AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que faire...[Ikuto]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Que faire...[Ikuto]   Jeu 24 Déc - 1:28

Yuki n’avait pas eu l’occasion de voir son compagnon de chambre. Il n’était pas arrivé depuis longtemps et c’est vrai qu’il ne passait pas énormément de temps dans cette chambre, vadrouillant un peu partout jusque tard dans la nuit. Et il se levait tôt s’en même faire attention au lit voisin, ne sachant même pas si son camarade était dans son lit quand il se trouvait dans la chambre. Il était d’une grande discrétion et ne faisait jamais de bruit. La peur de ne pas plaire à son camarade. De ne pas savoir partager un espèce aussi restreint avec quelqu’un. Tant de doutes et tant de peur. Mais ça n’était pas sa faute, il n’avait pas été élevé pour vivre de cette manière. Chez lui, sa chambre était au moins quatre fois plus grande que celle-ci. Il avait toujours vécut dans le luxe, la richesse. Il ne faisait jamais rien, des tas de domestiques avaient toujours été là pour nettoyer derrière lui et réaliser les moindres de ses désirs. Quand il marchait dans les couloirs de son manoir, les domestiques le saluaient respectueusement. Là, on l’ignorait. C’était comme s’il n’existait pas. Il était passé d’un monde où tout le monde le reconnaissait, le saluait, l’adulait à un monde où il était quasiment invisible. Il n’était personne dans cette école. Mais il ne regrettait pas de se trouver là. Il n’avait plus à subir la pression de ses parents, de subir ces soirées où il devait passer des heures à discuter économie avec de vieux bourges ou complimenter les femmes de ces derniers. Mais il ne devait plus penser à cela. C’était derrière lui. Mais pour combien de temps? Combien de temps allait-il s’écouler avant que ses parents ne lui trouve une jolie fiancée et ne la fasse revenir dans son pays natal? Non! Il ne devait pas penser à cela! Il aviserait le moment venu.
Enfin bon, tout ça pour dire qu’il appréhendait sa rencontre avec celui qui partageait sa chambre. Mais il y avait bien un moment où il le verrait non? Yuki s’allongea sur son lit, regardant le plafond de ses yeux bleus. Il n’avait pas cours cet après-midi. Prof absent. Il ne savait pas quoi faire et il s’était rendu dans sa chambre ne cessant de chercher une occupation. Il se redressa finalement pour retirer son veston noir et sa cravate assorti, et sortit les pans de sa chemise bleu ciel de son pantalon à pince, noir lui aussi. Pourquoi continuait-il de s’habiller de cette manière? Parce qu’il n’avait que ça. Il déposa soigneusement sa cravate et son veston sur le bord de son lit avant de se rallonger. Que pouvait-il faire à présent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Jeu 24 Déc - 21:12

Ikuto avait réussi à aller sur le toit du pensionnat, sans se faire voir. De toute façon, ce n'était pas interdit, mais il fallait avouer que les personnes sencés n'iraient pas dessus, de peur de tomber. Mais non, lui, étant un garçon trop téméraire, il n'y avait même pas pensé une seule seconde. Il n'avait peur de rien, hormis sa phobie pour les incendies, et celle des fantomes. Qu'est-ce qu'il faissait là ? Il avait fini les cours, ou plutôt, le cours qu'il devait avoir avoir été reporté à plus tard dans la semain,e pour que sa classe finissent plus tôt que prévu. Certain élève ne pouvaient pas se contenter de ce qu'ils avaient au lieu de toujours toucher à tout ? Heureusement qu'il n'était pas ainsi, sinon, il se serait déjà teint les cheveux en brun fonçé, ou il aurait fait un dégradé de mauve allant vers le noir. Quoique c'était à peu près à celà que ressemblait sa chevelure. Mais pas la peine de s'atarder sur son physique. Personne n'était là pour l'entendre se vanter de toute les façons. Même si il savait très bien faire des éloges de lui-même, il préférait qu'il y ait du monde pour l'écouter.

Ikuto soupira de nouveau. Il regardait les nuages, ça lui donnait envie de dormir. Il aurait pu somnoler partout, mais il voulait aller dans son loit. En y repensant, il n'avait encore jamais croisé son partenaire de chambre. Peut-être qu'il l'avait vu dans les couloirs, mais sans y faire attention. Mais comment un colocataire pouvat être tellement inaperçut ? Il passait pas beaucoup de temps dans sa chambre, certes, mais au point de ne jamais le voir. Il y avait un gros problème. Il se redressa, en prenant appuie sur ses mains, avec un air décidé.

- Mon objectif, le voir ! Je veux absolument savoir à quoi ressemble le garçon qui partage la chambre avec moi !

Le vantard se leva rapdement, puis il se mit à courir vers le deuxième étage du pensionnat. Quand il avait une idée en tête, c'était assez dure de l'enlever. Il était ainsi, et il n'allait pas changé ! Mais à quoi pouvait bien ressemblait son partenaire de chambre ? Autant au niveau du conportement que du physique. Etait-ce quelqu'un d'autoritaire, calme, et ne supportant pas le bruit, taciturne pour faire simple ? Ou, un garçon timide, ayant peur de tout, avec un air frêle ? Ou bien encore, quelqu'un comme lui, un vantard arrogant et téméraire. Et du coté physique. Etait-il blond, avec de magnifique yeux bleu azur, avec les cheveux en bataille ? Ou un physique completement en oposition, un brun, aux yeux ébène, avec une peau pâle. Qui sait ? Il verrait bien une fois sur place.

Ikuto finit par arriver devant la porte de sa chambre, se demandant si son colocataire se trouvait ici. Il ne se posa pas davantage de question, et il entra. Il vit un garçon au cheveux argenté allonger dans le lit de son voisin de chambre. Alors était-ce lui ? Sans doute. Il le regarda longuement, avant d'aller se poser sur l'extrémité de son lit.

- Salut, tu dois être mon partenaire de chambre. Je suis Ikuto, et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Sam 26 Déc - 0:10

Yuki ne fit rien quand il entendit la porte s’ouvrir. Il voulait en quelque sorte retarder le moment où il verrait son compagnon de chambre. Il sentait le regard du garçon sur lui, mais ne bougea pas un seul instant, restant parfaitement immobile. Mais il ne pouvait pas éviter de le regarder plus longtemps. Surtout qu’il venait de s’adresser à lui. Il se redressa, pour observer le garçon qui venait d’entrer. Plus grand que lui. Les cheveux d’une couleur des plus original. C’est la première chose qu’il remarqua. Mais bon, il n’avait rien à dire, sa propre couleur de cheveux n’était pas banal pour quelqu’un de son âge. Bon, il devait se présenter à son tour, ça n‘était pas très poli de le dévisager sans lui répondre. Sa voix s’éleva doucement dans le silence de la chambre son accent anglais n’empêchant aucunement l’autre de le comprendre.

-Ravi de faire ta connaissance Ikuto. Je me nomme Yuki. Yuki Richardson.

Il s’était retenu de le vouvoyer. Ca ne se faisait pas non? Il n’était plus dans son petit monde où tout le monde vouvoie tout le monde. Il regarda son colocataire, le fixant de ses yeux bleus. Comment pouvait être ce garçon? Au niveau caractère s’entend. Il voyait très bien comment il était au niveau physique puisqu’il se trouvait devant lui. Allaient-ils s’entendre? Ou peut-être que leur caractère allait être trop opposé pour qu’ils puissent se supporter. Espérons que non. Il ne voulait pas être en froid avec la personne qui allait partager sa chambre. Après tout, maintenant qu’il avait fait sa connaissance, il allait passer plus de temps dans sa chambre. Sa peur de le rencontrer n’avait plus lieu d’être. Il porta sa main à sa boucle d’oreille, observant pensivement le jeune homme qui lui faisait face. Il éprouva soudainement le besoin de justifier la raison de sa discrétion et de son absence quasi permanente dans cette chambre.

-Je dois t’avouer très cher que j’ai quelque peu tenté de repousser notre rencontre. Ce n’était point contre toi cependant. Juste une peur insensée que je ne peux expliquer clairement.

Il grimaça intérieurement en se rendant compte de ces propos. Il n’arrivait décidemment pas à perdre cette manière de parler. Aristocrate un jour, aristocrate toujours. Maudite éducation. Quand allait-il laisser tomber ces maudites manières de vieux bourges coincés. Qu’est-ce qu’allait penser Ikuto de lui après l’avoir entendu parler?Il ne voulait pas paraître ennuyé, ni trop pompeux ou encore snob, c'est juste qu'il était comme ça. Et puis, il devait déjà le prendre pour un maniaque, vu que ses affaires étaient toutes parfaitement rangées, rien ne traînait et c'était nickel, pas un grain de poussière. En fait, il devait réellement être maniaque il ne s'en était juste pas rendu compte avant étant donné que les domestiques chez lui faisaient très bien leur travail et ne laissaient jamais rien traîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Sam 26 Déc - 16:40

Ikuto regarda l'autre avec un air un peu surpris. Qu'est-ce qu'il avait à le regarder sans rien dire ? Le silence fut rompu quand son partenaire de chambre répondit enfin en se présentant sous le nom de "Yuki Richardson". Très original pour un Japonais. Peut-être qu'il ne l'était pas. Très possible. Avec son physique, le jeune vantard ne ressemblait pas vraiment à un Japonais. Quoi de plus normal, il avait les yeux mauve, couleur très particulière pour quelqu'un qui était né au Japon. Et puis sa chevelure indigo, très original ne l'aidait pas tellement. Mais il en était très fier ! Il pourrait s'en vanter tout le temps, pour ne pas changer. Mais bon. Il aurrait peut-être dû dire son nom de famille lui aussi, ce n'était pas très poli de ne dire que son prénom. Il rit intérieurement à cette dernière pensée. Depuis quand se souciait-il de ce que pouvait bien penser les gens ? Il faisait ce qu'il voulait, et qu'importe l'inprétion qu'il donnait aux autres.

Ikuto regarda surpris, sans cacher ce qu'il pensait. Yuki venait de dire "très cher" ou il venait de rêver ? Jamais personne ne l'avait interpellé ainsi. Il sourit, avec les lèvres qui se plissaient, avec une envie très soudaine de rire. Peut-être qu'il vexerait Yuki en riant. Le jeune vantard se mit en tailleur sur son lit, avec un air moqueur. Il allait craquait, bientôt... Et voilà, il carqua. Il explosa de rire, sans la moindre retenue en se laissant tomber sur la couette. Il prenait toujours touts au second degrès, donc le fait de s'être appellé "très cher" ne le vexait pas, bien au contraire, ça le faisait rire. De toute façon, il n'était pas habitué à ce genre de mot. Il était du genre bagarre, fonce dans le tas et pas du style aristocrate. Losqu'il eut enfin fini d'exprimer toute sa joie, il se redressa, et fit face à Yuki, avec un air un peu gêné de sa réaction des plus surprenante.

- Désolé d'avoir rit ainsi... Mais t'es trop drôle ! J'adore la façon dont tu parles. Et ne t'en fais pas, je comprends que je t'intimide. Une beauté comme la mienne fait ça à tout le monde. Ravi que tu n'y fasse pas exception ! se vanta-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Sam 26 Déc - 23:22

Yuki haussa un sourcil quand son compagnon de chambre se mit à rire. Ikuto se moquait-il de lui? Certainement. Les joues de Yuki prirent une légère teinte rouge, mais il garda la tête levé, restant digne, malgré qu'il soit légèrement vexé. Ne jamais se laisser atteindre par les critiques et les moqueries. Rester digne en toutes circonstances quoi qu’il advienne. Se laisser abattre, montrer sa peine suite à une moquerie c’est montrer sa faiblesse à l'autre. Oui, on lui avait bien rempli la tête. Bourrer le crâne plus exactement. Tant de discours que lui avait fait son père. Yuki attendit donc patiemment qu’Ikuto se calme pour pouvoir poursuivre leur conversation. Quand ce fut fait, il écouta ce qu’il avait à lui dire avant de prendre de nouveau la parole.

-Tu ne m’intimides pas plus que cela. Et sache qu’il m’ai été donné de voir des hommes bien plus beaux que toi.

Ça n’était pas juste pour lui rabattre le caquet, c’était la stricte vérité, bien que dite sur un ton plutôt sec. Il avait été à de nombreuses soirées et il avait pu voir des hommes qui frôlaient la perfection, au charisme incroyable. Mais il ne voulait pas partir sur de mauvaises bases. Et répondre comme il l’avait fait n’était peut être pas conseillé pour se faire apprécier. Mais d’un certain côté, son camarade s’était moqué de lui. Il avait rit après qu’il se soit adressé à lui. C’est vrai que sa façon de parler n’était pas des plus habituelle, mais c’était ainsi qu’il parlait depuis qu’il avait prononcé ses premiers mots. Il décida donc pour se racheter de lui offrir un doux sourire. Il se leva ensuite pour ouvrir le tiroir de sa table de nuit qui se trouvait à côté de son lit. il dévoilà ainsi son contenu coloré. Il était rempli de sucreries. Bonbons et sucettes. Il avait également une autre réserve, mais elle resterait secrète et il ne comptait mettre personne dans la confidence. Il prit une sucette à la cerise et la mit à la bouche après avoir enlevé l’emballage. Il la retira le temps de s’adresser à Ikuto.

-Sers-toi. Et tu peux te servir quand tu veux, tant que tu ne vides pas mon tiroir.

Il ne savait pas si le garçon aimait le sucre, mais au moins, il lui avait proposé. Il voulait sincèrement s’entendre avec lui. Être en désaccord, voir en conflit avec les autres, ça n'était franchement pas marrant. Surtout si la personne partageait votre chambre. Et puis, il n'aimait pas se faire des ennemis. Un ennemi, ça ne servait à rien sauf à se créer des problèmes. Il se réinstalla sur son lit et lissa un peu sa chemise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Dim 27 Déc - 19:45

Ikuto fit une moue quand Yuki lui dit qu'il avait déjà vue plus beaux que lui. Mais euh ! c'était pas gentil de dire ça à un garçon dont la vantardise et la fierté n'ont d'égaux aussi grand que le mont Fuji-san. Non mais franchement, il y avat des chose à dire, et d'autre à ne pas dire ! Il ne supportait aps que les gens lui disent ça. Il était magnifique Ikuto ! Il avait une chevelure splendide même, mauve penchant vers le sombre, -c'était une sorte de dégradé-, qui se mariaient à merveilles avec les iris indigo. Il avait une très belle taille, ni trop gros, malgré toutes les sucreris, surtout les chocolats au lait, qu'il avait mangé. Il n'était pas non plus maigrichon. Il était svelte. Il avait une taille idéal d'après certiane personne. Son stylé de vêtements était très bien aussi ! Il se fringuait avec des habits sombre, certes, masi pas trop quand même. Il n'était pas gothique du tout ! Il trouvait juste que ça allait bien avec sa chevelure. Mais quand même. Toute personne qui le cotoyait devait à tout prix admettre qu'il était pas mal. Peut-être pas le plus beau, mais pas mal ! Voilà quelqu'un à la fierté mal placé. Mais pas grave. Il était très bien comme il était. Et ça, Yuki avait intérêt à le comprendre. Ne jamais le vexer, sinon, il risquait de se faire embétait pendant longtemps. Surtout qu'il partageait la même chambre ! Avantageux non ?

Le petit vantard poussa un petit son du genre "Hn !" pour montrer qu'il n'était pas satfisfait. Toute celà en crosant les bras, montrant très clairement qu'il boudait. Instant gamin qui s'éclipsa aussi vite qu'il était venu. Les bonbons avaient toujours eut sur lui un effet particuler. Il fallait qu'il en voit un pour se concentrer dessus, et rien d'autre. l en oubliait aussi les choses les plus importantes. Mais, problème, dans lez tiroir de Yuki ne se trouvait que des friandises, pas un seul petit chocolat au lait. Mais bon, il devait d'abord vérifier avant de penser ça. Pour une fois qu'il n'agissait pas sans réfléchir. Ikuto se leva donc de son lit, et s'avança vers le tiroir aux bonbons de Yuki. Il regarda d'abord, puis il fouilla, à la recherche de chocolat peu importe de quoi il s'agissait. Mais rien. Bon tant pis. Il soupira en prenant quelque bonbons. Ikuto repartit dans son lit, pour s'y allonger. Il défit l'embalage d'un des bonbon, le mangea et planqua les autres sous son oreiller. Ikuto soupira et regarda le plafond.

- Il n'y a pas vraiment ce que je préfère... Dommage... j'irais prochainement prendre du chocolat au lait en ville. Merci pour les bonbons. J'adore ça ! finit-il en adressant un grand sourire à Yuki
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Lun 28 Déc - 10:46

Oh! Aurait-il réellement vexé le garçon qui partageait sa chambre? Il n’avait fait qu’énoncer une vérité pour le faire redescendre de son piédestal, il n’avait pas chercher à blesser son ego. Ikuto avait l’air susceptible pour ce qui concernait son physique. Et peut-être pour autre chose, il ne le connaissait pas encore, il venait de se rencontrer après tout. Une poignée de minutes ne suffit pas pour cerner une personne, il fallait la côtoyer un minimum, parler et se raconter un peu sa vie. Yuki haussa légèrement un sourcil au petit son que poussa Ikuto. Il ne semblait pas vraiment content. Il boudait même. Yuki en fut étonné. Venait-il réellement de faire bouder son compagnon de chambre juste en lui répliquant qu’il avait vu des hommes bien plus beaux que lui? Mais sur quel genre de personne était-il tombé? Un drôle de personnage assurément.
La bouderie du garçon ne dura pas longtemps, elle s’arrêta quand il vit le tiroir empli de sucreries. Ah! Aurait-il un point commun? L’amour du sucre. Il le regarda se lever pour farfouiller dans son tiroir, sa sucette toujours en bouche. Pourquoi soupirait-il à présent? Ne trouvait-il pas son bonheur? Il le fixait toujours, le regardant se réinstaller sur son lit, manger un bonbon et soupirer de nouveau. Il écouta le jeune homme qui expliquait la raison de ses soupirs. Ah…Un fan de chocolat. Il est vrai que Yuki n’en raffolait pas plus que ça et n’en avait pratiquement jamais avec lui. En tout cas, le sourire de son camarade lui fit plaisir. Ils ne partaient pas sur de mauvaises bases finalement. Il retira la sucette de sa bouche pour pouvoir s’adresser à lui.

-De rien pour les bonbons. Et pour le chocolat, je n’en mange que très peu, c’est la raison pour laquelle je n’en ai point.

Il laissa un petit silence avant de finalement reprendre la parole. Il voulait savoir quelque chose et le meilleur moyen pour avoir une réponse, c’était de poser une question.

-Je voulais savoir…Tu as ris à la suite de mes paroles….Ma manière de parler est-elle réellement risible?

Il voulait vraiment savoir. Il ne voulait pas qu’on se moque de lui à chaque fois qu’il ouvrirait la bouche. Si Ikuto répondait que oui, il devra faire de gros effort pour laisser tomber son côté aristocrate. Il ne voulait pas que tout le monde se moque de lui à cause de sa façon de parler. Ça n’était jamais marrant de subir des moqueries. Surtout qu’on ne lui avait jamais rien reproché sur sa façon de parler. Quand il parlait, les demoiselles de la hautes le trouvait élégant et raffiné, et les hommes le trouvait poli et respectueux mais entre une école et les soirées mondaines, la différence était grande. C'était bien là le problème. Même s'il détestait les soirées dans lesquelles il allait, il y était plus habitué. Alors que c'était la première fois qu'il se retrouvait à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Lun 28 Déc - 16:18

Ikuto écouta avec attention l'explication que lui donna Yuki. Il n'aimait pas le chocolat ? Vraiment ? Chose assez inhabituel pour un amateur de sucrerie. Mais c'est vrai que lui partait sur la base qu'il était le juste milieu, c'était un vantard après tout, pas le peine de le connaître plus que ça pour le comprendre. Il ne ratait pas une seule occasion pour se vanter, et toutes les personnes avec qui il s'entendait bien le savait très bien. Surtout Haru, sa grande soeur. Mais bon, c'éest vrai que le chocolat ça faisait grossir, peut-être que Yuki n'en prenait pas pour cette raison. Mais en général, les garçons faisaient du sport pour dépenser les calories de chocolat qu'ils avaient en trop, donc pas de soucis. A moins que son partenaire ait un problème de santé, l'empéchant de manger du choco, ou encore, problème de carie. Oui, il essayait à tout prix de comprendre comment quelqu'un ne pouvait pas aimer du chocolat, et au lait par dessus tout ! Une des meilleurs choses ici bas. Mais bon, chacun ses gouts et avis.

- Ok... répondit-il tout simplement sans se casser plus la tête.

Oui, le vantard était d'un naturel très simpliste, il ne se casserait jamais la tête pour quelque chose, tant il trouverait l'unitilité. Il arrivait facilement à trouver les défauts chez les choses. Talent ou pas ?

Il y eut un silence, assez pesant, lui qui n'aimait pas ça en présence de quelqu'un, il était bien tombé. Si Yuki était aussi muet qu'une tombe, ça promettait d'être ennuyeux de passer une année avec lui. Le silence fut rompu par une question que posa l'autre pensionnaire. Risible ? C'était quoi ce mot ? Il en ignorait completment l'existence. Il n'était pas idiot du tout, mais juste naïf. Chose qui n'avait pas changé depuis qu'il était petit. Mais bon. Pourquoi les gens utilisaient des mots aussi... peu commun pour certain ? Pourquoi ne pas se simplifier la vie en utilisant des trucs simple ? Non, il ne comprenait décidemment pas. Passons, il devait répondre à Yuki, et, ayant une grande fierté, pas question de montrer qu'il ne savait pas un truc !

- Bah... commença-t-il en réfléchissant. Personneellement, je ris de tout, j'ai le rire hyper facile, sauf pour des trucs vraiment pas drôle. Donc ne le prends pas mal si il m'arrive de rire sans raison valable pour toi. Et puis, ta façon de parler est juste pas très habituel à mes oreilles. C'est pour ça, en plus, je vois mal sa "majésté" Haru me parlait ainsi, alors que c'est la personne la plus proche de moi.

Et voilà ! Il venait de répondre à la question de Yuki sans avoir compris un mot important à sa demande ! Il était trop fort pour se sortir de ce genre de situation !
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Mar 29 Déc - 15:54

Un simple ok suivi son explication. Bien. Soit Ikuto n’était pas très bavard soit c’était lui qui était ennuyeux et bizarrement, il sentait que c’était la deuxième solution qui était la bonne. Porquoi? Une intuition. C’est vrai qu’il n’était pas une vraie pipelette, il lui fallait un peu de temps pour être à l’aise avec une personne. Mais il ne voulait pas que son camarade le prenne pour quelqu’un d’insipide, sans intérêt. Mais pour le moment, il essayait de cerner le personnage, de savoir quel genre de personne était Ikuto exactement, c'est pour cela qu'il l'obervait plus qu'il ne lui parlait. Ce dernier répondit enfin à sa question. Sa façon de parler n’était pas habituelle? Ça il le savait déjà. Mais bon. Mais ça le rassurait tout de même de savoir qu’Ikuto pouvait rire facilement. Il ne se moquait pas de lui finalement. Si, tout de même un peu sans doute. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir, il l’avait tout de même appelé très cher. Personne ne parlait comme ça. Il prit note dans un coin de son esprit de ne plus utiliser cette expression. Il semblerait que ce soit ridicule hors du contexte de l’aristocratie. Oui, c’était vraiment ridicule de l’avoir appelé ainsi. Une phrase retint son attention. Haru? Qui était-ce? La personne la plus proche d'Ikuto. Une soeur? Sa meilleure amie? Plus que cela? Il faudrait qu'il lui pose la question...

-Tu as le rire facile….ça me convient. Je suis navré si ma manière de parler n’est pas des plus habituelles, j’ai été élevé ainsi. Dis moi. Qui est donc cette Haru? Sans vouloir être indiscret.

Laissant Ikuto répondre ou non à sa question, Yuki se leva, attrapa le veston et la cravate qu’il avait posé sur son lit un peu plus tôt pour les mettre sur un cintre qu’il suspendit à la poigné de son armoire. C’était mieux ainsi. Maniaque. Oui, on pouvait dire qu’il l’était vraiment. Il n’aurait jamais pensé être comme ça, se préoccupant autant du rangement de ses affaires, ne voulant rien laisser traîner. Il revint près de son lit et s’assit dessus. Il se tourna vers Ikuto.

-Quelles sont tes passions? Je sais, c’est une question d’une banalité affligeante, mais j’aimerais en savoir un peu plus sur toi. Après tout, nous partageons cette chambre et tu vas devoir me supporter toute l’année.

Il lui offrit un petit sourire avant qu’il ne remette sa sucette dans sa bouche, attendant la réponse d’Ikuto. Il avait posé cette question pour faire un peu la conversation et aussi, comme il l’avait dit, pour le connaître un petit peu. Maintenant qu’il savait à quoi ressemblais son camarade de chambre, il voulait savoir comment il était. Sa personnalité, son caractère... Il savait déjà qu'il se vexait quand on lui disait qu'il n'était pas le plus beau et qu'il aimait les sucreries, en particulier le chocolat. C'était un bon début, mais ça n'était pas suffisant comme informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Mar 29 Déc - 17:40

Ikuto eut un petit sourire quand la question concernant Haru arriva. A chaque fois qu'il parlait d'elle, la même question arrivait. En même temps, il disait "sa majésté" en parlant d'elle. Même si sa grande soeur était assez méchante avec lui, et qu'elle le remettait à sa place quand il se vantait, mais bon. Bon, comment répondre à Yuki qui était sa soeur ? Un démone, impitoyable et sans coeur ? Non, elle l'avait défendu quand Vince l'embétait en début du collège. Il ne pouvait pas que l'enfoncer en parlant d'elle. Mais Haru pouvait se montrer si sans coeur avec lui, qu'il en oubliait toutes les actions gentille de son aînée. Et voilà ! Il se cassait encore la tête pour rien, surtout pour sa cauchemardesue grande soeur ! Et tout ça pour quoi ? A cause d'une question, posé par pur et simple curiosité ! Mais une chose tilta dans sa tête. Elever ainsi ? Alors ses parents l'avaient élevé commeun bourge ? A moins qu'il en soit un. Hum... peut-être qu'il allait en apprendre plus mine de rien, avec des question très simple, ou des contre, comme il savait si bien le faire. Il finit son bonbon dasn la bouche, et il répondit enfin, après en avoir pris un autre sous son oreiller.

- Ta famille t'a élevé ainsi ? ça veut dire qui tu es un bourgeois ?... je comprends beaucoup mieux sur toi maintenant... ta façon de t'habiller, de parler, d'agir... Droit comme un "I". Non, je plaisante. J'espère que tu t'ennuies pas trop chez toi... se serait très balot ça, que tu sois le seul chez toi, avec tes parents.

Ikuto avait réussi à détourner la réponse en sa faveur, en répondant qu'à une partie de sa phrase. Un véritable pro de l'esquive ! Il observa Yuki rangeait ses affaires dans son placart. Il ignorait completement que les bourgeois étaient du genre manique. S'il avait eu des servants, il aurait passé sa journée à mettre sa chambre sans dessus dessous, et à ne faire que jouer. Il aurait été quelqu'un d'original pour un aristocrate. Mais, il préférait nettement sa situation actuelle. Enrager Haru était très divertissant. Il n'aurait changé rien du tout. Quoiqu'il aurait préféré ne pas perdre Vaan de vue lors de son adoption. Le vantard quitta ses pensées au son de la voix de Yuki. Ses passions ? très compliqué à dire. Il aimait beaucoup de chose, et il en fallait peu pour qu'il ait de nouvelle passion.

- Alors... il y a, en première place devant toutes les chose que j'aime, enrager sa majésté Haru, qui est exego avec le chocolat au lait. Ensuite, j'aime embéter les gens, et me divertir de toute les manières possibles et imaginable. J'aime bien le théatre aussi, j'en ai jamasi fait dans un club, mais j'avoue que j'aime bien les imitations improvisés ! Voilà mes principalles occupations... après, il y a plein de chose, mais sans plus... Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Mer 30 Déc - 12:41

Yuki écouta son camarade sans se vexer de ses propos. Après tout, c’était la vérité. Il s’habillait classe, dans des costumes sur mesure valant très cher, il parlait avec un langage assez soutenu, et il se tenait toujours bien droit. Ikuto avait bien vite repérer tous ces détails, détails pas si discret que ça donc ça ne devait pas être très difficile de savoir qu’il était un noble et non un bourgeois d’ailleurs. Pas qu’il se soucie vraiment de ce détail, mais on lui avait tellement répéter encore et encore qu’il était d’une famille issu de la noblesse et non de la bourgeoisie que corriger ce détail fut un réflexe.

-Je ne suis point un bourgeois. Je suis un véritable aristocrate anglais. Et je suis fils unique. L’héritier Richardson. Père et mère ne passent que très peu de temps au manoir, ils sont très pris par leur travail, mais il y a de nombreux domestiques et puis des professeurs, je n’était jamais seul….

Bien que sa vie ne lui ait pas toujours plu, il n’avait pas eu à trop se plaindre. Après tout, il avait un toit au-dessus de la tête, de la nourriture dans son assiette, un lit où dormir, il avait encore ses parents et presque tous ses grands-parents. Il n’avait jamais manqué de rien. Sauf peut-être un peu plus d’amour. Oh bien sûr, ses parents l’aimaient, mais ils étaient bien trop absents. Il eut alors un petit sourire quand il se rendit compte qu’Ikuto avait réussi à détourner la conversation. Au lieu de parler de lui et de cette Haru, il l’avait fait parler. Ça n’était pas bien grave, mais du coup, sa curiosité à lui n’avait pas été satisfaite. Cependant, il ne reposa pas la question. Il le ferait peut-être un peu plus tard. Et puis, si son camarade ne voulait vraiment pas répondre, il le lui dira. Il n’allait tout de même pas esquiver à chaque fois. Yuki ne se laisserait plus avoir. Au moins, Ikuto répondit à son autre question, à savoir quelles sont ses passions. Et de nouveau dans sa réponse, il cita Haru. Faisait-il exprès de titiller sa curiosité? Embêter les gens…allait-il l’embêter lui aussi? Sa question lui fut alors retourné.

-Mes passions? La lecture, j'aime beacoup la littérature anglaise et française et je découvre juste la littérature japonaise, et je dois dire qu'elle me plaît également. J'aime aussi le piano et comme tu l'as sans doute remarquer, j'aime les sucreries.

Il n’avait pas énormément de passion, mais il comptait découvrir de nouvelles choses dans ce nouveau milieu et agrandir cette petite liste. Il se leva pour aller jeter le bâton de sa sucette et en prit une autre avant de s’asseoir. Il fixa de nouveau son compagnon de chambre de ses yeux bleus.

-Tu ne souhaite pas me dire qui est Haru?

Il rougit légèrement, un peu honteux de sa curiosité. Il n'avait pas pour habitude d'insister et ça l'étonnait lui-même, mais Ikuto avait mentionné deux fois le nom d'Haru et il aimait bien savoir qui était les personnes dont on lui parlait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Mer 30 Déc - 18:57

Ikuto réfléchit à la réponse que lui avait donné Yuki. C'était un aristocrate anglais ? Un Richardson ? Alors il s'appelait Yuki Richardson ? Un prénom Japonais, pour un nom de famille Anglais. Assez original. Peut-être qu'un de ses parents étaient d'origine japonaise, ce qui expliquerait le fait qu'il vienne étudier ici, et qu'il parle la langue du pays du soleil levant. Mais pourquoi partir loin de son pays natale ? Quel était la différence entre bourgeois et aristocrate en plus pour qu'il réctifie ce détail insignifiant ? Soit, il était riche, donc, dans la même catégorie que bourgeois, et "aristocrate", soit il était un prolétaire. Rien d'autre. Pourquoi il y avait trop de mot dans une seule langue, qui signifiait la même chose ? C'était complètement inutile pour lui.

- Ouais, mais tu étais seul niveau amusement. A ta place, je serais déjà mort, sans Haru à embéter, je ne survivrais pas. Mais j'avoue que lorsque j'embéte d'autre gens, ça me convient aussi.

Le vantard eut un sourire au coin, quand il remarqua le sourire de Yuki. Venait-il de comprendre que le pensionnaire au cheveux mauve avait esquivé la question ? Peut-être que oui. Il pouvait faire ce genre de chose quand il le souhaîtait. Il allait avoir l'autre garçon, quand il lui reposerait la question. Juste pour l'embéter un peu. Les gens étaient souvent curieux, et il aimait ne pas satisfaire celle des autres. Il devait être prêt à le contrer de nouveau, en plaçant un autre contexte. Tiens! Yuki aimait la littérature ? Bizarrement, il n'en fut pas plus surpris que ça. Il appréhendait déjà ce genre de réponse. Les nobles lisaient pas mal, pour soigner leur image. C'est vrai qu'un bourge de seize ans faisant des trucs comme Ikuto le fessait, ça fasisait tache, très même. Mais ce qui surpris encore plus le pensionnaire était que Yuki ne faisait rien d'autre. Le piano s'était bien, la littérature aussi. Mais il y avait d'autre chose ! Comme, embéter les autres, c'était bien ça ! Ou, se vanter aussi. Ikuto avait du mal à imaginer quelqu'un ne rien faire, surtout s'imaginer à la place. Il était hyperactif, il ne tenait pas en place, alors ne faire que du piano et lire... Très peu pour lui.

Yuki remettait de nouveau Haru sur le sujet. Comment la définir ? Il ne put s'empécher de rire quand il rougit. Etre curieux le gênait-il à ce point ? Apparemment oui. Mais c'était normal. Il formulait ses phrases de façon à laisser de l'intringue.

- C'est une fille, mais aussi un démon. Mais j'avoue que sans elle, je serrais toujours aussi dépendant des autres, et pas assez rebelle,vantard et arrogant.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Mer 30 Déc - 23:07

Encore cette Haru. Décidemment, il ne parlait que d’elle. Mais pourquoi il ne lui disait pas qui c’était. Cherchait-il à l’embêter en lui cachant cela? Sûrement il avait l’air d’aimer embêter les autres. Mais bon, lui ça ne lui plaisait pas. Il n’aimait pas vraiment qu’on le fasse tourner en bourrique. Et ce petit sourire en coin. Oui, il cherchait vraiment à l’embêter. Soit. Yuki ne montrerais pas qu’il arrivait à l’embêter. Il resterait impassible. Il savait très bien le faire. Comme quoi ça pouvait lui servir de temps en temps.

-Je n’avais pas de temps à consacrer à l’amusement…Mon emploi du temps était plutôt chargé. Entre les cours de bonnes manières, de savoir vivre, de danse, de piano, d’équitation, de langues étrangères, d’économie et autres cours destiné à me former pour être un parfait petit lord, je n’avais rien le temps de faire.

Yuki se rendit compte que plus il parlait, plus il devait passer pour un garçon ennuyeux au possible. Mais était-ce sa faute, s’il avait grandit dans un monde tel que le sien? Entouré d’adultes qui attendent beaucoup de lui. Tout le monde s’attend à ce qu’il succède à son père, trouve une épouse charmante qui lui donne un fils et qu’il lui donnera la même éducation que lui-même avait subit. Non, ça n’allait pas être possible. Il voulait succéder à son père certes, il en était capable, mais épouser une jeune fille de la haute pour avoir un fils? Non, ça ce n’était vraiment pas possible….Et puis, même s’il avait un enfant, il ne l’éduquera pas de la même façon. Il soupira légèrement suite à ses pensées pour revenir sur terre, ça n'était pas le moment de se soucier de sa possible future épouse.

Il écouta la réponse d’Ikuto, les sourciles légèrement froncés. Il n’avait pas vraiment répondu à sa question pas vrai. Il n’avait fait que dire que c’était un démon. Il lui avait aussi fournit de petites informations sur son caractère. Mais il ne savait toujours pas qui était le jeune fille pour son camarade.

-Rebel, vantard et arrogant? C’est ainsi que tu te définis? Penses-tu réellement que ce sont des qualificatifs valorisants? Mais en dehors de ça, qui est Haru? Sincèrement, dis le moi si tu ne veux pas répondre, mais ne tourne pas autour du pot comme tu le fais.

Oui, ça devenait légèrement agaçant. Mais ça, il devait le savoir…

Il se leva et timidement, il alla s’asseoir sur le lit de son camarade. Il avait une demande particulière à lui faire et il ne savait pas trop s’il oserait demandé un truc pareil. Ça pouvait paraître vraiment étrange comme demande et il avait un peu peur que le garçon se moque de lui. Il inspira un bon coup, prenant son courage à deux mains, il se tourna vers Ikuto.

-Dis? Est-ce que cela te dérangerais de me montrer comment on s‘amuse?

Il rougit, un peu mal à l’aise. Il devait passer pour le dernier des idiots. Il ne savait pas comment on s’amusait, quels pouvaient être les passe-temps des jeunes de son âge. Mais au moins, il aura fait cette demande et si Ikuto refusait et bien il se débrouillerais autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Jeu 31 Déc - 20:16

Ikuto le regarda litéralement surpris. Il en était sur les fesses. Comment des parents pouvaient-ils empécher leur enfant de s'amuser avec d'autre gamin de son âge ? Ce n'était pas possible de faire ça. En plus, Yuki était fils unique d'après ses sous-entendus. Alors il devait s'ennuyer. En tant qu'enfant, il pensait aussi à faire des jeux de petit. Bien sur, le vantard pourrait le prendre en pitié, mais les gens fier n'aiment pas ça du tout. Et lui aussi ne supporterait très certainement pas que quelqu'un agissent ainsi avec lui. Même dans la pire des situation, il ne demanderait jamasi de l'aide. Chacun son éducation après tout. Yuki avait éduqué comme un petit prince, et lui, comme un rebelle, et un garçon autonome. Il était devenu ainsi suite à l'incident avec Vince.

- Hum... si j'avais été à ta place, j'aurais toujours trouvé un truc pour m'amuser. J'aurais même joué avec des jeux d'enfants seul dans ma chambre de nuit. Quite à être HS le lendemain matin. Mais ne le prends pas mal. Tu fais ce que tu veux, et moi aussi. Ne le prends pas mal, ok ?

Il se demandait comment quelqu'un pouvait avoir eut une éducation aussi ennuyeuse. S'il était ennuyeux à présent, ça ne devait pas être sa faute, mais celle de ses parents. Peut-être qu'il ne voulait pas devenir ainsi petit, qu'il faisait ça juste pour rendre ses parents fier de lui. Le pensionnaire au cheveux mauve se moquait un peu de ce que pensait ses parents adoptifs. Sa mère et Haru n'avaient rien dit en apprennant ses orientations sexuels, elles n'auraient certainement rien dit s'il les avaient déçues. Alors qu'importe pour lui, tant que ses propres ne se vexaient pas contre lui.

Ikuto rit un peu quand Yuki fronça les sourcils. Il voyait bien que l'autre garçon allait crauqer face à ses provoques. Mais bon, chaque jeux avaient une fin, et là, embêter son partenaire de chambre finissait. Et il s'estimait très bien. Rebelle, vantard et arrogant étaient de bon qualificatif de lui-même. Même s'il n'était pas forcément valorisant.

- J'avoue qu'il y a mieux comme compliment. Et pour te répondre, Haru est ma grande soeur adoptive. Elle a... euh... alors moi j'ai 17, quand j'avais 12ans, elle en 16, et 5ans ce sont écoulés... donc elle a 21ans. Elle est très gentille, c'est elle qui m'a choisie lors de mon adoption. Même si on se bat très très souvent, elle m'aime beaucoup, et ça ne se voit jamais à notre plus grand malheur. Non, je plaisante, c'était ironique cette phrase là.

Le vantard regarda Yuki se poser sur son lit, et il posa une question, avec un air gêné. A son tour, il fut aussi gêné. Il ne pouvait pas vraiment expliquer comment on s'amusait. Il se divertissait de tout, il avait un coté trop enfantin pour certaine personne. Et il se divertissait de tout et de rien.

- Bah... tu peux t'amuser de tout... en faisant de l'équitation par exemple. Tu peux faire une cource de cheval avec quelqu'un. Tu aimes lire aussi non ? Bah, concours de lecture. Tu choisis un livre avec quelqu'un, et vous faîtes des jeux là dessus. Et concours de piano aussi. je peux pas t'expliquer, parce que je m'amuse de tout. Je suis un grand enfant d'après Haru, et d'autre proche.

Il se gratta l'arriière de la tête, un peu gêné. Il n'arrivait pas vraiment à s'expliquer là. Yuki venait de lui mettre un petit bloquage.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Sam 2 Jan - 1:16

Yuki écouta avec attention son camarade. Ce qu’il disait n’était pas totalement illogique. Oui, il aurait pu jouer seul la nuit, s’amuser quand personne ne se souciait de savoir ce qu’il faisait, profiter d’être seul pour faire ce qu’il ne pouvait pas faire la journée. Mais ça n’était pas si simple….Ces journées étaient bien remplies et le soir il était exténué et il s’endormait rapidement. D’ailleurs, en y repensant. Ikuto avait utilisé un mot qui lui était étranger. HS? Il avait beau avoir passé beaucoup de temps à avoir étudié le japonais, il n’arrivait pas à en trouver la signification. N’était-ce pas une abréviation? Peut-être….C’était tellement frustrant de ne pas pouvoir mettre de sens à quelque chose, une signification. Il avait beau chercher encore et encore dans sa mémoire, fouiller les moindres recoins de son cerveau, il ne trouvait pas. Il n’avait donc jamais entendu cela. Bien, il était temps de mettre sa fierté de côté et d’avouer qu’il avait besoin d’aide.

-HS? Je…Je ne comprends pas ce que cela signifie. Je parle japonais comme tu peux le voir, mais certains mots et certaines expressions me sont inconnus. Et pour tout te dire, mes journées étaient trop chargé pour que je songe à me divertir une fois la nuit tombée.

Bien qu’Ikuto ait rit en voyant que son petit manège fonctionnait, il répondit enfin à la question, mettant un terme au petit jeu qu’il avait entreprit. Yuki lui en fut reconnaissant. Haru était donc sa grande sœur adoptive. Ikuto était un enfant adopté. La question du pourquoi il n’ était pas resté avec ses parents biologiques lui vint à l’esprit, mais c’était d’une très grande indiscrétion et d’une grande indélicatesse. Et s’il y a bien une chose qu’il n’aime pas c’était bien de trop s’immiscer dans la vie des gens. Demander qui était cette fameuse Haru était une chose, demander pourquoi il ne vivait pas avec ses parents biologique en était une autre. Il ne dit donc rien là-dessus, ce contentant d’écouter la suite. Il eut un sourire amusé quand son camarade calcula l’âge de sa grande sœur.

-Une grande sœur.... Moi j’ai eu un précepteur qui a pris soin de moi.

Il ne savait pas si ça comptait. Il rougit d’ailleurs en repensant à la relation qu’il avait réellement avec ce précepteur. Ses joues étaient d'une belle couleur vermillon et il remit sa sucette dans sa bouche pour s'occuper et penser à autre chose.

Sa question réussit à gêner Ikuto. Pourquoi avait-il posé une question pareille? Cependant, son camarade essaya tout de même de lui répondre. C’était gentil de sa part de prêter attention à sa question plus que ridicule. Il lui donna plusieurs exemples sur lesquels, Yuki réfléchit quelques secondes. Il avait déjà fait des choses citées par Ikuto, mais il ne voyait pas trop où pouvait être l'amusement là-dedans.

-J’ai déjà fait des courses hippiques. Des concours de piano également. Mais c’était ennuyeux. Je suppose que comme c’était entre jeunes héritiers on ne peut point dire que cela comptait comme de l’amusement.

Oui, en y repensant, tous ces concours, toutes ces compétitions juste pour savoir quel petit gosse de riche surpassait les autres dans tel ou tel domaine, c’était franchement ennuyeux. Plus une corvée qu’un amusement.

-Dis? Voudrais-tu t’amuser avec moi? Dis moi ce que l’on peut faire, je ferais tout ce que tu me diras de faire, je te promets que je ferais tout mon possible pour ne pas être ennuyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Dim 3 Jan - 21:42

Ikuto faillit tomber à la renverse face à la remarque de Yuki. Le terme HS signifiait hors service. En gros, il n'était pas en état de réagir, ou un truc du genre. C'était évident pour lui, il avait toujours utilisé ce genre d'abréviation à l'oral. A l'écrit il l'écrivait complétement. Mais bon, quand même. L'autre pensionnaire ne devait pas être Japonais. Mais son prénom avait une consonance japonaise, et pas du tout anglaise. Il semblait que ses parents avaient juste aimés ce prénom pour l'appeler ainsi. Mais va savoir. Le vantard ne put s'empêcher de glousser quand il entendit la fin de la phrase. Peut-être que, tout simplement, Yuki n'avait pas autant d'énergie que lui. Il fallait aussi avouer qu'il était énergétique, grâce à ses courses poursuites après Vaan, et Haru quelque fois.


- HS signifie hors service. Et je vois pourquoi tu ne pouvais aps tenir la nuit. Tu as l'air frêle. Ça se voit de loin.Mais ce n'est pas vraiment de ta faute. Mais quand même, tes parents chargeaient tes journées tout le temps ? Tu n'avais pas de vacances ? On avait ça nous à l'école. Et j'adorais !


Un précepteur ? C'était quoi ça ? Uns sorte de grand frère ? Un proche ? Le vantard ne savait pas du tout ce que ça pouvait être. Il ne connaissait pas ce terme. Il ne savait même pas que ce mot existait. Il en apprenait des choses aujourd'hui ! Il ne put s'empêcher d'avoir un rictus quand il vit que les joues de Yuki avait pris une jolie teinte rose. Quelque chose avait du se passer quand le précepteur s'était occupé de lui. Mais quoi ? Quelque chose de très gênant. Ils volaient des trucs la nuit ? Non, le pensionnaire l'avait bien di, il était hors service la nuit tombé. Mais autre chose. Oui, Ikuto était très intelligent quand il le voulait. Il posait les bonnes questions. Il n'avait pas à s'en mêler de toute façon. Yuki n'avait pas cherché à savoir ce qui c'était passé pour qu'ils soient adoptés, alors il n'allait pas chercher à savoir non plus.

- Non, ce n'est pas pareil... une grande sœur qui t'adopte, c'est bien plus. Surtout quand on perd de vue son grand frère. C'est comme une protection, un cocon, qui nous veut du bien, qui nous protégera pour tout. C'est elle qui nous réconforte quand on a peur la nuit, après un cauchemar, et d'autre truc... Haru est une sorte d'ange gardien pour moi, même si c'est la guerre entre nous.

Ikuto avait replié ses jambes contre son torse, un peu triste. Il se demandait encore ce qu'était advenu Vaan après leur adoption différée.

Le vantard se mit à rire suite à ce que dit Yuki. On ne pouvait pas vraiment s'amuser en faisant des compétitions "hippiques" avec des personnes qu'on ne connaissait même pas. Trop drôle ! On ne s'amusait qu'avec ses amis, et là, l'autre pensionnaire lui disait un truc très bête.

- C'était pas tes amis, donc normal que tu ne t'amuses pas avec eux. Ce que tu peux être pas futé en disant ça. C'est évident non ?


Le jeune pensionnaire au cheveux mauve fut assez surpris de la demande de Yuki. Quel étrange réaction. On ne pouvait pas s'amuser avec quelqu'un en lui obéissant aux doigt et à l'œil. Il fallait que se soit plus spontanée. Peut-être que s'ils se mettaient dans d'autre condition, ça les aiderait.

- Hum... ok, mais on, peut pas jouer ainsi. Tu serrais trop coincé. Je sais ! On a qu'à inversé nos rôles ! Tu verras, c'est marrant ! Toi, tu fais mon rôle, un garçon arrogant, vantard et très confiant en lui. Et moi, je fais toi, mais en moins toi. D'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Mer 6 Jan - 16:40

IKuto riait. Pourquoi donc son camarde avait-il gloussé? Qu’avait-il dit d’amusant? C’était ses derniers mots…Se moquait-il de lui parce qu’il était fatigué le soir? Bref. Il connaissait enfin la signification de HS. Mais quelque chose ne lui avait pas beaucoup plu. Frêle…Il grimaça légèrement quand Ikuto prononça ce mot. Il n’était pas très grand certes, mais il n’était pas super petit non plus. Mais c’était vrai qu’il était mince. Une apparence fragile et vulnérable...

-J’avais des vacances. Père et mère m’amènent à la montagne deux semaines par an, en hiver, en Suisse. Et l’été, je passait trois semaines chez ma grand-mère, au Japon.

Il écouta Ikuto lui parler de sa grande sœur et il mentionna un grand frère. Perdu de vue…Son camarade eut l’air soudain triste. Yuki n’hésita que quelques instants avant de lever sa main en direction d’Ikuto. Ce qu’il allait faire n’était pas vraiment dans ces habitudes, mais tant pis. Il posa doucement sa fine main sur la joue de son camarade et la remonta doucement le long de sa joue en une douce caresse avant qu’elle n’aille se perdre dans la chevelure violette. Il ne savait pas si ça allait apporter un peu de réconfort au garçon, mais quand sa mère, sa nourrice ou bien encore Peter lui faisait, il se sentait un peu mieux. Il retira sa main en rougissant légèrement. Après réflexion, il n’était pas sûr que ce qu’il ait fait soit très correct.

-Tu crois vraiment que ça n’est pas pareil. Peter était également un ange gardien pour moi. Bien sûr, il sortait de son rôle de précepteur. Il aurait normalement dû se contenter de mon éducation, mais il m’a apporté bien plus…Une oreille attentive, une présence réconfortante, il prenait soin de moi.......Ikuto…Si jamais tu veux te confier, je suis là…Je t’écouterais.

Il ne répondit rien à sa remarque sur ces activités, bien qu’il se vexa légèrement pour le rire du garçon. Oui, les jeunes héritiers n’étaient pas ses amis. Tous plus arrogant les uns que les autres. Toutes ces compétitions n’étaient là que pour voir quel héritier avait le plus de talent. C’était ennuyeux et inintéressant, ça n’était pas amusant. Mais ça n’était pas une raison pour se moquer de lui et dire qu’il n’était pas futé…

Yuki étendait avec appréhension la réponse d’Ikuto. Ce dernier allait-il l’aider à s’amuser? Oui. Il venait d’accepter. Il serait trop coincé? Mm...Mais son idée d’amusement était étrange. Inverser leur rôle? il devait faire comme s'il était Ikuto n'est-ce pas? Jouer un rôle n'était pas trop compliqué. Il l'avait fait très souvent.

-Je veux bien essayé......De toute façon, je ne peux que réussir, je suis le meilleur.

Il eut un sourire arrogant. C'était un premier essai et il attendait de voir ce qu'allait lui dire Ikuto.Avait-il bien réussi ce petit essai? Avait-il été comme le garçon l'espace d'un instant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Ven 8 Jan - 19:45

Et voilà ! Ikuto en était sur. Yuki avait des origines japonaise. Venant de sa grand-mère apparemment. Il ressemblait un peu à un Japonais, sinon il ne serrait pas venu dans ce pays s'il n'avait pas déjà des bases sur les coutumes, ou autre truc du genre. Mais quand même. Puisqu'un de ses parensté atit Japonais, pourquoi vivait-il en Angleterre ? Comment pouvait-il penser que son partenaire de chambre vivait là-bas ? Très simple. Yuki avait di lui-même être un aristocrate anglais, donc qui vient d'Angleterre. Il écoutait avec attention ce que lui disait les autres lorsqu'il le voulait. De toute façon, même s'il ne voulait pas, il aimait bien faire ça, pour ne pas parraître idiot, et devoir faire répéter les gens quand ils parlent. En plus, Yuki ne devait aps avoir beaucoup de vacance sur toute une année. Et avec les fuseaux horaires, une vrai galères.

- Hum... je suis toujours resté au Japon moi, mais j'avoue qu'avec Haru et son copain, on en a vu du pays. On se fait des délires. On faisait plein de choses pendant les vacances, quand j'avais 13ans. On visitait plen de ville du Japon, comme Osaka, Tokyo, la capitale, je vivais dans un village paumé. Mais j'ai déménagé avec elle quand elle a eu sa majorité... Mais, lequel de tes parents est Japonais au juste ?

Oui, il était très front. Il posait les questions sans penser aux conséquences habituellement. Et très souvent, ça pouvait finir mal. Peut-être que Yuki ne lui répondrait pas.

Le vantard redressa la tête face à la carresse de Yuki. Il amait bien les carresses, mais juste sur certain endroit bien précis. Comme les cheveux, les oreilles, et les hanches. Mais bon ! Pas la peine que l'autre garçon le prenne en pitié ! Il soupira quand Yuki s'expliqua. N'importe quoi. Il ne se confiait à personne. Il avait eu assez de mal avant de pouvoir faire confiance à Haru, et même si c'était la guerre entre-eux, ils s'aimaient bien. Ikuto sourit, en carressant les cheveux de l'autre garçon, comme si c'était un gamin, et il dit pour confirmer cette pensée.

- Gentil garçon... je peux me débrouiller tout seul tu sais ?... Je le fais depuis mes 12ans... Gentil...

Ikuto eut un grand sourire quand Yuki se vanta, comme il le faisait si bien. Il comprenait très vite apparemment. C'était pas dure de se vanter en présence d'un expert comme lui. Peut-être que dans une de ses vies antérieurs, Yuki était un vantard. Il ne put s'empêcher de rre à cette pensée. Mais il se resaisit rapidement pour faire part de ses impression à l'autre pensionnaire.

- T'es trop fort ! J'aime les gars comme toi !

Et pour confirmer cette parole, il sauta au cou de Yuki, en l'enlaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Sam 9 Jan - 15:43

Que le Japon? Ikuto n'avait pas eu l'occasion de visiter un peu ce monde si vaste dans lequel il vivait?Lui avait déjà vu tant de pays différents. Le monde regorgeait d'endroit plus fascinant les uns que les autres. Il y avait tant à voir, à visiter...Mais parcourir un minimum son pays c'était déjà bien. Surtout si l'on pouvait s'amuser en faisant cela. Lui avait voyagé à travers le monde, mais il n'avait fait qu'observer son père pour apprendre plus sur ses affaires. Il apprenait dans un même temps, les coutumes des différents pays, quelques mots de la langue parlée ou s'il parlait déjà cette langue, il perfectionnait sa prononciation. Education encore et toujours. mais au moins, il avait eu l'occasion de voir de belles choses.

-Tu n’as vu que le Japon?N’aimerais-tu pas parcourir le monde? Tous ces pays…C’est merveilleux. J‘ai suivi mon père de nombreuses fois pour ses voyages d‘affaires, pour mon éducation. J‘ai vu de nombreux pays différent. France, Chine, Etats-Unis, Allemagne, Espagne et bien d’autre encore…C'est tellement fascinant... Et pour ta question, mère est à moitié japonaise, père est un anglais pure souche. J’ai passé la totalité de ma vie en Angleterre. Père et mère m’ont envoyé chez grand-mère il y a peu. Elle-même m’a envoyé ici.

Yuki rougit légèrement en se rendant compte qu’il racontait sa vie, ennuyant sûrement son camarade. Il n’était pas si bavard pourtant d’habitude.

Il se demanda si il avait bien fait de lui caresser la joue et la tête comme cela. Ikuto avait redressé la tête et il soupira à la suite de ses paroles. Son geste était déplacé. Son camarade allait-il lui en vouloir pour cela? Il attendit avec appréhension une réaction de sa part. Réaction qui le surprit quelque peu. Il lui caressait la tête comme on le faisait pour un enfant. Il eut un petit sourire face aux paroles du garçon. Gentil hein? Oui, il l'était, mais était-ce une raison pour le traiter comme un enfant?

-Certe tu peux te débrouiller seul, mais se confier un peu n'a jamais fait de mal à personne. Néanmoins, si tu ne veux point te confier, je ne peux t'astreindre à le faire.

En effet, il n'allait pas le forcer à se confier. Comment le pourrait-il de toute façon? Il n'était d'ailleurs pas du genre à forcer les gens à faire quelque chose qui leur déplairait. Avec sa carrure arriverait-il seulement à forcer quelqu'un à faire ce qu'il voudrait. Plus tard il pourra faire ce qu'il voudra, quand il sera à la place de son père, il aura énormément de pouvoir, mais tout comme son père, il n'était pas du genre à écraser les autres.

Yuki fut content d'entendre dire qu'il était trop fort et entendre dire qu'Ikuto aimait les gars comme lui le surprenait, mais ça lui faisait très plaisir. Par contre, il fut vraiment très surpris en sentant Ikuto lui sauter au cou, l‘enlaçant. Il ne s’attendait vraiment pas à ça. Comment aurait-il put prévoir une réaction pareille? Il se raidit légèrement, pas très habitué à ce genre de contact, mais il se détendit rapidement, bien qu’il était toujours aussi étonné de son geste.

-Ikuto?

Il était rouge de gêne. Il ne savait pas trop comment réagir. Son camarade l’enlaçait, et ça le déstabilisait. Pas qu'il n'aimait pas les câlins, il aimait bien cela, mais se faire enlacer comme ceci par une personne qu'on vient de rencontrer, c'était assez perturbant pour lui. N'oublions pas qu'il a grandit dans un milieu particulier où les démonstrations affectives ne sont pas très courantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Dim 10 Jan - 10:36

Ikuto se mit à réflchir. A quoi ça servait de visiter plein de pays ? Surtout si c'était pour suivre son père partout. Bien qu'il ne connaissait pas vraiment ses parents naturel, il savait qu'ils n'auraient pas pu l'envoyer dans d'autre pays. Mais Vaan aurrait pu le faire quand il aurait eu sa majorité non ? Il secoua la tête pour chasser ses pensées négatives de son esprit. Iln'était pas venu dans un pensionnat juste pour se rappeller de ce genre de chose. Yuki était là, donc pas question d'avoir des instants de faiblesse ! De plus, le vantard n'aimait pas vraiment aller partout. Surtout s'il ne connaissait pas la langue, ni les cultures. Les autres pourraient se moquer de lui, avec sa voix, et sa façon de parler... Et apprendre une autre langue que la sienne, qu'il n'utiliserait avec personne, très peu pour lui. Il ne voyait pas l'utilité d'aller n'importe où. Il avait des ocurs, et pendant les vacances, il s'amusait avec ses amis. il était bien lui, au Japon, alors pourquoi aller ailleurs ?

- Tu sais Yuki ?... J'aime vraiment le Japon, que je sois à Osaka, à Tokyo ou dans une autre ville Jponaise, tout va bien ! Parce que... ça me rassure de savoir qu'Haru n'est pas vraiment loin... Tant que j'ai ma grande adoptive, et tout plein d'amis, je suis satisfait. Je ne vois pas pourquoi j'irai ailleurs. Le Japon me convient !

Il lui fit un sourire, puis un rire arriva en voyant les rougeurs de l'autre garçon. Il necomprenait pas vraiment pourquoi l'autre jeunepensionnaire avait cette réaction.

Il partit de nouveau dans un fou rire en enlevant sa lain de la tête du garçon à la chevelure argentée. Yuki était vraiment drôle. Il ressemblait à une maman voulant réconforter son fils. Sa mère était pareil que lui. Elle était aussi douce que le vent, toujours remplie de bonne intention. Il finit par se calmer, et regarda l'autre pensionnaire avec un sourire moqueur, et amical.

- Oui maman, d'accord maman. Si j'ai un problème dans leqeul je ne peux plus me sortir, je te le dirais. Promis.

Il se retint de partir dans un autre fou rire. Finalement, peut-être que Yuk n'était pas si ennuyeux que laisser parraître ce qu'il racontait. En venat ici, changerait-il sans caractère ennuyeux en un autre plus amusant. Tiens ! Le vantard venat encore de tourner la situation au ridicule. Ils parlaient d'un truc sérieux, et lui, il en faisait un truc enfantin.

Ikuto relâcha Yuki, pour le regarder droit dans les yeux. Encore des rougeurs, pour ne pas changer. Il ne le comprenait vraiment pas. Comme si rougir était naturel pour lui. Mais il fallait vaouer que c'était une belle couleur le cramoisie sur ses joues. Le vantard rougissait pour bien plus. Surtout face aux "compliments" de son gentil sempai et amant qu'il avait eu à son entrée au lycée.

- Bon, allons-y ! Puisque tu es un vantard, et uqe tu as confiance en toi comme personne, tu essayeras de penser comme moi, et de trouver des trucs amusant. Ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Lun 11 Jan - 0:14

Le Japon lui convenait…Mais on peut voyager avec des amis….Pour lui, c’était tellement bien de voyager, mais il le faisait depuis qu’il était petit et il est vrai qu’il adorait découvrir de nouveaux paysages. Mais tout le monde n’était pas comme lui. Ikuto se contentait de son foyer, s’en éloignant un peu de temps en temps. Mais Yuki avait besoin d’espace, dans son manoir il étouffait alors quand il avait l’occasion de sortir un peu, il en profitait.

-Mais ne peux tu pas faire de voyage avec ta sœur? N’y a-t-il pas un pays que tu aimerais voir?

Yuki fit une petite moue quand le garçon se mit à rire, retirant sa main de sur sa tête. Qu’avait-il fait de drôle? Il attendit que l’autre se calme ce qui ne tarda pas à arriver. Mais il se sentit soudainement vexé. Maman? Ses sourciles se fronçèrent.

-Ne m’appelle pas comme ça!

Yuki était suffisamment complexé comme cela. Son apparence plus féminine que masculine lui avait déjà valut des moqueries de la part de certains garçons qu’il avait rencontré dans des soirées mondaines et les filles jalousait sa taille fine et ses mains délicates. Il en avait parfois marre de cette apparence chétive, vulnérable. Il se rendit alors compte qu’il avait haussé la voix et que son ton était plutôt sec, énervé. Il rougit légèrement et détourna le regard. Comment expliquer son attitude? Il s’était laissé emporter. Il soupira et baissa les yeux. Ikuto n’avait sûrement pas pensé à mal en disant cela. Oui, c'était lui qui était en tort. Il n'aurais pas dû se laisser aller et réfléchir un peu avant de parler et crier après son camarade.

-I‘m sorry... Je ne voulait point m’emporter de la sorte…Je...C’est juste que…on m’a souvent fait remarquer que je ressemblais à une fille de façon peu gentil et le fait que tu m’appelles maman me rappelle que j’ai les même traits délicats que la mienne. J’ai subit de nombreuses railleries à cause de mon physique. Un futur dirigeant d’unes des plus grandes compagnies d’Europe et bientôt du monde, qui a un physique de fillette ça en fait rire plus d’un…

Sa voix était pleine d’amertume. Beaucoup de gens doutaient de lui, ils ne le pensaient pas capable de succéder à son père... Il soupira une nouvelle fois avant de lever les yeux sur Ikuto et de lui faire un sourire timide. Il se sentait pathétique. Il se plaignait, racontant toujours autant sa vie et s’emportait pour rien contre son camarade. Ce dernier ne l'avait appelé comme ça que parce qu'il s'était comporté comme une mère poule. Il n'avait pas voulut se moquer de son apparence...

Ikuto le relâcha enfin et le regarda dans les yeux. Yuki soutint son regard bien qu’il était gêné à cause des rougeurs peu discrètes présentes sur ses joues. Pourquoi n’arrivait-il pas à garder son impassibilité comme lorsque qu’il se retrouve au milieu de gens importants. Peut-être parce qu’il n’avait pas à porter de masque avec Ikuto. Il ouvrit alors grands les yeux suite à ce que venait de dire le garçon.

-Trouver des trucs amusants? Je…Non, je ne sais pas comment m’amuser…mais…peut-être pourrions-nous nous rendre quelque part? Un endroit où l’on peut s’amuser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Lun 18 Jan - 22:39

Ikuto fronça un peu les sourcils. Il n'aimait pas devoir parler de ses habitudes, de ce qu'il avait déjà fait avec Haru. Il ne voyageait jamais hors du Japon, point. Il faisait ce qu'il voulait de sa vie. Il avait le droit de ne pas aimer sortir de son pays natale. Il parlait couramment le japonais, alors il connaissait bien la langue, il écrivait un peu moins, mais il connaissait tout de même les écritures. De plus, il avait l'impression que Yuki lui faisait la morale, et il ne supportait pas cette stupide impression ! Il eut un léger frisson, et il reprit son air amusé. Il n'allait pas s'énerver pour peu. Un petit caprice devrait suffire non ?

- Yuki, le prends pas mal, mais je n'ai pas envie de partir du Japon, alors, s'il te plaît, mettons fin à cette conversation.

Voilà, il l'avait finalement dit. Dès qu'un truc le gênait, il avait deux choix. Un, détourner al conversation en sa faveur. Et deux, y mettre fin, sans plus de cérémonie. Il était clair, net et précis. Il n'allait pas se compliquer avec des explications longue et inutile. Il espérait quand même que Yuki ne le prenne pas mal.

Le vantard fut légèrement surpris devant la réaction de l'autre garçon. Venait-il de la blesser ? Très certainement. Mais pourquoi ? Une chose dans sa phrase venait de le vexer ? Laquelle ? Le fait qu'il se moque encore de lui, ou qu'il l'appelle maman ? ça devait être le fait qu'il l'appelle maman. Il ne comprenait pas pourquoi. Il attendit la réponse de l'autre garçon. Ah ! Il était juste complexé en gros. Hum... Il n'allait pas le laisser se vexer pour si peu ! Bon, il devait réagir ! Peut-être que s'il le faisait rire, il irait mieux. Oui, très certainement. Qui ne tente rien à rien après tout. Il prit un air de réfléchir, et dit, avec une voix faussement sérieuse.

- Si je peux te rassurer, tu ne ressembles pas du tout à une fille. Pourquoi ? Un, tu n'as de jolie forme en haut, connu sous le nom de poitrine. Deux, tu as un entre-jambe. Trois, les filles sont beaucoup plus frêle que toi. Et quatre, ma mère était nettement plus belle que toi, là où remonte mon dernier souvenir d'elle. Alors, ne te complexe pas avec si peu, s'il te plaît... Et si je t'ai appelé maman, c'est parce que ton attitude me faisait penser à ma défunte mère... et j'aime bien ça.

Ikuto lui fit un sourire, essayant de cacher une lueur de tristesse qui avait fait une apparition dans son regard. Il n'aimait pas vraiment sous-entendre que sa mère était morte. Mais au moins, il ne chercherait peut-être pas à dire un truc sur lui.

Le vantard remarqua les rougeurs de l'autre garçon. Que c'était mignon de voir ce genre de chose, pour peu en plus. Quoique des câlins sans raison, ce n'était pas commun, et très inhabituel. Le pensionnaire au cheveux mauve hocha la tête, pour approuver ce que dis Yuki. Ils allaient sortir ! Cool ! il devait refaire son stock de chocolat, il n'en avait presque plus.

- Ok, je te suis ! tu choisis tout, ok ? Sauf quand il y a du chocolat dans les environs.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Dim 24 Jan - 0:09

Aïe! Avait-il fâché son camarade? Ce dernier fronçait les sourcils…Il n’avait vraiment pas l’intention de lui faire la morale ou des reproches sur le fait qu’il ne voyage pas. Il l’avait sûrement pris comme cela. Mettre fin à cette conversation. Bien, il ne vouai pas qu’ils se disputent sur un sujet aussi stupide que celui-là. Quel était l’intérêt de se prendre la tête pour une broutille?

-Je suis navré. Je ne voulais pas te critiquer. Je me demandais juste s’il n’y avait tout de même pas un pays qui te faisait rêver. Mais si tu ne veux plus en parler, soit. Je ne parlerais plus de cela.

Il n’était pas vraiment du genre à insister, à chercher à imposer son avis, ses choix. Sauf peut-être lors de débats avec ces prétentieux de la haute qui le croient toujours incapable de tenir une conversation sérieuse qui touche à l’économie ou autres. Yuki aimait bien étaler son savoir et sa maîtrise de l’économie du Royaume-Uni et du monde, de la politique et autres. Tous ça pour rabattre le caquet de ces vieux bourges.

La surprise se lisait sur le visage d’Ikuto. Ça n’était pas étonnant, il s’était énervé sans raison apparente. Mais il dû comprendre un peu mieux sa réaction après son explication. Les joues de Yuki se colorèrent alors légèrement de rouge aux propos de son camarade. Rouge. Voilà une couleur qui ne le quittait pas beaucoup depuis peu. Il rougissait tout ça pourquoi? Parce qu’Ikuto venait de lui dire de façon plutôt directe pourquoi il n’était pas une fille. Il n’avait pas besoin de lui dire que ce qu’il avait entre les jambes faisait de lui un garçon et non une fille. Il n’était pas habitué à un franc parlé comme celui-ci. On ne verra jamais un homme ou une femme de la haute qui vous dira que vous êtes bel et bien un homme puisque vous avez un entre jambe et pas de poitrine. Ce n’était pas non plus quelqu’un de totalement prude, c’est juste que ça le gênait un peu qu’on fasse allusion à ces parties intimes de façon si naturel alors qu’il ne connaissait le jeune homme que depuis peu. Les derniers mots touchèrent le garçon. Bon, être comparé à une maman, ça n’était pas vraiment cool, mais Ikuto semblait apprécier son attitude c’était toujours cela. Mais le fait de rappeler à son camarade sa défunte mère le mettais tout de même un peu mal à l’aise.

-Les filles ne sont pas toutes plus frêles que moi, et puis, il se trouve que je suis un peu moins fluet depuis quelques temps, alors je te laisse imaginer comment je pouvais être avant..….Tu sais, un jour un homme m’a…tripoté les fesses, et avant que mon garde du corps ne le plaque au sol…il a dit , je cite: « Ton joli petit cul est aussi appétissant que celui d’une demoiselle. » Je me suis jamais sentit aussi mal, les gens dans la rue me regardais tous. Moi qui sait si bien me contrôler en société, je me suis mis à rougir, d’un beau rouge écrevisse.

Il ne savait pas vraiment pourquoi il racontait cette anecdote, surtout que comme vous pouvez le deviner, Yuki rougit à ses propres mots. En fait, il voulait chasser la tristesse du regard de son camarade. Parce que ce dernier avait beau sourire, il est difficile de dissimuler la tristesse quand elle a décidé de s’infiltrer dans votre regard. Mais Ikuto lui avait bien dit que s’il voulait vraiment se confier alors il le ferait, il ne rentrerait pas dans sa vie privée et il ne voulait surtout pas le faire parler de sa mère, ça devait être un sujet douloureux pour lui et ils ne se connaissaient sûrement pas assez pour parler de ce genre de chose. Il s’était donc contenté d’essayer de le distraire d’une façon ou d’une autre.

L’idée de sortir semblait plaire au garçon. Tant mieux. Il sourit à Ikuto.

-Mm. Mais où aller...Au centre commercial? Non...Peut-être au parc d'attraction, c'est bien comme cela que ça s'appelle non? On pourra passer acheter du chocolat après. Qu'est-ce que tu en dis?

Il rougit un peu, encore une fois, honteux de ne pas être sûr du nom de cet endroit. Ca n'était pas sa faute, il n'y avait jamais mis les pieds. Maintenant, il avait plus qu'à attendre la réponse de son camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Ven 12 Fév - 23:13

Ikuto fut soulagé quand Yuki dit qu'il n'allait plus parler de voyage. Il n'aimait pas vraiment parler de ce qu'il avait fait enfant, avec Haru. Il ne voyageait pas trop. Il n'avait pas peur de prendre le bateau, au ontraire, il aimait l'eau. Il n'avait pas le mal de l'air non plus, mais voilà. Quelque chose faisait qu'il préférait rester chez lui, qu'à dans les pays étrangers au sien. Il aimait parler à tous bous de champs, et les gens, ne comprenant pas le Japonais, allaient bien se marrer ! Et il aurrait trop honte, et voudrait repartir directement pour le Japon. Un aller-retour bête et inutile, qui allait lui coûter tout son argent de poche. Autant le garder pour lui, pour qu'il s'achète des trucs utiles, comme du chocolats au lait.

Le vantard retint un rire devant l'explication de Yuki. Et bah dis donc ! Son partenaire de chambre semblait être très divertissant ! Il devait absolument lui montrer qu'il était bel et bien un homme ! Peut-être pas du tout viril, mais un homme quand même. Mais se faire tripoter les fesses, pour entendre qu'on a une postérieur aussi volumineux que celui d'une demoiselle, ça laissait à douter de son physique. Mas bon, qu'importe ! Il faut avouer que lui aussi, étant petit, il avait pas vraiment l'aspect d'un garçon. Il était frêle. Mais, se battre avec sa démon de soeur forçait les muscles, et le caractère, ainsi qu'un coté arrogant et suicidaire. Bah oui, mine de rien, Haru était très forte pour une fille. En même temps, elle suivait des cours d'art martieux. Mais ce n'était pas le temps de s'arrêter sur ce genre de sujet ! Soudain, il trouva une idée. Il regarda Yuki avec un air innocent et demanda avec naïveté.

- Tu veux que je t'appelles papa ? je me souviens pas spécialement de mon père biologique, mais je pense que ça devrait faire l'affaire.

Ikuto eut un énorme sourire quand Yuki lui dit qu'ils allaient aller au parc d'attraction, et qu'il pourrait prendre du chocolat au lait ! Trop la chance ! ça faisait un moment qu'il n'y était pas allé ! Il hôcha la tête pour confirmer les phrase de son camarade de chambre.

- Oui, c'est ça le nom. Allons-y !

Il sauta de son lit, enfila une veste noir qui trainait sur son lit, et il se dirigea vers la porte, prêt à partir.


Dernière édition par Ikuto Yukino le Lun 22 Fév - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Richardson
Elève de seconde année
avatar

Messages : 54
Uke or Seme ? : Ce n'est pas dur à deviner...

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 17 ans.
Petit ami: ...
Autre : :

MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   Jeu 18 Fév - 17:56

En voyant qu’Ikuto retenait un rire suite à sa petite histoire, il fut bien content de son effet. Sa première intention était de faire disparaître la tristesse de son camarade et il avait apparemment plus ou moins réussit. Mais qu’est-ce que pouvait bien signifier ce petit air innocent? Il ouvrit de grands yeux étonnés quand le garçon prit de nouveau la parole. Papa? Il se moquait de lui?

-Papa? Non. Ni papa, ni maman. Et puis de toute façon, je n’ai pas l’âge pour être père. Je n‘arrive même pas à m’imaginer dans le ce rôle. Mais père n’est point de cet avis, il faudra bien que je conçoive un héritier… Je te prie de patienter deux secondes.

Yuki se leva et s’approcha de son armoire. Il tira l’un des tiroirs vers lui et sortit une petite enveloppe. Il s’approcha d’Ikuto et s’installa à ses côtés sur le lit. Il sortit la photo de l’enveloppe, laissant la lettre à l’intérieur. Il tendit la photo à son camarade. Dessus, une jeune fille. De longues boucles brunes, des yeux noisettes et un visage des plus sérieux, mais joli. Pour tout dire, une vraie fille à papa. Elle n’était pas méchante, même plutôt gentille, elle était cependant un peu trop prétentieuse et hautaine à son goût.De toute façon, aucune fille n'était à son goût.

-Ma possible future fiancée. Vanessa. Une jeune fille anglaise par sa mère, mais française du côté de son père. Mon père veut que je choisisse ma future femme parmi les jeunes filles qu’il me propose. Il accélère les choses à cause de…

Il n'en dis pas plus, rougissantregarda la photo un instant. Il ne se voyait vraiment pas avec une fille. Il soupira. Il n’avait pas envie de se choisir une future épouse. D’une, il se trouvait trop jeune, de deux, il n’était pas attiré par les filles. Mais il n’avait pas son mot à dire. Enfin…Si. Il avait le droit de choisir parmi toutes les demoiselles qui lui seront proposé.

Son annonce sembla faire plaisir à Ikuto. Il lui confirma que c’était bien le bon nom. Et approuva cette idée. Il le regarda se préparer et se décida à faire de même. Yuki se dirigea donc vers son armoire, il fixa du regard son veston et sa cravate pendant un court instant. Non, ce genre de tenue n’était sûrement pas ce qu’il fallait mettre pour aller dans un lieu comme un parc d’attraction. Il ouvrit finalement la porte de l’armoire et farfouilla un instant dedans, trouvant enfin ce qu’il cherchait. Un pull bleu nuit. Il l’enfila. Il était un peu trop grand pour lui. Il nageait un peu dedans, il lui arrivait sous les fesses et les manches étaient trop longues pour lui. Il les retroussa un peu et se tourna vers son camarade avec un grand sourire sur les lèvres. Il semblait encore plus fragile et plus petit comme ça, mais aussi tout mignon. Et puis, il aimait bien ce pull, il l'avait piqué à son précepteur et il se sentait bien dedans. Son apparence lui importait peu à cet instant. il voulait s'amuser et enfin découvrir ce qu'était un parc d'attraction.

-Je suis prêt. On peut y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que faire...[Ikuto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que faire...[Ikuto]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: Deuxième étage du Pensionnat :: Dortoir des élèves-
Sauter vers: