AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yue Fubuki

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Yue Fubuki   Ven 12 Juin - 19:04

I. Carte d'identité du Personnage


Nom : Fubuki (Tempête de neige)
Prénom : Yue (la Lune)
Âge : 24 ans
Nationalité : Japonaise
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Taille : 1m77
Poids :62 kilos
Emploi : Photographe le jour, chanteur masqué la nuit.


II. Portrait du Personnage


Description Physique :

Yue est quelqu’un de beau. De ce genre de personne qui sait se faire discrète dans les rues mais qui malgré tout arrive toujours à attirer les regards. Il dégage cette espèce de beauté froide et inaccessible qui fait tout son charme. L’allure franche et noble, aucune hésitation dans son regard d’un bleu profond qui sait repérer les moindres détails d’un paysage ou d’une personne dès le premier coup d’œil et qui vous donne l’impression d’être passé aux rayons X. De part sa nature japonaise, il a gardé un visage aux traits fins et des yeux légèrement étirés en forme d’amande d’un bleu foncé perçant. Sa peau est douce et sans imperfection apparente, je dis bien apparente car une peau parfaite n’existe pas, n’est-ce pas ? Sa peau est plutôt pâle pour quelqu’un de naissance asiatique, faisant contraste avec ses cheveux naturellement noirs lui tombant jusqu’aux fesses et dont il prend particulièrement soin. Il y a rajouté des mèches bleu-vert qui s’accorde magnifiquement avec la couleur de ses yeux depuis quelques années. Son style vestimentaire… Eh bien cela dépend des jours et de son activité. Pour ses séances de photographie, il aime bien mettre des vêtements simple, de tous les jours dans lesquels il se sent à l’aise pour pouvoir manipuler les personnes à sa guise sans pour autant être gêner par des tissus tombant de tous les cotés. Par contre, la nuit tombé et qu’il reprend son rôle de chanteur, ses tenues sont beaucoup plus travaillées, parfois dans le style vestimentaire traditionnel, parfois dans le style Visual Kei, tout dépend des chansons qu’il a à chanter ce soir là. Il n’est d’ailleurs pas très gros, un petit peu musclé mais sans plus il n’aime pas vraiment la violence sauf dans ses crises. Sinon quand il sort tout simplement il aime bien s’habiller avec une certaine classe, l’habitude oblige, on ne finit pas élevé dans le luxe sans en ressortir indemne. Il porte souvent des bracelets ou des colliers en cuir bleu, il n’a pas de piercing, sauf aux oreilles où il accroche parfois quelques boucles d’oreilles argentées.

Description Psychologique :

Yue est quelqu’un de calme au premier abord. Quelqu’un de raisonnable qui a la tête posé sur les épaules. C’est malgré tout un grand rêveur et un romantique dans l’âme, il est réaliste mais utopique. Il sait se montrer serviable avec les gens, on lui a appris, et l’est d’ailleurs assez naturellement. C’est quelqu’un de simple qui se contente de ce qu’on peut lui offrir. Socialement… Il est assez sociable, peut-être un peu simple d’esprit, on le manipule facilement avec des mots et quelques promesses… Mais attention à ce qu’il ne s’en rende pas compte, il est extrêmement rancunier et à les moyens et l’intelligence pour vous faire payer vos actes de la pire façon possible. Il aura cependant gagné de l’expérience malheureuse avec son frère qu’il doit contrôler ses pulsions maladives lorsqu’on lui prend ce qui lui appartient… Il est d’une grande possessivité envers les personne qu’il aime, certains de ses amants l’auront d’ailleurs quitté pour ce fait et il ne supporte pas que l’on touche à ce qui lui appartient, il peut même lui arriver de recourir aux mains même si son corps n’est pas vraiment fait pour des activités physiques intensive. Il possède cependant une grande sensibilité et une âme fragile, c’est une personne avec de nombreux traumatismes qu’il vaut mieux éviter de réveiller sous peine de pouvoir lui déclencher de violentes crises d’angoisses.

Ce qu'aime et déteste votre personnages : (4 lignes minimum)

Autre Particularités : Yue possède une sorte de double personnalité… Photographe le jour, chanteur la nuit, il n’est plus la même personne, comme un dédoublement de personnalité, comme s’il se laissait plus aller la nuit avec son masque sur le visage que la journée caché derrière son objectif. Personne ne connait le nom d’Angel, le chanteur masqué, même ses musiciens, personne ne sait où il habite, il disparait mystérieusement après chacune de ses prestations. Ah oui, parlons un peu santé… Yue est hémophile… heureusement pour lui il n’est pas vraiment maladroit, mais il fait extrêmement attention à ne jamais se blesser.


III. Histoire de votre Personnage


Votre histoire en 15 lignes minimum :

Une journée de printemps, un temps magnifique, du soleil, la chaleur le ciel bleu… Une journée pour les amoureux passé sous les cerisiers en fleurs. Des cerisiers en fleur absent des chambres de l’hôpital de la capitale nippone. Une journée parfaitement pour la naissance de Yue, dans cet après midi paisible… Il vit le jour sous les rayons du soleil couchant, son premier cri raisonna en même temps que les criquets cachés dans les buissons. Ce fut probablement le meilleur moment de sa vie de ses trois premières années. Yue était un enfant spécial, très spécial pour ses parents qui n’en désirait pas… C’était une erreur dont ils s’étaient rendu compte trop tard alors qu’il n’avait pas les moyens d’avoir un enfant, qui avait à peine les moyens pour vivre dans un studio perdu entre deux immeubles de Tokyo. Malgré tout, c’était une erreur qu’ils aimèrent de tout leur être, un petit bout d’homme à qui ils accordèrent toutes leurs attentions. On ne peut pas dire que ce fut un bébé malheureux, même s’il vécu dans le stricte minimum pendant ses trois premières années de vies, il n’attrapa de maladies graves, il était aimé… Pour ses parents, la vie était bien plus compliqué, ils avaient déjà du mal à joindre les deux bouts tous les deux, en tant que pauvres petits salariés précaires, et le bébé ne facilitait vraiment pas les choses… Les temps furent durs mais ils s’accrochèrent autant qu’il pouvait, après tout c’était leur enfant, ils se devaient de lui offrir la meilleure vie qui soit… Malheureusement les choses ne durèrent pas, le père de Yue finit par se faire virer de l’endroit où il travaillait, réduisant encore plus leur salaire déjà misérable. Il n’avait pas d’autre choix… Ils contactèrent une agence d’adoption pour leur fils, ils ne pouvaient pas le garder, vraiment pas, ce n’était une décision prise à contrecœur mais ils n’avaient pas d’autre choix. Rapidement ils furent contacté… à leur grande surprise non pas par la maison à laquelle il avait décidé de donner l’enfant pour qu’il soit adopté mais par une des plus grandes familles du Japon, la famille Fubuki qui leur proposèrent une grosse somme d’argent en échange de leur enfant sous conditions qu’ils gardent à jamais le silence et qu’ils retirent leur demande d’adoption. Après quelques jours pour se décider, ils finirent par accepter leur offre, et le petit Yue changea de famille… Il avait trois ans et ne garda aucun souvenir de ses parents naturels.

Il changea donc de famille… et de vie. Ses nouveaux parents étaient bien différents de ses parents biologiques, la richesse la reconnaissance… La raison pour laquelle il l’avait adopté était que le couple ne pouvait pas lui-même avoir d’enfant… mais cela devait rester secret, l’adoption avait donc était camouffle, l’argent peut changer beaucoup de choses… Une histoire fut inventée pour camoufler ses trois premières années de vies, comme quoi il avait subit une maladie grave à la naissance et qu’il avait du rester à l’hôpital tout ce temps pour le plus grand désespoir de ses faux parents. Un tissu de mensonge… Il n’en sut jamais rien et grandit entouré de cette histoire au milieu des domestiques et des réceptions plus onéreuses les unes que les autres, la nature voulant lui donnant une chance, il ressemblait assez à ses parents adoptifs, sa mère étant brune comme lui et ayant de plus ou moins loin les mêmes très de visage que son père au fil se développant au fil des années. C’était un enfant gâté, à qui on accordait tout de suite tout ce qu’il voulait, le chouchoutant… Ses nouveaux parents l’aimaient aussi, enfin faisaient mine de l’aimer quand ils étaient présents à la maison. C’était sa nourrice qui se chargeait de l’éduquer, lui apprenant les bonnes manières, les normes de la société… Il avait quelques tuteurs qui venait parfois chez lui, lui apprendre les choses essentiels, se tenir en haute compagnie, apprendre la cérémonie du thé, les instruments traditionnel… Il commença également à aller à l’école, une école réputé pour les fils de personnes importantes, à l’ambiance hautaine et bourgeoise… Il ne réussit d’ailleurs pas très bien à s’imprégner de cette ambiance pour le plus grand malheur de ses parents qui commençaient à désespérer de voir un jour leur fils évoluer dans la direction qu’ils auraient souhaité pour lui. Il était trop rêveur, un peu trop idéaliste et généreux… Il le voulait menteur et manipulateur, hautain… Quelqu’un qu’on respecte pour son pouvoir, et pas une bonne âme s’attardant sur le sort des plus faibles. Mais il était encore jeune il n’avait même pas disant alors ils se disaient qu’avec les moyens nécessaires, cela viendrait avec le temps… Ils commencèrent à se montrer plus dur avec lui, ne plus céder à ses caprices, commencer à le punir… Il ne comprit pas vraiment l’attitude de ses parents mais se plia à leur nouvelle règle sans grogner, se contentant de ce qu’il avait… C’était un enfant simple qui savait se contenter de peu de choses malgré les richesses qui l’entourait… Comme si la nature de sa naissance et les privations de ses premières années de vie l’avait marqué dans son être, ce qui ne fit qu’enrager un peu plus ses parents qui ne savait vraiment plus quoi faire pour lui faire prendre un peu de caractère. Ils demandèrent à ses professeurs à l’école de radicaliser aussi les choses, le séparer un peu des autres mais rien ne fit… C’était un véritable désastre, cette gentillesse était écœurante pour eux et ils commencèrent à chercher des solutions plus… radicales.

Il avait quinze ans quand un nouvel arrivant entra dans la famille… Son frère officiellement, de trois ans plus jeune son cadet. Ses parents essayèrent de lui faire croire qu’il s’agissait d’un lointain cousin du coté de son père dont les parents étaient décédés et qu’ils avaient décidés d’adoptés… il goba l’histoire, ainsi que le reste du pays, une façon comme une autre d’ajouter un fils légitime sur la liste des héritiers de ce que serait leur empire d’ici quelques années. Son frère avait tout de différent avec lui, des cheveux blond et courts, des yeux verts, il était même plus petit que lui qui était grand déjà pour un Japonais. Il ne ressemblait en rien en ses parents, avait même quelques airs étrangers… Mais personne n’alla se poser de questions, où les quelques personne qui osèrent soulever un débat finirent assez vite par se taire. Yue continua donc sa vie avec son frère… Qui attirer toute l’attention de ses parents. Il avait exactement la mentalité qu’ils recherchaient, beau et savant se servir de son charme pour en arriver à ses fins, il n’avait pas besoin de changer sa façon d’être il était tout simplement parfait… Ce qui rendit d’ailleurs Yue horriblement jaloux, étant habitué à être fils unique, voir qu’on le délaissait pour un étranger le sortait littéralement de ses gonds, le sortant de son état de gentillesse pour le plonger dans des colères noires dont personne ne soupçonnait l’existence. Il ne s’entendait pas dut tout avec son frère, qui lui rendait d’ailleurs bien la pareil, ayant compris rapidement les sentiments qu’il engendrait chez Yue, il s’amusait constamment à remuer le couteau dans la plaie avec une cruauté prononcé, s’amusement de le plonger de plus en plus profondément dans sa colère. Entièrement libre du regard de ses parents, Yue était livré à lui-même… Il en profita pendant des années pour essayer de pourrir la vie de son frère, après tout il avait de l’argent, autant s’en servir… Il s’amusait à le dépenser pour des dizaines de plan marchant plus ou moins bien dans le seul but de rendre sa vie invivable, aussi bien dans la maison qu’à l’extérieur, s’amusant à retourner ses amis contre lui… Mais son frère arrivait toujours à s’en tirer et lui renvoyer la pareille, après tout ils étaient deux à pouvoir jouer à ce jeu là et les parents étaient de son coté… Yue se mit à haïr ses parents également qui commençait à oublier jusqu’à même son existence et qui ne lui parler plus que pour lui faire des reproches en lui disant de prendre exemple sur son frère…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yue Fubuki   Ven 12 Juin - 19:06

Ca le faisait rire, tellement rire, alors que le frère en question menait une véritable vie de débauche dans leur dos, profitant de leur fortune pour son simple plaisir, se payant des prostitués et les ramenant à la maison sous le nez de Yue, que des hommes… Cela l’avait étonné au début, bien sûr ses parents n’étaient pas au courant, il avait essayé de leur dire, mais son frère avait déjà une fiancée officielle, cela ne fit que le discréditer encore plus… Cela le dégoutait, réellement, voir que sa famille ne se servait plus de lui que pour le donner aux courtisanes qu’il rejetait continuelle qu’ils essayaient de s’en débarrasser… Ils ne se servaient plus de lui que pour l’afficher en bon fils de famille, le donnant en pâture à des aristocrates sans vergogne dans le seul but de s’attirer leur grâce alors que son frère était surprotégé. Il échafaudait des plans de plus en plus subtil, détruire toutes ses relations, ou du moins essayant, il était même allé jusqu’à chercher dans le passé de son frère pour en trouver les failles, mais les parents avaient bien fait les choses, tout avait bien était détruit sur lui et il n’avait rien… Vint un jour où il finit par dépasser les bornes, il avait vingt ans… Il savait que son frère avait une relation de longue durée avec un homme depuis de longs mois… il alla voir cette homme un soir, déguisé de façon à ce qu’on ne le reconnaisse pas, et commença à lui raconter la vie de son frère… enfin une fausse vie, le disant ancien prostitué et acteur de porno, racontant les pires horreur sur lui… Le copain de son frère avait l’air dégouté, il jubilait intérieurement… Le copain finit par rompre avec son frère, son plan avait fonctionné… Ce qu’il n’avait pas prévu était la réaction de son frère qui entra dans une colère noire en se faisant largué ainsi sans en comprendre la raison, sans comprendre ce qui s’était passé… C’était la première fois qu’il réagissait comme ça, pourtant ce n’était pas la première relation qu’il s’amusait à casser mais là… Son frère déboula dans la maison le soir même, les parents n’étaient pas là, les domestiques étaient déjà partis, il était tard la nuit était tombé. Yue était en train de s’adonner à une de ses deux activités préférées, prendre des photos… Il voulait devenir photographe plus tard. Son frère déboula dans sa chambre sans prévenir et commença à le frapper violemment en hurlant que c’était de sa faute, que c’était encore un de ses coups tordus. Surpris, Yue n’eut pas vraiment le temps de se protéger de la soudaine violence de son frère et ne put que subir en silence… Malheureusement cela ne s’arrêta pas là. Son frère finit par l’assommer à moitié et le trainer dans le salon de leur maison pour l’attacher à une chaise complètement nu, il allait se venger, il avait soif de vengeance, Yue devait souffrir, payer, il lui avait fait perdre le seul homme qu’il avait vraiment aimé… Si Yue avait su ce qui découlerait de son acte, sans doute n’aurait-il jamais été aussi loin. Son frère avait pris son appareil photo en otage, la prunelle de ses yeux il le savait.

« Tu va regretter ce que tu m’as fait… Jamais je ne te pardonnerais ton acte cette fois ! »

« Arrête, repose ça tout de suite ! Je t’interdis de… »

Il se fit interrompre par un nouveau coup de son frère qui l’étourdit de nouveau à moitié. Son frère était devenu fou, il riait comme un dément, il était possédé… Il attendit que Yue ne reprenne ses esprit avant de briser l’appareil photo sous ses yeux suppliant avant d’aller chercher toutes ses boites de photos pour les jeter dans la cheminée et allumer un fau… Des centaines de photos parties en cendre sou le regard d’un Yue emplis de colère, mais surtout, impuissant ligoté sur sa chaise. Mais il n’en avait pas fini… Il le détacha de la chaise, le laissant attacher lui pour le jeter au sol.

« Tu m’a privé de mon homme… Maintenant tu vas le remplacer bien gentiment… »

Son frère enleva ses propres vêtements avant de venir le prendre d’un coup au milieu du salon. Yue cria de toute ses forces, mais son frère le maintenait fermement alors qu’il accomplissait un acte barbare et sans aucun sentiment dans le seul but de lui faire le plus mal possible.

« Allons Yue ne fait pas la comédie, ce n’est pas ta première fois je le sais parfaitement ! Tu préfères peut-être que je révèle tes penchants aux parents ? Ils seront ravis de l’apprendre, tu sais qu’il me croiront, moi.»

Et son frère riait de plus belle alors qu’il continuait sa torture alors que Yue serrait les dents, il savait qu’il avait raison… Et il savait que si ses parents l’apprenaient s’en serait fini de lui. Il le laisse se soulager sur lui toute la nuit durant de multiple façon le violant encore et encore, chaque fois un peu plus douloureuse… Il se vengerait de lui un jour, il se le promit à lui-même, il se vengerait pour ça, pour son appareil photo et ses photos… Ce n’était que parti remise… Le matin arriva et les parents rentrèrent alors que Yue était encore dans une salle état, son corps ayant subit les violences physique de son frère… Qui l’accusa d’avoir essayé de le frapper et invoqua la légitime défense. Yue n’en crut pas ses oreilles, alors qu’il n’avait pas touché son frère, qu’il n’avait pas levé la main sur lui une seule fois ! Mais il était doué, il s’était maquillé pour feindre d’avoir été frappé… Ses parents ne cherchèrent pas très loin et crurent docilement son frère. C’était problématique, ils n’auraient jamais cru qu’il pourrait devenir violent à ce point là… Il ne fallait pas blesser son frère c’était un crime, mais ils ne pouvaient pas le mettre à la porte il était encore mineur, à quelques mois prêt… Ses parents décidèrent d’attendre l’âge de sa majorité avant de prendre une décision… Des mois douloureux pour Yue qui était devenu le souffre douleur de son frère qui s’amusait à venir le voir pour assouvir ses pulsions dès que l’envie lui prenait, parfois presque sous les yeux de ses parents pour tester ses nerfs. Il jouait avec lui plus que jamais, ne faisant qu’amplifier sa rancœur… Mais plus les jours passaient plus Yue finit par accepter son sort… Il n’avait pas été assez prudent après tout… Le jour de ses vingt et un an arrive finalement… C’est ce jour là que ses parents décidèrent de lui avouer qu’il n’était qu’un fils adopté sans importance… et qu’ils le jetèrent dehors. Enfin jeter… Officiellement c’est lui prit son envol, le monde le considérant comme un fils ingrat. Ils lui donnèrent la part de son héritage en échange de sa promesse qu’il n’entendrait plus jamais parler de lui… Bien éduqué qu’il était, yue accepta et quitta la maison sans un regard en arrière, l’esprit encore empli d’idées de vengeance pour son frère… Il partit loin de la capitale, recommencer une vie à Zéro… Il avait assez d’argent pour vivre de longues années dans le luxe de toute façon, sa famille ne lui avait pas donné tout son héritage, mais assez pour vivre tranquillement le temps qu’il le faudra. Il vint s’installer sur une petite presqu’île tranquille loin de tout et s’acheta une maison dans un coin tranquille de la ville. Il ouvrit un petit studio de photographie chez lui, la maison était assez grande, et fit année après année son petit bout de chemin, il finit par devenir assez connu sur cette île, cela lui laissait de quoi vivre. Malgré la taille de sa maison, c’était une personne simple, il avait de l’argent mais ne le montrait pas plus que ça, se contentant d’en profiter sans en faire trop après tout quand on peut pourquoi se priver ? En plus de son job de photographe qui lui laissait pas mal de temps dans ses journées, il travailla de plus en plus sa deuxième passion : le chant. Il se fit embaucher dans un bar du coin pour faire des spectacles le soir et animer les soirées, mais il ne voulait pas qu’on le reconnaisse, alors il y allait toujours avec des vêtements différent et un masque sur le visage, se faisant appeler sous le pseudonyme d’Angel. Trop timide… Durant ces années de vit simple il s’assagit quelque peu, sa haine se faisant de plus en plus maigre jour après jour… Il apprit à prendre la vie du bon coté, comme une mauvaise expérience… Apprendre que sa famille ne l’était pas lui avait fait un choc mais au final… Il en était plutôt content. Il n’avait pas cherché à retrouver ses vrais parents, du moins pas encore. Il rencontra un homme un jour, quelques mois après s’être installé, durant une de ses séances de photographie… C’était le début, il accepté tous les gens de petits boulot, c’était une séance pour un magasine érotique, le gars était censé poser nu… Leur séance dura longtemps, plusieurs heures où ils parlèrent pou faire passer le temps… Yue s’enticha rapidement de cette personne, ce n’était pourtant pas son genre de tomber amoureux rapidement, les relations qu’il ait pu avoir était toutes terminés en eau de boudins, il avait peur de s’attacher aux gens. Pourtant avec lui… Avec lui cela arriva, il vit avec pendant encore un an, un an de pur bonheur qu’il vivait au quotidien, son amant l’aidant à passer le traumatisme de son frère qui était encore présent en lui… La peur de l’acte, il y avait certaines chose qu’il ne supportait pas dont il avait encore peur. Mais son rêve pris fin un beau jour… Son amant le quitta du jour au lendemain pour lui annoncer qu’il en aimait un autre… Il le laissa derrière lui sans un regard en arrière, le laissant brisé… Il l’aimait vraiment pourtant, il avait était parfait enfin… il ne sait pas peut-être que finalement il n’était pas si facile à vivre que ça. Il reprit sa vie quotidienne, enfouissant sa douleur dans son cœur très loin en lui… Il n’était pas prêt de retomber amoureux. Un an passa de nouveau, il eu une ou deux relation sans sérieux qui se finirent comme elles avaient commencés. Il continuait de vivre simplement, il gagnait sa vie raisonnablement, oui il avait de quoi bien vivre jusqu’à la fin de ses jours… Il ne lui manquait pas grand-chose, vraiment pas grand-chose… Une vie de rêve.


IV. Derrière le clavier


Comment avez-vous connu le forum ? Pas une grande amie =D

Quel sera votre présence sur 10 ? 10

Si vous avez des remarques ou des réflexions à faire sur le forum : /

Le codé présent dans le règlement : [code bon]
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Yue Fubuki   Ven 12 Juin - 20:26

Bienvenue =D Belle fiche, tu es validé avec plaisir, n'oublie pas d'aller faire une demande de logement ^^

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yue Fubuki   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yue Fubuki
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jour tant attendu [PV:Fubuki Tsuya]
» [UR] Fubuki Tsuya & Yue Hikaru
» Morning Glory, ou les aventures d'un trio infernal [PV Yue and Fubuki]
» Retour au passé. [Quatie & Fubuki]
» Fubuki Tanigawa [ achevé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: Présentation des personnages :: Votre Personnage :: Fiches des villageois :: Fiches validées-
Sauter vers: