AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mitsue Kisaragi

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mitsue Kisaragi   Dim 19 Juil - 18:15

I. Carte d'identité du Personnage


Nom : Kisaragi

Prénom : Mitsue

Âge : 17 ans

Nationalité : japonais

Sexe : Garçon

Sexualité : gay

Taille : 1m68

Poids : 53kg

Année d'étude : 3ème année


II. Portrait du Personnage


Description Physique : Mitsue est un garçon aux allures d’androgyne. Ses traits fins, son corps svelte et ses cheveux longs d’un châtain chatoyant en ont toujours berné plus d’un sur son genre. Petit on ne le voyait que comme une fille, même si maintenant son regard dur et perçant, derrière ses yeux lilas aux airs pourtant doux, montre qu’il ne faut pas se fier à son apparence fragile et féminine. Féminin on ne peut nier qu’il l’est, des jambes longues et fines, des traits doux, même ses lèvres pulpeuses qui sont d’un rose pâle égayent ce fait. Ses vêtement sont bien ceux d’un garçon pourtant, toujours dans le style de l’uniforme scolaire avec un col dur, des couleurs sombre et froides comme le bleu, des pantalons noirs. Mais ces vêtements masculins n’empêchent pas les autres de le rapprocher d'une fille, souvent cachés par ses longs cheveux châtains qui lui tombent à la naissance des fesses, de dos beaucoup s'en éblouissent. Bien que cela soit une des principales choses qui le font méprendre il refuse de les attacher plus que les quelques mèches autour de son visage, avec des rubans assortis à ses habits, et souvent orné de grelots.

Description Psychologique : Mitsue peut avoir l’air doux et accueillant, un peu bon enfant et délicat aux premiers abords, mais il n’en est rien. Il n’en a que l’apparence de cette douceur, des traits féminins mais un comportement qui ne peuvent mettre en doute sa masculinité, voila ce qu’il est. Un garçon au tempérament de feu, qui sait se faire entendre, et s’emporte vite, il sait trouver les mots qui font mal et comment humilier les autres, il ne supporte pas le remarque sur son côté féminin, en ayant depuis sa petite enfance. Il est du genre populaire pourtant, car une fois que vous le connaissez il est plus libéré, ouvert, souriant, il est blagueur et de bonne compagnie. Il aime flirter gentiment et distribue souvent des sourires charmeurs, ses mouvements se faisant avec grâce et volupté, comme le genre auquel on le compare. Il est du genre jaloux et possessif, mais se contentera de rappeler à sa possession à qui elle appartient au lieu de faire une crise. Et pour ceux avec qui il est très proche, là il laisse entrevoir la douceur chaude, les sourires sincères, l’attention vive, et le côté protecteur. Lorsqu’il aime il est dévoué et sincère, presque dépendant, empathe, il ferra tout pour le bonheur de sa moitié même s’il tente de cacher ses actions.

Ce qu'aime et déteste votre personnages : Mitsue déteste être comparé à une fille, c’est un garçon ! Une seule remarque sur son physique aux airs féminin et il peut exploser de rage s’il n’était pas d’humeur. Il n’aime pas la pluie, les araignées, le froid, la solitude, être laisser pour compte. Il aime la piscine, même s’il n’a pas le droit d’entrer dans l’eau car il est allergique au chlore. Il adore les animaux, car il sait qu’eux ne lui mentiront jamais et se fichent de son apparence. Il aime le soleil, la chaleur, être bien entouré, le bleu, le caramel même s’il n’aime pas vraiment les choses sucrées en général.

Autre Particularités : Si vous le voyez sourire d’un air rêveur, c’est qu’il repense à son passé, à une personne qu’il n’a jamais oubliée, mais dont il a été séparé, il aurait pourtant tant voulu le revoir, car c’est pour lui qu’il a des sentiments tendres, même enfouit sous la poussière des années.

III. Histoire de votre Personnage


Votre histoire en 15 lignes minimum :Le passé fait ce que nous sommes, et c’est donc par son histoire que vous saurez comment Mitsue est devenu ce qu’il est.

Tout commença par un bébé des plus adorables, une mère heureuse même si elle aurait préféré une fille, un père ravi d’avoir eut un garçon. Il avait la douceur des traits de sa mère, sa chevelure, ses lèvres, et les yeux de son père, mais c’était bien la seule chose qu’il tenait de lui. Un bébé choyé, une enfance heureuse. En grandissant le petit ne perdit pas ses traits doux, et bien vite on remarqua qu’il ressemblait à une fille, et le nombre de fois où il avait été pris pour le sexe opposé avait de quoi en déconcerté plus d’un.
Peut-être étais-ce l’ancien désir de sa mère d’avoir une petite fille à habiller et à coiffer qui la poussa à faire ce qu’elle fit à cette époque. A partir de ses deux ans, elle décida de le vêtir comme une fille, laissant ses cheveux pousser, ils étaient aussi doux et soyeux que les siens, s’amusant à lui faire des coiffures des plus extravagantes, en l’habillant de robe des plus jolies. Ravie de montrer sa magnifique petite fille à qui bon voulait l’admirer. Mitsue ne pouvait que se laisser faire, il était content de voir sa mère heureuse et s’amusée autant, et il ne pouvait pas protester à cette âge. Son père lui ne disait rien, elle se sera bien arrêter quand sa masculinité commencera à ressortir non ?
A trois ans il allait jouer au parc toujours dans ces tenues de poupée et devait rester avec les mères qui lui pinçaient les joues et le faisait tourner pour l’admirer, ce petit ange androgyne. Quand enfin il eut le courage de demander s’il pouvait aller jouer avec les autres, il eut quelque regard hésitant et déçu, puis un grand sourire auquel il répondit, provoquant des soupires. Le petit garçon se précipita vers l’aire de jeu. Il avait déjà du caractère à l’époque et voulait jouer avec des garçons comme lui, il était la poupée de sa mère, ce n’était pas pour y jouer avec les filles, n’est-ce pas normal à cette âge de vouloir se rapprocher de ceux du même genre que soi ? Mais son accoutrement n’aidait en rien, et on le mit à l’écart, le traitant de femmelette. Le petit Mitsue ne put que serrer les poings en leur criant avec toute la colère qui habitait son petit corps ce qu’il pensait d’eux, il ne leur adresserait plus jamais la parole.
Il se retrouva donc à jouer seul, trop fière et têtu pour aller reparler aux autres et envoyant sans ménagement les filles qui voulaient jouer avec lui parce qu’il été mignon et leur ressemblait. Tous y était passé, essayant de le convaincre de jouer, tous sauf un. Mitsue avait passé beaucoup de temps à regarder un garçon tout seul lui aussi, il aurait bien aimé l’approcher mais il n’avait pas osé tout de suite, de peur qu’il le renvoie ou ne fasse une remarque comme les autres, il y a tellement de préoccupation dans un esprit pourtant si jeune. Mais peut-être ? Il avait finit par prendre son courage à deux mains et s’était levé, il s’était avancer vers lui, lui souriant chaleureusement en lui demandant les joues un peu rouges « Tu veux jouer avec moi ? »
Ce fut le début d’une grande amitié, des jeux, des rires, des liens solides. Une cachette secrète, une phrase secrète, un endroit où se retrouver quand ça allait mal. Un soutient, de la chaleur, des sourires qui vous font gonfler le cœur et oublier vos soucis. Un amour naissant. Comment ne pas tomber amoureux de ce petit garçon blond aux yeux bleus, lui et sa gentillesse, ses sourires et sa maladresse, cela faisait battre son cœur plus vite. Quand est-ce que ça avait commencé ? Au premier regard ? Au premier sourire ? Au premier rire peut-être? Mitsue écoutait ses moindres paroles, profitait du moindre contact. Le jour où il lui a dit qu’il aimait ses cheveux détachés, il ne les porta plus que relâché, tout pour lui faire plaisir. Mais il ne lui dirait rien, non, et il ne lui a jamais rien dit. Ryo avait beau le traiter en fille, il s’en fichait parce que c’était lui, il l’aimait et aurait tout supporté pour lui. C’est souvent comme ça le premier amour, on veut tout faire pour l’autre, on croit qu’être à ses côtés vous suffit, on voudrait que jamais ça ne s’arrête.
Cela dura pendant sept ans, sept années de bonheur pour lui, de timidité aussi, de doute, de tentative inachevé pour avouer ses sentiments profond. Jusqu’à ce que Ryo doive repartir en Allemagne. Une séparation déchirante, des larmes intarissables, un cœur brisé ? Mitsue était resté des jours enfermé dans sa chambre à pleurer son ami, son confident, son amour. Quand il en il s’était coupé les cheveux, un carré grossier, une façon d’oublier, il ne le reverrait plus alors à quoi bon ?
Depuis ce jour il coupa court au hobby de sa mère et vécu comme un collégien normal. Il se fit des nouveaux amis, même s’il n’atteint jamais le même degré de rapprochement qu’avec Ryo. Il y eut des amours aussi, frivoles souvent, sincère parfois, coupant court toujours. Il était plutôt populaire, et même s’il était gay, son allure féminine n’en gênait aucun, lui attirant la sympathie. Il laissa progressivement repousser ses cheveux, il avait fait son deuil surement, mais il ne les attacha plus, en souvenir peut-être ?
Il fut transféré sur l’île pour ses années de lycée, ses parents partant pour un voyage romantique en voulant garder leur garçon à l’abri de tout problème. De nouvelles rencontres, un milieu d’homme, ça promettait d’être intéressant. Il avait eut de bonne fréquentation, des parfois plus mauvaises. Il s’était fait des amis, des petits-amis, et il y avait lui. Lui qui le détestait, lui qui l’irritait, avec ses remarques, son ton froid… il le faisait réagir au quart de tour et battre son cœur plus vite, l’adrénaline bien sûr. Deux années de remarques acerbes et de disputes houleuses. Et maintenant nous sommes aujourd’hui et Mitsue commence sa troisième année au pensionnat Hotaru.


IV. Derrière le clavier


Comment avez-vous connu le forum ? en cherchant, des partenaires, de partenaire, de partenaire…

Quel sera votre présence sur 10 ? 10/10

Si vous avez des remarques ou des réflexions à faire sur le forum : nope

Le codé présent dans le règlement : [Code bon by Josh]


Dernière édition par Mitsue Kisaragi le Mar 21 Juil - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Mitsue Kisaragi   Dim 19 Juil - 21:47

Bonjour et bienvenu sur le forum, préviens moi quand ta fiche sera finie ^^

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mitsue Kisaragi   Mar 21 Juil - 12:48

J'ai fini ~~
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Mitsue Kisaragi   Mar 21 Juil - 14:15

Tout est en ordre, Validé et bon jeu sur le fow, n'oublie pas de faire une demande de chambre ^^

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mitsue Kisaragi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mitsue Kisaragi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kisaragi Saemon
» Kisaragi Saemon
» Le mythe du biker ivrogne... [Kisaragi Saemon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: Présentation des personnages :: Votre Personnage :: Fiches des élèves :: Fiche validées-
Sauter vers: