AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ienzo Evan
Prostitué
Ienzo Evan

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitimeSam 27 Fév - 13:29

Ienzo… Avait repris son quotidien. Un quotidien qui n’en était pas tellement un après avoir ramassé un charmant alcoolique de sa connaissance au coin d’une rue, qu’il l’avait ramené chez lui et qu’il était devenu par on ne sait quel miracle son colocataire. Ca lui faisait de la compagnie, il était content… Puis il aimait vraiment bien Ixion, puis il s’en foutait qu’il boive de temps en temps, après tout il n’était pas là pour lui dire quoi faire de sa vie et généralement il évitait chez lui alors il avait rien à dire. Il ne sait pas combien de temps il restera avec lui dans son studio miteux, parce que ce n’est pas très agréable à vivre, y’a pas à dire mais… Egoïstement, il a envie qu’il reste. C’est comme ça, c’était apaisant d’avoir quelqu’un quand on rentre le soir et des bras dans lesquels aller quand ça va pas et que les journées se suivent et se ressemblent à en devenir fou. Des bras agréables, oui… Ca lui rappellerait plein de souvenirs cette histoire, une bonne époque. Il faisait ce qu’il pouvait pour qu’Ixion se sente à l’aise chez lui mais bref. Il verra bien combien de temps ça continuera comme ça. Un jour il repartira…

Un soupir franchit ses lèvres rendues un peu sèche à cause du froid de cette fin d’hiver. Il avait beau se dire que c’était comme ça, et il le savait en lui faisant la proposition, il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il se sentirait bien seul le jour où ça arrivera, et il avait un pincement au cœur rien que d’y penser. Il cligna un peu des yeux, observant le ciel devant lui. Grisâtre… Quand le soleil allait-il revenir ? Il avait besoin de sommeil, que cet hivers se termine une bonne fois pour toute. Il n’aimait pas l’hivers, aussi bien parce qu’il était encore plus obligé de faire attention à santé que parce que…. Parce qu’il n’aimait pas c’est tout. L’hiver c’est déprimant, on déprime toujours plus quand il pleut tous les jours et que le ciel ne voulait pas s’éclaircir. Oui vivement l’été, la chaleur. Bon même si ça ne changeait pas beaucoup… les clients étaient les clients après tout. Il avait fini sa journée d’ailleurs, il se prenait un peu de temps pour dessiner tranquillement avant de rentrer au studio retrouver Ixion quelques heures et se reposer avant de repartir pour une partie de la nuit. Ou peut-être qu’il ne repartirait pas… Il avait moins de loyer à payer grâce lui il se sentait redevable ah il n’aimait pas ça même s’il le remerciait du fond du cœur.

Tout ça pour dire que là il était allongé au sommet d’une colline. Les gens ici l’appelait la colline aux lucioles, allez savoir pourquoi. Sans doute parce qu’il avait y avoir des lucioles, mais bon en pleine journée on ne les voit pas généralement. Enfin milieu de journée non, c’était la fin d’après midi il était genre 18h ou un truc comme ça… Le soleil ne tarderait pas à se coucher. Il devrait rentrer avant il n’a pas envie d’inquiéter Ixion… Quoi qu’il se demande s’il s’inquiète vraiment pour lui. Il imagine, il imagine, mais il se fait des idées sûrement. Et qu’il arrête un peu de penser à lui, flut quoi… Enfin il y peut rien, c’est quelqu’un de nouveau dans sa vie alors il pense tout le temps à lui puis il partage un peu sa vie avec lui quand même. Donc bon… Oui il pense à lui souvent dans un coin de sa tête et ça lui fait faire des sourires stupides à tout bout de champs mais bref on s’en fout.

Il dessinait le paysage… Il n’a pas vu de luciole, mais y’a une belle vue sur la ville d’ici alors il en profite. Dessinait avec les couleurs… Bon avec un crayon à papier il peu pas vraiment refléter les couleurs, juste les ombres, les différentes teintes mais quand il le travaillerait à la peinture ou aux pastel il mettrait plein de belles couleurs. Dessiner, dessiner… La seule chose qui arrive à vider sa tête de toutes pensées. C’est beau le dessin, ça sort du cœur. Enfin chez lui c’est un reflet de l’âme, il y peut rien, il met un morceau de dans chaque trait qu’il fait. Il en ferait jamais rien e ses dessins, il les garde jalousement pour lui mais ce n’est pas grave c’est quelque chose d’important il y tient. Un éternuement qui le tire de son dessin. Heureusement mon dieu il a le reflexe et de tourner la tête pour pas éternuer sur son dessin, et d’enlever le crayon de la feuille pour pas faire un vieux trait en plein milieu qui aurait tout gâcher. Il secoue un peu la tête, passant sa manche sous son nez en reniflant un peu.

Ben alors mon chou qu’est-ce qui t’arrive pour éternuer comme ça. C’est la fin de l’hiver, tu ne vas pas tomber malade maintenant ça serait dommage de passer les beaux jours enfermés – ou pire – et de ressortir que pour l’hiver prochain. Non ça serait vraiment bête. Un léger frisson qui parcourt son dos alors qu’un courant d’air monte jusqu’à lui. Ouais il ne va pas tarder en fait… ne pas rester dehors ce soir, c’est une mauvaise idée. Il vient resserrer son foulard autour de son cou en resserrant un peu sa veste sur lui, posant ses affaires par terre. Il observe encore un peu l’endroit… il va inviter Ixion à un pique nique nocturne une fois juste pour observer les lucioles, il est curieux il en a jamais vu de sa vie quoi. Bon c’est sûr qu’à Paris ce n’est pas comme si ça courrait les rues ces bestioles là…

De nouveau un sourire rêveur stupide qui se plaque sur son visage. Ienzo arrête un peu de rêver, c’est mauvais pour la santé.

_________________
Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Banuuv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenshi Yamashita
Agent de Cinéma
Tenshi Yamashita

Messages : 37
Uke or Seme ? : Non défini ~

Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Re: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitimeVen 5 Mar - 18:22

Journal de Tenshi
Samedi 6 mars 2010


Le train m'emmenait loin...de très loin de cette lieux ou j'avais toujours vécu. Je partais vivre ailleurs, ou plus exactement je partais retrouver mon père. Ma mère était sur le quai à me regarder tristement, le coeur lourd sans aucun doute de me voir partir. Moi aussi j'étais triste mais je ne sais pas si c'était de partir, ou si c'était les révélations qui m'avaient été faites quelques semaines auparavant. Récemment, plusieurs événement se sont enchaînés et ont bouleversé ma vie, aussi ai je décidé de commencer à écrire un journal pour tenter d'y voir plus clair. Tout d'abord je m'appelle Tenshi, j'ai 21 ans et j'ai été élevé par deux mamans. Comme je le disais je suis dans le train qui m'emmène sur une île ou j'ai entendu dire que mon père s'y trouvait. J'ai besoin de le retrouver pour deux raisons. Tout d'abord parce que j'aimerais le connaître et ensuite parce que je suis malade. Je ne m'étendrais pas sur ma maladie, la seule chose à savoir c'est que ma mère n'a plus de sous et l'hopital coute cher. Mon père m'a t'elle dit vient d'une très grande famille fortuné. Je ne sais pas comment seront nos retrouvailles mais j'espère qu'il m'acceptera et qu'il m'aidera en cas de besoin. Je trouve ça horrible à écrire comme si la seule chose qui comptait c'était son argent. Or j'ai besoin de lui aussi en tant que père... Ça y est le train est parti, je ne peux plus faire marche arrière. J'en ai pour 5h de train. Le temps va être long...

En effet Tenshi, jeune homme au cheveux brun était assis dans un wagon. Il n'y avait pas grand monde, une grand mère assise en face de lui à le regarder écrire, un couple deux siège plus loin. Fin bref il y avait de la place. Il mordilla son crayon en peu l'air de réfléchir. Il avait pas un homme d'écrivain mais il estimait que tenir un journal...bon ok ça lui avait été conseillé par le médecin en fait. Bah si à long terme ça l'ennuyait trop il arrêterait. Ne sachant pas trop quoi écrire d'autre il finit par soupirer, ranger son cahier dans son sac et son stylo et puis prendre son mp3 pour mettre de la musique. 5h....tout seul. 5h sans bouger sauf pour aller au toilette ou au bar du train mais il n'allait pas dépenser le peu d'argent qu'il avait de manière inutile. En plus sa mère lui avait préparer un repas, il mangerait dans le train. l écouta sa musique tout en regardant le paysage défilé. Il n'était jamais sorti de sa ville... le temps passa et il finit par s'endormir. Passer 5h dans un train c'est éprouvant. Se réveiller au différentes gare d'arrêt, voir des gens descendre, monter...repartir. S'occuper en mangeant son repas bref... pas facile. Enfin le temps commença à ralentir et puis...pfiou. La gare, tant de gens, des inconnus...il ne s'effraya pas, il observa les panneaux, prit la direction de la sortie, se retrouva dans la rue. Il avait pris contact avant par téléphone pour un logement il avait juste à aller trouver la propriétaire , lui donner la caution, prit ses clés et puis aller voir les lieux, déposer son sac. Toute petite chambre de 9m² dans une résidence. La douche dans le couloir, les toilettes aussi. Bon... ben qui dit résidence dit autre jeune... du moins il espérait. Il était au 2ème étage ça lui donnait un peu de vu... de la rue.

Journal de Tenshi 2

Ça y est je suis arrivé et installé. Je n'avais pas grande affaire à vrai dire à part ce cahier, quelques vêtements, un poster de mon idole et .. voilà. Le tout tenait dans un sac. Je dois trouver un boulot. J'ai acheté un journal à la gare il me reste plus qu'a éplucher les petites annonces, trouver aussi une cabine téléphonique pour appeler ma mère et lui dire que je suis bien arrivé. Et oui je suis un jeune sans portable ça existe. Bon ce n'est pas totalement vrai j'en ai un, un vieux récupéré et quand j'ai des sous j'achète une carte pour avoir du crédit. Pour l'instant je préfère économiser un maximum. Après tout désormais j'ai un loyer à payer. La chambre est correct , petite mais propre. Elle me convient bien. J'espère que mes voisins sont sympathique...je verrais bien. L'inconvénient c'est que je n'ai pas de place pour danser... Va falloir que je trouve un endroit, j'ai besoin de ça. La danse c'est ma drogue à moi et maintenant que je vais un peu mieux j'aimerais la reprendre. J'ai du beaucoup perdre de n'avoir rien fait pendant des mois...ça me désole. Cela dit pour l'instant je n'ai pas de temps à perdre, trouver un boulot ensuite j'aviserais...

Tenshi referma son cahier, ouais petite chambre, un lit, un placard, une table avec un micro onde dessus et une table de chevet. Il rangea son journal dans le tiroir de la table de chevet et pris le journal pour entourer ce qu'il y avait d'intéressant. Il verrait aussi en allant faire un tour en ville si il y avait des propositions. Le journal ne lui apporta rien. Il sortit , repérer le quartier tout ça... Il appela sa mère aussi 5 minutes, bref...il passa sa première journée à explorer la ville, chercher un travail, demander ici et là. Donner des lettres de motivations avec cv et finalement dans un petit cinéma on lui répondit qu'on avait besoin de quelqu'un. La chance lui souriait. Il fut embauché le jour même. Il commençait dès le soir a 19h30. Il dut faire un millier de remerciement et Youpie. Il lui restait du temps en plus il n'était que 17h. Il passa reprendre des affaires à sa chambre et s'écarta de la ville, il y avait il avait vu une colline puis l'hivers, les gens sont chez eux pas sur une colline quoi. Il observait la ville tout en marchant, petite colline qui donne de la hauteur et de la vue. Si il trouve un endroit assez plat il dansera là. Ça sera son coin à lui, peut même se faire une cabane en bois tant qu'on y est. Enfin il arrivait en haut. Il regarda le soleil et le ciel en levant les bras en l'air et en souriant.

« JE SUIS CONTENT ! »

Ben quoi c'était vrai ? Un peu essouflé par la montée mais super content. Seul ici c'était le paradis. Il remonta sa capuche sur sa tête. Bah ouais il portait un sweat assez large avec une capuche et il fit deux petits pas de danse sur la droite puis deux sur la gauche pour faire un tour sur lui même lorsqu'il etendit un éternuement. Tiens il n'était pas seul en fait. Mince alors la honte il venait de passer pour un débile mental là. Il regarda un peu autour de lui cherchant l'origine de l'éternuement et il vit... un tout petit homme là avec une feuille et un crayon contre un arbre entrain de dessiner. Du moins il semblerait que c'était ce qu'il soit entrain de faire. Tenshi l'observa comme ça le détaillant un peu avant de baisser les yeux. Bah chacun son petit coin. Peut être qu'on peut partager la colline non ? Un carré pour le dessinateur et un rectangle pour le danseur. Ouais il n'allait pas le déranger il sourit et mit ses écouteurs dans ses oreilles s'éloignant pas de beaucoup juste assez pour que le petit le regarde pas parce que çaa le gênerait. Et puis...tac..tac...tac... suivre le rythme de la musique, il laissa son corps prendre le rythme en commençant par les hanches, bien s'échauffer avant de commencer quoi que se soit, tourner la tête les poignets, les chevilles. Dieu ça faisait super longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
Ienzo Evan

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Re: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitimeVen 12 Mar - 21:57

Ce fut un éclat de voix qui le sortit de sa contemplation de son propre dessin alors qu’il cherchait l’inspiration dans la nature autour de lui, les yeux un peu dans le vague. Il releva les yeux de la feuille blanche et de l’herbe verte pour observer autour de lui rapidement, se demandant l’espace d’une seconde s’il n’avait tout simplement pas rêver qu’il y avait quelqu’un dans les parages. Ce ne fut que lorsque ses yeux se posèrent sur une silhouette un peu plus loin qu’il se rendit compte que, en effet, il n’était plus seul. Il se demanda un instant si la personne était là depuis longtemps ou pas. Serait-elle restée silencieuse qu’elle aurait pu lui tourner autour sans qu’il ne la remarque aucunement, tellement absorbé qu’il tait dans son travail. Il l’observa un instant, plissant un peu les yeux pour découper la silhouette qui se détachait sur ciel bleu pâle de fin d’après midi. De même qu’il le suivit dans les yeux quand le jeune homme – du moins il n’avait pas l’air trop veux de ce qu’il voyait de là où il était, s’éloigna de lui pour… pour faire quoi ? Un peu curieux qu’il était, il rangea ses affaires et se releva en s’étirant un peu pour dégourdir ses muscles un peu moue après ce long temps de calme et tranquillité qu’il avait passé à dessiner. Il ne lui suffit que de quelques pas pour de nouveau tomber sur la personne qu’il avait aperçu et qui se trouvait désormais non loin de lui en train de… Danser.

Intrigué, il ne réussi à détourner les yeux du jeune homme – car cette fois il était assez près pour dire qu’en effet, cette personne ne devait pas avoir beaucoup plus d’années que lui-même – qui dansait devant lui au rythme d’une musique qu’il ne pouvait entendre. Contrairement à ce que le bon sens lui aurait ordonné de faire, c'est-à-dire de tourner les talons pour rentrer chez lui comme ce qu’il avait prévu de faire avant de se rendre compte de la présence de la personne à coté de lui, il se contenta de l’observer en silence, observant avec intérêt le moindre de ses mouvements. Il s’assit sur l’herbe en serrant son sac contre son torse, les jambes repliées contre lui pour se protéger du léger vent qui se mettait à souffler. Ienzo n’était pas vraiment du genre voyeur, il était même plutôt du genre discret en général, mais se retrouver face à ce spectacle était… agréable. Pas qu’il veuille déranger le danseur, loin de là, il était juste curieux d’une chose qu’il ne savait pas faire. Danser réellement… A part la valse, il ne connaissait aucune danse que celle des discothèques et des clubs et qui parois ne ressemblait pas à grand-chose. Alors que cet homme… Eh bien, c’était autre chose. C’est presque avec envie qu’il le regardait, une légère lueur d’admiration dans les yeux. Oui Ienzo était du genre à admirer les gens. Quand on se dénigre soi-même on trouve tellement magnifique tout ce que les autres font et que l’on ne sait pas faire.

Il ne sait pas combien de temps il resta à l’observer sans bouger, ayant l’impression de ne même pas respirer tellement ses yeux suivaient les mouvements du jeune homme, ayant mentalement imprimé son rythme dans sa tête, la dodelinant doucement de droite à gauche, donnant presque l’impression qu’il allait s’endormir alors qu’il était simplement plongé dans son spectacle. Mais tout spectacle à une fin et le jeune homme finit par s’arrêter de danser, sortant Ienzo de sa transe silencieuse. Il resta un moment sans bouger ne observant le ciel qui avait de nouveau changé de couleur, ayant viré du bleu clair au rougeâtre ornée de rose et de violet. La beauté du ciel le fit légèrement frissonnée alors qu’un sourire venait décorer ses jolies lèvres. Les beaux paysages… Il savait y être sensible et, même s’il n’avait pas beaucoup voyagé dans sa vie. Les rares qu’il avait l’occasion de voir étaient restés gravés dans sa mémoire et le restera sans doute jusqu’à son dernier jour. Il reposa son regard sur le jeune homme en remarquant qu’il n’était toujours pas parti. Sans vouloir le déranger, il voulut s’en aller en toute discrétion pour ne pas le troubler quand un nouvel éternuement le pris par surprise, raisonnant dans le silence.

Il secoua un peu la tête, assommé par son propre éternuement qui lui avait fait monter les larmes aux yeux. Il sortit un mouchoir en tissu de sa poche pou essuyé son nez en se maudissant intérieurement et releva la tête après avoir repris ses esprit, le nez à moitié bouché. Bon… De toute façon il ne pourrait plus s’esquiver, il aurait fallu être sourd pour ne pas l’entendre alors autant être sincère avec le jeune homme. Il se releva en époussetant un peu ses vêtements et s’approcha de quelques pas avec un sourire à la fois désolé et enjoué.

« Excusez-moi je n’ai pas pu m’empêcher de vous regarder… Vous dansez bi… Atchoum ! »

Une série de quatre éternuement le repris et il du détourner la tête pour ne pas éternuer sur la tête du pauvre danseur qui n’avait rien demandé à personne. Remis de ses émotions il renifla un peu en murmurant un "merde" en français pour lui-même en se disant qu’il aurait besoin d’un bon thé et d’une bonne nuit de sommeil cette nuit pour être en forme le lendemain, en espérant que ça passe pendant la nuit. Il reprit donc sa phrase au moment où il l’avait arrête avec le même sourire.

« Désolé… Je disais que j’aimais bien votre façon de danser sans vouloir paraître indiscret. »

_________________
Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Banuuv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenshi Yamashita
Agent de Cinéma
Tenshi Yamashita

Messages : 37
Uke or Seme ? : Non défini ~

Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Re: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitimeSam 13 Mar - 22:50

Tenshi chercha une chanson bien sur son mp3 faisant défiler la liste. Beaucoup de rap, un peu de soul aussi , un peu plein de chose en fait. Il hésita un moment sur la chanson à prendre. Une de Eminem, il fit défiler les titres de eminem mais rien ne le convainquit réellement... Puis finalement il décida que son choix allait se porter sur une chanteuse pour une fois, pas Britney Spears non....plutôt. Oui Pink c'était pas mal du tout ça. Il s'arrêta sur le titre family portrait. La famille c'était quelque chose de bien important. Lui qui avait eu une famille avec deux mamans en guise de parents et qui cherchait aujourd'hui son père... cette chanson était triste mais...il avait envie d'écouter ça. Il cliqua sur play et la chanson démarra avec un ''mama please stop crying...'' Et puis il commença à mettre un pied sur le coté , le ramener, faire avance l'autre pied bouger ses hanches sur le rythme. Il entendait les paroles, plus qu'il ne les écoutait pour rester concentré sur ses mouvements....malgré tout il les entendait et ça le rendait un peu nostalgique.

« I don't want love to destroy me like it has done my family

....

Can we be a family...

...

I promise i'll be better »


Par moment des paroles sortaient de sa bouche, mais il devait garder son souffle alors il risquait pas de chanter la chanson en entière, juste des bribes de temps à autre dans un mouvement plus lent. Son prof disait que ce qui faisait la différence entre bon danseur et un...moyen dirons nous. C'était celui qui ne se contentait pas de faire les gestes de manière mécanique mais qui se laissait emporter, par la musique et la danser , le tout allant ensemble. Il hésitait à essayer de faire un truc compliqué. Par encore assez la forme pour ça, il fallait y aller lentement. La patience était le meilleur des apprentissages. Ne pas vouloir aller trop vite et bien faire les choses, plutôt que l'inverse. Il se décida pour faire un Break , nom qu'on donnait au figue faite plutôt au sol, bah oui on peut en faire debout aussi. Il en fit une qu'il estimait assez simple connue sous le nom de passe-passe. Il commença avec six pas tout d'abord , le principe était simple : tourner dans un sens ou dans l'autre , le haut du corps ne bougeant pas et restait sur la même ligne de face, pour ensuite continuer sur trois pas avant de se relever. Bon c'était pas grand chose, un petit truc, reprendre la danse en se demandant si il essayait de faire autre chose. Finalement il se sentait un peu épuisé, ça reviendrait petit à petit alors il se contenta de mouvement simple, de faire une petite chorégraphie quoi.

Puis la musique se finit tout doucement il resta un peu les yeux dans le vague à écouter la fin de la chanson tout en reprenant son souffle. Ah oui bel éternuement. Encore il aurait éternué au milieu d'une chanson ou la musique battait son plein il n'aurait pas fait attention mais là petit temps de silence avant que la chaanson suivante ne commence, il enleva ses écouteurs avec ''neh ?''. Y avait quelqu'un ça alors. Il tourna la tête pour voir le petit dessinateur. Ah oui normal, alors il l'aura dérangé dans son dessin finalement. Il aurait du se taire et aller plus loin. Bah tant pis. Il sourit légèrement en le regardant. En fait ça le dérangeait pas trop qu'on le regarde danser. C'était intimidant mais il avait pris l'habitude, sa copine venait tout le temps le voir danser avant, maigre public, mais dans la rue c'est pareil y a toujours des passants pour s'arrêter. Ben l'entrainement ça se faisait seul plutôt en général, c'était le droit de se planter, de recommencer encore et encore. Dans la rue c'était la chorégraphie toute préparée, le spectacle quoi. Mais pauvre petit homme c'était le nain atchoum de blanche neige. Il resta à le fixer sans bouger avant de se rapprocher aussi. Il retire son sweat se retrouvant en marcel et le lui tendit.

« Tenez, n'attrapez pas plus froid vous risqueriez de tomber bien malade.... Je ne veux pas que mon public tombe malade j'aurais mauvaise conscience après..... le début du printemps est traite, l'hiver encore présent tarde à partir. »

Il lui couvrit les épaules avec son sweat naturellement. Lui ? Mais non lui risquait rien.... enfin pas tout à fait vrai, mais il voulait se croire définitivement guéri pour espérer que il survivrait à choc d'attraper un peu froid. Tenshi était un petit crétin il le regretterait sûrement plus tard. Non mais qu'est ce qu'il lui prenait de jouer au bon coeur avec un inconnu n'importe quoi franchement. Enfin public... c'est presque comme un fan alors il peut pas le maltraiter, c'est précieux un fan. Tout à fait le respect du fan au détriment de sa propre santé. Ou avait il encore été pêcher ses idées ? Il éteignit son mp3 et le regarda de nouveau, il avait l'air d'avoir un peu le même âge que lui en fait. De loin il lui donnait plus... enfin il sait pas trop. Il a jamais été très doué pour deviner l'âge des gens.

« Et le soir arrive avec l'arrivée de la nuit bientôt....nous devrions redescendre. »

De toute façon Tenshi travaillait bientôt, il allait pas être en retard pour son premier jour. Le petit là pouvait rester si il voulait, mais faudra qu'il lui rende son sweat parce que le japonais n'avait déjà pas beaucoup de vêtement, et guerre les moyens d'en racheter pour tout dire donc bon. Il sortit son portable pour regarder l'heure, olala oui fallait qu'il redescende, se changer et partir bosser. Il serait dans les temps. Il se passa la main dans les cheveux, les désordonnant un peu plus. Ouais premier jour de boulot ça lui faisait bien étrange, l'université ça serait pour....une autre année voilà tout. Ou alors il étudiait seul à partir de livre... il verrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
Ienzo Evan

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Re: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitimeDim 14 Mar - 17:33

Il fixa un instant le jeune homme après son éternuement, sachant pertinemment qu’il venait le déranger. Il ne savait pas trop à quoi s’attendre comme r réaction de sa part… Ne connaissant pas la personne il ne savait pas trop quoi faire et il se décida à la franchise et l’honnêteté. Peut-être qu’il allait tomber sur un jeune capricieux qui allait lui foutre des coups jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se relever. Cela existait après tout il en avait connu plusieurs. Peut-être aussi qu’il tomberait sur un garçon timide qui s’empresserait de prendre ses jambes à son cou avant qu’il n’ait pu prononcer le moindre mot. Peut-être qu’il allait tomber sur quelqu’un de normal qui engagerait une discussion agréable durant quelques minutes avant que chacun ne reprenne son chemin. Après tout, il pouvait tomber sur n’importe qui, c’était peut-être un psychopathe et peut-être qu’il le tuerait ici sur cette colline sans aucun témoin s et sans personne pour le tuer. Il n’espérait pas quand même et puis Ixion finirait par s’inquiétait s’il ne rentrait pas. Bon… Sa mort passerait bien inaperçue c’est vrai, et il n’y aurait pas grand monde pour le pleurer. Il se demanda l’espace d’un instant ce qu’on ferait de son corps si on le retrouverait là au petit matin. Il serait enterré ? Jeté dans une décharge ? Peut-être qu’il serait incinéré vu qu’il n’avait pas de familles, pas d’amis dans le coin. Non Ixion ne compte pas comme un ami c’est… Ce n’est pas la même chose. Son colocataire ouais mais… quelque chose de plus. Enfin il espérait bien qu’on ne le tue pas ce soir, ça serait une fin bien triste et il aimerait bien vivre encore un peu même si finalement il n’attendait pas grand-chose de la vie.

Il retint un léger mouvement de recul en le voyant retirer son pull en se demandant ce qu’il allait bien pouvoir faire avec. Non pitié pas l’asphyxier c’était trop horrible comme mort. Oui, Ienzo est complètement dans son délire de tueur en série psychopathes, on y croit à fond. C’est pour ça qu’il ne réussit à dissimuler sa surprise quand le jeune homme se contenta de simplement déposer le pull sur ses épaules. Il le regarda sans bouger, penchant un peu la tête sur le coté. Du coté des gentils, finalement ? Il lui offrit un grand sourire, sa surprise passée en regardant le pull sur ses épaules. Bon on ne pouvait pas considérer Ienzo comme un véritable fan, il n’avait pas encore l’écharpe et le tee-shirt à l’effigie du danseur, il n’était pas en train de hurler son nom… De toute façon il ne connaissait même pas son nom en fait alors ça aurait été dur. Mais il aimait bien, c’est déjà pas mal pour quelqu’un qui regarde sans en avoir le droit. Promis la prochaine fois il demande au monsieur avant de s’incruster dans ses entrainements, même s’il aime bien regarder.


« Je… Vous êtes sûr que ça va aller ? Je ne voudrais pas que vous preniez froid non plus et en vérité je m’étais décidé à retourner vers la ville avant de vous apercevoir. »

Lui sourit et puis regarde la colline déserte à part eux deux sans se départir de son sourire. Ouais il venait souvent par ici mais un soir faudra qu’il vienne. Ou une nuit. Voir ces légendaires lucioles. Juste pour le plaisir des yeux et pour le plaisir du dessin. Il aurait bien eu envie de dessine le danseur mais sans son autorisation il ne le fera jamais. Le respect des gens comme on appelle ça. Mais plus tard peut-être qu’il dessinera des scènes qui s’en rapprochait… Il suffisait de pas grand-chose pour lui donner l’inspiration dont il avait besoin et se lancer dans une série de croquis ou de peintures. Vraiment pas grand-chose. Il sentait qu’il allait passer la nuit à dessiner. Enfin une partie parce que l’autre il la passait dans son lit avec son colocataire. Mais oui c’est tout à fait normal de dormir avec un colocataire, non ? Lui il n’y voyait rien de mal en tout cas puis c’était agréable d’avoir quelqu’un, puis ils faisaient rien, ils ne couchaient pas ensemble… Juste un bon ami réconfortant.

« Je vous raccompagne ? Comme ça je pourrais vous rendre votre habit… Merci. »

Et puis se mettre en route vers la ville lentement. Il n’aurait pas pensé pouvoir rentré avec de la compagnie. C’est vrai que les soirées étaient froides, enfin bon, il avait plutôt l’habitude de passer ses nuits dehors. Et c’était plus ça qui risquait de le faire tomber malade qu’une pauvre fin de journée qu’il passait à dessiner sur une colline mais bon. Il verra bien le lendemain comment il se sent. Là, il est un peu fatigué, mais si ça se trouve, ça passera. Au pire une bonne aspirine, deux ou trois médicaments et puis hop, ça sera plus qu’un mauvais souvenir… L’espoir fait vivre comme on dit, même si des fois c’est le contraire.

« Ça fait longtemps que vous pratiquez ? »

Question pour faire la conversation. Bien que le silence ne le dérange pas, au contraire, c’est apaisant. Tant que ce n’est pas une de ces silences lourds et nerveux comme on peut en avoir des fois. Mais pour le moment, Ien n’a aucune raison de stresser et sa peur un peu folle datant de quelques minutes s’était complètement effacé pour laisser place à une curiosité enfantine face à cette nouvelle rencontre. Un monde qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de connaître. Le milieu de la danse… Il se demandait à quoi ça pouvait bien ressembler. On se fait toujours des idées quand on ne connait pas, il imaginait dans sa tête les grandes scènes de spectacles avec la lumière, les gens, la foule… un truc qu’il ne pourrait jamais faire, lui qui avait déjà du mal à montrer ses dessins à ceux qu’il connaissait… Alors montrer quelque chose au public, non c’était tout à fait inimaginable.

_________________
Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Banuuv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenshi Yamashita
Agent de Cinéma
Tenshi Yamashita

Messages : 37
Uke or Seme ? : Non défini ~

Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Re: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitimeVen 26 Mar - 20:30

Journal de Tenshi

Je suis allé sur une colline qui donnait une vue sur la ville, c'était assez magnifique, je crois que je garderais ce coin pour mes entraînements. Quoi de mieux que de s'entrainer devant un superbe paysage ? Le seul inconvénient c'est que je ne suis pas le seul à avoir découvert cet endroit, rien de surprenant en sois. Un petit dessinateur était là, de mon âge je dirais. Je l'ai laissé à ses dessins après l'avoir contemplé un peu, il avait l'air tellement concentré. De toute façon je suis assez timide je n'aborde pas les gens comme ça et je vais encore moins les déranger. Je n'ai pu faire qu'une danse, le souffle me manquait à la fin et surtout l'énergie, j'ai l'impression que mon corps est si vieux... j'espère qu'il retrouvera toute sa force d'avant grâce aux entrainement. Je déteste cette sensation de rouille. Il y a beaucoup de chose que je déteste mais comme c'est la vie il faut bien savoir prendre son mal en parti. Le hasard a voulu que je rencontre le dessinateur aperçu tout à l'heure quand même. Peut être m'a t'il entendu, dans tous les cas alors que je dansais il m'observait. Je ne l'ai pas remarqué trop concentré que j'étais à mon tour. Le pauvre bout de chou à du prendre froid en me regardant parce qu'il a éternué et de ce fait j'ai été bien obligé de remarquer sa présence, surtout que la chanson se finissait à ce moment là. C'est ainsi qu'il m'adressa la parole et que nous somme redescendu ensemble. Je ne pouvais pas trainer, j'ai trouvé un boulot, au cinéma ^___^

L'Ange ne pouvait en effet pas trainer avec ce jeune homme qui avait l'air vraiment charmant, un adorable sourire en tout cas. Vrai quoi il aurait pu tomber sur un con qui l'aurait traité de PD parce qu'il dansait. N'importe quoi franchement. D'ailleurs comment pouvait on imaginer Tenshi comme un psychopathe ? Certes il avait des muscles à cause de la danse mais...il avait pourtant un certain air fragile quand on regardait bien de près, un quelque chose d'indéfinissable. La maladie l'avait marqué et sans doute ses marques resteraient elles toujours ancré en lui, c'est très abstrait rien de physique mais... son regard sans doute. Chaque regard porte le poids d'un passé quand on y regarde de près, sauf que certain savent y mettre un masque. Lui il savait pas porter de masque, il essayait d'être lui même voilà tout. Il se battait pour survivre et c'est ce qui faisait sa force, cette rage de vivre quand tant d'autre n'ont qu'une envie c'est d'en finir. La vie est peut être chienne mais il faut savoir trouver les bonnes choses et en profiter, comme une simple rencontre, peut être de quelques minutes seulement, mais deux personnes charmantes se rencontrant ça ne pouvait qu'être un moment sympathique. D'ailleurs le gars il le vouvoyait c'était marrant, le brun n'était pas habitué à cette forme de respect, dans sa cité on vouvoyait les vieux mais sinon... entre jeunes sûrement pas non. Vouvoyer la mère d'un pote parce que les mères c'est sacré ou le père mais vraiment c'était étrange de se faire vouvoyer par quelqu'un de son âge. C'était peut être un gosse de riche, le genre qui vouvoie tout le monde même ses parents...

« Tu peux me tutoyer t'sais je mange pas....ça va aller ouais tant que je m'active. J'dois redescendre aussi de t'façon. »

Tensi il est comme ça à parler assez vite et à manger des lettres. Rien d'agressif, c'est juste que ça va plus vite comme ça et ça fait moins d'effort. Ou alors c'est une habitude parce que tout le monde parlait ainsi d'ou il venait, avec des tas de mots inversés. Une manière de parler typique des banlieux peut être.... c'était possible. De toute façon ça sert à rien de stigmatiser les gens, ça fait pas de lui quelqu'un de mauvais pour autant. C'est comme partout ailleurs, y a des riches cons et des riches gentils, puis y a des pauvres con qui veulent bruler les voitures pour faire passer leur haine ou taper sur tout ce qui bouge et y a les gentils pauvres... Lui c'était un pacifique, il aimait pas spécialement la violence. M'enfin ne pas aimer la violence dans des quartiers durs c'est accepter de se faire taper dessus limite, faut savoir imposer le respect. Il avait mis longtemps à comprendre ça, développer ses muscles ça l'avait bien aidé. C'est pas agréable de se faire insulter toute la journée, voir pire que des insultes alors un jour faut gueuler, donner un coup de poing assez impressionnant pour qu'on vous cherche plus d'emmerde après. C'est juste de la légitime défense pas comme frapper quelqu'un volontairement pour faire passer le temps. Alors voilà il savait se défendre mais il irait jamais agresser quelqu'un pour le plaisir et le rouer de coup...non jamais il ferait ça.

« Je t'avais aperçu avant aussi pour tout t'dire. Tu dessinais...mais j'pas vu quoi... chacun son art, moi j'sais pas dessiner. »

Il lui sourit tout en prenant le chemin qui descendait de la colline, ah oui petit vent frais tiens. Croise les bras autour de son torse. Il est un peu crétin sur les bords, tomber malade ne serait vraiment pas une bonne chose. Il ne sait pas trop ce que ça ferait mais étant sois disant encore un peu fragile les médecins lui avaient dit de faire attention. En plus se découvrir pour le sport est une chose mais en général faut se recouvrir après pas l'inverse. Bah il est solide comme un roc , ses muscles le protègent du froid oui oui on y croit. Comment ça vous avez des doutes si c'est possible ? Mais je vous le dis alala. Puis c'est juste qu'ils sont en hauteur, la ville avec la pollution et tout il y fait chaud. Bref revenons à la question depuis quand il pratique.

« Hm... depuis longtemps ? Toi dessines d'puis quand ? »

Allez hop les voilà entrain de rentrer dans la ville et non Tenshi le ramène pas devant chez lui mais il s'arrête devant un cinéma. Ouais genre il propose un cinéma à un inconnu... mais non alala. Juste que l'heure à tourné et qu'il a pas le temps de rentrer chez lui se changer. D'ailleurs il veut bien son sweat ouais parce que avec la nuit et tout le temps va se rafraichir. C'est dommage de le quitter maintenant il avait l'air vraiment sympathique. Il sait même pas son nom tiens. Mais bon premier jour de boulot peut pas se permettre d'être en retard et même un peu d'avance ne lui fera pas de tord.

« J'bosse ici , mais j'espère qu'on s'reverra. »

Fouille dans sa poche pour trouver un bout de papier, hop vieux crayons de bois usé et écrire rapidement son adresse pour lui donner avec le numéro de son portable. On sait jamais si un jour il veut passer à l'improviste ça peut être sympa.... sinon tant pis après tout il s'en fout. Lui tend le truc sans cesser de sourire, il espère que c'est lisible parce que Kanjis écris à l'arrache il est pas sur...m'enfin...le numéro lui on le comprendra au pire.

« Je m'appelle Tenshi... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ienzo Evan
Prostitué
Ienzo Evan

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Re: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitimeJeu 1 Avr - 17:45

Non Ienzo il n’insulte jamais les gens. C’est que bon, il se fait insulter assez souvent et ce n’est franchement pas très agréable, et la vie d’Ienzo est basée sur le principe du "Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse à toi" donc résultat… Eh bien il respecte les gens. Sans doute un peu trop mais il respecte les gens c’est comme ça. Souvent on lui avait répété d’agir un peu et puis de ne pas se laisser écrasé. Bon il n’est pas un soumis non plus, il n’aime pas se laisser marcher sur les pieds pou certaines choses et il est capable de se mettre en colère contre les gens. D’ailleurs il est un petit peu rancunier sur les bords mais ça… On a tous ses défauts après tout quoi que celui là n’est pas forcément le pire. Enfin Ienzo est une petite chose mignonne mais pas si fragile que ce qu’on pourrait penser même si parfois ça va mal et qu’il a l’air vraiment pas très bien, il finit toujours par se relever d’une manière ou d’une autre. Mais en ce moment ça va bien, il a un gentil colocataire donc un peu moins de problèmes d’argent ce qui lui facilitait un peu la vie il faut avouer. Il pouvait travailler et dormir, c’était déjà bien, ce qu’il avait du mal à se permettre avant avec son propriétaire. C’est drôle d’ailleurs il n’est pas revenu une seule fois depuis qui y’a Ixion. Enfin pour demander son argent mais il a rien dit. Bien la première fois qu’il est réglo. Peut-être à cause d’Ixion il ne sait pas il n’a pas de raison finalement. Enfin ce n’est pas son problème.

« Ah désolé… Mauvaise habitude que j’ai prise. Je te raccompagne alors allons-y. »

Il vouvoie les gens et les gens le tutoie, ça a toujours été comme ça. Bon c’est aussi en partie à cause de son travail. Quoi que certaines personnes lui a dresse même pas la parole. C’est pas très agréable, il a beau être un prostitué, il n’en reste pas moins un être humain avec des sentiments et des ressentiments. Il n’est pas un objet qu’on utilise puis qu’on jette. Un peu trop de personnes le considéraient comme ça ici… Plus qu’en France. Bon en France les gens étaient obligés de les respecter c’était dans le contrat avec le patron du club où il était, et eux étaient obligés de fournir un service de qualité. Même si on se demande ce que veux dire qualité, il fallait être mignon, bien habillé, polie, pouvoir se tenir dans la société plus haute que la leur… Pas mal de choses en fait. Mais tout ça c’était des souvenirs, ça lui faisait bizarre de travaillait comme ça pour lui-même… Plus difficiles et puis moins de repaires. Il trainait avec quelques prostitués parfois mais la plupart du temps il était tout seul, il n’arrivait pas vraiment à décrocher avec les gens. La barrière de la langue, même si ce n’était pas un problème pour lui, mais la barrière de la différence sans aucun doute. Enfin il vivait avec il finirait par s’y faire un jour. Il espérait. Au pire ce n’était pas grave, il avait des connaissances et ça lui suffisait. Des amis au téléphone de temps en temps quand il pouvait appeler mais sinon… Vie de solitaire.

« Ah oui ? Bah pas grand-chose… Je te montrerais si tu veux mais t’es plus doué pour la danse que je ne le suis pour le dessin. »

Il resserra un peu son sac contre lui avec un léger sourire. Le jour où Ienzo admettra qu’il est doué pour quelque chose d’autre que se prostitué, ça sera la fin du monde. C’est dur de croire en ses capacités quand on ne croit déjà pas des masses en soi. Il le suivit jusqu’à la ville, son rythme de pas s’étant adapté au sien naturellement. Il ne sait pas s’il lui montrera ses dessins un jour ou non, après tout il faudrait déjà qu’il se recroisent. Pas sûr dans une grande île comme ça… Enfin elle n’est pas si grande que ça au final si on y regarde de plus près mais bon. Il verra bien, le destin lui dira si sa route et celles du jeune homme sont destinées à se recroiser.


« Longtemps aussi… depuis que je suis petit aussi longtemps que je m’en souvienne. »

Il le suivit jusqu’au… Cinéma ? Regarde le cinéma un instant et sourit, lui tendant son pull, attrapant el papier qu’il lui tendit, regardant le numéro un instant avant de le ranger dans sa poche et lui faire un magnifique sourire comme il savait si bien les faire.

« Ienzo… Merci pour le numéro, je t’enverrais un message… Bon courage pour ton travail à une prochaine fois. »

Un signe de la main puis le regarder entrer puis s’en retourner chez lui lentement…Enfin en se dépêchant parce qu’il fait pas très chaud en fait et puis passer la fin de la soirée à l’appartement, peut-être qu’Ixion sera là, peut-être pas… Il verra bien.

_________________
Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Banuuv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Empty
MessageSujet: Re: Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]   Cadence for his Last Breath [PV Tenshi] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cadence for his Last Breath [PV Tenshi]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breath Lynas
» Take a breath, take it deep (05/07 à 22h34)
» Last breath
» Event "Last breath" - Inscriptions
» C'était l'histoire d'un arbre qui ne voulait pas jaunir... [Mission rang C - Tenshi Hyûga]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: La Presqu'île :: Les espaces verts :: La coline aux lucioles-
Sauter vers: