AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Enjyu Okami
Elève de première année
avatar

Messages : 306
Localisation : Dans ton placard...Mouhahaha...
Uke or Seme ? : Il a une tête de dominant franchement?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 15 ans.
Petit ami: Mais ça te regarde pas euh!
Autre : :

MessageSujet: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Mar 16 Juin - 18:36

Ca y est... Maintenant j'y suis et je ne peux plus faire marche arrière.



C'est drôle. Ma famille me manquerait presque en ce moment. Cette île pourra toujours être aussi paradisiaque qu'ils le disent, je ne m'y sentirais jamais chez moi. C'est vraiment idiot quand on y pense. Au départ j'étais réellement heureux de venir ici pour essayer de changer ma vie. Puis finalement je crois m'éloigner des traditions n'est pas une si bonne idée. J'ai trop peur de perdre pieds et de faire du mal à quelqu'un. J'en viendrais presque à regretter les moqueries et les sarcasmes incessants de Silver. Pourtant il y a encore quelques jours je ne parvenais plus à le supporter. Mais bon il est pas méchant, il est juste né au mauvais endroit c'est tout. N'empêche que là je ne sais pas du tout ce que je dois faire. Entrer j'imagine. Mais je n'ai pas envie du tout. Il y a deux ou trois voitures garées dans le parking. Y'a vraiment pas grand monde. En même temps il faut dire que j'arrive en plein milieu de la journée mais c'est pas ma faute si je me suis perdu en chemin quand même... Un type à qui j'ai demandé mon chemin s'est trompé m'a donné une mauvaise direction alors du coup j'ai trimé pour finalement trouver quelqu'un capable de me donner de bonnes indications.

Mais rien ne m'empêche d'attendre un peu pour entrer après tout, si? Puis j'entends les élèves s'activer dans la cours d'ici et je dois vous avouer que ça contribu grandement à mon manque de motivation. C'est toujours comme ça, quand ils voient arriver un petit nouveau ils le regardent tous avec de grands yeux comme si ce n'était pas normal. Certains chuchotent entre eux en le regardant du coin de l'oeil alors que d'autres commencent déjà à faire des vannes. Alors avec ma couleur de cheveux et ma tête de goth' suicidaire c'est préférable d'attendre que ça ce calme. Je n'ose pas imaginer comment sera ma première journée de cours demain... Je vois des gouttes d'eau s'écraser à mes pieds. Normal la pluie m'a surpris avant que j'arrive. Je suis trempé de partout. Non, je ne peux décidément pas y aller comme ça. Je m'assoie donc dans un coin du parking un peu crasseux et ramène mes jambes contre moi.

Ma tête est cachée dans mes genoux mais il me suffit simplement de regarder du coin de l'oeil pour voir un groupe de jeunes bien plus vieux que moi en train de rigoler en marchant. Je me demande même si ils n'ont pas un peu forcé sur l'alcool. Ou alors ils sont vraiment débiles. Quoique je ferais mieux de me taire à ce sujet. Moi non plus je ne tiens pas l'alcool. Il m'est déjà arrivé de me réveiller avec la gueule de bois le lendemain d'une petite fête de famille. Pas que je m'amuse à faire le concours de celui qui boit le plus mais il me suffit d'un petit verre de saké pour être complètement saoul... Enfin bon, mieux vaut changer de sujet, c'est pas tellement valorisant... Le groupe marchait donc en riant à gorge déployée quand l'un d'entre eux me remarque et me signal à ses copains. J'ai de la chance moi... L'un d'entre eux commence à me parler, il me demande pourquoi je sèche les cours je crois. Il faut dire que je n'écoute qu'à moitié. Et je crois que je n'ai pas bien fait... Le même qui me parlais s'énerve et parle plus fort. Je lève la tête vers eux. Je n'aime pas du tout les regards qu'ils me lançent. A peine arrivé je vais déjà m'en prendre plein la face?


"Inutil de vous énerver..."

Apparemment ils ne sont pas de mon avis. Non pas maintenant c'est vraiment pas le moment. Si je m'énerve trop je risque de perdre pieds et de devenir violent. Mais là je n'aurais sûrement pas le choix parce que ont est seuls dans le parking et que personne ne pourra m'empêcher de me défendre. Ma main commence à descendre jusque dans ma poche pour se poser sur mon tiser. Ils font un seul geste déplacé je ne réponds plus de mes actes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Mer 17 Juin - 22:25

Une journée comme les autres. Oui comme les autres vraiment. Yue n’en avait pas fait grand-chose de sa journée, il avait dormi une bonne partie de la matinée pou dire vrai, se remettre de sa nuit… Oh non je vous vois venir il n’avait pas fait des galipettes toute la nuit avec un quelconque amant mais quelque chose de bien mieux, de bien plus agréable, enfin de point de vue, et qui nécessite peut-être tout autant d’effort physique et intellectuels… Sûrement plus d’effort intellectuel cela dit mais cela n’a pas d’importance. Il s’était réveille en fin de matinée, un peu avant l’heure du déjeuner qu’il avait préparé seul dans sa maison après une bonne douche pour se remettre les idées en place, il avait un rendez-vous en début d’après midi pour une séance de photographie et avait ensuite un après midi chargé. Le temps n’était pas terrible d’ailleurs il ne pourrait pas faire ses séances en extérieur, il n’arrêtait pas de changer, un peu de pluie par là puis un rayon de soleil pendant une petite demi-heure, puis de nouveau de la pluie… Non il ne pouvait se risquer à certaines séances sous la pluie.

Quoi qu’il en soit, son premier rendez-vous était arrivé un peu en avance, un charmant jeune homme tout ce qu’il y avait de plus mignon, un peu timide sur les bords… Il trouvait toujours ça adorable, enfin pour une séance de photo, ce coté pudique. Enfin ça allait encore, c’était juste pour une pub de maquillage dans un magasine, pas de quoi en faire un fromage, il lui arrivait de recevoir des demandes de photos pour des magasines pornographique et autre – qu’il acceptait généralement, une photo et une photo et la photographie un art qu’il aime quelque soit le domaine, et il ne trouve en rien choquant d’exposer son corps ainsi. Enfin bref, sa séance avait duré deux bonne heure, le jeune homme en question était venu avec son maquilleur, et ils s’étaient installé dans la pièce spéciale qu’il avait faite construire chez lui et servant de studio de photographie lors des jours comme aujourd’hui un peu sombre et qui recréait la lumière du soleil, la meilleure lumière pour prendre des photos. Timide jeune homme mais exigeant… Très exigeant mais sans en faire trop, le genre de professionnel gentil qu’il appréciait et avec lesquels il aimait bien travailler le plus agréable… Enfin bref l’après midi avait avancé et il avait rendez-vous sur le Pensionnat de l’île pour faire des séances de photos de groupe et individuelles pour certaines classe s’il avait bien compris… Ah tout cela avait toujours était bien compliqué ce système scolaire enfin bon. Il n’aurait pas besoin d‘un appareil trop performant ni de trop de matériel… juste son pied pour le poser et puis ça serait bien tout.

Il se met en route sur les coups de trois heures de l’après midi, son chauffeur officiel qui l’emmène jusqu’au lycée dans une voiture noire. Il regarde le paysage à travers les vitres, paysage qu’il connait par cœur depuis les années qu’il est installé sur cette île. Des années qu’il était là déjà et il n’avait pas réussi à épuiser les réserves de l’île en matière de photo. Dans chaque coin, chaque paysage, chaque personne recelait chaque jour un nouveau point de vu qu’il était bon de photographié. Oui c’était un métier dont on n’avait jamais fini de faire le tour et c’était ça qui en faisait le charme. Enfin il arrive finalement sur le parking du lycée, faisant signe au chauffeur de le déposer, juste le temps qu’il amasse ses affaires, un homme charmant aussi son chauffeur, très gentil, mais il est bien payé en même temps, peut-être pour ça aussi. Il récupère son trépied dans son coffre, son appareil photo dans sa sacoche qu’il garde à l’épaule et le voila prêt… Le tout imperméable bien évidemment il ne faudrait pas abimer ses affaires, lui aussi porte un manteau bleu foncé imperméable qui lui colle au corps de façon assez classique, une veste en dessous dans les mêmes tons, une chemise blanche, un pantalon foncé et des chaussures noires luisantes. Ses cheveux détachés qui pendent le long de son dos, juste deux baguette derrière sa tête qui forment un petit chignon au style asiatique qui faisait ressortir ses mèches bleuâtre. Ils s’avancent dans le parking il connait bien les lieux il vient ici tous les ans pour faire les photos des nouveaux élève et des photos des groupes et tout ça. Son regard qui tombe sur un petit groupe de personne… Ah tiens étrange il y a quelqu’un avec ses sacs alors que les deux autres avaient l’air un peu plus âgé… Et l’esprit un peu moins clair aussi ‘était le genre de choses qui se voyait finalement. Il observa la scène quelques secondes, ses yeux détaillant chaque détail, ah ça ne lui prend pas longtemps ile st habitué à chercher les détails après tout, ses yeux savent chercher les petites choses qui vous changent la vie.

Il s’approcha d’eux d’un pas sûr, il avait de la chance il ne pleuvait juste plus et il était presque au sec, juste les gouttes de l’arbre. Il s’approche du petit groupe avec un sourire imperturbable presque amical, ses yeux presque froid et distant, tranchant avec le reste de son visage pour aller s’interposer entre le jeune homme aux cheveux rouge, il ferait un très bon sujet de photos par ailleurs il ne l’avait jamais vu par ici… Un nouveau sûrement, il se rappelait presque de chaque visage qu’il avait photographié… Enfin bien sûr comme ça il ne s’en rappelle pas mais si on lui mettait la personne devant les yeux il était capable de dire si oui ou non il l’avait déjà rencontré, il avait la mémoire des visages. Il pose une main douce sur le bras du jeune homme qui avait presque imperceptiblement glissé jusqu’à sa poche. Pas la peine d’en arriver à la violence, parfois ce n’est pas nécessaire. Il sourit légèrement aux deux autres personnes en faisant reculer le plus jeune pour l’avoir derrière lui.


« Si vous vouliez bien laissez ce jeune homme en paix, je vais m’en occuper comme il se doit… »

Enfin s’en occuper, il ne dit pas ça méchamment il ne faut pas croire, il n’est pas du lycée il ne compte pas le punir… Et comme il vient de le dire il est persuadé qu’il est nouveau par ici alors… Quelque soit le problème il ne dit pas ça sérieusement, juste rentrer dans le jeu des deux autres inconnus pas si inconnus que ça parce que leur tête lui dit fortement quelques choses. Un sourire un peu froid qui semble les refroidir dans leurs intentions, ah il n’en faut pas beaucoup, parfois la présence d’une personne plus âgé suffit à régler les choses. Il tourne un peu la tête pour regarder le jeune homme et lui sourire légèrement avant de reporter son attention sur les deux autres, juste lui faire comprendre qu’il n’en avait pas après lui malgré ce que ses paroles étaient censé dire… Parfois il ne faut pas plus que des mots pour venir à bout de personne dont l’esprit n’est plus assez lucide.

_________

[HRP : Ben tu fais des posts très bien c'est parfait ^_^]
Revenir en haut Aller en bas
Enjyu Okami
Elève de première année
avatar

Messages : 306
Localisation : Dans ton placard...Mouhahaha...
Uke or Seme ? : Il a une tête de dominant franchement?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 15 ans.
Petit ami: Mais ça te regarde pas euh!
Autre : :

MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Jeu 18 Juin - 20:49

Hein? Il se passe quoi là? Oui je crois que je me suis encore perdu dans mes pensées. Ca ne change pas vraiment de d'habitude. En vérité j'étais en train de réaliser que j'avais ramené le mauvais temps avec moi. Je porte même la poisse aux autres... De mieux en mieux! Bon au lieu de réfléchire là dessus je devrais plutôt revenir à la réalité. Tiens c'est moins bruyant tout à coup. Ils ont arrêté de brailler. Est-ce lié à cet homme qui vient à peine d'arriver? Il me semble, oui. Il les regarde avec des yeux gacials et un sourire parfaitement calculé. En tout cas il est bien plus vieux qu'eux et je crois que ça suffit amplement à les calmer. Du coup je n'ai pas trop entendu ce qu'il a dit mais je lui suis quand même un peu reconnaissant. Il ne le sait sans doute pas mais il vient de me tirer d'un sacré mauvais pas. Je n'aurais pas tellement aimé être accusé d'une agression à main armée dès mon premier jour sur cette île... Mais, parce qu'il y en a toujours un, il me tiens le bras. Et ça ne me plait pas. Je n'explique pas ça. J'ai horreur d'être touché, par un inconnu qui plus est. Rien de personnel contre lui, je n'aime pas ça c'est tout. Et maintenant que j'y pense, ma main est toujours dans ma poche. Je la retire et d'un geste à la fois brusque et légé je ramène mon bras vers moi pour faire lacher l'homme. Puis je recule un peu pour marquer une distance resonable entre lui et moi. Il n'est pas particulièrement inquiètant mais c'est le contact humain qui me stresse c'est tout. Non, je ne suis pas agoraphobe! Enfin je ne crois pas...

Les types qui s'énervaient sur moi quelques minutes avant s'éloigne en grognant une ou deux insultes. Si à cet âge là il en sont toujours à ce stade il y a vraiment de quoi s'inquièter pour eux... Mais bon, ce n'est en aucun cas mes affaires après tout. Je les regarde partire du coin de l'oeil et une fois qu'ils ont totalement disparu je reporte toute mon attention sur mon "sauveur". Ha oui... C'est là que ça va devenir difficile. Parler aux gens me stresse. Comme les trois quarts des autres choses de la vie en faite. Je ne sais pas pourquoi mais je sent que je vais aller loin dans ma première année de lycée avec cette attitude... Mais d'habitude c'est les autre qui me posent des questions et je me contente d'y répondre. La seule personne avec laquelle je pouvais passer des heures à dialoguer c'était Silver. Et encore il m'a fallu du temps pour en arriver à ce stade. Foutu stresse! Ca tambourine sévère dans ma poitrine! Et dans se genre de situations mes pensées divaguent toujours. Là en l'occurence je penses à cette île. Il n'y a que des hommes dessus hein...? Mais il font comment? Ils peuvent pas être tous homosexuelles quand même! Bon chut! Calme toi mon petit Enjyu et dit quelque chose d'intelligent le plus vite possible! Réfléchissons, réfléchissons... Je devrais commencer à le remercier et c'est d'ailleurs ce que j'essaye de faire. Mais malheureusement rien ne parvient à sortir de ma gorge. Je suis sûr que l'homme en face de moi crois que je vais me mettre à pleurer... Il parraît que c'est l'impression que je donne aux gens. Si ils savaient...

Mais n'empêche que ça m'énerve! Pourquoi je suis même pas fichu d'adresser la parole à quelqu'un?! Je crois qu'un psycologue m'avait dit que je souffrais d'une timidité maladive. Oui évidemment ça j'étais déjà au courant. Et vous savez pourquoi vous?! Non bien sûr... Mais je n'est même pas envie d'essayer de soigner ça. C'est peine perdue de toute façon je suis irreccupérable. D'un pas lent et peut assuré je recule encore plus et me cache dans un coin d'ombre. Peut être que j'éspère qu'il ne remarquera pas ma peur si il ne peut pas me voir. Au moins avec cette impression factive je suis rassuré et je peux tenter de parler au moins un petit peu.


"Merci..."

... Comme parole lors d'une première recontre il y a mieux. Vraiment mieux. J'ai honte. D'un geste machinal je remonte mes chaussettes montantes et je crois mes bras contre mon torse dans un geste defensif. C'est pas comme si cet inconnu allait m'attaquer mais c'est une habitude. Un tic. Je déteste ces situation. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai une folle envie de m'excuser. M'excuser pour ma débilité. On m'a déjà dit que quand je me comportais comme ça j'étais adorable. Tu parles... Je dois surtout passer pour un idiot oui! Pitié qu'il dise quelque chose et qu'il arrête de me regarder comme ça. C'est tellement gênant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Ven 19 Juin - 17:09

Il regarde les deux personnes partir avec un sourire légèrement satisfait de s on petit effet, sorte de fierté lointaine à voir que même sans son nom de famille derrière lui il arrivait encore et toujours à dégager cette assurance et cette autorité qu’on avait toujours attendue de lui. Il n’y avait pas de quoi s’énerver vraiment, un peu d’autorité parfois ça suffit… Il ne sait pas si les deux personnes en question ont compris qu’ils n’étaient pas du lycée, ou s’en sont souvenu, ou on simplement fait attention au matériel qu’il transportait avec parce qu’un surveillant ou un professeur avec un appareil photo et un pied d’appareil photo ça ne cours pas les rues quand même. Mais bon un témoin et un témoin… Il devrait peut-être les suivre, voir s’ils ne vont pas faire une autre victime ailleurs. Oui peut-être que s’il avait été quelqu’un de foncièrement gentil il l’aurait fait puisqu’il était un peu en avance sur son horaire malheureusement ce n’était pas le cas, le garçon qu’il venait de sortir d’une situation gênant avait juste eu la chance de se retrouver sur son chemin, un point c’est tout. Chacun ses problème, il n’était pas, ou plutôt n’était plus du genre à se soucier sans cesse des autres. D’ailleurs en parlant du garçonnet en question, il se retourner vers lui, le laissant dégager son bras, il comptait le relâcher de toute façon il espérait qu’il n’avait pas pris sa phrase au sérieux au moins, ce n’était vraiment que des paroles en l’air.

Il se passe une main dans ses cheveux l’air de rien, enlevant juste les quelques mèches noires bloquant une partie de son champs de vision pour les recaler derrière ses oreilles avant de lui sourire amicalement, le regardant une seconde, l’air un peu interrogatif. Comme s’il voulait dire quelque chose sans vraiment il arrivait il attendait simplement que le garçon se décide à parler avant de retourner vaquer à ses occupations. Le photographe n’avait pas fait ça pour une quelconque reconnaissance et n’attendait rien en échange de ce maigre service alors si le jeune homme voulait juste passer son chemin il ne se vexerait pas le moins du monde. Il hausse vaguement les épaules en voyant qu’il n’avait pas l’air plus décidé que ça et décida de récupérer son pied d’appareil photo qu’il avait déposé contre l’arbre avant de venir lui porter secours, le gardant bien calé sous son bras pour éviter de le faire tomber et de l’abimer, c’est qu’il n’en avait plus énormément, ses meilleures pieds commençant à prendre de l’âge… Même s’il avait largement les moyens d’en acheter, il avait cet espèce d’attachement qu’on certaines personnes aux choses anciennes avec lesquels ont a vécu. Il le regarde se reculer jusque dans l’ombre, ce garçon a vraiment une tête adorable il se fera un plaisir de le prendre en photo quand le jour sera venu, enfin il ne va pas le gêné plus que ça et va repartir vers le Pensionnat. C’est au moment où il ‘apprêtait à tourner les talons pou s’éloigner qu’il entendit enfin une vois sortir d’entre ses lèvres obstinément closes. Un sourire étira de nouveau ses lèvres sous ce remerciement murmuré du bout des lèvres alors qu’il hochait vaguement la tête, il n’a pas à avoir honte, c’est une première approche comme une autre après tout.


« Ce n’est rien ne t’en fais pas… Il vaut mieux se méfier de ce genre de personnes. »

Surtout quand on a un visage aussi mignon ajouta-t-il dans sa tête, gardant sa remarque pour lui. Ca ne manquait pas sur cette île, des jeunes avec une tête angélique, on en croisait à tous les coins de rues, à tel point que c’en était vraiment impressionnant… Et à coté de ça on voyait ce genre de personnes, un vrai danger publique, il valait mieux savoir y faire avec les personnes de ce genre là un peu lourdes et abusant un peu des substances douteuses. Enfin c’était un conseil comme un autre, si ça se trouve, ce petit savait parfaitement se défendre et n’avait pas besoin de son aide et ne le remercier que par pure politesse. Enfin quoi qu’il en soit il avait quand même fait sa bonne action de la journée, de quoi le mettre de bonne humeur pour le reste de la journée.

« Dis-moi un peu tu es nouveau ici non ? Je ne me rappelle pas de t’avoir déjà vu… Si tu veux je t’accompagne jusqu’au Pensionnat je m’y rendais justement. »


Un léger signe de tête en direction des grilles que l’on peut apercevoir du parking, il ferait sans doute mieux de ne pas rester dans des coins isolés comme celui-ci s’il veut éviter d’avoir à faire face à des situations pareilles, enfin une fois de plus, il garde sa pensée pour lui, ce jeune homme doit bien le savoir et il est sans doute assez grand pour décider de lui-même ce qu’il ferait mieux de faire ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Enjyu Okami
Elève de première année
avatar

Messages : 306
Localisation : Dans ton placard...Mouhahaha...
Uke or Seme ? : Il a une tête de dominant franchement?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 15 ans.
Petit ami: Mais ça te regarde pas euh!
Autre : :

MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Sam 20 Juin - 13:50

Ouf, il parle! J'aurais presque finit par penser qu'il était muet lui aussi! Quoique non... Il avait parlé avant. Je doute cependant que les deux types de toute à l'heure et pris le temps d'essayer de deviner si cet homme était du lycée ou pas. Mais de toute évidence, et surtout à la vue des appareilles qu'il porte, je suis sûr et certain que ce n'est ni un professeur, ni un surveillant. Tant mieux remarque. Je me serais sentit mal qu'un employé du lycée me retrouve dans la rue comme ça. Pour l'image qu'il aurait eu de moi ça aurait été violent... On dit que la première image qu'une personne à de vous est la plus importante. Après ça il est très difficile de la faire changer. Il me répond que je dois me méfier de ce genre de personnes. Ca je le sais bien. Je n'est pas choisi de les faire venir. Puis après tout je ne pense pas qu'ils m'auraient fait grand chose, à par peut être me frapper. Mais je ne serais pas laissé faire. En attendant il continu de me regarder et ça me met toujours aussi mal à l'aise. Si ça se trouve il me prend pour un vampire! Normal, les gens qui se cache dans l'ombre pour parler c'est pas tellement commun. Je reporte mon attention sur le pensionnat. Enfin tout du moins ses grilles. J'ai toujours aussi peur d'y aller. Tiens maintenant que j'y pense il est quelle heure? Puis c'est sans importance finalement. Ha oui je devrais peut être lui répondre. C'est bon signe, ça devient plus facile.

"Je... A vrai dire je ne sais pas si c'est une bonne idée d'y aller avec tout ce monde dans la cours de récréation..."

Je crois qu'il a compris que si je disais ça, c'est parce que j'avais peur. Une autre question me turlupine pourtant. Ces appareils... Un photographe? Sûrement, oui. Mais qu'est-ce qu'il vient faire ici? Il faut dire que j'arrive en plein milieu de l'année alors je ne peux pas être au courant. La seule explication possible c'est qu'il vient prendre des photos des élèves. Oui c'est parfaitement logique. Les photos annuelles quoi. Ca me donne une raison de plus d'attendre pour y aller. Je veux pas être pris en photo. Non, je ne suis pas photogénique du tout. Avant oui. Mais maintenant quand je sourit on voit bien que je me force alors ça ne sert à rien. Tiens il a aussi dit qu'il ne se souvenait pas m'avoir vu? Pourquoi il connait tout le monde sur cette île? C'est possible ça? Elle est grande quand même... Mais c'est vrai il a vu juste. D'ailleurs je me demande toujours ce que je fabrique ici. Mon bras se relève un peu pour entortiller une de mes mèches rouges autour d'un de mes doigts. Mmmm... Quoique si j'y allais avec lui ça passerait peut être mieux, je pourrais me cacher. Ha! Quand je pense comme ça j'ai l'impression de me servir de cet inconnu!

"Vous... Vous êtes photographe n'est-ce pas? Mais pour prétendre ne m'avoir jamais vu, vous connaissez tout les gens de cette île?"

Ca me parraît normal de poser là question. Après tout j'ai bien le droit de me renseigner sur une personne inconnue que je viens juste de rencontrer et qui vient qui plus est de me porter secours, non? Et oui, pourquoi croyez vous qu'on rabache sans cesse aux enfants de se méfier des adultes qu'ils ne connaissent pas? Tout simplement parce que un jour ou l'autre ça peut leur servir. Bien que je suis sûr que je n'ais aucune raison de me méfier de lui. Si il avait été une personne malveillante il ne m'aurait pas aidé et je ne vois pas ce qu'il pourrait faire d'un atirail pour photographe. Au moins c'est rassurant je ne suis pas encore tombé au stade de la paranoïa. Manquerait plus que ça... Je sors de mon coin d'ombre, bien conscient que ça me rend ridicule. Heu non. Flippant plutôt. Bien que je ne pense pas qu'avec mon visage je fasse vraiment peur à qui que ce soit. Ca arrive que je fasse peur. Très peur. Mais j'éspère pour tout les gens de cette île qui sont suspectibles de me rencontrer que ça n'arrivera jamais, même si je ne me fais pas trop d'illusions à ce sujet. Franchement on devrait m'enfermer. Je ne dit pas ça parce que j'en est très envie, juste pour protèger les autres. C'est plutôt louable comme motivation vous ne trouvez pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Lun 22 Juin - 16:54

Yue haussa vaguement un sourcil. Tiens, le jeune homme ferait-il parti de la catégorie des timides qui n’aiment se montrer devant les gens ? Il peut comprendre cela dit il avait été comme ça à une époque, une époque lointaine. La timidité ah ça ne le rend encore que plus mignon ce garçon, vraiment. En l’observant légèrement comme ça il se prend à essayer d’imaginer quel genre de vêtement ou de coiffures lui irait bien, où le milieu pour une photo, les couleurs, la lumière… Oui c’est assez étrange à une première rencontre de regarder les gens en pensant ça, mais c’est une déformation professionnelle il n’y peut rien c’est plus fort que lui. Faire ressortir le "beau" chez les gens tout en recréant une atmosphère la plu naturelle possible. Le parc du Pensionnat pourrait être parfait vraiment, avec un peu plus de soleil, enlever toute cette grisaille et cette pluie… Il suffisait de choisir un coin charmant, un bel arbre, il y avait une fontaine dans la cours il le savait. Non il aimait bien ce Pensionnat, grand, vert, agréable, les élèves devaient s’y sentir vraiment bien tout au long de l’année. Surtout à cette période où tout recommence à fleurir et verdir, une des plus belles périodes de l’année avec l’automne et ses couleurs rougeâtre et orange. Ah et quand il entortille ses cheveux comme ça, vraiment à craquer ! Non calme-toi un peu Yue tu ne vas pas te mettre à photographié toutes les personnes que tu ne connais, quoi que d’habitude c’est ce qu’il fait de loin… Oui parce qu’il connait beaucoup de mondes, mais personnellement il n’en connait pas tant que ça, il se contente de prendre des images de loin, un peu par-ci, un peu par là, quand on fait se métier il faut juste savoir se laisser guider par les choses, c’est ça qu’il aime là-dedans.

« En effet je suis bien photographe, je m’appelle Yue Fubuki… »

Il lui fait un sourire aimable, ce petit est japonais ? Il aura peut-être entendu parler de lui… Enfin non pas de lui mais de sa famille, elle est connue au Japon après tout, quoi qu’il existe plein d’autre famille de Fubuki, c’était un nom plus ou moins courant en fonction des régions donc s’il connait il ne fera pas forcement le lien, surtout avec un photographe… Une des raisons qui l’avait poussé à pas ne changer de nom une fois parti de chez lui et avoir coupé les ponts avec le reste de sa famille, il pouvait très bien être d’une autre famille Fubuki… Quoi que quand on voyait où il habitait voila quoi, il avait de l’argent, et ça se voyait immédiatement. Ah mais tiens il a une idée, il farfouille dans un de ses poches pour en ressortir une petite carte de visite qu’il a sur lui et lui et la tendre au jeune homme avec un sourire amicale, il y a juste son nom et son numéro de téléphone pour le travail. Non, non, il ne fait pas du tout sa pub mais on ne sait jamais après tout.

« Si un jour tu as besoin d’une photo quelle qu’elle soit n’hésite pas surtout. Mh disons que ça fait quelques années que je vis sur cette île alors je pense avoir vu tout le monde au moins une fois… De plus je suis le photographe du Pensionnat pour tout ce qui est photo administrative alors je connais tous les élèves… Je n’oublie jamais un visage. »

Un nouveau sourire, c’est très pratique la mémoire des visages quand on est photographe, mais il ne faut pas faire attention à lui, Yue n’est pas quelqu’un de fondamentalement dangereux… Quoi qu’il ne vaut mieux pas l’énerver ou le contrarié parce qu’il est assez susceptible dans son genre et qu’il a parfois des vengeances très… Délicate. Son frère de l’époque n’avait d’ailleurs pas apprécié ses méthodes et ça avait mal fini alors il s’était un peu calmé avec le temps mais son coté enfant gâté et facilement énervable n’avait pas changé malgré les années. Ca ne lui passerait sans doute jamais et beaucoup de ses amants l’avait quitté à cause de cette habitude possessive qu’il avait… Bah… Qui vivra verra comme on dit, pour l’instant il s’en portait très bien même s’il devait avouer que ça faisait quand même mal de se faire jeter à chaque fois. Enfin revenons au présent et au jeune homme enfin sorti de l’obscurité de l’arbre, quoi qu’avec les nuages il n’y a pas beaucoup plus de lumière au milieu du parking que sous les branches d’un chêne.

« Si tu veux je peux t’accompagner jusqu’à l’intérieur du lycée, je connais un chemin qui permet de ne pas passer par la cours, qu’en dis-tu ? »

Si c’était ce qui l’effrayait autant passé par les petites entrées que pas grand monde ne connaissaient, et puis ça pouvait toujours servir… Bon en fait je vous avouer, ce n’est pas un passage secret ou rien mais juste une des sorties en cas d’incendie cachées dans un coin mais qu’on pouvait utiliser à sa guise, Yue passait par là de temps en temps quand il venait et qu’il réalisait qu’il y avait un peu trop de monde, il n’est pas spécialement agoraphobe, mais il faut avouer que les gamins qui vous hurle dans les oreilles ou qui essayent de vous arracher votre précieux matériel des mains n’est pas très agréable…
Revenir en haut Aller en bas
Enjyu Okami
Elève de première année
avatar

Messages : 306
Localisation : Dans ton placard...Mouhahaha...
Uke or Seme ? : Il a une tête de dominant franchement?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 15 ans.
Petit ami: Mais ça te regarde pas euh!
Autre : :

MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Mar 21 Juil - 20:42

Un carte? Je lève un sourcil. Oui si il veut pourquoi pas, ça le regarde après tout. Je doute que ça me sera d'une utilité quelconque mais tant pis. C'est vrai que c'est normal de vouloir faire de la pub pour sa profession. De toute façon je n'ose pas lui dire que ça ne m'interêsse pas alors il peut me donner ce qu'il veut. Ben oui. C'est pas poli de dire aux gens qu'on ne veut pas de ce qu'ils nous donne. Enfin moi je trouve ça déplacé. Mais chacun son avis après tout. Je suis déjà pas très aimés des autres personnes alors si je les envoient bouler en plus je vais pas aller bien loin. Bref... Donc il s'appelle Yue? Ha... C'est bon à savoir. Même si ça ne m'empêchera pas de l'appeller "Monsieur" plutôt que par son prénom. Encore une question de politesse voyez-vous. C'est que je ne tiens pas à devenir comme Silver qui envoit pêtre tout le monde et qui se montre toujours moqueur et agressif. Mais bon je l'aime bien quand même. Il est certes très énervant mais moi il m'aime bien et je crois que c'est le plus important. On s'est quitté en plutôt bons termes même après ce débordement sur le toit de mon ancienne école. J'aimerais bien le revoir un de ses jours pour m'excuser. Finalement il est un peu devenu le grand frère que je n'ais jamais eu. Si notre famille n'avait pas été si à cheval sur les traditions et si sévères nous serions juste deux cousins qui s'entendent le mieux du monde. Quoique... Mais c'est inutile de tergiverser là dessus. Surtout qu'à force d'être dans la lune il viens d'arriver ce que je redoutais un peu: je n'ais entendu absolument aucuns des mots de sa phrases. J'éspère que ce n'était pas important sinon il va s'apercevoir que je ne l'écoute pas et il risque de se vexer. Je n'ai pas envie que ça arrive...

"Ha..."

Histoire de faire croire que j'écoute. Je ment mal mais ésperons que ça suffira. Mais il me semble que ça ne le gêne pas puisqu'il continu de sourire. C'est agréable de voir des gens souriants. Ce n'était pas le cas à la maison avant alors il faut que je profite de tout les sourire que j'ai l'occasion, ou plutôt la chance, de voir. Et peut être que grâce à ça moi aussi je réaprendrais à sourire de nouveau. Oui j'aimerais bien essayer. Si quelqu'un acceptait de me donner ce genre de cours étranges je pense que je ne dirais pas non. Puis c'est plus agréable pour les autres personnes de voir leur interlocuteur qui sourit et qui prend plaisir à parler plutôt que d'avoir devant les yeux un gamin qui baisse la tête et qui met 10 bonnes minutes pour sortire à peine 2 mots. Bon aller chute Enjyu, écoutes-le plutôt parler sinon ça va encore te jouer des tours! Mmmm... Il a l'air d'être en train de penser lui aussi. Heu d'ailleurs je sais pas trop si je dois lui demander pourquoi il me regardait avec cette tête bizarre toute à l'heure quand je pensais à Silver. Bah oui, j'ai remarqué ça quand même! Je ferais mieux de me taire, c'est vrai qu'il est photographe. Il arrive parfois que certaines personnes soient vraiment à fond dans leur métier et qu'elles ne peuvent s'empêcher de le mettre à l'oeuvre même sur les inconnus. Tiens justement, pendant que j'étais encore en train de penser il me propose de passer pour une porte à l'arrière du bâtiment.

"Ha oui je veux bien, merci. C'est gentil de votre part..."

Il a sans doute compris que c'est ça qui me faisait peur. Non, ça ce voit tant que ça que je suis terrifié à l'idée d'entrer? Quoi qu'il en soit c'est une chance qu'il connaisse cette entrée là. Bon voyons voir... Où ais-je posé mon sac déjà? Ha oui, derrière toi imbécile... Si, si. Juste un sac. Dedans il y a mes affaires scolaires et quelques vêtements. Vraiment pas grand chose niveau vêtement d'ailleurs. Mais c'est pas important. Je vais avoir un uniforme là dedans en plus je crois. Le peu d'affaires personnels que j'ai sont dans mon sac à dos... En forme de chat. Oui j'aime les chat, c'est mon animal favorit. Bon, mon sac est un peu étrange. Le chat à l'air de sortir d'une tombe mais moi j'aime bien, tant pis pour les autres c'est mes goûts. Et ça je l'assume. C'est bien la seule chose d'ailleurs... Je ramasse mon gros sac et lui fait un oui de la tête.J'éspère juste qu'on ne va pas me demander ce que je fabrique avec le photographe du pensionnat sinon ça risque d'être un peu dur de trouver une excuse. Dire la vérité est certes une bonne solution mais si on ne me croit pas il me faut une solution de secours. Je vais le laisser ouvrir la marche, de toute façon je ne sais pas où c'est donc allons-y...


-HS-Voilà! Désolée pour l'attente!^^"-HS-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Mar 28 Juil - 17:34

Ah tiens le petit accepte donc l’offre que le photographe lui propose, c’est donc bien qu’il craignait un peu les gens dans la cours dont on pouvait entendre le mince écho depuis le bout de parking où ils étaient. Ce n’est pas forcement une question de voyance pas, juste que c’est souvent facile de reconnaître des élèves plus ou moins timide à leur façon de parler oud ‘agir… De se positionner face à leur interlocuteur, regarder leur regard voir s’il vous regarde ou évite le votre… Il y a plein de signe et yue et quelqu’un de fondamentalement observateur depuis son plus jeune âge… Le conditionnement de ses parents a bien marché depuis toutes ces années il sait y faire avec les gens, sait observer leur visage avec discrétion… Il ne lui faut pas grand-chose pour comprendre certaines choses… Quoi qu’on dit qu’il y a toujours des gens impénétrable mais au final avec le temps on ne lest jamais entièrement… Yue se sait difficile à comprendre ce n’est pas pou autant qu’il le fait exprès ou qu’il en rajoute non… Il est comme ça, un point c’est tout, ça en rebute certain… Mais au fond de lui il a… un fond de gentillesse peut-être bien qu’il se sache invivable sur le long terme. Ce n’est pas pour rien qu’il habite seul chez lui, il est assez… particulier, paranoïaque dirait les personnes qui le connaissent sans aucun doute, enfin qui le connaissaient… Bon bien sûr il a des connaissances sur l’île et en dehors, un peu partout dans le monde, plus ou moins… Il est un photographe connu après tout, mais après des connaissances intimes, des amis… C’était toujours le même problème et il était plus tôt un solitaire dans l’âme, quoi que plus un solitaire imposé parce qu’il aime et n’aime pas ça en même temps.

« Ne t’en fais donc pas, ça ne me dérange pas du tout. »

Il lui sourit légèrement avant de se mettre en route sans trop chercher à parler plus que ça, ayant remarquer que le jeune homme ne prêter qu’une attention limité à ses paroles, ce qui ne le vexait pas plus que ça d’ailleurs, une chose sans importance, il n’était pas là pour parler mais pour prendre des photos après tout, il espère qu’il ne va pas être trop en retard avec cette histoire d’agression au parking… Il avait peut-être un peu d’avance mais maintenant ça ne devait plus être trop le cas et il serait sûrement juste pile à l’heure pour sa séance. Quoi que si ça se trouve ça serait les élèves qui seraient en retard, comme d’habitude… il faut toujours qu’il y est des retardataires enfin ce n’était pas très grave et ça ne dérangeait pas le jeune photographe il sait être patient. Il faut savoir être patient dans ce métier, la patiente permet de faire les plus beau clichés après tout. Il s’avance vers le bâtiment du Pensionnat avant de commencer à le contourner par un coté en passant par les Jardins, un endroit calme, sans trop de monde… Il jette des coups d’œil derrière lui de temps en temps pour vérifier que son jeune élève ne le suive bien. Mais oui il est toujours là, c’est bien. Il arrive finalement devant une vieille porte sur le coté du bâtiment, pas très loin du local à ordure. Ah il avait dit une porte sur le coté, pas forcement le tapis rouge, on fait avec ce qu’on a. il fouille dans ses affaires quelques instants avant d’en ressortir une petite clé pour déverrouiller la porte qui s’ouvre dans un long grincement qui pourrait presque paraître lugubre s’ils n’étaient pas en plein milieu de la journée avec un grand soleil éclairant l’entrée.

« C’est par ici, on arrive du coté Est du Pensionnat… Pas très loin des cuisines si je me souviens bien. »

Lui fait signe de passer à l’intérieur avant de le suivre pour allumer la lumière et prendre le temps de refermer la porte à clé. Et oui il est désolé mais le jeune homme ne pourra pas passer par là souvent sans cette petite clé magique en la possession du photographe et du reste du personnel du pensionnat. De toute façon presque personne n’utilisait cette porte aujourd’hui et Yue devait bien être un des seuls à encore l’emprunter plus ou moins régulièrement. Il s’avance un peu dans le couloir ah ça y est ils arrivent enfin à l’intérieur même du Pensionnat, la vague odeur des cuisines qui embaume les lieux, il avait raison sa mémoire ne la pas trompé.

« Tu veux peut-être que je t’emmène au Secrétariat si tu ne connais pas les lieux ? Je vais devoir te laisser par la suite, on va m’attendre. »

Il continue de s’avancer dans le couloir, s’éloigner un peu des cuisines pour s’arrêter au premier embranchement de plusieurs couloirs, observant les panneaux indiquant les différentes parties importantes du Pensionnat, comme les dortoirs à l’étage et le self ou le secrétariat justement… Il reposa son regard sur Enjyu avec un léger sourire, il veut bien l’accompagner là-bas lui il doit se rendre dans le bureau du Directeur en premier lieu pour signaler son arrivée…
Revenir en haut Aller en bas
Enjyu Okami
Elève de première année
avatar

Messages : 306
Localisation : Dans ton placard...Mouhahaha...
Uke or Seme ? : Il a une tête de dominant franchement?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 15 ans.
Petit ami: Mais ça te regarde pas euh!
Autre : :

MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Mer 19 Aoû - 21:02

Finalement je dois bien l'avouer... Je suis plutôt impatient de voir à quoi vont ressembler les locaux dans lesquels je vais bientôt vivre. Une nouvelle vie... Tout à recommencer. Je ne m'en sent pas capable pourtant. Je sais que je n'arriverait pas à me faire des amis mais si je peux au moins rester seul sans qu'on m'embête de trop ça m'ira parfaitement. L'ennuis c'est quand les bandes de gros durs adorent embêter ceux qui restent seuls dans leur coin. Je pense que cet homme n'a pas besoin d'être voyant pour voir que je suis timide. "Timide" est d'ailleurs un mot bien faible par rapport à la peur maladive dont je preuve devant les gens. Donc, pour en revenir à la situation actuelle, je le suit. En trotinant derrière lui. Il marche drôlement vite! Ou alors c'est moi qui est des petites jambes... Il s'arrête, je me cogne sur son dos. Aïe mon nez... J'éspère que ça ne va pas saigner... Je me frotte le nez, des larmes au coin des yeux. Ha non Enjyu c'est pas le moment de te mettre à pleurer... Je regarde la clée, apparement cet endroit est véritablement privé... Il ouvre la porte. Ca sent la nourriture en préparation les cuisines ne sont sans doute pas très loin. Le côté Est du Pensionnat hein... C'est vraiment très grand. Je risque de me perdre souvant. La poisse...

"Non, non ça ira très bien merci... Je ne veux pas vous déranger plus."

C'est vrai que je risque de me perdre mais je lui est déjà pris assez de son temps et je ne veux pas le retarder davantage. Puis si ça se trouve il est déjà en retard parce qu'il m'a aidé toute à l'heure... Ha non! Manquerait plus que ça! Mais quel con tu fait mon petit Enjyu! Puis arrêtes de dramatiser pour rien! Ha zut je recommence à parler tout seul... Ca arrive souvent mais je fait pas exprès ça viens tout seul à chaque fois. Par moment j'ai vraiment l'impression de ne pas être tout seul, c'est plutôt inquietant dans un sens... Je roule des yeux et hésite franchement à me cogner la tête contre le mur le plus proche. En plus c'est sympa j'ai le choix, y'a des murs partout ici. Finalement ça me changera pas tellement de la maison. J'ai juste besoin d'un brun aux cheveux long un peu plus grand que moi avec une voix railleuse et c'est bon en fait. Je suis presque sûr que je trouverais un garçon correspondant à cette description. Et oui je n'ai pas oublier que seuls des hommes habitaient cette île. Quelle idée de m'envoyer ici aussi... Ca se voit pourtant que j'aime pas les femmes et j'imagine mal ma grand-mère vouloir que je trouve l'amour surtout si c'est un homme. Sucession de la famille? Pfff... Tu parle. Ca serait bien mieux pour tout le monde si notre famille disparaissait une bonne fois pour toute. Un enfant qui doit porter notre nom est vouer à être malheureux à coup sûr. Je sais de quoi je parle...

"Ho... Mais si par contre vous vouviez m'indiquer la direction du Secrétariat en question ça m'aiderait un peu... S'il-vous-plait"

Ne jamais oublier d'être poli. Comme d'habitude. Ce ne fait de mal à personne d'être bien élevé. Ca brûle pas la langue, ça fait pas fondre la peau. C'est totalement innofensif. Alors pourquoi tant de gens sembles se contre-foutre de la politesse? Va savoir.... Mmmm... Pourquoi je me pose ces questions stupides au fait? C'est de pire en pire ma parole! Quelle poisse. Je regarde de nouveau autour de moi. Mon dieu des escaliers... Si dans deux semaines je suis encore capable de bouger les bras et les jambes ça sera grace à l'intervention divine. En même temps je m'attendais à quoi... Dans toutes les écoles il y a des escaliers. Mais essayer de bien regarder où vous allez avec un seul oeil! Vous allez voir que c'est loin d'être simple. J'ai mis des mois à m'habituer à voir comme ça et encore ça m'empêche pas de toujours aligner bourdes sur bourdes. Enfin ça c'était même avant en fait. C'est pas de la maladresse familial en plus y'a que moi. J'éspère qu'en grandissant ça s'arengera mais c'est pas gagner d'avance. Rien n'est jamais gagner d'avance. Si on veut quelque chose il faut s'accrocher jusqu'à ce qu'on l'obtienne sinon on a aucune chance. Mais malheureusement on peut aussi parfois suivre le fils d'un destin déjà tout traçé et alors, se sortire de ce fils conducteur et essayer de le fuire devient beaucoup plus difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Jeu 20 Aoû - 19:19

Lui sourit légèrement quand il vient se cogner dans son dos, il ne pensait pas s’être arrêté si brusquement. Ce petit a vraiment une tête adorable enfin bon il finira par prendre un peu plus confiance en lui quand il connaîtra un peu plus les lieux c’est souvent comme ça. Et puis s’il ne prend pas d’assurance tant pis après tout y’en a des comme ça on ne change pas les gens et pour être sincère il s’en fiche un peu il n’est pas mère Theresa et après tout ce petit à l’air assez grand pour se débrouiller tout seul tant qu’on ne vient pas l’embêter après tout mais bref. C’est drôle comme ce petit pense toujours qu’il dérange alors que Yue n’arrête pas de lui dire que ce n’est pas le cas, son temps il le gère comme il veut après tout si ça l’amuse de l’accompagner et qu’il lui propose, c’est certes par politesse mais aussi parce que ça ne le dérange pas plus que ça. Et puis aller jusqu’au secrétariat ce n’est pas la mort il n’est pas très loin, pas trop sur son chemin bien évidemment mais après tout ça fait de l’exercice comme on dit. Les couloirs qui défilent, vrai que Yue marche peut-être vite, enfin la force de l’habitude il ne sait pas il n’a pas vraiment dans l’habitude d’être suive par des gens et encore plus des élèves alors bon pour lui il marche normalement il st désolé de faire courir le petit derrière lui.

« Je te le répète tu ne me dérange pas… Mais comme tu le souhaites… »

Il ne l’obligera pas à le suivre non plus il ne faut pas s’inquiéter. Regarde un instant l’intersection des couloirs, les quelques élèves qui circulent déjà à cette heure à l’intérieur, des livres entre les bras ou alors tout simplement marchant vite en direction de dehors pour sans aucun doute aller se fumer une cigarette dehors en se fichant se la tête des surveillants qui ne réagissent pas plus que ça, oui qui plutôt ne les voit pas faire pour leur plus grand bonheur. Oui finalement une école, un lycée, c’est comme un grand zoo, on peut y trouver de tout et de n’importe quoi, Yue avait été à une école pour riche lui il n’avait pas connu ça… Enfin il avait connu d’autre chose parce que les gosses de riches ne sont pas tous polis gentils et bien élevés comme on pourrait le penser en vu de leur éducation et certains sont de vrais pestes… Et notre petit photographe faisait peut-être bien parti de cette seconde catégorie de personne même si face à des personnes qu’il ne connait pas il s’efforce d’être relativement poli. Mais en son fort un intérieur, le gentil monsieur aux cheveux noirs et bleus recelait un égocentrisme plus que développé vis-à-vis des restes de la populace de bas niveau comme il se plaisait à parler à une certaines époques, langage qu’il avait abandonné en présence de personnes différentes de lui et qui croyait en l’égalité des personnes. Mais tout cela n’était que foutaises pour lui et personne ne pourrait lui faire changer d’avis.

« Le secrétariat ? Bien sûr, c’est dans cette direction… Va tout droit et tourne un peu sur ta gauche, ça doit être indiqué sur les panneaux de toute façon. »

Lui fait un de ces magnifiques sourire de circonstance qui arrive à éblouir des foules entière en voulant se montrer plus ou moins rassurant et en tendant son bras non chargé de ses sacs et de son appareil photo en direction d’un des couloirs pour lui montrer le chemin. Oui les panneaux le petit ne se perdra pas normalement le secrétariat n’est pas loin, logiquement il est presque juste en face de l’entrée lorsqu’on arrive du bon coté, enfin plutôt de la bonne porte du Pensionnat. Réajuste un peu ses affaires sur son épaule avant de regarder en direction du couloir opposé à la direction qu’il vient de montrer avant de regarder de nouveau vers le jeune homme avec un fin sourire.

« Nos chemins se séparent donc là… Bonne chance pour tes premiers jours et sans doute à bientôt. »

Lui fait un dernier sourire avant de s’en aller dans sa propre direction, il devra bien le revoir pour prendre une photo de toute façon. S’enfonce dans les couloirs en arrangeant son matériel sous ses bras pour attraper une clé qui ouvre la porte d’un ascenseur, normalement réservé aux personnes handicapé qui viennent étudier sur l’île mais dont tout le personnel et d’autres personnes ont tous un double. Et c’est sur son image en train de poser ses affaires sur le sol que les portes de l’ascenseur se refermèrent pour l’emmener jusqu’à sa prochaine destination.
Revenir en haut Aller en bas
Enjyu Okami
Elève de première année
avatar

Messages : 306
Localisation : Dans ton placard...Mouhahaha...
Uke or Seme ? : Il a une tête de dominant franchement?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 15 ans.
Petit ami: Mais ça te regarde pas euh!
Autre : :

MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   Jeu 20 Aoû - 21:13

Après l'avoir remercié d'un signe de tête, je le regarde partir. Et voilà mon petit bonhomme tu te retrouve à nouveau seul. Evidemment il n'allait pas rester toute la journée avec toi... Bon alors... Quece que je dois faire moi? Ha oui. Le Secrétariat. Alors, alors... Tout droit, à guauche.. Heu non à droite! Raaaa! C'est pas vrai j'ai encore oublié où je devait aller! Il est reparti et à moins de m'accrocher à l'ascenceur je ne risque pas de pouvoir le rattraper. Bon, restes calme! Caaaalme! Fiou... Zen attitude. Bon il a dit à droite ou à guauche? Si je fais Ham Stram Gram je vais peut être trouver... Ha! Il a aussi parlé de panneaux non? C'est peut être écrit dessus il faut que j'en trouve un! Elle commence bien ma nouvelle vie! Enfin il m'arrivait de me perdre même dans les jardins de la proprièté familiale alors bon, ça devient une habitude à force. Bref.... Il faut que je trouve ce satané Secrétariat! Après je découvrirait ma chambre et poserait mes valises pour au moins plusieurs années....


Fin du Topic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca commence bien...[PV. Yue Fubuki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: Extérieur du Pensionnat :: Parking-
Sauter vers: