AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vague à l'âme [PV Nobu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Vague à l'âme [PV Nobu]   Jeu 4 Juin - 20:40

La fin de semaine approchait. Semaine longue et périlleuse pour le jeune homme dont les cours s'étaient enchaînés à un rythme non pas excessivement rapide mais tout de même assez soutenu Après tout c’était presque bientôt la fin de l’année, c’était assez normal, les examens qui approchaient, tout ça tout ça… Il n’était pas vraiment concentré sur ses études cela dit, enfin plus ou moins… Il était arrivé il n’y a pas si longtemps que ça, quelques une ou deux semaines à peine, il ne pensait pas vraiment réussir son année de toute façon, pas assez de connaissance, encore un peu de mal avec la langue… C’est ça d’être un étranger, même s’il était au pays depuis déjà deux ans. Pas vraiment la motivation non plus… Il ne sait pas trop ce qu’il eut, l’école lui plait bien, c’était une direction à suivre, il ne savait pas quoi faire de son futur alors bon… Il avait encore le temps d’y réfléchir. Enfin, il n'allait pas s'en plaindre. D'une, cela lui faisait un certain challenge à relever, ce qui n'était pas pour lui déplaire et qui pimentait un peu ses objectifs à petite dose, deux pauvres années de japonais pour apprendre tous ces kanjis et tout… pas facile, et de deux... Ben... S'il commençait à se plaindre alors que les premières semaines n'étaient pas encore terminées, il se demandait bien s'il serait capable de tenir tout le rythme du reste de l'année. Et puis non, il ne fallait pas exagérer non plus, leur quantité de travail était tout à fait raisonnable, et ces problèmes venaient sans doute de sa propre organisation et de ses difficultés à trouver une organisation utile et efficace. Mais bon, il était persuadé que ce genre de choses se réglerait dans les jours, voir les semaines à suivre. Et puis, ce n'était pas comme s'il restait les bras croisés dans son coin en attendant que ça s'arrange tout seul en, et il essayait d'y réfléchir dès qu'il avait un peu de temps libre la tête à ce genre de choses. Mais toute chose vient à point qui sait attendre, et chaque problème à son temps, et du temps, il en avait encore devant lui.

Aujourd'hui, il s'était accordé un moment de repos. N'ayant pas cours de la fin d'après-midi, il s'était à la base, dit qu'il mettrait cette journée à profit pour retourner faire un tour à la bibliothèque, histoire de lire tous ses livres en retards ou simplement de travailler quelques matières sur lesquels il avait du mal. Malencontreusement, arrivé devant les portes, il s'était rendu compte qu’il n’avait pas vraiment l'esprit à aller se plonger la tête dans les bouquins poussiéreux et passer l’après midi à se ruiner les yeux et avait préféré faire demi-tour plutôt que de s'assurer un mal de tête à assommer une cloche. Il avait donc fait demi-tour jusqu'à sa chambre, attrapé sa guitare rangé précautionneusement dans son placard, et s'était un peu baladé dans les couloirs de l'établissement avant de trouver un endroit où se poser. En temps normal, il se serait sûrement trouvé un recoin de cours à l’extérieur avec un peu d'air pur pour jouer tranquillement à la lumière du soleil printanier mais la température plus que fraîche qu'affichait le thermomètre malgré la période avancé de l’année l'en avait légèrement dissuadé. Son choix s'était donc naturellement positionné sur le foyer, qui était d'ailleurs presque quasiment désert à cette heure-ci, tous les autres étudiant encore en cours ou alors... Autre part. Satisfait, il s'était installé dans un de ses fauteuils confortables qu'offrait ce genre de lieu et avait déballé tout son attirail - sa guitare, en fait - et avait commencé à jouer quelques accords pour s'échauffer les doigts. Quelques personnes curieuses encore présente dans la pièce ou attirés par les vagues morceaux sans forme lui servant d’amuse-bouche s’approchèrent quelques peu pour l’observer un instant avant de repartir alors que Joshua leur offrait quelques sourires amusés et un peu timide, il n’aimait pas vraiment jouer devant les gens quand il n’était pas sûr de ce qu’il allait faire mais bon il n’y avait vraiment que peu de personnes alors ça pouvait aller… Une personne entama une conversation avec lui pour lui demander comment il avait appris à jouer, mais s’en détourna finalement bien vite en voyant son peu d’enthousiasme à répondre à ses questions, laissant le jeune homme aux cheveux méchés de rouge seul avec sa musique.

Puis, finalement, quand la plupart des étudiants avaient finalement disparus du foyer quelques dizaines de minutes plus tard et qu’il eut fini de s’amuser à retrouver ses accords et certains bout de morceaux de son enfance – lorsqu’il était encore à l’église et que ses rares bon copains l’aidait à essayer de trouver des airs intéressants et exploitables, il s’était remis à essayer de composer un peu, jouant et rejouant quelques notes pour les imprimer en une mélodie tantôt douce et mélancolique tantôt un peu plus rythmée, s’interrompant assez régulièrement pour reprendre au début et noter sur ses partitions vierges qu’il avait emmené avec lui les morceaux de compos qu’il trouvait intéressant. Il n’avait vraiment pas pensé s’y remettre un jour, ou du moins, pas dans l’immédiat, il ne se séparait jamais de sa guitare mais cela faisait bien longtemps qu’elle prenait la poussière dans sa protection, mais là il se sentait l’envie de s’y remettre sérieusement, ne serait-ce que pou se détendre entre les cours ou le soir, vu qu’il n’avait pas encore de colocataire il pouvait jouer jusqu’à pas d’heure, c’était vraiment sympa. Il espère que s’il en a un, un jour cela ne le dérangera pas qu’il s’entraîne le soir… Et puis autant en profiter puisque vu son emploi du temps, il n’allait pas pouvoir renouveler l’expérience tous les jours. Un peu contrariant, tout de même, du moins, à son goût bien sur. Il n’était pas ici pour s’amuser vingt quatre heures sur vingt quatre mais quand même… Il avait besoin de s’entraîner régulièrement. Enfin là, vu comme il était lancé, il pouvait y passer des heures, assis dans son fauteuil à noircir des pages et des pages de notes ou de ratures diverses. D’ailleurs il n’avait même pas fait attention au temps qui était passé depuis qu’il se trouvait là, le tic-tac de l’horloge lui servant plus de métronome que de réels repaires pour se poser une quelconque limite d’heure avant de retourner vaquer à son activité de petit lycéen.

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Nobu Nakamura
Elève de seconde année
avatar

Messages : 69

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Ven 5 Juin - 14:47

Le voyage de la France au Japon pour No fut assez long, il s’était endormi dans l’avion mais son sommeil était agité. Il voyait une ombre brandire un poignard en hurlant. Cette maudite belle mère avait bien réussi son coup, mais il ne prêterait pas attention à ses histoires. Cette histoire était forcément fausse, c’était une affabulation totale pour le faire souffrir. D’une part il allait retrouver sa terre natale et rien ne pouvait lui arriver de mieux dans sa vie et d’autre part il quittait cette famille que désormais il ne considérait plus comme la sienne...tant d’année vécu dans le mensonge, son visage s’assombrit à cette pensée et il regarda par le hublot les nuages l’air pensif.
Lorsque l’avion se posa et qu’il descendit, il regarda d’un air curieux cette terre nouvelle qui était la sienne, ses gens comme lui japonais…enfin il était parmi les siens. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il regarda et écoutait ce qui se passait autour de lui, jusqu'à ce qu’il entendit une voix l’interpeller.

« Mister Nakamura ? »

Il se retourna aussitôt pour voir un homme fort distingué en costard cravate qui le regardait d’un air bienveillant. Il répondit par l’affirmative à la question de l’homme légèrement intrigué sur qui pouvait bien être cette personne. L’homme lui parla en anglais pour se présenter, il était chargé par son père de l’emmener au pensionnat Hotru. Aussitôt No le regarda d’un air légèrement méprisant, son père prenait même la peine de lui envoyer un ami…Il essaya de lui répondre un japonais, après tout il était temps qu’il s’y mette. L’homme le regarda quelque peu surpris avant de lui faire compliment sur son parler. C’était bien peu mais No n’était pas inquiet, cette langue lui parlait si on peut dire les choses comme ça et d’ici un mois il n’avait aucun doute qu’il serait trilingue Il suivit l’homme vers sa voiture remettant son casque sur les oreilles, il écouta des musiques de Yann Tiersen durant tout le voyage tout en regardant le paysage. Il était de meilleure humeur qu’a son départ et impatient de voir sa nouvelle école.

A cause du décalage horaire, il était arrivé tôt le matin vers l’aube et c’est vers les coups de 10 heures qu’il arriva à sa nouvelle école pourtant il ne ressentait pas le moindre signe de fatigue. Il était plutôt excité à vrai dire. Une fois son chauffeur parti, il regarda longuement la grille de l’école puis muni d’une simple valise il pénétra dans ce nouveau lieu, sa future vie allait se dérouler ici désormais. Lui le sois disant délinquant et violeur grâce à cette réputation se retrouvait là. Et il en était heureux, il ferait presque des bonds de joie si il le pouvait. Il se posait même pas la question comme quoi que ses futurs camarade pourrait être eux de vrai délinquant en revanche ou alors de véritable beauté qui le séduiraient...ummh alléchante perspective.

No observa le parc qu’il ne pouvait que trouver magnifique comme tout ce qu’il voyait jusqu’à présent remarquer. Evidemment le secrétariat n’était pas ouvert, il posa ses bagages et décida d’en profiter pour faire un tour dehors en attendant. Il se dirigea donc d’un pas nonchalant vers les jardins. Il y avait de grandes allées, avec beaucoup de fleurs. Le parc déclinait toutes les nuances du rose et du violet ainsi que quelque note de bleu pale. Il y avait des portillons recouverts de rosiers fripant et de glycine fleuris qui donnait une belle couleur lila. Oui il y avait là une douceur de vivre et une tendresse c’était assez poétique, la printemps était là. Le soleil commençait déjà à réchauffe l’atmosphère alors qu’il montait dans le ciel, c’était le début d’une belle journée qui commençait et pour No un signe qu’ici il se plairait. Il se prit à admirer des cerisiers en fleur, perdu dans sa rêverie un sourire béat au lèvre.

Mais bon allez...il retourna au secrétariat. Ah si il était ouvert finalement. On lui indiqua sa classe, le reglement, sa chambre... Tiens il ne serait pas seul ? C'est que... c'était la première fois qu'il allait dormir avec..avec un homme dans la même pièce. Calme Nobu on a dit que tu devais t'assagir, marre des rateaux et des faux espoir. Bref il avait aussi un plan de la chambre...chambre qu'il trouva assez rapidement. Il rangea ses affaires dans le placard de libre. Il avait l'après midi de libre il ne découvrirait sa classe que le lendemain. Bon bien... Il en profita pour découvrir les lieux son casque toujours sur les oreilles... il passa une majeur partie de l'après midi a la bibliothèque. Pas mal de livre mais waa. Le japonais il allait devoir s'y mettre sérieusement. Il redoublerait cette année certainement mais comme ça l'année prochaine ça sera plus simple pour lui.

Bref sa journée se passa il n'avait sauté sur personne pour l'insstant et personne ne lui avait parlé. Il s'apprêtait a retourner a sa chambre pour la soirée lorsqu'il passa devant une pièce...tiens il était pas passé ici... c'était le foyer c'est ça ? Il rentra restant sur le pas de la porte... Un jeune homme était là...aux allures magnifique. Non Nobu non on a dit qu'on arrêtait de penser comme ça. Il retira son casque de sa tete pour le laisser autour du coup et resta a le regarder et a l'écouter... Lui il savait jouer du piano... chacun ses qualités mais il savait apprécier la bonne musique...et celle là était pas mal du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Sam 6 Juin - 11:29

Il fallait faire attention, le lycée était particulièrement grand, Josh avait bien failli se perdre les premiers jours, mais il avait un relatif sens de l’orientation alors il s’était vite habitué, surtout qu’il était du genre à bien faire le tour de l’endroit pour justement éviter de se perdre les fois où il était pressé et qu’il n’avait pas le temps de rester pendant dix minutes devant une intersection sans panneau à se demander, bon c’est par ici ou par là ? Non mais en fait le lycée était plutôt bien foutu, suffisait de savoir comment les classes étaient fichues et puis voila le tour était joué. Enfin c’était une question d’habitude, c’est vrai qu’il n’avait pas souvent mis les pieds à l’école et que c’était son Père qui lui avait tout appris… Une façon comme un autre de suivre de l’enseignement, mais il était cultivé et puis ça se passait bien, parfois ses amis qui allait en cours l’inviter à l’école alors il savait quand même à quoi ça ressemblait le système scolaire. De même lorsqu’il tait arrivé au Japon c’était des tuteurs qui s‘étaient occupés de lui dans sa famille d’accueil vu qu’il n’osait plus mettre un pied dehors, déjà qu’au début avec les tuteurs, il avait très fortement insisté pour qu’un membre de sa famille d’accueil reste pendant les cours… Il était traumatisé des gens que voulez-vous, et ça ne risquait pas de changer un certain temps, se retrouver seul avec des inconnus… Au milieu de tout le monde ça ne le dérange pas du tout mais tout seul ce n’est pas vraiment ça.

Mais bon il faut prendre des résolutions quand on démarre une nouvelle vie, il allait faire des efforts ici, il se l’était promis, il allait arrêter d’avoir peur des autres… De toute façon ça ne se voyait pas dans son attitude, cette peur bleu qu’il avait au fond de lui, enfin ça se voyait quand il se sentait agressé mais il essayait de faire en sorte que ça ne soit pas le cas, puis il était plutôt social alors bon il allait essayé de ne pas prendre la mouche trop vite certaines fois… Sinon ça allait lui attirer des ennuis il le sentait gros comme une maison, suffisait de tomber sur le caïd du coin et hop c’était fait. Bon la bagarre ne le dérangeait pas, mais il n’était pas taillé pour ça non plus alors quand il pouvait éviter, il éviter… Quand on pense qu’il a été élevé dans une église, non mais vraiment, il ressemble à tout sauf à un enfant de cœur entre ses cheveux noirs et rouges, ses yeux avec des lentilles rouges, ses vêtement faits à la main… Pourtant il était adorable comme tout, enfin dans sa bonne facette parce qu’il a deux facette, non il n’est pas schizophrène mais je l’ai déjà dit il est traumatisé, le genre de traumatisme qui vous change un homme, ou plutôt un garçon à l’époque qu’il était.

Jouer de la musique c’était une bonne façon de se faire des amis… Parce que quand il jouait il oubliait ses problèmes alors on pouvait bien parler de ce qu’on voulait avec lui vu qu’il était concentré sur autre chose, surtout que jouait en parlant ne le dérangeait pas plus que ça alors tant qu’à faire… Il ne remarqua pas le jeune homme qui était arrivé et le regarder jouer, concentré dans ses accords et ses partitions, des fois il passait d’un morceau à l’autre sans prévenir parce qu’il en avait marre de travailler sur un compo alors il jouait un morceau qu’il connaissait… Sa guitare était sa seule réelle amie il ne partait jamais sans… C’était bien une guitare, ça ne vous viol pas au moins enfin bref, il l’aimait il l’avait depuis qu’il était petit, en bois foncé avec du rouge dessus, il en était tombé amoureux la première fois qu’il l’avait vu et il en prenait extrêmement soin. Il savait jouer de l’orgue aussi, mais bon ce n’est pas le genre d’instrument qu’on trouve dans un lycée, un petit peu de violon mais sans plus le piano... Le piano aussi, ça se rapproche de l’orgue même si ce n’est pas la même façon de jouer, il savait jouer de pas mal de choses en y réfléchissant bien. Et hop là il repasse de son morceau à sa composition sans aucun problème, c’est génial quand même. Des fois jouent avec son médiator, des fois juste avec ses doigts, ça dépend des morceaux et des effets qu’il veut donner, pour sa compos il a besoin de ses doigts…

C’est en arrêtant de jouer pour noter ses notes sur sa partition qu’il remarque enfin le jeune, l’observant un bref instant, ça fait longtemps qu’il est là ? Il ne la vraiment pas entendu entrer. Il lui sourit légèrement avant de noter ses notes, parce que ça serait dommage de les oublier malgré tout avant de reposer son crayon de papier pour rejouer les dernières mesures, essayer de trouver les suivantes, ça vient assez naturellement de toute façon aujourd’hui allez savoir pourquoi alors que des fois il peut galérer pendant une journée entière à trouver une seule note potable. Il s’arrête de nouveau, réécrire les note, le garçon est encore là tiens… Ca l’intrigue. Il le regarde de nouveau en souriant mh y’a personne dans le foyer à part eux é_è Non Josh arrête de te faire des films alala on a dit que t’allais faire des efforts pou paraître normal !


« Vous avez besoin de quelque chose ? »

Il penche légèrement la tête sur le coté sans le quitter des yeux, son crayon à la main ah il ne sait pas, c’est peut-être l’heure de fermeture du foyer ? Non mais réfléchit un peu, il n’a pas l’air d’un surveillant mais de quelqu’un de ton âge… Ah non mais il a de ces idées des fois. Il jette quand même un coup d’œil à l’horloge au dessus de la porte ah mon dieu il était si tard que ça ? Il n’a pas vu le temps passer non plus mon dieu va falloir qu’il retourne travailler bientôt mais il est bien avec sa guitare é_è.

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Nobu Nakamura
Elève de seconde année
avatar

Messages : 69

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Mar 9 Juin - 11:17

Le lycée était peut être grand mais Nobu n’était pas un boulet…Enfin si par certain côté. Parfois il interprétait mal les kanji en plus et se trouvait dans une pièce différente de celle qu’il avait imaginé. D’ailleurs sur son plan il a noté en anglais la traduction de tous les bâtiments pour être sur de pas faire de gaffe et d’être bien a tous ses cours au bon endroit à l’heure voulu. Ah il était impatient de commencer les cours, ça lui ferait bizarre sûrement les premiers jours. Avoir une heure de cours en japonais par ci par là dans la journée avec des explications en français ça allait…mais des journées entières sans aucune explication ça allait être autre chose il s’en doutait. Mais il avait bien l’intention de s’accrocher. Il redoublerait cette année peut être mais...peut être pas. L’année commençant en avril il n’avait que 2 mois de cours et demi a rattraper. Ça changeait bien de la France ça, dire que normalement là dans son lycée les élèves vont passer le bac hihi lui passerait aucun examen c’était la classe ça, pas besoin de réviser comme un fou de stresser et tout…il avait une année pour lui et personne ne jugerait ses résultats puisqu’il n’avait plus de parents…ou du moins que leur avis ne comptait plus. Ils ne pourraient lui mettre la pression ni rien.

Mais faut pas avoir peur de Nobu il est super gentil, collant certes mais gentil. Il ne regarde pas du tout le gars de manière psychopathe ou quoi. Il est juste entrain de l’admirer…et a ce que je sache admirer quelqu’un c’est pas un crime si ? Non il a le droit de regarder qui il veut. Les droit d’auteur je veux bien mais ça marche pas quand on regarde juste quelqu’un qui plus est n’est même pas connu. Du moins pas connu de Nobu. Lui il ne sait pas jouer de la guitare seulement du piano c’est bête einh ? Quoi que non piano guitare ça peut être très joli ensemble non ? Il est content n’empêche de voir que dans son futur lycée il y a des gens qui sont musiciens. Il se sentira pas trop seul. Il y a une salle de musique ici ? Il ne sait plus, si il se trompe pas, ça c’est le foyer non ? Oui ça doit être le foyer. Pas un mot de son vocabulaire mais dans la journée il en aura appris des mots et vive le dictionnaire tout petit transportable. Il va s’acheter un dictionnaire électronique de toute façon. Il aime le Japon et leur technologie. Dommage qu’avant de venir ici il n’est pas pu visiter un peu .

De toute façon Nobu n’est pas attiré par les enfants de chœur. Ni par les caïds non plus…Il est attiré par euh.. les garçons de son âge, avec un look sympa et de beaux yeux. Bon là c’est les cheveux ed Joshua qu’il trouve magnifique il n’a pas encore vu ses yeux. Il devrait se faire des mèches lui aussi, dans ses cheveux bruns un peu de ummh bleu tiens. Oui bleu ça lui ira très bien. En plus il les laisse pousser, bon ça sert plus a rien de provoquer son père maintenant qu’il est Japon et ne reverra pas ce vieux c** mais au final même si il avait fait ça par provocation il aimait bien son nouveau style. Ça le changeait certes mais ça lui donnait moins un air coincé et sérieux comme avant…Il a l’air plus décontracté , plus rebelle aussi.. C’est sympa même si dans le fond il ne sera jamais un rebelle c’est juste des vêtements. C’est un élève studieux et puis il a une trop bonne éducation en plus pour vraiment devenir un petit teigneux de première classe. Quoi que ça peut se changer ça mais…non.

Nobu ne s’est jamais fait d’ami en jouant de la musique. Mais après tout pourquoi pas. Disont que pour lui jouer non il ne parle pas, il s’écoute il laisse ses sentiments s’exprimer, jouer plus fort….puis plus doucement, laisser ses doigts courir sur le clavier avec légèreté, sentir les touches sous ses doigts…ah un vrai bonheur. Oui c’est jouissif de jouer de la musique, seul un musicien peut le comprendre d’abord u_u. Ah mon dieu il ressent comme des fourmis dans le bout de ses doigts, c’est léger…ça le démange il a envie de jouer. Mais trouver un piano….arf tant pis. Il laisse ses doigts bouger un instant dans le vide avant de serrer le poing pour les retenir. Voilà qu’il allait devenir le musicien imaginaire. Après tout il existe des malades imaginaire alors pourquoi pas des musiciens imaginaire einh ? Si il comprend bien le gars là…il joue rien de particulier il est entrain de…composer. Wahou magnifique il assiste a la naissance d’un futur compositeur, il peut se mettre a genoux devant lui ? non caaalme Nobu, on a dit calme retient tes pulsions étrange.

Oh mais il a un sourire de dieu ce type…et des yeux bizarre mais passons il va fondre sur place et il restera plus rien de lui si il continu de le regarder comme ça. Il a le cœur qui bat a bcent a l’heure lorsqu’il regarde son sourire. Oh mon dieu ça éclaire ce si beau visage on aurait envie de tendre la main pour venir toucher sa joue et la caresser doucement. Euuh Nobu faut respirer tu t’en souviens ? Sinon tu vas t’asphyxier. Il respire profondément, oui de l’air sinon c’est pas fondre mais s’évanouir là qu’il va. Il ouvre ses lèvres qui paraissent délicieux…oh des mots s’envole et s’échappe de cette magnifique bouche pour venir sonner a son oreille. Un tintement délicieux qui le laisserait rêveur vraiment…Ah mais il vient de lui parler, ah lui ? Tourne la tête a droite et à gauche...ah oui il y a personne d’autre. Ummh allez fait marcher ton japonais mon petit ! Il lui demandait quoi ? Si il voulait…non si il avait besoin, ah oui besoin de quelque chose. Il a bien compris la phrase ?

« Er…non je… »

Il euh….zut il ne sait plus parler c’est une catastrophe. Il a tout oublié tout son japonais tout sous le coup de l’émotion. Se passe une main dans les cheveux en regardant la guitare. Ça va lui revenir pas de panique. De l’air dans le cerveau et c’est reparti . Sujet verbe…allez Nobu un effort ou tu vas passer pour un crétin. Le verbe écouter c’est pas la mort a trouver, ça fait parti des premier verbes qu’on apprend avec marcher, comprendre entendre…han on te demande pas là une phrase hyper compliqué. Ralala faut l’aider un peu dès fois il a du mal. C’est bon l’a retrouvé son verbe ? Et le mot musique…on t’écoute alors xD

« J’aime votre musique…. »


Et non il a pas retrouvé le verbe écouter. Bon en fait il voulait juste dire qu’il passait là il l’a entendu et il s’est arrêter pour écouter c’est tout parce que c’était beau. Mais bref j’aime c’est très bien ça résume un peu son sentiment. Il lui sourit , qu’il ne fasse pas attention à lui surtout et qu’il continue einh. Faut pas s’arrêter parce que le petit français le regarde avec admiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Mar 9 Juin - 21:49

Non mais Joshua n’a pas peur de Nobu il est paranoïaque ce n’est pas la même il n’a pas peur de la personne il a peur que la personne l’approche et le touche d’un peu trop près… Après il peut discuter autant qu’il le veut, il peut le regarder ou l’admirer aussi quoi que c’est gênant il a souvent joué en public je l’ai déjà dit mais il garde quand même une certaine timidité, ce n’est pas la même chose de jouer un espèce de mini concert devant une trentaine de personnes qu’on ne reverra sans doute jamais de notre vie ou devant une seule personne qu’on risque de recroiser presque tous les jours dans l’enceinte du lycée… Surtout si c’était un élève, ils étaient peut-être en même année ou dans la même classe avec la chance qu’il avait. C’était bien pour le moment aux yeux de tous ses camarades de classes il était encore anonyme et pas trop connu, ou alors juste en temps que petit guitariste de bas étage mais c’était bien tout et ça lui suffisait amplement. Enfin bref il délirait complètement, genre le type allait l’épier jour et nuit et c’était son colocataire même non mais y’avait une chance sur dix mille sérieusement, si ça se trouve il le reverrait plus jusqu’à la fin de l’année, mais oui Joshua, tout le monde ne cherche pas à te violer ne t’en fais pas, regarde ta famille d’accueil avait été adorable, en deux ans elle ne t’avait pas touché c’était quand même parfait. Pauvre petite chose traumatisée franchement.

Les yeux de Josh… les yeux de Josh ils n’ont rien de particulier, enfin si ils sont rouges, pas de nature certes mais on le voit presque jamais sans ses lentilles, ça lui arrive même de les garder quand il dort, même si on lui répète tout le temps que ce n’est pas bon pour ses yeux ils refusent de sortir sans ils les aiment trop. Bon certaines personnes le regardait bizarrement il avoue mais ce n’est pas grave, c’était son petit trip à lui il ne faut pas lui enlever ça, puis ça allait tellement bien avec ses vêtements et ses yeux alors autant joindre le joli à l’agréable. Il passait pour un albinos des yeux, je ne sais pas si ça existe xD M’enfin oui il pourra montrer la salle de musique au jeune homme s’il le veut ou du moins lui indiquer le chemin il sait où elle est c’est une des premières choses qu’il était allé voir ils avaient plein d’instrument c’était plutôt cool il y passait de temps en temps quand il s’ennuyait ou qu’il avait la flemme de travailler. Ben hop un petit tour à la salle de musique et c’était bon, où alors avec sa guitare, ça dépendait des jours. Puis s’il n’avait pas envie de se la trimballer il en empruntait une là-bas et puis voila, même si elles étaient de moins bonnes qualité que la sienne, mais la sienne c’était… une grande histoire d’amour c’est tout. Non mais non je retiens les impulsions de Nobu il est hors de question qu’il touche son visage, ou alors s’il a envie de le faire fuir il peut s’y amuser mais franchement je lui déconseille s’il veut pouvoir lui arracher un mot si un jour ils en viennent à se rencontrer. Il est naïf de nature mais une fois qu’i la pris peur c’est dur et long de regagner sa confiance, c’est comme ça, c’est Joshua. Enfin le Joshua d’aujourd’hui parce que celui d’avant n’était pas comme ça mais bref c’est la vie.

Mh tiens il a l’air perturbé, il a dit quelque chose qu’il ne fait pas ? Mais il a rien dit pourtant, il lui a à peine sourit et demandé quelque chose de simple ce n’est pas la mort, ou alors c’est quelqu’un d’encore plus timide que lui mais il a franchement l’air plus paumé que timide. Il penche légèrement la tête sur le coté, le petit morceau de métal tenant quelques mèches de ses cheveux, venant tinter comme son visage ah c’est froid, il secoue un peu la tête sans le quitter des yeux, tournant son crayon entre ses doigts, oh il ne compte pas s’arrêter le jouer, enfin ça dépendant de ce que lui répondrait le garçon en même temps, s’il devait partir il arrêterait de jouer mais c’est bien tout. Il hausse vaguement un sourcil en l’entendant parler ah il a… Il n’est pas japonais, ou alors il a vécu dans un autre pays, il a un accent qui lui rappelle… Le sien quand il est arrivé c’est marrant. Lui sourit de nouveau en posant son crayon, croisant les jambes en gardant sa guitare sur les genoux en hésitant une demi-seconde.

« Merci… Excusez-moi mais… Vous ne venez pas d’ici n’est-ce pas ? Enfin… vous avez un accent qui me rappelle quelque chose… Vous êtes français ? »

Oui bon un accent qui lui rappelle quelque chose c’était surtout un accent qui lui rappelait le sien mais il se retient bien de le préciser vu que le sien avait presque complètement disparu depuis le temps qu’il était ici. Ah oui son petit pays natal, bon et mauvais souvenir… Il ne voyait pas l’intérêt d’être venu au Japon, il était bien en France, bon il n’avait personne pour s’occuper de lui et rester à la rue dans son cas ça n’aurait sans doute qu’empirer son état mental… Et puis ici ou ailleurs il avait presque la même vie après tout. Non il n’avait pas à se plaindre du Japon, puis tant qu’il pouvait se débrouiller tout seul il ne demandait pas grand-chose en réalité…

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Nobu Nakamura
Elève de seconde année
avatar

Messages : 69

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Ven 12 Juin - 15:35

Mon dieu il faut que Nobu se retienne de le toucher alors. Bon et bien il passera ses journées a le regarder sans le toucher alors, ça le fait ça ? Enfin ses journées....ah non y a les cours zut alors. Bon ben faut qu'ils soient dans la même classe il n'y a pas à dire, ou la même chambre mais contempler quelqu'un la nuit ça fait psychopathe. C'est malheureux cette histoire. Il reste suspendu a ses lèvres a sourire comme le dernier crétin sur terre. Mon dieu il doit vraiment passer pour l'être le plus stupide sur terre voir un débile mental. Pourtant son cerveau est encore là et a peu près intact, du moins il l'espère. Einh quoi mais il dit quoi là le garçon ? Il parle de quoi là ? Sa nationalité ? Mais si il est d'ici TT ça se voit qu'il ressemble à un japonais quand même, il y peut rien si on l'a arraché a son pays quand il était bébé...arraché parce que...il frissonne légèrement en repensant aux paroles de sa belle mère. '' Ta mère a voulu te tuer...telle mère tel fils, tu n'es qu'un sale délinquant ''. En gros elle avait du lui dire ça...le tuer. Bien sur que non, on ne tue pas un bébé et surtout pas à coup de couteau. Pourtant l'entaille le long de son bras...bah une déchirure dans un accident c'est tout rien de plus. Oui elle invente cette histoire de meurtre raté. Qui voudrait tué un bébé. Elle l'avait abandonné ça il voulait bien croire a la limite. Et ça peut se pardonner, peut être n'avait elle pas les moyens de s'occuper de lui...C'est pas un crime de vouloir que l'enfant vive dans une famille qui ait les moyens et qui chériront le gosse...Ouais il avait été bien éduqué. Parent souvent absent certes mais aimant quand même.

« Er...no...je suis anglais et japonais. »

Ce qui n'est pas un mensonge vu qu'il a un père anglais et une mère japonais...Bon après il vient de France c'est sur mais il n'est pas français. Son visage c'est un peu assombrit d'ailleurs et il ne sourit plus comme un idiot profond. Il regarde ailleurs un peu gêné. A t'il un accent français a ce point ? Il n'aurait pas cru pourtant. Européen a la limite, vu qu'il est bilingue il parle pas anglais comme un manche a balai. Non mais c'est vrai qu'a l'oral quand il écoutait ses camarades de classe parler ça le faisait doucement sourire parfois, certain c'était de vrai catastrophe. Entendre une si belle langue écorchée alala. Aussi s'efforçait il de choper l'accent japonais du mieux qu'il pouvait....sa langue natal, ça sonnait si joliment à ses oreilles vraiment, comme une mélodie. Peut être que ce jeune homme....observe ses traits attentivement. Mouais rien de particulier, peut être vient il de France aussi mais peut être pas. Peut être connait il bien ce pays pour y avoir fait plusieurs voyage scolaire...après tout, toutes sortes d'hypothèse étaient possible. Et puis bon il détestait sa belle mère...que dis je haissait sa belle mère mais il n'allait pas hair les éventuels français rencontré quoi. Non ça serait très mal venu de sa part d'hair des gens qui ne lui ont rien fait.

« Vous connaissez bien la France ? »

Il vient s'asseoir pas très loin de lui observant la salle. Oui il est tard peut être qu'un pion viendrait les engueuler comme quoi que c'est le couvre feu. En fait il ne sait pas, non pas qu'il n'ait pas lu le règlement mais....ah si ils auraient pu en faire une traduction en anglais quoi. Il l'a donc parcouru sans trop comprendre et sans trop chercher a comprendre aussi il faut le dire. Il a fait un long voyage et tous ses kanji, la nouveauté de la langue....heureux oui mais il est fatigué et il a mal au crâne. Ce garçon a l'air gentil...mignon et gentil et musicien par dessus = homme idéal ? chut chut...il se souvient de son meilleur ami qui lui disait qu'il était trop rapide et qu'il fallait y aller doucement et puis il a envie de se faire des amis ici. Les amours on verra après...si tout le monde le rejettait a cause de son homosexualité il serait très seul. On a beau être dans le pays de nos rêve...sans ami ni rien c'est un peu dur mais ça se passera bien il a confiance. Faut être positif, très positif.

« Je suis arrivé aujourd'hui..c'est un peu....er well...un peu...difficile. »

Lui montre le plan en souriant légèrement. Difficile est pas le mot exact mais il manque encore un peu de vocabulaire. Perturbant, complexe ? Complexe c'est certain de se repérer et tout...heureusement qu'il avait eu l'après midi de libre ça avait été sympa de découvrir l'endroit sans stress de '' il faut que je sois a telle salle dans une demi heure.'' Non il avait fait un repérage pour ses cours le lendemain et peut être que se soir il regarderait bien une dernière fois le nom de ses cours les salles et le trajets sur le plan...espérons qu'il aura une classe sympathique vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Jeu 18 Juin - 11:06

Si, il avait la tête de quelqu’un de Japonais, ou du moins il en avait hérité, mais son accent en disait tout autre… Il pouvait être Japonais et avoir vécu dans un autre pays ça se faisait ou alors il avait des parents de nationalité différente et il n’avait pas vécu au Japon, y’avait beaucoup de choses qui pouvaient expliqué qu’il avait l’air d’un vrai japonais mais qu’il ne soit pas habitué à sa langue… Il pouvait même être adopté, ça marchait aussi à la perfection, par un couple vivant ailleurs… Ou alors c’était un acteur très doué qui feintait de ne pas savoir parlé mais il en doutait parce que… parce que ce n’était pas facile à jouer d’avoir un accent pareil enfin il le voyait mal acteur… A vrai dire il voyait mal les gens acteurs alors qu’ils ont plus ou moins son âge mais bref ça n’avait aucune importance. Enfin l pouvait parler, lui-même était français… Enfin ça c’est ce qu’il croyait et ce qu’on lui avait répété et répété pendant toutes ces années mais au final il n’en savait pas grand-chose, il avait été adopté… enfin recueilli serait le terme exacte mais il ne connaissait pas ses parents et personnes ne les connaissaient d’ailleurs, une chose bien triste, mais il avait eu une belle vie quand même… Enfin… il avait cru avoir une belle mais tout n’avait été que mensonge du début à la fin, ses amis, son Père… Déprimant à un point fou alors il évitait d’y repenser c’est tout.

« Ah, excusez-moi alors j’ai confondu… »

Un petit sourire, oui le changement d’attitude du jeune homme se voit, enfin Joshua n’y prête pas attention plu que ça, il le remarque vaguement mais c’est guère tout… Bah après tout chacun ses problèmes et il n’ira pas fouiller dans ceux des autres, on ne sait jamais ce qu’on peut trouver et puis il n’aime pas qu’on aille fouiller dans les siens, il sait qu’il peut devenir violent alors bon… Puis se faire forcer la main n’est pas forcement très agréable non plus surtout lorsqu’on n’a pas envie d’en parler. Enfin en même temps on n’avait jamais envie d’en parler… Les seules personnes à qui il avait pu raconter ça étaient sa psychologue quand on ne l’avait pas encore envoyé dans ce lycée… D’ailleurs il n’avait pas encore vu le psychologue de l’école mais cela ne saurait tarder, il connaissait un peu le système… Et puis vu l’état de son dossier il devait y avoir marqué plein de choses dedans qu’il aurait préféré que ça ne reste que pour lui enfin il y avait échappé jusque là, avec un peu de chance… Oui mais non faut qu’il arrête de rêver, un jour ça finira par arriver malheureusement.

« Hein ? Ah oui j’en viens pour vous dire la vérité… Au fait vous pouvez me tutoyer c’est un peu lourd à la longue… »

Un léger sourire oui bah ils devaient avoir à peu près le même alors le vouvoiement… C’est vrai que c’était un peu beaucoup, il n’était pas vraiment habitué, puis c’est quand même plus agréable et moins lourd de pouvoir tutoyer les gens, non ? Oh et puis tant pis si un surveillant vient les voir, ça ne serait pas très grave ils sont juste deux amis qui discutent et qui n’ont pas vu le temps passer. Il regarde Nobu s’asseoir avec un sourire, ses doigts jouant avec les cordes de sa guitare qui laisse échapper des notes fluides mais pas trop fort histoire qu’ils puissent parler sans crier quand même. Un sourire amusé qui étire ses lèvres alors qu’il regarde le plan qu’il lui montre ah oui les premiers jours ce n’est jamais facile c’est normal.

« Je comprends… J’étais un peu pareil quand je suis arrivé mais ça va mieux maintenant si t’as besoin d’aide je peux te filer un coup de main… T’as réussi à trouver les chambres et tout ça ? »

Ah il allait servir de guide maintenant… Mais il compatissait vraiment ce lycée était un labyrinthe, surtout quand on n’avait pas forcement un sens de l’orientation très développé, m’enfin lui ça pouvait aller à force de vivre dans les rues on apprend à s’orienter facilement donc ça ne lui posait pas de problème. Et puis une fois qu’on en avait fait le tour et repéré les salles principales des cours c’était tout de suite plus simple. Bon après y’avait les endroits particuliers, la bibliothèque, le foyer la salle commune le self tout ça… Bon ça se trouvait aussi puis s’était indiqué, enfin indiqué en Japonais mais c’est comme le reste, on finit par s’y habitué avec le temps.

« Si tu veux je pourrais t’aider si t’as du mal à trouver certaines choses. »

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Nobu Nakamura
Elève de seconde année
avatar

Messages : 69

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Jeu 2 Juil - 11:35

Bah de toute manière qu’on soit français au japonais ça n’avait pas d’importance, on restait humain de la même manière. Un homme est un homme quelle que soit sa nationalité. Oh mais c’est un bon sujet de philosophie ça. Il ne croit pas qu’au Japon il y ait ça comme cours.. dommage il trouvait ça intéressant comme matière vraiment.. Enfin en même temps avec 9h de philo par semaine c’était mieux d’aimer parce que sinon… Il n’était peut être pas très intelligent pour certaine chose, genre l’amour mais scolairement ça allait...euh si on enlevait les matières scientifique oui ça allait même plutôt très bien. Enfin bref on s’en fout un peu de sa réussite scolaire ou non, en plus ici il risquait de devenir un mauvais élève le temps de maîtriser la langue parfaitement TT. Ah ça lui ferait bizarre…mais il était content d’être dans son pays. Joshua n’avait pas tord, il avait été adopté par un couple vivant ailleurs…beaucoup d’hypothèse possible mais fallait pas chercher midi a quatorze heure la plus simple était la bonne. Les mensonges c’est toujours déprimant, suffisait de savoir ce qu’on voulait en faire…Lui Nobu voulait les laisser tomber et venir là et puis voilà.

« Je vous excuse.. »

Han son japonais revenait xD Non mais il souriait intérieurement. C’était pas bien de se moquer de lui, il n’avait pas confondu dans le fond vu qu’il venait de France. Après Joshua lui en voudrait de s’être moqué de lui. Mais c’était pas un mensonge, il n’était pas français. Il n’avait fait que répondre a sa question après tout.. et comme il ne retournerait jamais en France, qu’il ne parlerait plus jamais français même si c’était dur et que.. et que d’ailleurs il allait faire comme si il n’avait jamais été vivre là bas.. avant il vivait euh.. en Angleterre, oui c’est très bien ça. Et on esquivera les questions a ce sujet genre il a un passé de traumatiser faut pas lui en parler fufufu. Mais oui a son age on peut être acteur et même plus jeune. Les enfants apprennent a mentir en même temps qu’ils apprennent a parler. Bon pas le genre de Nobu de jouer la comédie ça lui allait pas terrible il voulait bien être d’accord sur ce point là.. Mais il va s’améliorer et prendre des cours de théatre, en plus ça l’aidera a améliorer sa langue huhu. Han y a un psychologue ici ? Ah mais si on lui a fait un dossier comme dangereux psychopathe a tendance a vouloir violer les jeunes garçons.. sur qu’il allait devoir aller le voir. Beuh mais il est gentil Nobu, l’a pas besoin d’aller un psychologue…

« D’accord… je ne suis pas français mais.. je viens de la France aussi… »

Oui bon évidemment si Joshua était ou venait de la France il allait pas lui raconter d’histoire ça serait trop vite grillé. Foutu accent qui l’a trahi tiens…Mais Joshua a du arriver y a longtemps il parle sans problème le japonais maintenant pas come lui avec son accent pourri. Il y travaillera nuit et jour promis quitte a ne plus dormir jusqu'à ce qu’il réussisse a faire disparaître toute trace de son débile d’accent. C’est moche l’accent français, d’ailleurs le français c’était moche, une langue horrible il détestait. Il préférait prendre l’accent anglais c’était dix fois plus cool. Ouais il était un anglophone, c’est trop la classe.. du moins ses camardes de classe trouvait ça trop classe, ça doit dépendre des mentalités. Oui il comprend parfaitement quand un anglais parle. Tutoyer...vouvoyer…ah la conjugaison. Enfin en japonais y en avait pas c’était assez simple, comme l’anglais. Mais vrai qu’il y avait des formes extra poli de parler et donc il pouvait parler plus familièrement surtout entre jeune c’était plus sympa.

« Ya…mes bagages sont dans ma chambre…thank you…..Si je besoin je te demande de l’aide c’est d’accord… »

Il sait que ses phrases ne sont pas parfaite du tout mais bon, elles sont compréhensible quand même. On fait comme on peut y après tout il a un tout petit niveau de japonais même si il apprend vite. Et il connaît très peu de Kanji c’est surtout ça ‘l’ennui, il en appris bien sur mais en tout.. pas assez il ne connaît même pas le quart des kanjis qui existent. Il est gentil le gars de lui proposer de l’aide n’empêche. Il lui demandera sûrement a l’occasion. Ah mais y a des pas dans le couloirs, je dis ça même si Nobu ne les entend pas parce que se sont les pas du pion qui fait le tour du lycée pour voir les élèves qui traînent et qui ne sont pas dans leur chambre. Ah les garnements les prendre par le col et les jeter dans leur cellule. Mon dieu je délire quoi. Enfin bon le surveillant passe la porte pour rentrer. Ah tiens il y en a deux qui sont cachés là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Jeu 2 Juil - 15:55

Bah l’accent français, Joshua ne trouvait pas ça excessivement laid, au contraire, ça lui rappelait son pays…et puis Nobu exagérait un peu en disant que Josh n’avait pas d’accent, ce qui était totalement faux, il en avait encore un petit et en aurait sans doute toujours un peu, ce n’est pas des choses qu’on peut effacer facilement, surtout que contrairement à son interlocuteur, Joshua n’était pas particulièrement doué en langue, il n’était pas bilingue, enfin maintenant si vu qu’il parlait très bien japonais, mais avant il ne parlais pas anglais si bien que ça, son français était en parti un français des rues, quoi que son Père l’avait bien éduqué pour ça… Quand on vit dans une église, c’est plutôt normal cela dit mais bref. C’est bien de savoir parler plusieurs langues, ça aide quand on voyage beaucoup… Bon il ne prévoyait pas de voyager beaucoup, à moins de devenir une star mondiale avec sa guitare et qu’il parte en tournée dans le monde, mais il était loin, très loin de ce stade et ne l’attendrait sûrement jamais, surtout qu’il n’en avait aucune envie et qu’il était timide face à la foule, enfin face aux gens en général, mais face à face maintenant ça allait mieux, la preuve, il arrivait à tenir une conversation, si ça c’était pas génial franchement, que demander de plus ? Mais il ne pensait pas rencontrer quelqu’un qui vient de son pays vraiment, surtout après aussi peu de temps dans ce lycée, comment il avait pu se retrouver là sur cette île paumée ? Pas les même que lui ça c’était certains, enfin il ne lui souhaitait pas le pauvre, mais bon tous les gens qui venaient ici n’étaient pas forcement des traumatisés non plus, y’avait des gens tout à fait normaux, il en connaissait parmi ses camarades de classe, bon y’avait des dépressifs aussi mais comme partout, puis malgré tout y’en avait des sympa… Il n’avait pas beaucoup d’amis, mais pas mal de connaissances quand il y repensait, le petit Josh mais des amis euh… ouais non.

« Tu es venu ici pour apprendre la langue ? »

Ah pourquoi pas ça pouvait être ça après tout, un voyage linguistique ça se faisait il lui semble… Et il s’était retrouvé sur cette île par hasard, c’est bien ça, il était tombé sur un coin sympa, franchement Josh préférait la petite communauté comme ça que les grandes villes du genre Tokyo ou paris… Il n’é jamais vécu à Paris même, toujours dans la banlieue mais bon, c’est tout aussi moche et avec tout autant de monde que la capitale française alors pour une fois qu’il avait une île rien que pour lui, il n’allait pas s’en plaindre, puis de ce qu’il n avait vu, parce qu’il ne sortait que rarement du Pensionnat, les gens avaient l’air plutôt sympa, il n’y avait pas de femmes d’ailleurs, ça l’avait perturbés quand il était arrivé, mais au final il s’y était fait bon… Bon ça voulait pas dire qu’il n’aimait pas les femmes hein il ne faut pas croire ça, c’est un enfant normal, Joshynounet, tout ce qu’il y a de plus normal… Ou peut-être pas, il ne s’est jamais posé la question et ne se la posera jamais parce que ce n’est pas une question qui se pose voila tout et c’est comme ça. Ah il avait déjà ses bagages dans sa chambre c’est qu’il devait avoir trouvé l’étage des chambres alors c’était bien. Josh qui hoche légèrement la tête, la plupart des noms des lieux sont traduits en anglais en plus sur les panneaux et tout ça, bon sauf pour les salles minuscule, mais les lieux importants genre la cantine et les principales salles de cours ben… Ben c’était marqué en anglais, ça avait aidé Joshua aussi au début, très pratique quand on a du mal avec les Kanjis même si lui n’était pas anglais, quand il était arrivé il comprenait quand même mieux que le japonais.

« Ok, ben n’hésite pas alors, je te montrerais ma chambre si t’as besoin de moi. »

Un nouveau sourire alors qu’il regroupe ses pages de partition sur la table, des pas dans le couloir… Ah Josh il les entend, il a l’ouïe fin, puis il est plus concentré sur son morceau de guitare alors tout de suite il entend mieux, ça aide. Il voit la tête du surveillant ah flut mais pourquoi on leur en veut sérieusement, ils font rien de mal pas comme si euh… ils faisaient quelque chose de compromettant quoi. Josh qui relève la tête pour le regarder alors que le surveillant entre dans la pièce l’air pas vraiment content du tout en les regardant tous les deux.

« Qu’est-ce que vous faites encore ici à une heure pareille, le couvre-feu est passé depuis au moins une demie heure ! »

Joshua qui se relève prestement avec sa guitare dans une main en s’inclinant légèrement, pas pratique la guitare, il ne peut même pas faire croire qu’il travaillait, enfin si il travaillait mais sa musique quoi pas ses cours alors bon ah il était déjà si tard alors ?Mon dieu mais il était resté trop longtemps en train de jouer et tout ça pour un morceau qu’il n’avait même pas encore fini bouh c’était déprimant enfin bref on va pas contredire monsieur le gentil surveillant qui va finir par s’énerver s’il ne bouge pas. Il commence à ranger ses affaires qui trainent.

« Excusez-nous, nous n’avons pas vu l’heure tournée… »

« Et vous allez retourner dans vote chambre plus vite que ça en me donnant vos noms, si je vous retrouve une fois à trainer dehors à cette-ci c’est la colle ! »

Joshua qui fait oui, oui de la tête en faisant un petit sourire désolé à Nobu ah mais faut pas traîner avec lui c’est dangereux il arrive toujours à causer des ennuis aux autres, il fait rien de mal pourtant mais flut quoi. Bon bref, donner son nom au gentil ou plutôt méchant monsieur qui s’impatiente et hop il remet sa guitare sur son épaule et il sort de la pièce en attendant Nobu, filer vers les chambres en lui attrapant la main, c’est bien le gars ne les suit pas ça veut dire qu’une fois passé le couloir ils sont tranquilles pour marcher jusqu’à leur chambre sans se prendre la tête.

« Désolé pour ça… Je te raccompagne jusqu’à ta chambre si tu veux pour me faire pardonner, c’est quoi ton numéro ? »

Et hop de nouveau un sourire alors qu’il réajuste sa guitare sur son dos bien comme il faut pour pas que ça lui abîme son pauvre dos quoi, puis ni sa guitare non plus ça serait bête. Mais oui le raccompagner jusqu’à sa chambre, puis elle ne devait pas être loin de la sienne de toutes façon, les chambres des élèves étaient à peu près toutes réunis au même endroit alors bon, ça lui ferait pas grand-chose en plus puis il lui montrera la sienne comme ça.

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Nobu Nakamura
Elève de seconde année
avatar

Messages : 69

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Mar 14 Juil - 13:05

Si l’accent français c’était laid et archi laid désolé de décevoir Josh. Il éprouvait une haine sans faille pour cette langue et ce pays.. bon d’accord c’était juste a cause de sa mère adoptive ou belle mère comme on veut sinon vrai qu’a la base il était plutôt content dans son petit pays, bon pas très aimé forcément des gars de sa classe a cause de sa réputation mais il avait quand même un bon ami et puis la vie n’était pas trop dure, il était … oui c’était pas si mal en y réfléchissant. Mais il n’avait pas envie d’expliquer son histoire, de dire qu’il était là pour retrouver sa vraie mère… peut être plus tard quand il connaîtra mieux les gens et son environnement. En fait il n’avait pas réfléchis a l’excuse de pourquoi il était dans ce lycée et de ce qu’il venait foutre dans ce pays quand Joshua lui apporta la réponse sur un plateau. Merveilleux jeune homme…C’était fantastique les gens comme ça qui se chargeait de trouver a votre place ce que vous pouviez faire ici. Oui travailler la langue c’était ça…

« Tu as raison… »


Il lui sourit de toutes se dents, c’était pas faux remarque fallait qu’il ait un bon japonais pour aller parler avec sa mère, elle ne connaissait sûrement pas le français ni l’anglais. Et puis il avait toujours rêvé d’aller au Japon un jour, toujours senti des affinités avec cette langue. Il n’avait aucun souvenir de quand il avait deux ans et qu’il vivait la bas mais… se souvient t’on des souvenirs de bébé non ? Il n’échappait juste pas a la règle, il ne se souvenait pas de sa mère mais elle était sûrement très douce et tendre et devait lui chanter des chansons le soir avant de s’endormir… Et oui il rêvait peut être, mais ça fait du bien de rêver parfois non ? D’échapper a une réalité qui peut se révéler cruelle. Un an dans un lycée étranger, ça se faisait.. long voyage touristique sans abandonner les études. Des gosses de riche qui faisait ça quand même en général parce que fallait payer le voyage , le lycée et tout et tout… mais justement ses parents avaient les moyens de faire ça.

« Je mes affaires…sont dans le chambre...déjà »

Oui bon on excusera si ses phrases sont pas parfaites elles restent compréhensible quand même, d’ici un mois il ne ferait plus de faute du tout et après tout ce n’était que sa troisième langue alors forcément il n’avait pas encore un haut niveau. Faudra qu’il lui demande un peu niveau musique ce qu’on peut faire ici, si il y a un piano.. des cours de musique, oui non ça il n’en avait pas besoin, il avait des doigts de magicien quand il s’agissait de jouer. Bon des cours peuvent toujours améliorer des trucs par ci par là mais Nobu ne souhaitait pas devenir un grand pianiste comme sa fausse mère, il jouait pour le plaisir et ce qu’il faisait lui convenait parfaitement.

Iiih c’était qui ce type ? Regarde le surveillant bouche bée, il n’avait pas compris un traitre de mot, si le mot heure et demi heure…jette un coup d’œil a la pendule. Ben quoi l’heure elle avait quoi l’heure ? Jette un regard vers Joshua pour voir comment il réagissait parce que là.. il n’avait même pas son dictionnaire . Han vous saviez que les japonais avait des dictionnaires électroniques super pratique, on peut faire plein de truc avec c’est très pratique. Il allait peut être s’acheter ça… Plutôt que de se trimballer le truc plein de page et mettre trois cent ans a chercher un mot… Ah oui s’incliner, la coutume du pays, imite Josh très mal d’ailleurs on a l’impression qu’il se fout de la gueule plus qu’autre chose m’enfin il fait ce qu’il peut. Retourner dans leur chambre.. nom…buhu c’est quoi ce méchant monsieur, il n’avait pas lu le règlement okay mais c’était excusable non.

« Excusez nous.. »

Il se sent stupide là a dire presque la même chose que son nouvel ami. Il donne vaguement son nom aussi avec un léger sourire et suit le garçon a la guitare dans les couloirs étouffant un bâillement, mon dieu avec le voyage la journée et tout ça il était complètement épuisé, un léger début de migraine commençait a apparaître d’ailleurs… Haaan mais il fait quoi là avec sa main. Badaboum, badaboum. On devait entendre son cœur jusqu'à l’autre bout du couloir il en était certain, il avait comme des sueurs froides dans le dos, les jambes qui tremblait alors qu’il serrait la main du jeune homme. Aaah il était entrain de tenir la main d’un garçon, un garçon magnifique qui ressemble a un dieu en plus. Mon dieu il peut mourir heureux maintenant, il est entrain de connaître un orgasme… pardon j’exagère mais il est au bord de la crise là xD.

« Je.. je… su … suis… pa.. pa..par là… »

Bah voilà qu’il se met a bégayer le pauvre bout de chou, montre la direction du couloir. Joshua n’a qu’a le suivre, allez un peu de courage No chéri tu te payes la honte la . Se reprend et se met a marcher. Allez jambes molles on durcit et on avance. Il entraîne Josh’ derrière lui jusqu'à la porte de sa chambre pour le lui montrer avec un sourire avant de sortir la clé de sa poche, han il tremble a moitié en plus. Normal imaginez il a un gars qui lui tient la main et qui est devant la porte de sa chambre, oulala et si il lui proposait d’entrer et puis...et puis.. Stop ! Ouvre la porte sans trop regarder Joshua, euh il rentre il va a sa chambre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   Mar 14 Juil - 17:39

A suivre
Par ici ~

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vague à l'âme [PV Nobu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vague à l'âme [PV Nobu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite excarpate [PV: Vague Hirondelle et Cannabis]
» Quand on est au creux de la vague...
» Vague de changements à Chicago
» Résultats: Vague 4 et reste de vague 1
» Etienne Tshisekedi voudrait bien provoquer une vague mais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: Rez-de-chaussé du Pensionnat :: Foyer-
Sauter vers: