AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Première journée d'une nouvelle vie. [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Empty
MessageSujet: Première journée d'une nouvelle vie. [PV]   Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Icon_minitimeLun 31 Mai - 6:40

Depuis qu'il était arrivé sur ce continent éloigné, Shary avait l'impression d'être une personne complètement différente de lui-même. Il se devait d'oublier sa vie d'avant si maintenant il désirait avancer. Cependant lorsqu'on choisi d'oublier son passé, ne choisit-on pas en même temps d'oublier une partie de soi-même? Le bibliothécaire en était parfaitement convaincu par ce vide béant qui l'habitait présentement et qu'il ne pouvait pas se résoudre d'apaiser. L'homme à l'allure ténébreuse vagabondait par-ci par-là sans faire attention à ce qui se passait autour de lui, y compris du côté de la circulation et manqua à plusieurs reprises de se faire renverser par une voiture pour cette raison. Son esprit était en profonde réflexion afin de se trouver une nouvelle raison de vivre qui le pousserait à se surpasser chaque jour, mais en vain. Sa tête était vide de toute pensée logique, seuls ses pieds le guidaient nul ne savait où. La seule chose sur laquelle il lui était impossible de faire une croix était ses amis, Hiro et Lily. Seulement Shary ne pouvait plus se permettre de les contacter vu que ses parents l'avait sûrement fait passer pour mort et qu'il ne voulait pas que ses amis se confrontent à sa famille car leur situation modeste n'y survivrait jamais et ça, l'ancien acteur ne pourrait jamais le supporter. C'est pour ça qu'il devait se forcer à les oublier. Il devait refaire sa vie et partir de ce job de bibliothécaire comme point de départ.

C'était l'occasion de pouvoir vivre différemment, plus libre que jamais. Le show-biz et ses parents l'avait éloigné de ce sentiment si agréable qu'est la liberté, mais maintenant qu'il était de nouveau inconnu à cet état d'être, il était perdu et ne savait pas vraiment comment s'adapter de nouveau à ça afin d'apprécier pleinement la valeur d'un sentiment aussi fabuleux qu'il avait oublié avec les années. L'adulte reprit finalement conscience du monde qui l'entourait et se fondit dans la masse, se décidant à visiter la ville pour passer le temps car après tout; il ne commençait que demain. Shary s'était d'abord baladé dans les rues de la ville tout en appréciant l'air frais et la belle journée qui s'annonçait. Il avait rencontré toutes sortes de gens: Clochards, Prostitués, «Prophètes», Schizophrènes, Punks, Gothiques, Gens à l'allure normale, Drogués, Alcooliques... Ça l'avait troublé de se faire autant aborder en moins d'une heure, ça lui rappelait... Non il devait oublier ça et c'était impossible qu'on le reconnaisse. En fait, c'était très possible, mais il préférait croire en la possibilité que non. Le ténébreux était ensuite passé devant les maisons, appartements et studios des résidents de la ville dont il faisait maintenant parti. Il avait largement les moyens de se payer ce genre de chose, mais il avait envie de vivre plus modestement pour ne pas être victime de soupçons et surtout parce qu'il y avait beaucoup d'autres moyens de bien gérer ses finances que dans une maison ou peu importe. Il avait eu vent qu'il pourrait louer une chambre à la pension et cette idée si simple l'avait rapidement séduit. Il n'aurait qu'à se rendre à la bibliothèque sans plus de cérémonies abracadabrantes. Mieux valait prévenir la paresse à l'avance, simple précaution.

Il s'attarda beaucoup plus dans le Centre ville où il y avait une librairie, un cinéma, un casino, le poste de police, le centre commercial et une multitude d'hôtels. Inutile de dire qu'il s'était plutôt attardé côté librairie et était ensuite aller voir une comédie qui lui avait beaucoup plue au cinéma. Ce genre de petite sortie faisait un bien fou à son moral et lui permettait en même temps de se ressourcer. Ce qui avait gâché la fin du film était ce qui s'était passé dans la salle du projectionneur d'image sur la toile. En plus de l'image du film, ils avaient eus droit à des «ombres chinoises» XXX. Inutile que les parents d'enfants avaient portés plainte. Lui, il n'avait pas porté plainte bien que cela avait gâché la fin du film. Ce pauvre gars avait dû être désespéré de ne jamais pouvoir faire ça de sa vie, alors il l'avait fait dans la salle de projection, fallait pas lui en vouloir pauvre petit. Si ce garçon avait su les pensées de Shary à son égard, il se serait sans aucun doute fâché. Yamato ne cherchait pas plus loin car après tout ce n'était pas tout le monde qui avait de la chance dans la vie. Shasha s'étira un peu lassé de la ville et se dit qu'il remetterait la visite à plus tard car pour le moment il préférait visiter le pensionnat dans lequel il travaillait, sinon plus particulièrement la bibliothèque, mais le reste serait aussi une bonne idée. Il trouva son chemin jusqu'à l'établissement et se mit à marcher en posant quelques coups d'oeil sur son chemin, se donnant clairement comme objectif de parvenir à trouver son futur lieu de travail. Vous comprendrez donc qu'il ne faisait pas réellement attention aux autres endroits trop concentré sur son but du moment qui était relativement simple.

C'est ainsi qu'il parcouru en flèche le rez-de-chaussée, n'y trouvant rien «d'intéressant» parce que la seule chose qui l'intéressait présentement c'était de mettre les pieds dans la bibliothèque. Il se demandait s'il serait un bon bibliothécaire... Sûrement, les gens ne devaient pas trop espérer de toute façon. Il y avait beaucoup plus important que ça après tout. Shary venait de s'arrêter au bureau du psychologue; il devait faire une pause. Son coeur le lançait beaucoup trop qu'il en avait peine à respirer. Une main sur le coeur, ce dernier s'adossit au mur sans s'asseoir en attendant de reprendre contenance. Quelle ne fut pas sa déception d'avoir attendu tout ce temps alors que la bibliothèque était située presqu'à côté et qu'il aurait pu y faire une pause. Le futur bibliothécaire entra alors et alla parcourir les rayons à la recherche d'un livre policier où le meurtrier n'était surtout pas mentionné dès le début car il trouvait ça naze de ne pas pouvoir le deviner lui même. Ça tuait le suspense. Après avoir trouvé ce qu'il cherchait, il jeta un rapide coup d'oeil à l'homme cinquantenaire(au moins) qui exerçait son métier. Leur regard se croisèrent et le vieil homme lui adressa un sourire en le reconnaissant. Shary força un petit sourire puisqu'il n'en avait pas l'habitude et prit place à une table libre, se mettant rapidement à lire. Il avait préféré éviter s'asseoir à la table de gauche car il n'était pas friand d'être auditeur de drague; il voulait simplement lire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Première journée d'une nouvelle vie. [PV]   Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Icon_minitimeLun 21 Juin - 18:29

Belle journée pour débarquer. Enfin, c'est ce que la plupart des personnes pourraient dire, mais pas Kei. Non, lui et le soleil n'étaient pas fait pour s'entendre. Inutile donc de dire qu'il n'avait pas bougé de sa chambre depuis qu'il était arrivé. Il avait à peine touché à ses valises, juste disposé quelques vêtements dans l'armoire et sortit son nécessaire de survie, c'est-à-dire son mp3, un éventail et sa bouteille d'eau. Etalé sur son lit, il soupira, à la fois excité par cette nouvelle vie qui lui tendait les bras et puis le vide de cette chambre. Il se dit qu'avec le temps et le bazar qu'il y mettrait, ce sentiment de solitude allait vite passer. Le jeune homme se releva afin de s'assoir au bord de son lit et de s'étirer en baillant. Il fronça les sourcils, se rappelant qu'il devait se rappeler de quelque chose, mais quoi ? Kei pesta contre sa mémoire si proche de celle des poissons rouges et s'ébouriffa rageusement les cheveux, qui n'en avait pas besoin pour être désordonnés. Il était à deux doigts de se fracasser le crâne contre le mur (oui c'est bien connu, en faisant ça on se rappelle plus facilement des choses) lorsqu'il se souvint de ce que c'était. Sa mère lui avait fait promettre de faire tout ce qu'il lui était possible pour rattraper les cours auxquels il n'avait pas pu participer en arrivant à un moment aussi tardif de l'année scolaire. Bon, bien sûr la perspective n'enchantait pas Kei, loin de là. Mais une promesse reste une promesse et un homme se doit de les garder ! (Tout du moins, c'est comme ça qu'il le voyait)

Bon, maintenant restait juste à savoir où aller pour trouver de quoi accomplir sa tâche. Le premier endroit qui lui vint à l'esprit fut bien sûr la bibliothèque. Il devait y avoir là-bas les ouvrages qui lui seraient utiles et nécessaires. Il se baissa vers son sac à dos, posé aux pieds du lit. Il l'ouvrit et après moult fouille trouva enfin le plan du pensionnat. Il lui fut aisé de trouver la bibliothèque sur le papier. Ce fut un peu plus difficile sur le terrain.

- M**** ! J'ai loupé un truc là ... rah, il est où ce fichu couloir ?!

Après s'être énervé tout seul plusieurs fois et demandé son chemin à un élève qui passait dans le coin et qui se sentit agressé, il se retrouva enfin devant la porte de la bibliothèque, enfin c'était ce qui était indiqué sur l'écriteau. Kei n'était pas souvent entré dans les bibliothèques de par sa scolarité faite à la maison. Il prit donc une grande inspiration avant de tourner la poignée. Immédiatement, l'odeur des pages plus ou moins vieilles vint lui titiller les narines. Il pouvait tout de suite dire qu'il aimait cette fragrance, il avait l'impression d'être littéralement transporté dans un autre monde. Un monde où sérieux et silence étaient rois.

Il ferma délicatement la porte derrière lui et se mit à faire le tour des rayonnages sans vraiment chercher les livres dont il avait besoin. Après un petit quart d'heure d'errance, Kei se dit qu'il était temps de faire ce pour quoi il était venu ici. Il s'avança donc d'un pas nonchalant vers le vieil homme assit derrière son bureau, le bibliothécaire sans aucun doute. Il lui sourit en voyant qu'il avait levé les yeux de son livre pour le regarder.

- Bonjour ! Je recherche des ouvrages sur le programme des secondes années.

Kei avait parlé un peu trop fort apparemment. En tout cas c'est ce que le vieil homme lui fit comprendre. Le jeune homme s'inclina dans un geste pour s'excuser. Le bibliothécaire lui montra la seule table presque vide et lui demanda de s'y installer en entendant qu'il lui apporte ce dont il a besoin. Kei s'exécuta. Un homme plutôt grand et mince l'occupait déjà. Le jeune homme était fasciné par ses longs cheveux noirs de jais. Il avait l'air vraiment plongé dans sa lecture, il fit donc tout son possible pour ne pas le déranger et prit place sur la chaise en face de lui sans un bruit. En attendant qu'on lui apporte les livres, il regarda tout autour de lui. A son étonnement, il y avait beaucoup de monde et le seul bruit alentour, c'était celui des pages que l'on tourne et des notes que l'on prend. Lorsque le bibliothécaire vint enfin lui donner les ouvrages qu'il avait demandé, Kei le remercia d'un mouvement de la tête et s'empressa d'ouvrir celui qui était sur le haut de la pile. Il soupira de soulagement en lisant le sommaire, il avait déjà vu une bonne partie du programme avec son précepteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Première journée d'une nouvelle vie. [PV]   Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Icon_minitimeVen 16 Juil - 22:40

Il leva les yeux de son livre quand quelqu'un vint s'asseoir à la même table que lui. Il devait être étudiant. Il avait les cheveux d'un blond étincellant et une petite moue concentrée en lisant ce qui semblait être des cours. Sûrement un nouveau. La petite moue qu'affichait l'étudiant en feuilletant les pages l'amusait et ses yeux marrons l'intriguait tellement ils étaient pétillants de vie. Il avait l'impression d'avoir sous les yeux son anti-thèse: son parfait opposé. Question de ne pas parraître indiscret, il reposait de temps à autre son regard où en était rendu sa lecture, mais ne pouvait s'empêcher de lui jeter quelques coups d'oeil. La blondeur de ses cheveux et la candeur de son visage le fascinait. Shary se concentra sur son livre, mais ses yeux semblaient toujours rechercher la présence du garçon assis non loin de lui. Le futur bibliothécaire avait même hésité à changer de table, mais même s'il l'avait voulu, il n'y avait plus de place nul part. Il était prit au piège, fait comme un rat et on finirait par le prendre pour un obsédé à force de le voir dévisager l'adolescent devant lui. Non, il devait se concentrer et... Oups. Il venait d'échapper son livre avec toutes ses divagations. Il se leva puis se pencha sous la table pour prendre son livre et retourner s'asseoir avant qu'il n'ait d'autres idées.

Il feuilleta un moment son livre avant de retrouver la page où il était rendu. Il relut finalement la page précédente ne comprenant plus comment le trafiquant s'était fait prendre la main dans le sac. Il sentit un long frisson lui parcourir l'échine, aussi, détacha-t-il ses long cheveux pour recouvrir son dos (il avait cru qu'il avait eu froid). Il reprit sa lecture et tout se passa pratiquement bien jusqu'à ce que le vieil homme vienne lui tapotter l'épaule et lui fasse signe de le suivre à son bureau. L'adulte se leva et emboîta le pas au vieil homme en se disant qu'il n'arriverait jamais à finir le livre de toute façon. Ça semblait décidé d'avance, aussi ridicule que ça puisse parraître. Rendu à son bureau, le vieil homme lui demanda s'il allait bien. Shary se mit à lui sourire en lui assurant que tout allait bien, que c'était simplement la nervosité. Le vieil homme eut un drôle de sourire et lança un bref regard au petit blond plus loin. Shary se sentit rougir et sentit le besoin de s'expliquer au vieil homme. Que ce n'était pas ce qu'il croyait; qu'il était simplement fasciné. Le bibliothécaire lui laissa le bénéfice du doute et Shary retourna s'asseoir, un peu plus mal à l'aise qu'avant. Était-il si transparent? C'était effrayant... et si ce garçon l'avait remarqué lui aussi? Shary reprit sa lecture en espérant que le plus jeune n'ait rien remarqué, mais pour ne rien remarquer il aurait fallu être aveugle car le plus âgé ne semblait pas avoir connu la subtilité.

L'adulte finit par se dire qu'il ne perdait rien à tenter une discussion avec le blondinet. Il termina son livre et le reposa sur la table avant de prendre son menton dans sa main en l'observant, attendant qu'il lui jette un regard pour amorcer un début de conversation, en parlant bien sûr à voix basse:

« Bonjour, dit-il appuyé d'un petit sourire qu'il ne força pas à son plus grand étonnement, À te voir relire des cours.. je dirais que tu es nouveau par ici, non? Je suis surpris de voir un étudiant aussi à son affaire que toi. »

Shary eut un petit rire. Il était vrai que c'était plutôt surprenant de croiser un élève qui venait d'arriver dans un nouvel établissement de s'attaler aussitôt à la tâche pour rattraper ce qu'il avait manqué. C'était tout à l'honneur de Kei avec en plus cette chaleur insoutenable. Heureusement ici, la température était fraîche et l'on s'y sentait bien. Beaucoup mieux qu'en ville où il avait dû boire suffisamment d'eau pour ne pas se déshydrater sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Empty
MessageSujet: Re: Première journée d'une nouvelle vie. [PV]   Première journée d'une nouvelle vie. [PV] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Première journée d'une nouvelle vie. [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première journée à Minas Thirith
» Première journée, impression & opinion ღ feat JS
» Ma première journée en tant qu'assistant [PV Sele'][Terminé]
» Première journée au nouveau lycée [Libre]
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: Premier étage du Pensionnat :: Bibliothèque-
Sauter vers: