans qu'on ait besoin de diplôme. Puis ici....c'est un pays ou tu trouveras facilement je pense. Tu serais là le soir avec moi... t'aurais des jours de congé, tu serais pas maltraité. Je n'y vois que des points positif à changer de métier. »

Non mais c'est vrai quoi. Dépose un baiser dans son cou et s'allonge regardant le plafond. Il va décorer le plafond....avec des étoiles ? Ok c'est pour gosse mais c'est super sympa, il en a vu dans un magasin un jour...il s'était dit que s'endormir en regardant des étoiles briller ben... ça serait classe quand même. Après tout on a le droit de garder une part d'enfance, surtout quand on en a pas eu. Il avait vingt ans mais il se sentant comme 30 voir 40 ans...horrible non ? Petit vieux avant l'heure. Bon pas physiquement il en convient mais sinon oui...Il a un corps jeune avec un esprit un peu vieillot. On dit que les bourges sont des conservateurs, dans un sens c'est pas faux. Mais il est pour que la société progresse, ainsi que les droits aux gays... Non il est pas conservateur de tout, seulement des bonnes manières. C'est quelqu'un de très bien notre petit brun faut pas croire, il a plein de bonnes idées qu'il met pas en pratique, vous l'imaginez militer ? Déjà faudrait qu'il soit dans le pays de sa nationalité bref....trop compliqué, il essaie de suivre la politique d'un pays à l'autre vaguement histoire d'être au courant, il voit les gros titre dans les journaux. Il s'en fiche de vivre dans une démocratie ou non tant que la vie y est bonne après tout...

« Ses mauvais moments finiront par te détruire...On est fort un temps mais pas à vie. Ce n'est qu'un simple avis bien sur.. »

Hausse les épaules s'appuyant sur les coudes, allongé mais relevé sur les coudes telle est sa position. Tourne la tête vers lui et sourit, le sourire du russe, bien que rare est toujours emprunt de simplicité. De toute façon les sourires faux il ne connaissait pas, de même qu'il ne connaissait pas les sourires grandioses, alors il faisait des sourires simples, juste étirer un peu les lèvres, sans forcément montrer ses dents bien qu'elles soient très belle, droite et blanche. Il a de la chance il a jamais porté d'appareil dentaire le cher enfant, franchement normal qu'on le jalouse, pas d'acné, pas d'appareil. Mignon garçon qui pouvait aller séduire sans difficulté. Remarque que si il avait eu de l'acné ça l'aurait sauvé de la perversité de ses vieux non ? A chaque avantager son inconvénient comme on dit après tout. De toute façon rendu à vingt ans la période cruelle de l'adolescence est passé en théorie, enfin on ne sait jamais, Ienzo aussi avait une belle peau, si ça n'avait pas toujours été le cas aujourd'hui elle était très belle, mais peut être avait elle toujours été comme ça...sûrement même. Le laisse lui caresser la joue après avoir fini son bol, bah oui il est bien là en chair et en os xD Non non Ienzo ne rêve pas. Se laisse aussi embrasser, se retient de déposer un baiser sur ses lèvres, il a pulsions bizarres parfois, va pas chercher à comprendre. Ça serait très mal vraiment...Finit par se relever pour aller chercher le gâteau au chocolat, ouh c'est chaud, coupe un petit de part bien moelleux et revient contre lui en lui tendant le morceau. Allez ouvre la bouche Ienzo chéri.

« Merci à toi d'être là..... tu peux te confier à moi autant que tu veux tu sais ? J'en ai déjà entendu des vertes et des pas vertes. Peut être que j'ai pitié oui...oui et non...disons que c'est comme ça. On choisit pas forcément la vie qu'on a, je ne suis personne pour juger. Je pense simplement au moment présent, et que je t'aime bien comme colocataire...j'ai envie de t'aider parce que je t'aime bien. N'ai crainte je ne pense pas que tu deviennes un poids. Tu es quelqu'un de bien et de sincère, tu fais tout pour pas gêner, honnête....Non je ne crois pas que tu pourrais profiter de moi. »





[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Ven 11 Juin - 14:07

Faut pas grimacer à ce que dit Ienzo, il le pense vraiment. Quelque soit ses raisons ou quelque soit son passé, tel qu’il se montrait en français, il était généreux… Et pas que matériellement, humainement parlant aussi. Peut importait le passé, l’important c’est ce qu’on était aujourd’hui… Sa mère lui répétait ça quand il était petit. Peut-être qu’elle avait raison… Mais le passé faisait ce qu’on était. Le passé nous construit, fait de nous l’aujourd’hui. Mais on ne peut pas réécrire le passer… Alors que le présent on peut le modifier à sa guise, en fonction des décisions qu’on prend… des choix qu’on fait. Alors peut-être que c’était important… Prendre les bons choix et les bonnes décisions était important. Ienzo ne se trouvait pas important et il accordait une grande importance à son passé. Enfin à certain éléments de son passé parce que d’autre… C’étaient juste des souvenirs comme les autres. Mais des images, des émotions, des scènes… Qu’il gardait en mémoire comme s’il venait de les vivre. Sa mère avait raté son éducation finalement, le français ne suivait pas ses conseils. Enfin il essayait le plus possible… Il pensait souvent à elle et essayer de vivre somme si elle avait toujours été là, avec lui à le soutenir… De là-haut sans doute elle devait veiller sur lui, d’une façon ou d’une autre. Alors même si sa vie n’était pas glorieuse… Il aimerait bien qu’elle soit fière de lui. Des fois il pensait à changer oui… Mais au final il n’avait pas su franchir le pas… il n’avait jamais sauté dans cet inconnu. Sa vie lui convenait… C’est ce qu’il disait mais au fond de lui il n’était pas sûr que ça soit vrai… Elle lui convenait pour certaine choses et ne lui convenait pas pour d’autres. C’était comme ça… Même en changeant de métier il ne serait pas vraiment heureux. Sans doute qu’il ne le serait jamais entièrement… Il avait connu trop de mauvaises choses qui lui pourrissaient la tête pour être réellement bien dans sa peau et dans sa tête. Il devrait se faire interner… quoi qu’il deviendrait fou à être enfermé dans une pièce blanche tout le temps. Réellement fou, cette fois.

« Moi je trouve ça plus juste d’en payer la moitié… »

Lui fait une moue de gamin pas content avant de sourire avec tendresse. Si, il est gentil, vraiment… C’est une perle cet homme il avait eu de la chance de tomber sur lui par hasard. Il verra bien en allant… Pas dis qu’il ne regarde pas les prix, c’est plus fort que lui, il va forcément faire attention, on ne change pas une vie du jour au lendemain comme ça… C’est demander un miracle ça. Enfin il verra bien quand ça se fera de toute façon, ils ont qu’à se prévoir une journée shopping ensemble… Mon dieu non pas du shopping Ienzo va trop complexer en fait, lui qui a même pas assez d’argent pour s’acheter de la vraie nourriture, alors je vous laisse imaginer les meubles et les vêtements. Non en fait ils iraient juste achetés un canapé ça serai déjà amplement suffisant… Il mettrait peut-être du temps à rembourser Ixion, mais fois de français mignon, il le fera. Et puis mange tranquillement avec lui, ouais Ienzo avait du s’habituer aux baguettes, au début ce n’était pas simple il en foutait partout… Maintenant ça allait un peu mieux même si des fois il y avait encore des ratés, genre avec le riz, parce qu’au fond le riz c’est ce qu’il y a de pire… Même si le riz chinois est spécialement fait pour être collant pour que ça marche bien. Enfin voila, quelques grains de riz qui lui échappaient de temps en temps… Il nettoiera après il n’est pas dégueulasse non plus de toute façon faut pas croire, puis là comme le bol est à coté de lui il en fout pas partout.

« Un tas de métier oui… Quand je compare je ne gagne pas beaucoup plus honnêtement… Et je dois attendre la fin du mois pour toucher l’argent c’est aussi ça mon problème… C’est dur des mois sans rien, j’ai déjà donné… »

Bon il à Ixion avec lui en ce moment s’est vrai il pourrait se permettre… Mais ne se permettant il aurait l’impression de profiter de lui. On culpabilise ou on ne culpabilise pas après tout, il a déjà l’impression d’abuser en le faisant payer le loyer alors bon, il ne va pas en rajouter des couches. Il verrait bien… Changer de métier. Il ne sait pas s’il a vraiment envie. Ce n’est pas gratifiant mais… Être serveur ou secrétaire ou… Rien ne le tente en fait. Il n’aime pas forcément ce qu’il fait, mais aucun métier ne le tente… Aujourd’hui il n’a pas de patron, il est libre de ses horaires, de ses actes, de faire ce qu’il veut le jour où il n’a pas envie de travailler. Ce qui ne serait pas possible avec un vrai travail. Libre de prendre des journées quand il veut… Faudrait qu’il fasse un métier qui le passionne mais lui, à part le dessin… Il n’a pas de réelles passions. Et il se voit très mal travailler dans l’art… De une parce qu’il faut venir d’un bon milieu la plupart du temps… De deux… De deux parce que ça prend du temps d’être connu et que c’est le temps qui lui manque. Et puis il n’aime pas exposé ce qu’il fait. C’est comme ça… Il n’a jamais voulu faire un métier artistique… dans ses rêves peut-être. Les rêves sont-ils le reflet de nos espoirs ? Il a réussi à se persuader que non. Quand il mourra, peut-être quelqu’un trouvera ses œuvres… Peut-être qu’elles seront connus. Peut-être qu’on lui volera pour récolter sa gloire. Ou peut-être qu’elles finiraient e poussière, ce qui était e plus probable, vu qu’il n’avait pas de talent. Ouais… Ouais c’est ce qui arrivera quand il ne serait plus là. Il resta silencieux un long moment à ça phrase. Ca le détruira… Peut-être ou peut-être pas. Il baissa soudainement les yeux, perdant son sourire. Faut pas parler d’avenir avec lui… C’est toujours un sujet délicat.

« Ca n’aura pas le temps de me détruire, crois-moi… »

Il murmura à peine sa phrase. Non… Quelque chose d’autre viendrait à bout de lui avant qu’il n’ait épuisé ses forces. Reste les yeux baissés un long moment, allongé sur le lit à fixer les draps, plongé dans ses pensées. Ce qui tombe bien vu qu’Ixion va chercher son dessert à ce moment là, laissant le français seul avec ses réflexions lugubres dont il ne fut tiré que part son retour en sentant le matelas bougé de nouveau, retrouvant par réflexe un mince sourire en réponse au sien. Il était mignon quand il souriait… Il n’avait jamais remarqué. Il a trouvé un nouveau but, faire sourire Ixion. Il va se fixer ça comme objectif. C’est tellement con ce genre de remarque et de défis personnel qu’on se lance qu’il en oublie presque cette instant de malaise quelques secondes plus tôt. Vient croquer un bout du gâteau en souriant un peu plus. Pas mauvais… Pas mauvais du tout, vraiment. Il revint se blottir contre lui doucement, hochant la tête pour lui-même. Être là… Il n’était pas là très souvent mais bon… Il ne comprend pas pourquoi il lui dit merci en fait.

« Je… ne sais pas quoi te répondre… Je ne sais même pas pourquoi tu me remercie j’ai strictement rien fait pour mériter des remerciements… Ca me fait plaisir ce que tu me dis même si je ne suis pas sûr d’avoir réellement toutes ces qualités. Je t’aime bien aussi tu sais ? Alors je ferais tout pour que ça se passe bien… Ma vie n’est pas joyeuse à raconter… Peut-être… si j’ai envie de parler un jour… peut-être que je viendrai te voir… Mais je crois qu’on est tous pareille on n’aime pas parler de soi, hein ? Mais c’est réciproque… Si un jour pour une raison quelconque t’as besoin de… parler… de tout ou de n’importe quoi… je serais là, ok ? »

Il lui sourit un peu plus, revenant déposé un baiser au coin de ses lèvres. Oui c’est réciproque… Ca ne dérangeait pas Ienzo d’écouter il était même plus doué pour écouter que pour parler, comme beaucoup de monde. Le regarde un moment en venant caresser sa joue et puis vient poser la tête contre son épaule, se blottissant contre lui en l’enlaçant d’un bras doucement. Il ne veut pas le gêner, mais parfois il a besoin de contact… Il est tactile à ses heures il y peut rien mai sil n’y a aucune arrière pensée. Juste un peu de chaleur humaine… C’est ce qu’il y a de mieux pour le moral.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ixion Aitô
Sans emploi
avatar

Messages : 819

Feuille de personnage
Âge du Personnage:
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Mar 22 Juin - 22:25

« Ouaip mais on a de ce qui est juste différente et j'ai dit qu'il n'y avait pas de discussion possible c'est trop tard. »

Pose un doigt sur ses lèvres, oui mais non on fait pas de vilaine moue de gamin, papa a dit et on a pas le droit de le contredire. Bien évidemment car c'est interdit de contredire les parents, ils sont la raison n'est ce pas ? Jamais tord, toujours juste. Bon ok Ixion était pas papa et encore moins celui de Ienzo mais il en prenait le caractère juste parce que ça l'arrange d'avoir toujours raison et puis voilà. Regarde Ienzo tout aussi tendrement, non les airs sévère ça lui va pas si bien que ça enfin de compte, mais il cèdera pas, il sait être ferme quand il le faut. Il cachera le prix na xD non mais y a surement moyen de trouver un truc confortable sans que ça soit le plus cher possible, il ne veut vraiment pas complexer son colocataire, la vie injuste lui qui a tant d'argent sans avoir rien fait pour le gagner....ou le mériter, fin si mais non. Pas autant c'était juste...énorme quoi. Trop pour un seul homme, y a de quoi devenir fou quand on est pas habitué. D'ailleurs l'homme il épargne, il a plein d'intérêt et il continue comme ça d'accumuler du fric comme si il en avait pas assez... intéressant non ? Les gens riches ont l'habitudes de ses sommes virtuels alors que quelqu'un qui gagne au loto...plus dur, il fera n'importe quoi de son fric, le dilapidera, perdra ses amis, s'en fera d'autre puis les perdra quand il aura plus un ous et se retrouvera seul comme un con avec une dépression a la face, qui a dit que l'argent rendait heureux ?

« Qu'est ce tu me chantes là...Le premier mois c'est dur ok. Mais après si tu gères bien ton salaire ça va.... et puis t'es pas seul ? Je suis là moi, t'as un logement et tout...et je t'aiderais si tu as des difficultés le premier mois, tu me rembourseras après ça me gène pas..... »


Franchement il cherche des excuses pour pas changer de métier. Il a pas envie de passer ses soirées et nuits avec Ixion c'est ça ? Ouais normal...passer la soirée avec un alcoolique c'est moins joyeux qu'entre les jambes d'un inconnu. Enfin bon ça n'avait pas d'importance, c'est pas comme si le français avait une quelconque importance à ses yeux, einh , c'était personne, juste un type chez qui il squattait. C'est une habitude chez lui de squatter chez des prostitués à croire que....non veut pas que l'histoire se répète. Secoue légèrement la tête. Brrr mauvaise pensée, très mauvaise même. Oui ça tombe bien qu'il se lève pour aller chercher le dessert à ce moment là, penser à autre chose qu'a ses coincidence. Le petit était mignon mais il devait pas éprouver le moindre attachement, lui aussi il a déjà donné et recommencer l'effraie plus que son envie. Peut être qu'il ferait bien de ne pas rester éternellement dans ce loyer. Il en partira un jour, chercher autre chose, puis comme ça ils resteront juste amis et se donneront des rendez vous pour papoter autour d'un verre. Ça sera une relation beaucoup plus saine comme ça. Il est temps qu'il se bouge le cul avant qu'il ne soit trop tard. Pas le temps de le détruire...Bah ça fait dix ans normal qu'il soit déjà détruit et c'est surement à cause de ça. Il a tout entendu faut pas croire, pique une bouché de chocolat en le regardant. Demander pourquoi serait indiscret alors il ne dit rien...peut être une prochaine fois. Il peut pas savoir toute une vie en une heure sinon après y aurait plus rien à dire alala. Bah oui faut être logique. Quoi que...ça le fait réfléchir les paroles de Ienzo.

« Tu as le sida toi aussi ? De par ta mère... je veux dire... excuse moi c'est indiscret. »

Il paraît...enfin y a des femmes elles ont le sida, et elles ont un enfant forcément le pauvre gamin est condamné dès sa naissance la maladie se développe peut être pas, mais un jour forcément non ? C'est un peu terrible comme destinée. Si il était une femme il avorterait. Il mettrait jamais au enfant au monde condamné d'avance. Enfin bon prostituée, peut être qu'elle l'ignorait ? C'est effrayant de voir les conditions dans lesquels les gens peuvent vivre, surement une toxico aussi pour attraper le sida. Il savait pas grand chose de cette maladie en fait, la preuve il se protégeait jamais haha. Bref aucune importance puisqu'il devenait moine, le voilà purifié de ses péchés. IL est propre maintenant, tout blanc comme un Ange. Sauf son foie peut être qui reste à surveiller à cause de l'alcool, mais son cul aussi ferme qu'un puceau et umh bref... passons passons. Petit raclement de gorge gêné, il aurait pas du... attrape un oreiller et le serre contre son torse doucement en le regardant avec un petit sourire désolé. Quelle vie horrible, il en aurait pitié....vraiment. Ressens pas souvent de pitié mais là...

« Tu sais...Ne rien faire parfois c'est mieux que...bien des actions. Tu ne fais rien de mal ou de mauvais... et même si on se voit pas souvent ben j'apprécie que tu cherches pas à me manipuler ou bien à profiter de moi. Je me sens bien ici et pas avec un vautour tu vois ? Ou autres je ne sais pas... j'aime ce personnage là qui est en face de moi tout simplement.

Oui c'est vrai personne n'aime parler de sois, mais vider son sac un bon coup ça fait du bien. Je retiens ce que tu me dis ..sait on jamais. »


Même si Xixi y parle jamais de lui non x) enfin si ça peut arriver, c'est vrai qu'on ne sait jamais. Le jour ou l'aura besoin de vider son sac. Regarde ses lèvres approcher. Einh tic tac..il fait quoi là. Léger battement de coeur, lèvres qui se déposent seulement au coin des siennes. Ah.... reste un peu étourdi sans réaction le laissant faire. Wahou euh...ça devient grave là, pour un peu il aurait tourné la tête frustré de pas avoir eu...ce contact directement sur les siennes. Le serre malgré tout contre lui peut être un peu tendu. Il a des mains douces en tout cas. Ça devient troublant tout ça, et dire qu'ils viennent de dire vouloir passer plus de temps ensemble, ça promet...

« Repose toi maintenant ça te fera du bien, on sortira se balader après.... je reste là. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Mer 14 Juil - 14:42

Hey c’est Ixion qui a décrété qu’il n’y avait pas de discussion possible, Ienzo n’était pas d’accord avec lui… Enfin bon, il se contenta d’un sourire qui signifiait qu’il lui cédait pour cette fois, il n’avait ni l’envie ni la motivation pour se battre sur un point aussi ridicule que celui-ci. Ienzo il veut bien gagner au loto. Bon il ne joue jamais alors ça serait un peu compliqué finalement ou Alors il faudrait que quelqu’un joue pour lui. Bon il ne saurait pas quoi faire de son argent… Il s’achèterait quoi avec de l’argent ? Un petit deux pièces sympa, pas très cher, puis garderait de quoi le payer entre l’argent gagner et ce qu’il gagne avec son métier parce que ça ne le ferait pas arrêter. Ou peut-être que si… Il ne sait pas vraiment pourquoi il continue en fait. Et puis il redistribuerait l’argent dont il n’a pas besoin, à des amis, ou dans des œuvres de charité… L’argent ne lui servirait à rien, à part à se rendre malheureux. D’un coté il s’en fichait, de l’autre réussir à avoir un peu d’argent pour vivre un jour de plus, c’était comme un but… le seul qu’il pouvait encore avoir aujourd’hui. Et que fais un homme quand il n’a plus de but dans la vie ? C’était déprimant au possible… non Ienzo ne voulait pas d’argent et c’est peut-être pour ça qu’il refusait tout ce que voulait lui offrir le brun finalement. Parce qu’il sait qu’il a tort mais que le jour ou ce dernier repartira, parce qu’il finira forcément par repartir, tout le monde part toujours, il ne fera que replonger plus durement. Il n’a pas envie de vivre mieux un temps pour revivre ce cauchemar plus tard… Alors que vivre toujours dans le même cauchemar, on finit par s’y habituer et on ne voit plus les mauvais coté de la situation vu qu’on est obligé de positiver pour s’en sortir. Ca c’est intelligent, il préférait rester malheureux mais oui tout à fait. Bon il n’était pas réellement malheureux… Ou juste un peu, sur les bords, mais ça n’avait pas de rapport avec son travail. Il le regarda un long moment, réfléchissant à sa proposition. Oui, non… il a envie et pas envie à la fois c’est très déstabilisant et on peut lire le doute dans son regard, l’envie d’accepter mais comme quelque chose qui retient, cette boule dans la gorge dont on ne sait pas trop ce que c’est.

« Je ne sais pas… tu as sans doute raison… j’ai l’impression de profiter de toi… »

Il baissa les yeux légèrement. Et on tourne en rond… Ils en avaient déjà parlé il n’y a pas plus tard que quelques minutes, mais on ne change pas quelqu’un comme ça après tout. Profiter… un peu comme une obsession, ne dépendre de personne. Quoi que ce n’était pas vraiment ça son problème. Ienzo avait une relation avec le bien et le mal qui était assez poussé, ayant toujours peur de faire mal, qu’on le rejette pour ça… Au final, c’était juste une énorme peur de la solitude qui le poussait à toujours se remettre en question et sui, finalement, faisait s’en aller les autres parce qu’ils en avaient marre de le voir douter, tout le temps. Comme une boucle infernale alors que chaque abandon le renfermait un peu plus sur lui-même et dans cette boucle sans fin. La question d’Ixion le sortit néanmoins de ses pensées, l’observant quelques secondes avant de laisser un mince sourire sur ses lèvres. Le Sida… Ca serait tellement plus simple finalement si c’était ça. Beaucoup, beaucoup plus simple et il saurait exactement à quoi s’attendre alors que là dans sa situation… ce n’était que du flou, du vague, de l’inconnu. Autant pour lui que pour les médecins, mais il ne pouvait pas leur reprocher. La nature avait voulu qu’il soit unique en son genre… Et elle avait plutôt bien réussie son coup.

« Aussi… T’es malade toi ? Excuse-moi c’est à mon tour de poser des questions indiscrètes. Mais non je ne l’ai pas… ma mère l’a eu après ma naissance, va savoir pourquoi chez elle ça a été fulgurant… »

Il baissa les yeux, se taisant l’espace de quelques secondes avant de reprendre de sa voix toujours calme, quoi qu’un peu plus basse, un peu plus posée peut-être.

« Je suis bien malade, mais d’autre chose… Mais ne t’en fais ce n’est pas transmissible, c’est génétique je crois bien… »

Il allait passer pour un fou avec ça mais ce n’est pas grave. C’était vaste les maladies génétique, très vaste… Mais il n’avait pas forcément envie de s’aventurer sur le sujet plus que ça, apportant un élément de réponse qui, peut-être, pouvait apporter plusieurs autres questions. Il espérait juste que le jeune homme en face de lui ait assez de tact pour ne pas les poser tout de suite et les garderait pour plus tard, ce n’était pas forcément un sujet très… Facile à aborder pour le petit français que de parler de la fin de sa vie qui arriverait finalement peut-être bien vite. Il vint donc se nicher dans les bras réconfortant du brun. Qu’il le repousse s’il trouve ça trop gênant, le petit français peut comprendre après tout, il a besoin de câlin, mais quand on n’aime pas en faire eh bien… On n’aime pas c’est tout il ne peut pas lui reprocher. Il ne peut pas reprocher grand-chose à grand monde en fait. Il l’écouta en fermant les yeux, ses cheveux dissimulant à moitié son visage aux traits tirés par la fatigue. Sourit légèrement derrière la masse châtain des mèches, resserrant un peu le bras qui enlaçait son colocataire comme pour rechercher un peu plus sa chaleur. Mais si voila il profite de lui et il profite de sa chaleur c’est mal, vraiment mal Ienzo tu devrais être puni.

« Merci de ne pas disparaître… T’es un Ange vraiment. »

Sourit légèrement, il qu’il ne lui retourne par ses remerciement il ne les mérite pas. Garde les yeux fermés, sa respiration se faisant plus lente et régulière sans pour autant qu’il ne plonge complètement dans le sommeil, restant à moitié entre deux états, à moitié conscient de la réalité qui l’entourait et à moitié dans cet autre monde de sommeil aux formes et aux couleurs psychédélique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ixion Aitô
Sans emploi
avatar

Messages : 819

Feuille de personnage
Âge du Personnage:
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   Mar 2 Nov - 23:07

Ienzo a une mauvaise vision de la justice. Ils sont deux l'un a de l'argent, l'autre n'en a pas. Ils vivent ensemble, le riche laisse le pauvre payer la moitié. Pourtant lui ça lui coute rien et pour le pauvre c'est énorme, forcément il en tire en avantage. Non c'est comme pour les impôts, plus on a d'argent plus on paye une grande part. On divise pas en moitié dans ces cas là. Donc il dira à Ienzo très certainement de ne payer que le quart et il le laissera oh grand dieu sûrement pas payer la moitié du canapé. D'autant plus qu'il compte acheter un bon canapé quoi. En revanche si il payait le canapé tout seul, là oui on pourrait éventuellement dire que Ienzo profite de lui. Tout est une question de point de vue, ajuster les déséquilibres. Déjà il l'oblige pas à déménager c'est pas mal. Ixion il se ramène comme ça chez lui dans un truc tout petit, il squatt le seul lit disponible qui est le canapé. En fait c'est lui qui profite de Ienzo alors qu'avec ses sous il pourrait rester à l'hôtel, se payer un truc plus grand, plutôt que d'encombrer la maison d'un pauvre pour une somme dérisoire. Mais bon il n'a pas trop mauvaise conscience ça va. Il n'est pas comme Ienzo, se comporter en égoiste ça lui va tout à fait. Parce que monsieur est content d'être là, de pas être seul et qu'importe si ça s'appelle profiter d'une présence. Parfois faut penser à sois, et puis il pense un peu a son colocataire aussi quand même. Il essaye de tout faire pour qu'il soit bien, comme s'occuper de lui quand ça va pas.

« Alors profitons l'un de l'autre... comme ça on est quitte. »

Oui une conversation qui tourne en rond parce qu'ils ne se comprennent pas. Peut être qu'ils finiront malgré tout par arriver à un accord. Mais peut être pas et le débat restera sans fin. Enfin à un moment ou un autre faudra bien clore la discussion, et elle reprendra un autre jour, ou pas. Lui pince le nez en souriant amusé. Ça manquait de luminosité aussi son appartement, il va lui acheter une belle lampe en cadeau de noël. Bah oui noël c'est dans deux mois, ça l'occasion pour qu'il offre plein de truc au choupinou, et Ienzo il ne pourra pas refuser parce que ça ne se fait pas de refuser des cadeaux. C'est très malpoli de refuser le cadeau de quelqu'un, en plus ça peut blesser la personne. Quand on offre un cadeau c'est qu'on a envie de faire plaisir, ça vient droit du coeur si si. Faut pas regarder le prix du cadeau mais l'intention. Il espère que son colocataire sera pas tout le temps avec un client qu'ils puissent le fêter tous les deux ne serait ce que quelques heures, surtout qu'être seul le soir de noël ben c'est un peu triste, encore pire le soir du nouvel ans. Il me semble qu'au Japon ils font l'inverse de nous, noël fête avec les copains, nouvel an en famille. J'avais lu ça quelques part bref aucune importance pour l'instant on est qu'en novembre xD voir avant je ne sais plus quand à commencer le topic. Il se rendit compte soudain qu'il s'était mal exprimé et eut un léger sourire, bien que en fait la situation et la conversation ne prêtait pas à sourire aussi il ne le garda pas longtemps se contentant d'écouter Ienzo avec sérieux.

« Je ne suis pas malade désolé de t'induire en erreur... et ce n'est pas indiscret puisque c'est moi qui ai commencé le premier. »

Bah tant que ce n'est pas transmissible c'est rassurant. Non parce que vivre auprès de quelqu'un qui a une maladie contagieuse ou bref...et ne pas le savoir c'est quand même gênant. La moindre des choses c'est de le dire dans ce cas là. Et il lui en voudrait de ne pas l'avoir fait. Mais si Ienzo a quelque chose...de génétique qui regarde que lui oui... il comprend qu'il ne veuille pas en parler. Il vint chercher sa main, sous la couette si il faut pour la prendre et la serrer doucement. Inutile de reparler de pitié, c'est juste de la compassion. Et il restera là oui, avec son petit malade. Vraiment il devrait changer de métier, mais il sait qu'il n'arrivera pas à le convaincre, il n'a jamais réussi à convaincre personne la dessus, pas même son copain..enfin son ex copain. Pourtant ça changerait tellement de chose. Il pourrait se rapprocher de Ienzo, peut être que...ils auraient une histoire ensemble et que ça serait formidable. Enfin se sont des choses qui n'arriveront pas alors inutile de fantasmer dessus. C'est dommage mais c'est ainsi. Il restera à veiller sur lui alors, c'est quelque chose qu'il sait faire. La seule chose... il a pas grand chose d'autre à faire de sa vie non plus, ça le rendrait triste et déprimé..quelques larmes mais...il essaye de ne pas penser au vide total qu'est sa vie, l'alcool ça aide à ne penser à rien, à se sentir joyeux puis triste avec un tas de souvenir. Il n'est pas très gai mais devant Ienzo, il essaie oui d'être normal, ni triste no joyeux, juste simplement lui sans état d'âme.

« De rien.. »

Reste près de lui à le regarder s'endormir. Le regarde un long moment avant de finir par se détacher doucement pour aller faire la vaisselle en essayant de faire le moins de bruit possible, se prendre un ou deux verres d'alcool aussi entre temps en attendant son réveil, revenir près de lui s'asseoir et veiller sur son sommeil, surveiller qu'il ne fasse pas de cauchemar oui. Et si il se réveille assez tôt ils iront se balader avant la tombée de la nuit, mais peut être que Ienzo dormira toute la journée, repartira sur les trottoirs à cette foutue tombée de la nuit justement et .. Ixion ne profitera de rien du tout mais tant pis, et le lendemain il ira acheter le canapé avec Ienzo...peut être. Au moins comme ça il a toute la place sur le canapé pour dormir c'est pratique. Faut voir le côté positif de la chose, l'un qui dort la nuit, l'autre qui dort le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'll never found peace in this world [PV Ixion]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'll never found peace in this world [PV Ixion]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: La ville :: Quartier des Habitations :: Appartements et Studios-
Sauter vers: