AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Ven 5 Juin - 5:31

Ca arrive souvent comme cela, une envie de partir, de s'échapper de son école. Souvent, c'est pour fuir, pour ne pas voir les autre en face. D'autre c'est pour avoir la paix et ne pas suivre les cours, mais là c'est juste car c'est dimanche et qu'il n'y a pas cours. Yukio serai bien restez dans sa chambre tranquille et seul mais il semblait y avoir encore plus de bruit ennuyant et assourdissant empechant le jeune homme a réussir a placer trois notes une après l'autre sans etre déranger. Il était donc partit.

Il se fichait assez de où il allait ou comment il rentrerai. La seule chose qu'il pensait était à son étui noir éclatant qu'il tenait dans ses mains fines et qui contenait la seule chose a laquelle il tenait, son violon. Combien de fois les élèves à son école s'étaient retournés a son passage lorsqu'il allait en cours avec son violon mais aussi un bandeau qui lui cachait l'oeil droit ? Il ne les comptait plus, ca n'en valait pas la peine. Pour Yukio, ce faire regarder n'était pas si pire tant qu'on allait pas plus loin, meme si ''allez plus loin'' signifiait juste placer un mot ou le bousculer simplement pour ne pas arriver en retard au cours.

Il était donc partit vers 10 heures le matin et cela fesait plus de 9 heures qui marchait le long de la ville, passant par le centre-ville, le parc ou encore la gare qu'il n'avait pas admirer plus que cela. Le train lui donnait la nausée et de plus, il resterai ici meme ci il n'aimait pas vraiment sa chambre, ni ses professeurs et encore moins les gars qui essayait de faire ami proche avec.

C'est donc dans ses pensées qu'il se pavanait dans les rues de la ville, se fesant rapidement passer pour un jeune enfant de 13 ans habillé beaucoup trop provocant au gout des personnes au dessus de 30 ans. Sa chevelure rousse rosée avait été placé de facon a cacher son oeil en mauvais état. Il portait un jeans bleu nuit déchirés à certains endroit , un chandail blanc col ''V'' à manche longue et un veston noir lacé sur les cotés. Et en ajout, sa touche préféré, un de ses tours du cou cette fois-ci mauve foncé. Ca n'allait pas du tout avec son visage un peu enfantin et serein, meme si Yukio n'avait rien de serein et d'aimable en lui. Juste du vide et aimant juste ses cheveux naturels, le reste il s'en fichait. Il était comme ca pour provoquez , énervé et montrer au autre que peu importe notre habit on peut toujours etre un génie, du violon dans ce cas ci.

Il était à peu près 17h 40 lorsqu'il s'arreta contre un muret a l'écart des autres et, après avoir posé son étui sur la pierre et dans un mouvement souple, il monta pour s'y assoir. Il regarda à gauche et à droite se trouvant seul et doucement sortit son instrument qu'il déposa sur son épaule et installa son visage contre la paroi noir. Ce qui pourrai en étonné plus d'un, c'est la facilité avec laquelle le jeune homme fesait glisser l'archet sur les cordes fines laissant notes douce et légerte sortir, mais le plus surprenant étant la couleur du violon, étant totalement blanc avec un dessin de chien sur le dos. Pour provoquez , encore et toujours ...


Dernière édition par Yukio Sakimori le Sam 6 Juin - 2:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Ven 5 Juin - 17:00

La journée avait commencé comme les autres pour Ienzo, dans son petit studio au coin de la ville. Se réveiller avec un inconnu dans son lit, enfin un inconnu, oui et non, quelqu’un qu’il avait trouvé pour la nuit, ou plutôt quelqu’un qui l’avait trouvé serait l’expression la plus valable. Quelqu’un avec qui il avait passé la soirée et la nuit… Quelqu’un qui lui laisserait son salaire de la journée en se réveillant, ou peut-être même un peu plus tard cela dépendrait de la personne en question. C’était un homme aujourd’hui, enfin de toute façon il n’y avait que des hommes sur l’île, c’était bien, ça le changeait des femmes lorsqu’il était en France… L’un comme l’autre ne le dérangeait pas. Quoi que… Une légère tendance pour les hommes malgré tout, plus simple, moins prises de tête… Même dans le milieu de la prostitution certaines femmes en venaient à devenir collantes, c’était lourd à la fin.

Enfin Ienzo c’était finalement levé, laissant dormir dans son lit en laissant sa relation d’une nuit, en profitant pour aller prendre une douche… Ah c’est bien quand il est ressorti, le gars avait disparu en laissant une liasse de billet sur le meuble du salon… C’est le genre de chose qu’il aime vraiment, simple et sans prise de tête, au moins tous les deux savaient où ça commençait et où ça s’arrêtait. Il avait donc sa journée de libre… Il prit son temps pour se préparer le matin, choisir ses vêtements, son maquillage… Quelque chose de simple aujourd’hui, pas plus envie que ça d’attirer les regards… Enfin oui et non parce que c’est son métier malgré tout. Tee-shirt et pantalon moulant, maquillage un peu doré pour relever ses yeux et hop il est prêt… Un petit sac en bandoulière pour y mettre ses affaires personnel, le temps de se nouer un foulard assorti à ses vêtement autour du cou pour ne pas prendre froid, sa veste et il est de nouveau parti dans les rues à la recherche de clients potentiel. Les minutes qui passent, une heure, une heure et demie… Une voiture qui s’arrêtent devant lui, le passager qui lui fait signe de monter à l’arrière, un petit coup d’œil à l’intérieur et hop il monte dans la voiture qui l’emmène dans un hôtel. Ah il est tombé sur un politicien, c’est bien, ça paye bien ce genre de personne… Il passa la journée avec lui, cloitré dans l’hôtel, c’était un bon hôtel en plus il avait de la chance, le genre de journée où il ne regrette pas forcement son boulot, ces rares moment où il avait droit à un peu de luxe même si en contrepartie il devenait esclave de quelqu’un pendant quelques heures. Pas désagréable l’homme au passage, assez sympathique, mais de passage dommage il ne ferait pas parti de ses réguliers. Vraiment dommage en effet, pour une fois qu’il ne tombait pas juste sur un pauvre type sans aucun respect… Enfin là ce n’était pas vraiment du respect non plus cela dit mais autre chose quand même.

Enfin finalement la personne en question l’avait aimablement redéposé à l’endroit où il l’avait trouvé, c’était la fin d’après midi, un peu avant le coup des 18h… Avec le début de l’été il faisait encore parfaitement jour, il avait le temps de trainer un peu avant la tombée de la nuit… Il n’oublie pas de récupérer l’argent qui lui est du avant et regarde la voiture noire s’éloigner quelques secondes avant de tourner les talons, hésitant encore entre se trouver un client pour la nuit ou tout simplement rentrer chez lui, après tout il avait plus que bien gagné sa journée aujourd’hui… Un son particulier le stoppa dans ses réflexions alors qu’il tournait à l’angle d’une rue. Regardant autour de lui un instant… Mais il n’y a personne elle vient d’où cette musique. Il tourne un peu sur place avant d’en repérer l’origine, un garçon assis sur un muret en train de jouer du violon… Il jouait bien. Il resta à une certaine distance, s’adossant à un lampadaire pour le regarder jouer de loin, dommage qu’il n’ait pas pris son carnet à dessin finalement, ça aurait bien mérité… Il sort son portable et prend rapidement une photo, si l’envie lui prend de vouloir s’en servir comme modèle plus tard lorsqu’il aurait le temps. Il reste un moment à le regarder jouer, adossé à son lampadaire… Il n’était pas si pressé de rentrer finalement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Sam 6 Juin - 0:10

Yukio laissait toujours la musique l'entrainer dans un autre univers ou il oubliait sa vue a moitier troublée, ou il oubliait qu'il était un étudiant qui devait suivre des règles , ou il oubliait s'etre fait briser son coeur une fois et aussi sa l'etre fait reprendre sans savoir par qui ni comment et ni pourquoi. Il se rappellait toujours ses doux cheveux blancs et les caresses délicate de ses mains virils sur le visage de Yukio en sang, défiguré et presque qu'aveugle. Personne à son école savait la raison de son distancement car il le traiterai surment d'handicapé. Yukio ne voulait pas cela, alors il provoquait, c'est ce qu'il préférai par dessus tout après le violon , la musique et l'hiver.

Son visage ,calmer par le son mélodieux d'une composition faite sur le tas, semblait paissible et insouciant. Il aimait certes certains compositeur talentueux comme grieg ou beethoven, mais il aimait encore plus jouerde ses propres composition qu'il fesait sur le moment meme, exprimant ses sentiments en ce moment, le temps, l'ambiance autour de lui qui ne semblait pas avoir été perturbé. Enfin , pas encore. Il réécrirai les notes sur ses partitions tout a l'heure , meme si il refléchissait à un titre. L'idée de lui venait jamais et son professeur de musique lui répétait souvent ; '' Une composition belle doit etre marquer d'un nom, Yukio-kun, c'est et ca sera toujours comme ca ! Comme toi , ton nom t'as été donné pour ta personnalité. '' Yukio se rappelait toujours qu'a ce moment precis il pensait à son père qui l'adorait et qui était très loin d'ici. Et de quelques souvenirs très lointain de sa tendre mère, morte peu après la naissance de son fils. Une vie pour une vie. Yukio n'avait jamais vraiment été affecté car il avait un père qui excelait en tout. Au travail et meme en cuisine. Yukio soupira se rappelant qu'il ne gouterai plus les célèbres patates au four de son père.

Il entendit au loin un bruit venant surment d'un appareil electronique et Yukio ouvrit les yeux apercevant un jeune homme , certes beau et classe, un protable en main dirigé vers lui. Yukio le regarda un moment avant de le fixer droit dans les yeux et de faire deux notes graves montrant un peu sa colère de se faire prendre en photo sans son accord, car il avait bien compris les intentions de celui installer face a lui. Il fallait le dire , aucun des deux ne passait inapercu, un enfantin et provoquant et l'autre élegant et magnifique. Yukio retira le violon et le posa sur ses genoux tout comme son archet.

-'' Vous desirez quelque chose ? ''

Il l'avait dit d'une vois calme et un peu aigu ne voulant pas trop s'attirer des problèmes vu qu'il était seul avec lui et qu'il n'avait pas besoin de comparer pour savoir que le plus faible c'était lui. Meme si son sens de l'écoute était très dévellopé, son sens visuel était nul d'un coté et de plus la taille y était pour beaucoup. Il se sentait un peu en dessous de lui, comme si il n'avait rien a faire la. Il devait etre étrange de jouer d'un instrument pareil dans la rue en plein milieu d'une ville constituer presqu'à 100% d'hommes. Yukio avait meme des doutes d'etre tombé dans une ville gay mais bon, il ne s'en plaignait pas, il était juste incapable d'avouer qu'il fesait partit de ses gens. Meme si il était otomé une fois d'un gars de sa classe et qu'il avait trouvé confort auprès d'un autre.
C'est donc dans ses pensées que Yukio regardait toujours l'homme devant lui un oeil couvert par son bandeau cache-yeux blanc et l'autre , vert émeraude...
Revenir en haut Aller en bas
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Sam 6 Juin - 13:30

La musique est un bon moyen de s’échapper dans un autre monde., Ienzo aimait beaucoup écouter les personne jouait, il avait lui-même fait un peu de guitare dans sa jeune vie pendant quelques années mais depuis le temps il avait du perdre pas mal en pratique, même si à ce qu’on disait c’était comme le vélo, ça ne s’oubliait pas entièrement. Un jour ils ‘y remettrait peut-être, quand il en ressentirait l’envie et qu’il aurait les moyens de se payer une guitare. Pas certains… il avait d’autre chose à faire après tout, survivre, entre autre. Mais voir quelqu’un jouer comme ça le faisait toujours sourire, surtout qu’il savait reconnaître quelqu’un qui avait de l’expérience derrière lui, surtout sur du violon… Il n’avait jamais essayé mais il savait que ce n’était pas un des instruments les plus simples, rien que le fait de sortir autre chose que des grincements faisant fuir toute vie autour de vous devaient relever du véritable exploit lors des premiers mois de pratique et d’apprentissage. C’était admirable vraiment, la musique avait le don de lui donner de l’inspiration pour ses dessins en plus. Des fois il ne suffisait pas de pas grand pour remettre en route la machine rouillée qu’était devenu son inspiration tellement il avait l’impression qu’avec le temps il avait l’impression d’avoir usé toutes les cordes s’offrant à son marque. Des fois il ne suffisait que d’une image pour que tout revienne, que tout se remette en route et que l’envie revienne, comme à cet instant précis où il regrettait de ne pouvoir s’asseoir sous le lampadaire à dessiner ce jeune inconnu à coup de crayon de papier sur une des feuilles encore vierges de son carnet à dessin à dessin qu’il n’avait pourtant pas l’habitude de quitter même lors de son travail.

Il croisa le regard profond émeraude du jeune homme alors qu’il avait sorti son téléphone portable dans le simple but de prendre une photo en souvenir de ce moment sans mauvaises pensées et haussa un sourcil au son des notes plus grave. Une légère moue attristée se dessina sur le coin de ses lèvres alors qu’il rangeait son portable dans sa poche comme si de rien n’était et que le jeune homme cessait sa mélodie, il ne souhaitait pas le déranger mais juste profiter du spectacle encore un peu avant de repartir à sa vie monotone. Il s’approcha de lui de quelque pas agile, juste histoire de ne pas avoir à crier pour parler un peu avec lui. Il n’y avait vraiment pas à avoir peur de lui, il était certes plus grand mais répugnait légèrement à utiliser la violence en cas de désaccord ou de malentendu, sauf dans les cas où cela s’imposait impérativement mais il ne pensait pas vraiment que cela soit le cas avec le joueur de violon qui ne semblait pas non plus enclin aux poings pour son plus grand bonheur. Il lui offrit un léger sourire alors qu’il s’adossait à un mur non loin de lui, s’étant rapproché, mais gardant tout de même une distance relative avec lui.


« Je suis désolé de vous avoir dérangé, je ne faisais qu’écouter votre musique… C’était très beau, vraiment. »

De nouveau, il lui offrit un de ces sourires charmeur qui s’échappait presque inconsciemment de ses lèvres depuis le temps qu’il s’était habitué à les faire aux personnes qui les méritait les moins. Mais il était malgré tout sincère dans son compliment, de la jolie musique, ça se reconnait, et ça ne se trouve pas forcement dans les opéra ou les conservatoire, la preuve était qu’il venait de tomber sur un violoniste exerçant son art dans les rues, chose plutôt rares de notre époque, à moins que le jeune homme ne soit un habitué des rues dans le quartier, ce qui l’aurait étonné vu qu’il commençait à connaître pas mal de personne du coin dans ce domaine à force de traîner à toutes heures de la journée ou de la nuit. Ou alors un nouvel arrivant, et dans ces cas-là autant faire connaissance tout de suite et dans le calme, n’est-ce pas.

« Vous êtes du coin ? Je trouve votre musique vraiment agréable à écouter vous devez jouer depuis longtemps…»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Sam 6 Juin - 16:25

Yukio n'avait pas vraiment aimé la facon dont la personne lui avait enlever sa tranquilité. Il avait été si bien seul sur le muret. Mais il avait fallu qu'une seule personne entre dans son univers pour le boulverser et le deranger, et il le montrait bien. Avec les notes graves qu'il avait fait , il avait montrer particulièrement son désaccord. Il voulait etre seul, qui ne comprenait pas cela. Il avait du arreter sa douce mélodie , belle et calme, pour fixer celui face à lui. Transformer les douces notes qui vous emportait petit a petit sur son nuage et de notes rude et rapide, ce que Yukio n'appréciait pas. Il aimait la différence, le calme, la prospérité lorsqu'il jouait. Il se doutait bien aussi, qu'il n'était pas a sa place, installé sur un muret jouant des mélodies presque digne de concert et de palais, mais Yukio n'avait pas le physique pour et c'était souvent fait refuser les écoles de musique rennomé a cause de sa couleur de cheveux provoquante, comme il aimait. Beaucoup de gens s'étonnait a le voir si bien jouer et pourtant se présenter devant de minuscules salles de 30 personnes lors de mariage ou alors dans les parcs ou les lieux ou il se sentait en paix. Les adultes disait toujours que les adolescents ne vivait que pour se laisser entrainer rapidement dans le monde des grands, pour se laisser prendre par n'importe qui et avoir l'expérience de quelqu'un de 30 ans a l'age de 15 ans. Mais le jeune roux n'en fesait pas partit. Il voulait prouvez au monde entier que peu importe les différences ou peut devenir tallentueux et avoir une belle prestance sur des lieux digne de plusieurs musiciens rennomé.

Il continuai toujours de la fixer puis remarquant qu'a présent il croisait son regard, il baissa légerement la tete touchant doucement les cordes de ses doigts fins. Le jeune homme s'était rapproché et Yukio appercu une touche de maquillage au dessus de son oeil en haussant son sourcil.
* Peut-etre ... un acteur ou un comedien ... *
Mais il garda ses idées pour lui trouvant que cet inconnu avait la classe d'un acteur de cinéma plutot qu'un simple comédien de ville, aussi simple que celle-ci. Le violoniste prit son seul amusement dans ses mains et le rangea avec le plus grand soin. Après son père, c'était ce qu'il préférait. Son père l'avait toujours aimé et proteger du plus loin qu'il se souvienne. Meme si il ressemblait beaucoup plus a sa mère, son créateur l'avait gardé et était devenu sa mère et son père en meme temps, pour garder le souvenir de sa femme et de ce qu'il restait d'elle dans son entourage, son fils. Il secoua un peu la tete avant de regarder '' l'acteur '' installé plus loin pendant qu'il parlait.
* Et ca recommence .. Un autre entre les pattes...*
Il appercu le regard charmeur et a la place de lui repondre il tourna la tete ailleur détestant quand les gens lui souriait. Il n'avait pas besoin de tous ceux-la meme si il s'était souvent sentit seul. Il voualit juste savoir pourquoi on l'avait pris en photo. Il n'y avait rien de beau chez lui, seulement un égocentrisme exagerer et une facilité à jouer sa passion et sa raison de vivre.

« Ah ... Merci ... »

Il avait dit ses paroles un peu a voix basse se disant qu'il aurai du jouer une mélodie plus ... grave ... pour avoir la paix. Il se disait qu'il devait ressembler a ses musiciens qui se pensait suppérieur grace a son tallent mais c'était nul le cas. Il aurai voulu dire quelque chose en plus mais sa voix était incapable de faire plus. Yukio était doué pour la musique, certes, mais parler était une autre chose. Pour chanter seul , ca non plus ce n'était pas un problème mais dès qu'il y avait une autre personne qui fesait la conversation, sa tete son coeur et sa voix ne bougeait plus. Il n'avait jamais été capable de faire face a quelqu'un surtout lorsque celle-ci semblait plus forte que lui. Ce genre de situation lui rappelait des scènes de son amour brisée, qui lui avait enlever sa vue a moitier, qui lui avait aussi perdu le gout de vivre par plusieurs fois, mais jamais il ne se serai suicidé alors il laissait son art le faire calmer et l'appaiser. Juste pour jouer. Pas pour les autres qui se croyait tout permis. Surtout comme lui. A peine 2 minutes en sa présence que Yukio l'avait mit dans la catégorie ; Discours très court. C'était ainsi de toute facon, ne voulant se lier a personne.

« Je suis au ... pensionnat Hotaru depuis 3 mois. Et je joue depuis 12 ans. »

Il garda son regard dans le vide. Meme si il ne voulait pas trop converser, il avait repondu. Ce jeune homme semblait etre du coin lui alors Yukio se retourna vers lui pour encore voir sa prestance qu'il emanait. Meme Yukio en jouant n'avait pas autant de beauté. Lui, il était un adolescent, seulement. Seul , toujours ... Pour son confort. Mais , il est vrai qu'il désirai quelques chose d'autre ... Jouer et vivre dans son confort paternel était trop simple alors il ajouta.

« Et vous ? ... Ca fait longtemps ? »

Ce n'est pas vraiment ce qu'il cherchait, savoir si des gens connaisait la région mais si il la connaisait, il devait savoir si il y avait des magasins de Cd ou encore de musique car il avait remarqué que sa derniere corde ne tenait qu'a un fils et aussi qu'il voulait avoir des Cd à mettre dans sa chaine stéréo à l'école car il avait laissé la plupart chez lui...

* Mais meme , ... Ce serai bien de travailler , Yukio, avant. *
Revenir en haut Aller en bas
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Dim 7 Juin - 14:51

Que le garçon soit mécontent qu’il soit ou que cela lui soit égal, Ienzo savait que de toute façon il ne lui imposerait pas sa présence trop longtemps, le travail l’attendait et il n’avait pas vraiment le temps de s’attarder trop longtemps à parler avec quelqu’un, a moins que le jeune homme ne soit intéressé par ses services, mais de une il en doutait fortement parce qu’il était plutôt mignon et qu’il supposait qu’il avait déjà quelqu’un, et de deux parce qu’il lavait l’habitude de refusé les personnes trop jeunes à son goût ou du moins paraissant trop jeune pou devoir se payer ce genre de services communautaire. Une question de psychologie, lui-même étant dans la rue depuis son plus jeune âge, si ce n’était pour dire depuis sa naissance, il lui restait malgré tout dans son esprit pervertis pas toutes ces années de débauche, et il refusait de faire subir à de jeunes gens les choses par lesquelles lui-même était passé et avait peu à peu détruit sa vie sans qu’il ne s’en rende réellement compte. Un cercle vicieux qui se referme rapidement sur les gens prêt à tous les sacrifices pour obtenir ce qu’ils souhaitent, que leur cause soit juste ou mauvaises, là n’était pas l’importance. Il devait lui rester un fond de bonne chose malgré tout…

Il l’observa détourner la tête face à son compliment ah, un timide peut-être ? Quoi que si c’était le ca sil ne jouerait pas au milieu de la rue assis sur un muret et à un endroit où n’importe qui pourrait passer à n’importe quel moment. Non ça ne devait pas être de la timidité… Bah il se doutait qu’un compliment venant d’un gamin des rues ne devait pas valoir grand-chose pou quelqu’un jouant aussi bien que ça, il devait avoir des parents qui l’avait poussé dans cette voix, peut-être même qu’en réalité il était connu et lui n’en savait rien… Il aimait la musique mais ce n’était pas vraiment tenu au courant des musiciens et des compositeurs, sauf les groupes ou les personnes connus qu’il écoutait régulièrement mais sinon… Il connait beaucoup de musiques mais peu de nom et on lui ferait écouter de la musique classique il serait bien incapable de citer son auteur même s’il connaissait le morceau. Enfin ce n’est pas pour autant qu’il aimait sa musique qu’il allait lui coller aux basques pendant toute la fin de journée, il se rend bien compte qu’il l’importune plus qu’autre chose en réalité, mais il ne va pas rester longtemps si le jeune homme ne veux pas faire la conversation… Ienzo à l’habitude d’aborder les gens dans la rue ce n’est pas un problème, mais il sait aussi reconnaître lorsque ceux-ci ne désirent pas sa compagnie. Ah si, il lui répond quand même c’est gentil de sa part même si le cœur n’y est pas vraiment. 12 ans… Ca fait beaucoup ça il a l’air plus jeune que de quelques années en plus il avait du commencé très tôt… il y avait des gens comme ça, ces espèces de génie qui était destinés à quelque chose depuis le jour de leur naissance. Une voix toute tracée… C’était une chance d’un coté, enfin cela dépendait de la voix et de la personne son meilleur ami… Enfin de l’époque où il n’avait pas encore disparu était comme ça aussi, il n’était pas encore né que son destin était déjà tracé, finalement il avait fini à la rue en essayant de s’y opposer parce que cela ne lui convenait pas. Perdu dans ses pensées, la question du jeune le tira de sa sombre rêverie pour le ramener dans le présent, son ami n’était plus là depuis des mois et il se trouvait au Japon… Il releva son regard bleuté vers lui.

« Je suis en ville depuis presque un mois maintenant, mais je connais très bien la ville, je suis souvent dehors. »

Très bien c’était peu dire à force de sillonner les rues tous les jours il pouvait déjà se déplacer les yeux fermés, connaissait les raccourcis, les petites ruelles… Il faut dire qu’en comparaison des rues de Paris, cette petite ville n’était pas grand-chose, ça le changeait, autant par la fréquentation que par l’ambiance qui émanait des rues et qui était bien différentes de la capitale française. Un changement agréable, il devait avouer que s’en éloigner lui faisait du bien, le calme lui apaisait un peu l’esprit… Il ne savait pas combien de temps il resterait dans ce pays, peut-être quelques mois, peut-être des années ou peut-être jusqu’à la fin de ses jours mais en tout cas être ici lui faisait plus ou moins du bien c’est ce qu’il y avait d’important après tout. Ah un jour il partirait peut-être à la recherche de son ami quand il serait lassé de cette ville mai sil pouvait bien être partout dans le monde alors ça risquait d’être assez long et voir impossible de le retrouver. Enfin il n’en était pas encore là… Si ça se trouve son ami était mort et il n’en savait rien, c’était triste à imaginer. Il regarda de nouveau le jeune homme durant quelques secondes alors qu’on sourire fleurissait de nouveau sur son visage et qu’il s’inclinait légèrement.

« Je suis désolé de vous avoir interrompu… Je vais vous laisser jouer. »

Il se redresse et le regarde encore une seconde, très particulier cet homme vraiment, il va garder sa photo ça fera une bonne expérience de dessin pour lui il s’y mettra dès ce soir, autant que cela soit frais dans son esprit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Dim 7 Juin - 20:01

De loin, Yukio pouvait passer pour quelqu'un de bien, ouvert a tout. Mais son caractère était tout le contraire, tout simplement car au fond, il avait peur. Peur de se faire attaquer une autre fois, d'entendre les autres rire de lui. Perdre un oeil est déja amplement suffisant. Il avait beau essayer d'oublier le visage de celui qu'il avait idolatré et , au contraire, essayer de se souvenir du jeune homme qui l'avait secouru juste après. Ses cheveux étaient blanc et c'est tout ce que Yukio se rapellait. Quelqu'un qui lui avait dit : '' Ca aurai été différent si tu te serai déclaré a moi''. Mais Yukio avait l'esprit un peu en retard et il avait beau essayer de decortiqué la phrase, il n'avait rien compris de sa signification. Peur de quoi, au fond ? Peur des gens en général. Qu'ils soit plus fort ou plus faible Yukio n'avait confiance qu'en lui meme. Et il ne désirai rien que montrer au autre que le physique n'avait rien a voir avec le talent, ou surtout que les gens dit ''handicapé'' sont capable de devenir quelqu'un meme si Yukio ne fesait rien pour se faire connaitre des endroits ou il pourrai jouer et monter petit a petit les échelons de la musique. Il fait partit de ses gens qui ont des rèves mais qui ont peur et recule toujours un peu a la place de foncer et d'avancer. Lui, il reculait en refusant de converser , d'approcher les gens. Comment veux-tu faire confiance quand il y a peu la personne a qui tu aurai donner corps et ame ta jeter et ta couper de tous tes rèves avec juste une lame dirigé au mauvais endroit ? C'était impossible , se repetait toujours Yukio. Cette peur l'avait mené a craindre tout le monde , sauf son père. A augmenter sa peur du noir, mais aussi le transformant un peu, car Yukio n'était pas comme cela , avant. Avant déja, ses cheveux était brun et lui arrivait dans le dos , toujours attacher. Il était sympathique mais un peu solitaire meme si il avait des amis très proche de lui. Mais tout se brise en une seule fois, un seul désir et une seule envie.

Pathétique, c'est ce que Yukio pense souvent de lui. Juste bon a jouer du violon. C'est tout. Meme si il aime la musique, des fois il se dit qu'il aurai mieux fait ne rien jouer , etre un autre et avoir des gens autour de lui. Il se contredit toujours. Soit il veut etre seul , soit il veut etre accompagné, mais au final le résultat est le meme ... Il reste seul dans son univers. Pourtant, meme si il fesait comprendre au autre , comme lui, qu'il voulait etre seul, il avait envie de parler car quand ca fait plus d'une semaine que tu nas rien dit et que la dernière chose a dire a été ''Hn'' ... La voix se pert tout autant que le gout d'écouter ses compositions. Comment peut-on composer sans savoir se qu'on veut dire ? Ca, Yukio ne l'avait jamais compris. Il composait mais souvent, elles se ressemblaient toutes, ayant le meme style de note. Mais en ce moment il oublia vite la musique car une des cordes semblaient se detacher petit a petit surtout quand ca fait 10 ans que vous avez le meme. Seul différence, il a été paint en blanc pour etre différent.

Yukio releva sa tete et evita de soupirer. Voilà plus rien a faire et il trouvait que commencer a parler a quelqu'un que un, vous ingnorez totalement, deux, qui vous fait un peu peur, et trois qu'il semble avoir compris des choses toutes contraires sur vous ne semble pas l'idéal. Le mieux, se dit Yukio pendant une instant, serai de se pendre ou de retourner a l'école meme si aucun des deux n'avait de lien. Aller a l'école lui deplaisait encore plus car il savait qu'il ne tarderai pas a se faire appeler par le psycologue ou par l'infirmier pour ses visites hebdomadaires. Ca lui donnait encore plus la nausée que de se faire mater par tout ceux qui le trouvit ''mignon''. Car, ici, certains ne se génait pas a le siffler a son pasage ou meme croire qu'il fesait partit de ceux qui se promenait dans les rues et donnait leur corps a des gens comme eux. Ce n'est pas les prostitué qu'il haissait mais ceux qui les prennait. Meme si c'était le plus vieux métier du monde, Yukio se disait toujours que son corps était ce qu'on avait de plus cher après son ame et que ceux qui vous le prennait n'était que des bons a rien d'homme marié. Meme si Yukio ne montrait pas l'exemple en se mutillant les doigts. Car si on fait bien attention, on appercoit souvent des coupures dans la paume de sa main, souvent sur les doigts. Il croisa le regard de l'homme. *1 mois .. Et beaucoup plus a l'aise que moi ... * Il ferma son étui contenant son violon et se leva sur le muret avant de sauter et atterir sur le sol rapidement. Il enleva son bandeau de son oeil. Ca ne lui derangeais pas plus que ca de montrer a quelqu'un qu'il ne reverai jamais un oeil qui ne bougeait pas comme l'autre et qui était traversé d'une longue ligne rouge. Il s'essuya un peu le front avant de prendre ses lunettes fumée mauve et de les mettres.

« Est-ce que ... vous savez si ... Oh ... Laissez tomber, je trouverai moi meme »

Il aurai voulu lui demander si il y avait des magasins de musiques près d'ici mais de toute facon, il n'avait pas d'argent alors , a quoi ca servait. Il soupira un peu et prit son étui qui était restez en haut du muret, se tenant sur la pointe des pieds. Tant pis si il avait l'air ridicule de changer d'idée si rapidement. Et de toute facon , il n'avait rien a faire pendant au moins 3 heures, il avait le temps de chercher ainsement. Il regarda l'homme lui dire qu'il s'en allait. *Si il croit que je vais le laisser partir avec ma photo ... il reves ! * Il relava son regard un peu dire qui n'allait vraiment pas avec son visage.

« Pourquoi vous avez pris une photo ? J'ai rien de spécial. »

Il avait été un peu dure et sec dans ses paroles mais , qui aimerai ce faire prendre en photo par le premier venu. Meme si il aurai dit non si on lui aurai demander ... Il aurai avec une très grande raison peut-etre accepter.

« Prendre des photos du monde sans leur permission c'est violer ses droits. Si j'aurai été une célébrité ou beau .. j'aurai compris mais il n'y a rien de ca en moi ... »

Il croisa ses bras puis soupirant avant de s'accoter contre le muret avec une moue renforgné. Encore un peu et il pourrai etre grincheux dans les ''7nains''. Mais quand meme, si il a le droit de refuser, bah c'était mieux comme ca. Mais il se disait que le jeune homme devait se demander comment il savait. Quand on a une sens de l'ouie plutot bon, ca arrive ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Lun 8 Juin - 16:27

Être à l’aise dans une ville il ne suffisait pas de grand-chose, un peu de temps et un peu d’envie c’est tout. Ienzo avait l’habitude des endroits inconnus, même si malgré tout il n’avait pas énormément voyagé dans sa vie, sa ville natale, la capitale française et maintenant ici après avoir trainé quelques jours dans la capitale nippone. Oui il suffisait de savoir se faire une raison, traîner un peu dans la rue pour connaître les lieux, parler un peu avec les gens qui y trainer aussi… On se fait vite à une ville, enfin ça dépend de sa taille bien sûr, c’est évident qu’il avait mis plus de temps à s’habituer au dédale labyrinthique de Paris que d’ici. Mais bon il est aussi à l’aise car il doit paraître à l’aise, les gens préfère s’occuper des personnes qui vendent leur corps et qui n’ont pas l’air de paumés complet… c’est comme s’il se droguait avant d’aller travaillait, c’était presque sûr et certain qu’il n’arriverait jamais à trouver personne dans un état pareil alors que lorsqu’il était sobre et avec un air sûr et lui et assuré, c’était tout de suite beaucoup plus simple. Il ne faut pas croire, dans ce métier, enfin oui on peut appeler ça un métier à proprement parler, l’apparence compte plus qu’autre chose, plus que tout autre chose, on avait beau dire ce qu’on voulait, un prostitué gentil et adorable mais avec un physique désavantageux n’aura jamais autant de succès qu’un autre, c’était la règle du jeu, même si c’était cruel d’un coté. Il le regarda descendre du muret avec agilité tiens il à un problème avec son œil ? Il l’observe une seconde mais ne s’attarde pas dessus après tout ce n’est pas ses affaires et ça ne le regarde pas. Il s’apprêtait à tourner les talons quand le jeune homme lui demande quelques choses, lui faisant retenir son geste pour le regarder une seconde.

« Oui ? Vous rechercher quelque chose de particulier ? Je peux vous l’indiquez si vous voulez et si je sais où ça se trouve… »

Ca ne le dérange pas de l’aider à trouver son chemin, il est peut-être perdu ? Il n’a pas du arriver là par erreur et il n’avait pourtant pas l’air plus perdu que ça. Non ça ne le dérange pas de lui indiquer ça ne lui couterait pas grand-chose, il peut même pousser jusqu’à l’accompagner si c’est sur son chemin, de toute façon il va retourner vers le centre ville alors il y a de forte chance que ce qu’il cherche s’y trouve, enfin sauf si ça présence le dérange. Il le regarde une seconde en hausse un sourcil quand il évoque le sujet de la photo, ah il l’avait vu ? Oui bon il n’était pas très discret en même temps et ne cherchait pas forcement à l’être puisqu’il ne faisait rien de mal, enfin de son point de vue néanmoins. Il lui sourit légèrement amusé, pas besoin d’être une star pour être pris en photo, vraiment.

« On a tous une beauté qui nous est particulière, pas besoin d’être connu… Mais je suis désolé si je vous aie offensé ce n’était pas mon intention. »

Il lui offre un léger sourire d’excuse, non vraiment pas dans ses intentions, il ne contait pas réellement faire quelque chose de cette photo à part de s’en servir pour un modèle de dessin si elle valait quelque chose, ce qui n’était pas forcement le cas vu la maigre qualité de son portable et de la distance à laquelle il l’avait pris enfin ce n’était pas très important tout ça, l’important c’était de visualiser la scène dans son esprit… Que ce soit ce jeune homme ou un autre qu’il dessine pour lui ça revenait au même les émotions étaient les mêmes, seul l’apparence changeait.

« Mon meilleur ami qui était un musicien de talent disait souvent que la musique était une des clés menant à l’inspiration… En vous voyant comme ça j’ai eu envie de vous dessiner mais comme vous pouvez le constater je n’ai pas mon matériel sur moi alors j’ai simplement pris une photo... Je ne compte pas en faire un usage particulier si cela vous effraie ne vous inquiétez pas. »

Il le regarde un instant, il est mignon ce petit comme ça, les gosses l’amusent en ce moment il ne sait pas pourquoi il a l’impression de se revoir quelques années plus tôt c’est drôle. A chercher la petite bête partout oui c’était tout à fait lui, il l’était encore il y a un an à peine, il a un peu changé depuis, obligé de prendre ses responsabilité et arrêter de se reposer sur les autres. Il y a des fois il faut savoir tourner des pages pour réussir à avancer dans la vie, il faut parfois même savoir reculer pour mieux avancer par la suite. Oui il a changé en un an plus que les quatre dernières années qu’il avait passé à Paris. Il sort son portable de sa poche, jouant un instant avec avant de reposer son regard sur le jeune garçon.

« Enfin si vous le voulez je peux l’effacer ça ne me pose aucun problème »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Jeu 11 Juin - 2:48

Pour Yukio, etre a l'aise était quelque chose de presque impossible. Pour lui, on devait y habiter pendant des années pour pouvoir considerer a région comme la sienne et aussi s'y sentir bien. Et de toute facon, Yukio ne se sentait meme pas a l'aise avec les gens en général alors coment voulez vous qu'il soit bien dans une région ? Cela semblait impossible. Meme si Yukio avait toujours vécu au japon, sauf dans sa très jeune enfance, il n'éprouvais aucun lien avec ce pays d'où son père venait. Il préferai depuis toujours les régions enneigés, les beautés du printemps, de son pays natale, le Canada. Là-bas, les gens étaient peut-etre moins droit et respectueux des lois mais au moins, vous vous sentez tout de suite bien quand vous y etes. Yukio y avait été en vacance voir la tombe de sa mère il y a 3 ans et avait rapidement pris le gout d'y restez, mais comme le disait son père, sa place était ici. Parmis les japonais et sa famille Sakimori. De toute facon, il ne restait pas grand monde dans sa famille maternelle, Brault. Dans ses rèves, il désirait souvent y habiter et y vivre comme il le désirait puisque, là-bas, il avait une petite place bien a lui puisqu'il ressemblait au autre avec ses traits américains. Il avait jamais été un grand amateur des mangas mais ne se gènait pas de regarder un film québecois tout juste sortit que sa tante lui envoyais. Il aimait leur accent prononcé. Il aurai surment aimé plus que tout sa mère si il l'avait rencontré. Il n'avait qu'une unique photo d'elle, mais la plus belle. La jeune femme était mince mais bien proportionner, ses yeux bruns-vert était si magnifique et ses longs cheveux rous-rosée descendait en vague sur ses reins. Une beauté qui aurai mérité mieux que la fin qu'elle a vécu, mais ce n'est pas le physique qui compte dans la vie... Yukio n'était pas si malheureux que ca mais quand meme avoir quelqu'un comme elle a ses cotés de solitaire lui aurai fait surment plus de plaisir que ce qu'il resentait maintenant. Elle aurai surment compris son amour pour ce jeune. A son père, il n'avais jamais dit un mot de toute cette histoire car il préferait que son père le garde sous son aile un peu plus longtemps. Le jeune roux n'avait jamais vraiment assumé son homosexualité. Comment le pouvait-il après ca ? Il se le demandait souvent. Pourtant tant de gens l'étaient, surtout ici, et l'assumait facilement mais Yukio en était loin. Il trouvait cela anormal et peinant. Jamais il ne pourrai donner a son père un petit-fils car Yukio savait que les filles ne l'interreserai jamais. Meme si, elles était belle et attendrissante, Yukio n'avait jamais éprouver la moindre envie vers l'une d'elle. Jamais.C'était ainsi. Puis Yukio releva sa tete, entendant la voix du jeune ... photographe ? Pervers ? Amateur de musique classique ?Peut importe, sauf si il était la deuxieme option. on voulait bien l'aider , tant mieux ...

« En faite ... je cherche un magasin de musqique ... Mais je vous ai dit de ...laissez tomber car de toute facon ...je dois trouver un travail avant.. »

Il y pensait depuis un bout de temps déja.. Travailler semblait pouvoir etre une sortie dans sa vie monotone mais il n'avait aucune idée de ce qu'il pourrai bien faire. Il se voyait mal tout ce qui pourrai bien etre organiser, il aimait la liberté. Et de plus avec ses heures d'étudiant , il aimerai etre serveur, meme dans un bar au pire...De toute facon , il s'y voyait bien meme si il aimait pas le contact humain, quand y'a de l'argent en retour le sourir peut vite venir ... Il en savait un petit bout la-dessus... De toute facon, sans argent on peut rien faire dans ce monde. L'argent domine tout. Une chance qu'elle ne controle pas l'amour .. Enfin presque ...

Il avait réussis a gardé un regard neutre jusqu'a maintenant mais il afficha pendant quelques instant un visage un peu désorienté et peu etre un peu intimidé. Quel beauté pouvait t-il avoir ? Un corps trop petit et presque feminin, un visage pas de son age, un oeil maltraité, un physique différent, voilà comment ce trouvait Yukio. La seule chose qu'il aimait un peu de lui s'était ses cheveux. Meme lorsqu'il jouait seul la musique était belle.

Yukio soupira puis resta un moment silencieux, ne voulant rien ajouter a une remarque pareil. De toute facon , il aura surment dit ... ''quel beauté ? '' mais ca lui tentait pas vraiment puisqu'il pouvait garder sa salive. Il ne voulait pas avoir l'air plus arrogant et asociable qu'il ne l'était déja. Le jeune homme continua de parler et Yukio se retourna un peu vers lui en comprenant que ses intentions étaient ... de le dessiner ? Il haussa un peu le sourcil puis haussa les épaules.

« Si vous le dites ... Mais je trouve que vous auriez pu prendre n'importe qui d'autre .. »

Il ferma ses yeux puis enleva ses lunettes. En faite, il était incapable de restez longtemps sans faire quelques choses et avoir ses lunettes lui derangeait a un tel point qu'il n'arretait pas de les mettre et de les enlever. C'était un peu un tic temporaire car dès qu'il portait son bandeau , le calme de ses mains revenait. Peut--etre était-il si habituer a le porter que ca ne lui changeais rien ? Surment. Mais ca lui dérangeais encore plus qu'on remarque sa cicatrice qui lui disait de ne plus jamais se reveler et declarer son homosexualité. A chaque fois qu'il la voyait , c'était xomme si quelqu'un lui disait dans sa tete qu'il n'était pas normal, qu'il avait un problème dans la tete et qu'il falait qu'il le guérisse. Qu'aimer quelqu'un du meme sexe que soit était immoral. Pourtant , ce jeune homme au cheveux blanc qu'il l'avait embrassé ... Lui aussi devait etre anormal pourtant Yukio ne pouvait s'empecher de se rappeller l'unique plaisir qu'il avait eu ...

« Non , ca va ... Vous pouvez la garder ... »

Il garda son envie de dire ''oui'' pour lui et haussa une seconade fois les épaules. De toute facon, c'est pas comme si le jeune dessinateur allait se ...branler ? ... devant la photo .. Il aurai plus de chance de le maudire qu'autre chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Jeu 11 Juin - 18:26

Ce petit bout d’île était une merveille pour la culture japonaise, si conservatrice et qui refusait tout changement. Une espèce de refuge pour la communauté homosexuelle c’est vrai, paix à l’homme qui décidé d’interdire les femmes sur cette île. Une communauté mise en danger à toutes les époques, brulées au moyen-âge et écartée de la société maintenant, en lutte constante pour avoir les mêmes droits que les hommes dit normaux. Mais qu’y avait-il de mal à aimer les hommes… Homme ou femme, tant qu’il y avait de l’amour, ça n’avait pas d’importance, ou du moins c’était la pensée d’Ienzo sur ce sujet. Il veut bien admettre que certains hétérosexuels ont l’esprit cloitrés dans leur pensée et ne changeront jamais d’esprit, qu’ils les trouveront toujours repoussant d’aimer quelqu’un du même sexe, mais certains homosexuels ne valait guère mieux dans le sens inverse en dévalorisant les couples mixtes. Comment chercher à avoir du respect si on n’en donne guère ? Ienzo avait toujours respecté toute forme d’amour, lui-même n’avait pas plus de penchant vers un sexe ou l’autre, les femmes les hommes, il était sorti et avait fais l’amour avec les deux, aussi bien dans son boulot que dans ses relations plus ou moins sérieuses ou durable. D’un sexe à l’autre, il n’y avait pas tant de choses qui changeaient, les femmes étaient peut-être plus sentimentales ou collante, mais ce n’était que des préjugés parmi d’autre, certains homme ont ces sentiments en eux et sont parfois pire que des femmes. Ienzo peut faire parti de cette catégorie à ses heures perdues, un peu fleur bleu et avec de vieilles valeur concernant l’amour… Pour ça il était resté dans les traditions, quoi qu’un peu libertin sur les bords mais il ne trompait jamais volontairement ses amants en dehors du cadre de son travail. Non il ne considérait pas la prostitution comme un moyen de tromper l’autre, juste un boulot parmi d’autre un point c’est tout. Et puis l’amour, le vrai, une fois qu’on l’a trouvé, même s’il vous blesse et vous fait mal, même si la personne disparait de votre vu les sentiments ne disparaissent pas, ils restaient toujours là, quelque part dans un fragment de votre cœur. Oui l’amour était quelque chose qui ne pouvait s’effacer avec le temps.

Il resta silencieux un instant à réfléchir, un magasin de musique… Un magasin d’instrument de musique, ou simplement de CD ? Ou peut-être de partition ? Il se passa une main dans les cheveux distraitement en fixant le vide devant lui en train de repasser les magasins qu’il connaissait dans sa tête comme une liste déroulante, magasin de musique, magasin de musique… Ah si il en connaissait un ou deux en effet. Bah même s’il n’avait pas de travail il pouvait toujours aller faire un tour, ça ne mangeait pas de pain pour repérer les choses qui pourrait éventuellement lui plaire. Il lui sourit de nouveau avant de reprendre la parole.


« J’en connais deux qui ne sont pas très loin d’ici… Un sur la grande place du Centre ville l’autre dans une petite rue un peu plus loin… Sinon je pense qu’au Centre commercial ça doit se trouver, enfin ça dépend de ce que vous chercher exactement… »

L’argent fait tourner le monde… Ah c’était tellement vrai, tellement triste aussi, une si petite chose qui en contrôle autant qui contrôle le destin de chaque être sur terre. En tant que prostitué, lui se plaçait tout en bas de l’échelle sociale, le rang le plus bas… Il ne s’en plaignait pas, il en avait été ainsi depuis sa naissance et il en serait sûrement ainsi toute sa vie. L’argent ne l’intéressait pas, enfin si, il devait gagner de l’argent pour payer le loyer de son pitoyable studio qu’il avait loué non loin du centre et qui lui servait de toit ou d’habitation pour ses clients ou ses amants. Oui de l’argent pour s’acheter à manger aussi, juste ce qu’il faut pour survivre… A quoi cela lui servirait-il d’avoir des milliers et des milliers à ne savoir qu’en faire ? Ca ne lui apporterait rien, vraiment rien, il s’achèterait quelques petites choses en plus certainement, du matériel de dessin, mais à part ça… à part ça il continuerait à mener la même vie. Non il ne courait pas après l’argent mais si les temps étaient durs en ce moment, il ne faisait pas parti de ces personnes corrompus qui vendraient leur âme pour de l’argent. Son corps oui, mais son âme jamais.

« Et puis si vous cherchez du travail, ça se trouve facilement, essayez de demandez aux cafés du coin ou dans les petits commerce, c’est toujours dans ces endroits là qu’on à le plus de chance de trouver. »

Un petit conseil au passage même s’il le savait sûrement… Oui serveur c’était sympa comme métier, ou aller demander dans les petits commerce, comme les fleuristes ou autres petites boutiques du centre ville. Et puis c’était la plupart du temps dans ce genre de petite boutique que l’ambiance était la plus sympathique entre les patrons et les employés, ou même avec la clientèle qui était tout autre que celle que l’on trouvait dans les grandes surfaces. Oui s’il cherchait quelques chose pour avoir une vie à coté, parce qu’il emblait jeune et devait sûrement encore aller en cours, c’était la meilleure chose à faire et les meilleurs endroits auxquels il faut chercher. Il haussa vaguement les épaules à la remarque du garçon la beauté est une chose bien subjective il est rare qu’on se trouve beau, ou alors par excès d’excentrisme. Bien sûr certaines personnes se trouvent bien faites, et elles ont raisons, mais tant que cela se limite à ça et non pas à passer des heures à s’admirer dans les miroirs pour faire sa propre éloge. Ienzo ne se trouvait pas moche à proprement parler, son corps était beau sûrement vu que certaines personnes étaient prêtes à payer pour l’avoir, mais il en venait certains à se trouver comme la pire des personnes sur cette terre. Être beau ou pas, ce n’est pas à nous de le décider, ce n’est pas aux autres non plus… La beauté ne se décide pas, elle est là et pas là en même temps et il appartient à chaque personne de vouloir la voir ou non. Il range son portable dans sa poche après avoir jeté un nouveau coup d’œil à l’heure qu’il était.

« C’est gentil de votre part… Vous voulez que je vous accompagne dans le centre si vous voulez trouver un magasin de musique ? Je m’apprêtais à y aller quand je vous aie entendu et je peux toujours vous accompagnez. »

Puisque c’est sur sa route de toute façon tant qu’à faire il ne perdait rien à lui demander, et puis un peu de compagnie parfois ce n’est pas si mal, toute façon il avait encore quelques heures avant de rentrer chez lui, enfin s’il ne se trouvait pas un nouveau client d’ici là… Moui de toute façon il verrait bien sûr place. I les passe de nouveau une main dans ses cheveux avec une légère moue sur le bout des lèvres en regardant l’inconnu, l’accompagne, ne l’accompagnera pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Sam 13 Juin - 2:14

Le respect, c'était une des choses que Yukio avait connu mais qu'il n,avait jamais eu en retour. Meme si il était asociable et un peu renfrogné il était toujours ou presque respectueux avec les gens qu'il rencontrait. Meme si souvent il se disait que ca servait a rien, il préférai au moins dire un minuscule merci ou repondre au questions qu'on lui posait, surtout quand les autres lui repondaient au siennes. Accepter les couples différents du n'autre était aussi une forme de respect. En faite Yukio ne rabaissait pas les couples homosexuel parce qu'il trouvait ca etrange et ne s'accpetait pas. Il se rabaissait lui-meme. C'était simple. Ainsi, il se trouvait toujours plus nul, moins attirant, moins sur de soi que les autres et c'est ce qui fesait sa principal faiblesse. Les faiblesses tout le monde en avait, tout comme les defauts et des qualités mais Yukio n'avait trouver qu'un qualité sur lui meme et s'en était meme pas une. Bien jouer de la musique , qu'est ce le lien avec un violon et un humain. Yukio était fait pour etre seul et le restez. Quel idée lui était passé en temps cette dernière journée d'école au collège. Qui pourrai bien s'interresser un peu a lui. En fait, il se demandait meme si lui meme s'interessait un peu a son corps. Car il n'avait jamais pris un réel soin de lui meme et préferait plutot regarder les autres et les enervers un peu. C'était son passe-temps en dehors de la musique. Meme si , parfois il voudrai mener un vie différente, ca lui semblait impossible. Peut-etre devrai t-il tout simplement prendre un travail payant, peu importe lequel, et economiser une somme fabuleuse pour pouvoir un peu voler de ses ailes, meme si cela semblait presque impossible. Il était déja ici seul mais son père pouvais venir quand il le desirai et de plus Yukio dépendait financièrement de celui-ci. L'appartement, les depenses .. Tout payer par lui. Meme si Yukio s'en plaignait souvent ca lui derangeais pas plus que cela mais maintenant que son père avait depuis 1 mois une nouvelle et tendre ( mon oeil .. ) enfant a s'occuper, plus rien. Juste assez pour payer le loyer et se nourrir ... Pas vraiment a sa faim. Il est vrai qu'a 17 ans Yukio devrai etre capable de 's'occuper de lui mais quand meme il n'était pas majeur! Que son père comprenne un peu ca .. Il était au etude , aussi ! Franchement ... Finalement il n'aurai pas du partir meme si c'était pour sa securité...

Il regarda un moment l'homme face a lui qui disait en connaitre 2 .. Avait-il ecouter au moins la fin de sa phrase ! Ca semblait pas .. Meme si il allait voir , ca servait a rien. Et meme si Yukio tenait enormement a son violon , il pourrai bien attendre une somme plus elever de son père. En sachant qu'elle n'arriverai jamais. Il avait commencer a remplacer petit a petit sion fils dit adorer ... Yukio était peut-etre finalement jaloux du nouveux-né ? Surment .. Quand on a vecu 17 ans avec son père a soi sans jamais personne entre ses pattes ou seulement sa femme, la belle-mère que Yukio, qui comprenait les besoins du jeune homme. Il n'arrivait pas a croire qu'il pouvait etre possesif a se point.

« J'ai dit que ca servait à rien. »

Encore cette franchise naturel et froide. Trop direct meme. Yukio pouvait vraiment passer pour quelqu'un de direct ... Mais il avait été encore plus froid qu'a son habitude. Soit parce qu'il était réelement jaloux ou qu'il avait raison en pensant que les gens se foutait carrement de lui. Finalement, Yukio se voyait très bien etre au pied de tous ... Ce serai peut etre mieux et il se ferai surment regarder peu etre un peu mieux. Si il y allait avec les pensée de ceux qui le regardait de haut en bas en se lechant les lèvres, le jeune roux ferai facilement une poupée a essayer sur le champ. Meme peut etre plus. Mais ce n'est pas ce qu'il voulait meme si parfois il se trouvait telement minable qu'il aurai pu etre le pire des esclaves des pires pervers et etre un peu plus digne de lui. Voilà qui y irai bien justement ... Esclave .. Yukio était doué pour connaitre la douleur, alors pourquoi pas ? Mais c'était bien sur une chose qu'il raya rapidement car si il voulait montrer au monde que les plus provoquant pouvait etre de bon musicien, il ne fallait pas qu'il se rabaisse plus qu'il ne l'était déja ..

« J'en cherche un vraiment ... peut importe ce que c'est. J'en ai marre de dépendre d'un père qui en a rien a chi** de moi et préfère se prendre bien comme il le faut sa cher petite épouse... »

Encore la , quel franchise... Tout le contraire d'un bon lycéen de 17 ans au minoi charmant .. Charmant ? C'est que dans les comtes de fées .. Et encore y'a toujours un méchant la dedans. Yukio pouffa un peu de lui meme en se rapelant a quel point il avait été idioi au collège. Dire qu'il croyais vivre une histoire avec une fin plein d'amour ... Quel connerie! La seule preuve d'amour qu'il avait eu avait été de pas se faire tuer par la lame argenté qui fesait en sorte de toucher que son visage enfantin et plutot très beau a ce moment la. Ses longs cheveux noir avait été taillé de tout coté ... Ce qui se rappelait souvent était le regard presque rouge qu'on lui lancait .. Avant de se faire tailler son oeil avec ! Mais il fallait mettre ca sur le dos des amours de collège ... Yukio sourie alors pour lui meme. Pour une fois qu'il souriait ... Ca ne disait rien de bon et il devait avoir l'air un peu détraqué. Bah, c'est pas la fin du monde ! Au pire , le jeune déssinateur pourrai crier au secour et Yukio se ferrai arreter et sequestrer ... Et peut-etre torturer en meme temps ... Il se demandait narquoisement quel gout pouvait bien avoir un fouet ...

L'accompagner ? Après cette folie ?

« Si ca vous dérange pas d'etre humilié a mes cotés , pas de problème ... J'espère juste pour vous que vous avez pas un travail haut placé .. On va mal vous regarder. »

Il haussa les épaules et se retourna commenca a avancer lentement vers le centre-ville. Meme si au fond, il n'avait pas vraiment envie de passer par la, c'était le seul chemin possible pour ce rendre au pensionnat plus tard. Il voyait déja dans sa tete les gens qui le regarderai de la tete au pied .. Surtout ceux qui avait pris un bon coup et se cherchait n'importe qui pour une partie de jambes en l'air gratuite bien sur puisqu'il avait surment déja dépenser tout leur cash en bière , alcool et autre substance que Yukio aimerai peut-etre essayer un de ses jours juste avant de se faire violer par le premier venu ...
Revenir en haut Aller en bas
Ienzo Evan
Prostitué
avatar

Messages : 518
Localisation : Flâne au bord des rues...
Emploi/loisirs : Moi, je suis là pour vous ♥
Uke or Seme ? : ~

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 20 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   Lun 15 Juin - 16:52

Les frères et sœur… c’était une chose qu’Ienzo n’avait pas connu. En même temps lui-même était un enfant non désiré à la base, une simple erreur de sa mère ou de son père, peut-être même bien des deux il n’en sait rien, mais toujours est-il que sa naissance n’était pas désirée. Malgré tout sa mère l’aura élevé avec amour tout le long de sa pauvre existence, lui offrant tout ce qui était à sa portée. Ses frères et sœur ? Les autres enfants dans la rue avec lesquels il jouait et c’était tout, de simples amis. Il ne sait pas comment il aurait réagi s’il en avait eu, peut-être mal oui c’est un enfant gâté il aime bien avoir ce qu’il eut et c’est tout. Mais sûrement qu’il l’aurait aimé quand même, cet être humain s’il était venu au monde un jour du ventre de sa mère… Ou bien peut-être a-t-il des demi-frères ici et là dans le monde après tout il ne connait pas son père et ne l’aura jamais vu tout était possible, il avait peut-être une famille riche qui l’attendait quelque part… bah, le jour où il les rencontrerait ils regretteraient sûrement, Ienzo n’était rien d’autre qu’un petit caïd des rues un point c’est tout et il le resterait sans doute jusqu’à la fin de ses jours. Mais ses amis étaient tous pour lui comme des frères si on ne compte pas les liens du sang mais c’est vrai que vivre avec quelqu’un et considérait une personne comme son frère son deux choses bien différente. Quoi qu’il n’était pas sûr que ça mère aurait survécu à un deuxième accouchement comme le sien vu son état de faible les onze dernière années de sa vie où il la veille du mieux qu’il le pu une fois qu’il eut l’âge requis pour comprendre ce qui arrivait à sa pauvre génitrice. Une femme tellement adorable… Paix à son âme.

Oula quel jeune homme froid, pas la peine de le prendre sur ce ton il ne fait que proposer ses services après tout. Ca ne sert à rien oui… ou peut-être pas qui sait après tout.cc Il avait parfaitement entendu la fin de sa phrase comme quoi il lui disait de laisser tomber, mais cela n’empêchait pas de lui indiquer quand même les rares magasins qu’il connaissait ça ne mangeait pas de pain et puis le jour où ce serait la peine comme ça au moins il saurait où les trouver… Comme quoi finalement c’était peut-être plus utile que ce dont ça avait l’air. Ah il ne faut pas prendre ça à la légère ce n’est pas si drôle d’être l’esclave de certaines personne… Il faut savoir garder un certain détachement, ça peut paraître une solution de facilité, ça en est une d’ailleurs c’est certain mais il faut être prêt à abandonner beaucoup de choses derrière soi… Ienzo avait cessé de compter les personnes qui n’avaient pas supporté de se laisser glisser dans ce monde où on vous piétine comme un vulgaire objet… Non ce n’est pas si simple même si on sait à quoi s’attendre la réalité est toujours pire, la douleur toujours plus présente. Ienzo le supportait depuis dix ans maintenant mais c’était comme ça, on peut dire qu’il avait grandi avec et qu’il n‘attendait plus grand-chose de l’avenir ou des êtres humains en eux-mêmes, à part quelques personnes qu’il considérait comme proches… Même si elles avaient toutes disparues à l’heure qu’il était, soit de cette terre soit simplement de sa vue, mais le souvenir de ces personnes réussissait encore à lui faire croire que le monde gardait un espoir au fond de lui. Il sourit légèrement amusé à la phrase du jeune homme ah des problèmes familiaux… Qui n’en a pas de nos jours on n’est jamais content de la vie qu’on mène ou des parents qu’on a… A chaque fois il se retient de dire qu’il vaut mieux ça que de ne pas en avoir du tout comme ce fut son cas même s’il sait pertinemment que certains parents sont vraiment horrible avec leurs enfant et que dans ces cas là en effet il vaudrait mieux ne pas en avoir… Ca dépend des personnes et de l’éducation comme on dit.


« Eh bien si tu en cherches vraiment un je peux t’accompagner oui… »

Il fait l’impasse sur son histoire de paternel après tout ça ne le regarde pas et il n’est pas du genre à aller mettre son nez dans ce qui ne le regardait pas et ce n’était pas ses affaires. Il hausse un sourcil oui il a bien entendu l’accompagner. Il se retient de rire aux paroles du jeune garçon, lui humilier de marcher à ses cotés ? Quelqu’un avec un emploi bien placé ? Ah mon dieu laissait le rire il doit vraiment se retenir là même si son sourire doit en dire long ah on ne lui avait jamais sorti, quel petit adorable vraiment… Les enfants sont mignons quand ils veulent, un tout petit peu naïf sur les bords. Allez Ienzo reprend ton sérieux, tu devrais prendre ça comme un compliment de sa part malgré tout.

« Je n’ai aucune raison d’être humilié ne vous en faites et je pense que de nous deux ce n’est pas vous qu’on risque de regarder de travers mais moi-même… Quoi qu’il en soit ne vous en faites pas, si je vous le propose c’est que cela ne me dérange pas. »

Une voix qui laisse encore passé quelques petits éclats de rire, non mais le coup du métier haut placé c’était quand même… Quand une première fois qu’on lui faisait à lui, un prostitué avec dix malheureuses années d’expériences derrière lui… Bon ce n’était pas marqué sur son visage c’est vrai, mais bon des jeunes qui se promène dans la rue, un peu maquillé, une tenue un peu aguichante, seul et qui font les trottoirs généralement les gens ne se posaient pas vraiment la question et il se retrouvait vite répertorié enfin bon il va arrêter de se plaindre c’est un joli compliment qu’il vient de lui faire inconsciemment mais bref. Il se met en route vers le centre en calant son pas sur celui du jeune homme par pure habitude pour traverser les rues plus ou moins désertes avant d’arriver sur la place centrale de la ville ou régnait une bonne effervescentes de gens défilant sans vraiment leur prêter attention, à part quelques personnes assis sur la terrasse des cafés sou les parasols avec un temps pareil. Il parcourt la place du regard d’un œil expert, détaillant certaines personnes ou en zappant d’autre, oui il n’oublie pas son travail malgré tout mais bref.

« Le meilleur magasin que je connais des deux et un peu plus loin par là-bas… Vous voulez que je vous accompagne ou je vous explique juste comment vous y rendre ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laissez jouer la musique ... [ Ienzo / Yukio ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Han Eun Sol - bababababanana
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» Musique médiévale
» Quiz #12 La Musique du Quebec (no1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: La ville :: Les rues-
Sauter vers: