AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wilwarin Estel, un homme au physique différent

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Wilwarin Estel, un homme au physique différent   Jeu 29 Oct - 22:17

I. Carte d'identité du Personnage


Nom : Estel
Prénom : Wilwarin
Âge : 26 ans
Nationalité : Français et Américain
Sexe : Masculin, bien entendu
Sexualité : Homosexuelle
Taille : Un mètre quatre-vingt
Poids : Environ soixante-dix kilogrammes
Emploi : La journée, il travaille dans le zoo et le soir il est chanteur et musicien


II. Portrait du Personnage


Description Physique :

Son visage :

Wilwarin est un très beau jeune homme. On pourrait croire qu’il est albinos à cause de ses cheveux blancs et d’un de ses yeux rouge mais en fait, pas du tout. Oui, vous avez bien lu, un de ses yeux, il à les yeux vairon, un rouge et un vert. C’est captivant. Ses cheveux blanc comme la neige sont rebelles et il n’arrive jamais à les coiffer, ce qui donne une coiffure en bataille qui pourtant, lui va à ravir. Ses sourcils sont fin et blanc eux aussi, comme pour montrer que ce n’est pas une couleur. Son nez est bien centré sur son visage, il ne l’aime pas trop malgré tout car il pense qu’il est un peu trop long, bon, c’est peut être vrai, mais rien qu’un petit peu. Sa bouche s’étire souvent en un sourire qui cache peut-être des blessures plus profondes. Lorsqu’il rit, on voit de belle dents bien blanche et bien alignée.

Son corps :

Wilwarin à un corps élancé et souple. Sa démarche est légèrement féline et ne le cache nullement. Ses doigts sont fins et long. Il est assez habile de ses doigts. C’est un très bon pianiste et guitariste mais, il n’a jamais réussis à accorder deux notes comme il le faut à un violon. Bizarre n’est ce pas ? Il a fait des arts-martiaux depuis sa tendre enfance car sa famille connaissait un Maître qui tenait un dojo à Chinatown.

Son style vestimentaire :

Il en faut peu à Wilwarin. Il s’habille comme il le veut depuis qu’il est sur cette île. C’est un homme qui à connu aussi bien la richesse que la misère. Il ne met que des pantalon. Des vieux pantalons lorsqu’il travaille au Zoo ainsi que des vieux t-short, sans être trop vieux et débrailler non plus, il ne faut rien exagéré. Lorsqu’il travaille la nuit, il porte de bon pantalon, plutôt classe et met soit des nœuds papillon soit des cravates sur une chemise blanche dont il laisse deux boutons ouvert.

Description Psychologique :

Wilwarin est quelqu’un d’assez complexe. De prime abord, on pourrait le croire simple et souriant tout le temps mais si vous prenez le temps de regarder à deux fois cet homme, vous saurez qu’il y a quelque chose sous ce sourire, un passé qu’il aimerait bien oublié. Car oui, Wilwarin souffre. Son cœur est blessé, brisé. Il est très secret et ne se confiera qu’à des personnes qu’il juge digne de confiance. Wilwarin se sent plus proche de la nature que des humains même s’il ne rechigne pas de parler avec d’autres personnes, au contraire, cela l’aide un peu à se redresser même si cela n’en a pas l’air. Chanter et faire de la musique est une passion mais également un moyen d’oublier, même pour un petit moment ce qu’il veut fuir. Il est assez solitaire
Quand ce jeune aime, c’est à fond. Il est très fidèle aussi bien en amitié qu’en amour et ne supporte pas les traître.
C’est quelqu’un de très calme mais qui peut facilement piquer des crises de colère s’il voit quelqu’un agresser une autre personne.
Il n’a peur d’aucun animal et peut entré dans la cage des fauves sans soucis, c’est d’ailleurs le seul qui le peut. C’est un excellent nageur.
J’allais oublier, ce jeune homme est très sensible …

Ce qu'aime et déteste votre personnages :

Ce qu’il aime :

Wilwarin est assez gourmand, il adore tout ce qui est friandise et gâteau, si vous voulez lui faire plaisir, achetez lui en, il sera aux anges. Il aime les animaux, plus que les humains probablement. Il aime chanter et faire de la musique. Il aime le silence, il se cale dans un coin et peut rester ainsi pendant plusieurs heures en regardant le ciel, en lisant un bouquin, en faisant de la musique … Il adore lire surtout de fantastique et de science fiction. Il aime aussi les langues, il parle couramment l’anglais américain, le français et le japonais. Il aime ses yeux, il trouve cela original et plutôt beau. Il aime le sport (tous sport si vous voyez ce que je veux dire lol).

Ce qu’il déteste :

Parler de lui, cela lui rappelle de mauvais souvenir et comme il déteste pleurer, il évite toujours le sujet. Il n’aime pas la cicatrice qu’il y a sous son œil mais ne là cache pas parce qu’il sait très bien que là cacher ne servira pas à la faire disparaître. Il n’aime pas les menteurs, les manipulateurs, les traîtres, les personnes trop violente. Il n’aime pas que l’on fasse du mal à quelqu’un ou à un animal. Il n’aime pas être malade, cela l’empêche de chanter. Il déteste les framboises, les moules également. Il déteste les histoires de fantômes car il pense qu’ils existe, vous le verrez tremblant de tout ses membres, ne pouvant même pas se lever pour courir dehors.

Autre Particularités : Une cicatrice en dessous de l’œil gauche, celui qui est rouge. Sinon, il n’a pas d’autres particularités.

IV. Derrière le clavier


Comment avez-vous connu le forum ? Partenariat

Quel sera votre présence sur 10 ? Je sais pas vraiment

Si vous avez des remarques ou des réflexions à faire sur le forum : Je trouve que le forum est très beau

Le codé présent dans le règlement : [Code bon by Josh]

Autre : quelqu'un pourrait mettre mon avatar à la bonne taille s'il vous plaît, je suis nulle pour ce genre de truc !


Dernière édition par Wilwarin Estel le Jeu 29 Oct - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wilwarin Estel, un homme au physique différent   Jeu 29 Oct - 22:18

III. Histoire de votre Personnage


Votre histoire en 15 lignes minimum :

Un bébé différent


Wilwarin est le dernier né des quatre enfants du couple Estel. Il y avait deux filles et un garçon juste avant qu’il ne naisse.
Il est né en plein moi de juillet, un vingt-trois pour être précise. Ce jour là, il faisait très chaud et la mère souffrait horriblement. L’enfant ne voulait pas voir le jour alors qu’elle avait déjà perdu les os depuis un petit moment. Mais, après plusieurs heures de souffrance intensive, il vient au monde. Les sages-femmes s’entre-regardèrent alors que le bébé hurlait et pleurait. Le père, à côté de sa femme leur demanda ce qu’il leur arrivaient et les sages-femmes montrèrent leur fils aux parents. Deux grand yeux captivant aux couleurs différentes, quelques cheveux blanc comme neige. Les parents en furent totalement stupéfait. Leur fils n’était pas albinos mais cela y ressemblait presque. Que s’est-il passé dans les gêne de cet enfant ?
Quelques jours après l’accouchement, ils rentrèrent avec cet enfant, ne sachant pas s’il allait survivre. Les trois autres enfants l’ignorèrent pour sa différence. Oui, Wilwarin était peut-être le dernier de la fratrie mais n’était nullement le chouchou, bien au contraire.

Premières années


Wilwarin n’était pas très aimé de sa famille qui semblait le tenir à l’écart de tout. Mais, lui, ne s’en rendait pas vraiment compte. Il était trop petit, mais au fond de lui, il sentait comme un malaise l’entourant lorsqu’il entrait dans la même pièce que ses parents ou ses frère et sœurs.
Un jour, un ami de la famille remarque que le petit était assez habile et souple pour son âge. Il décida de le prendre sous son aile et de lui apprendre ce qu’il savait en matière d’arts-martiaux car, oui, il était un Maître. Avec une certaine réticence, les parents acceptèrent. Dés ce jour là, Wilwarin apprit à se défendre et une troisième langue : le japonais. Il adorait son Maître et aimait apprendre avec lui, il était très patient et très gentil. Il avait quatre ans.
A cinq ans, afin que tout le monde soit dans l’illusion que l’enfant soit aimé comme les autres, ses parents lui firent prendre des cours de piano et de violon mais ils durent vite se rendre à l’évidence que pour le violon, c’était fichu, il n’arrivait pas à aligner deux notes correcte mais pour le piano, c’était autre chose, une sorte de petit virtuose. Même s’il avait encore du mal bien entendu, il avait encore beaucoup à apprendre.

Les années passèrent


Les années passèrent et plus elles passaient plus Wilwarin se rendait compte qu’il y avait une large différence entre l’amour que lui portait ses parents par rapport à leur autres enfants. Il décida donc d’être meilleur que ses frère et sœurs afin de montrer qu’il était digne de leur amour. Oui, mais voilà, ce n’était pas à cause de son intelligence qu’ils le tenaient à l’écart, c’était à cause de sa différence physique. Ca, il le comprit à l’âge de dix ans mais il continuait toujours ses effort afin d’être le meilleur et il y arrivait sans peine.
Lorsqu’il ne se sentait pas bien il savait où trouver refuge, chez son Maître où il pleurait sans honte car il savait qu’il ne le jugerait pas. Au contraire, il l’aidait énormément. Son Maître l’aimait beaucoup et se demandait pourquoi tant de cruauté devant un garçon tellement adorable. En plus, le jeune homme était excellent dans l’apprentissage de la langue japonaise et dans les arts-martiaux.
Wilwarin, à l’école se faisait souvent charrier à cause de la couleur de ses yeux et de ses cheveux mais il n’en avait cure car il aimait son physique et certains étaient d’accord avec cela. Comme un jeune homme au teint un peu sombre nommé Moana, un hawaïen pure souche, Cheyenne une jolie jeune fille amérindienne, Tsubasa un japonais. Tous les trois défendaient Wilwarin et formaient un équipe hors-pair (forment toujours car ils sont toujours en contact, ils ne l’ont pas abandonnés). Ils étaient inséparable et c’est Moana qui apprit à Wilwarin à faire de la guitare, il se passionna pour cela. Le chant aussi était sa passion, tout comme Cheyenne. Quand à Tsubasa, ils avaient tous deux la passion du japonais et faisait tous deux des arts-martiaux.

Pourquoi mon cœur bat-il si fort ?


Cheyenne laissait indifférente Wilwarin. Je veux dire par là qu’il ne l’aimait qu’en ami. D’ailleurs c’était ainsi pour toute les filles.
Alors qu’ils entraient au lycée, un jeune garçon rejoint leur groupe. C’était un très bel homme, un américain pure souche. Wilwarin sentait son cœur bondir dans sa poitrine chaque fois qu’il le voyait, il sentait des frissons lorsqu’ils se seraient la main. Il se demandait souvent :
Pourquoi mon cœur bat-il si fort ?
C’était la première fois pour lui. C’était son premier amour. Il n’en prit vraiment conscience que quelques mois après. Comment allait-il faire ? Sa famille ne l’aimait déjà pas beaucoup mais si en plus ils apprenaient qu’il était homosexuel, ils allaient l’abandonner !
Il ne pouvait rien dire, il se contentait donc de regarder celui que son cœur faisait battre de loin. Il se contentait d’être son ami. Pour lui, c’était déjà beaucoup. Cela lui suffisait déjà beaucoup.

« Upendi, où la passion est un fruit »


A 17 ans, alors que leur ami étaient tous partit en vacance, Wilwarin et ce jeune homme répondant au prénom de Matthew, restèrent tout deux dans leur ville natal. Alors qu’ils se promenaient en riant, Matthew trébucha sur une racine et grâce aux réflexes de Wilwarin, il ne tomba pas à terre, mais dans ses bras. Tous deux rougirent, gênés. Ils toussotèrent avant de reprendre leur marche, silencieux cette fois-ci. Puis, Matthew prit la main de Wilwarin et l’entraîna loin de la ville, dans la forêt où il lui montra son coin à lui. Matthew regarda dans les yeux Wilwarin et lui dit :
Je ne sais pas ce que tu pensera de moi après ce que je vais te dire mais sache que je veux que nous restions ami quoi qu’il se passe … voilà, je … je voulais te dire que … je … Wilwarin, je t’aime …
Il resta bouche-bée pendant quelques instants. Matthew était totalement rouge et baissa la tête, c’est à se moment là que Wilwarin le prit dans ses bras, lui faisant ainsi entendre les battement de son cœur. Il lui releva la tête et lui murmura :
Je t’aime aussi Matthew …
Ils s’embrassèrent alors avec passion. Chacun n’arrivait pas à croire à son bonheur. L’autre l’aimait. Lorsqu’ils rompirent ce baiser si divin, Wilwarin le serra contre lui. Ils restèrent ainsi un long moment dans la forêt en ce parlant à voix basse, s’embrassant à perdre haleine, se murmurant des mots doux.
Ils cachèrent leur passion à tout le monde, même à leur ami bien qu’ils se doutaient de quelque chose, ils voyaient bien que quelque chose avait changer mais n’osait trop rien dire.
Cheyenne, Moana et Tsubasa l’apprirent pourtant bien vite car ils les suivirent et les virent s’embrasser. Ils se approchèrent de leur amis et les félicitèrent, tous les deux étaient rouge tomate.

Douleur. Physique et moral. Tu n’es plus notre fils !


Malheureusement, il ne su pas comment, ses parents apprirent son homosexualité et le fichèrent à la porte. Il avait 20 ans. Il n’avait pas un sou. Il décida d’aller voir son amoureux qui lui ouvrit la porte et le prit dans ses bras, le voyant totalement démunis. N’ayant qu’un misérable ballot et la guitare qu’il avait réussit à avoir pour ses dix-huit ans à force de bonne note. Matthew vivait seul depuis quelques jours, ses parents s’étaient séparés et il vivait de petit boulot. Wilwarin raconta toute l’histoire à son homme qui l’embrassa passionnément. Wilwarin lui dit avec un ton chaud :
J’ai besoins de toi. J’ai envie de toi. Embrasse-moi Matthew, mon amour …
Cela faisait quelques temps que tous deux ressentaient le désir d’aller plus loin dans leur relation, mais sans y parvenir. Ce jour-là, leur désir fût accompli. Ils firent l’amour durant de longue heures, tout en douceur.
Le lendemain, Wilwarin retourna chez ses parents. Son père le frappa et ses mots lui firent mal :
Tu n’es plus notre fils ! Tu es la honte de notre famille ! Tu n’aurais jamais dû naître ! Part et ne reviens jamais ! Jamais !
Il prit quelque chose de très tranchant et lui fît sa cicatrice. Wilwarin hurla de douleur et s’enfuit, du sang coulant abondamment de sa blessure. Oh, bien sur, il n’était pas que blesser physiquement.
Il s’évanouit, ce fut une vieille dame qui le secourut en appelant une ambulance. Matthew apprit la nouvelle et accourut à l’hôpital, son homme était étendu devant lui, inanimé, son œil gauche bandé. La haine l’envahit. Il hurla dans l’hôpital, ses amis qui arrivèrent à se moment là l’entendirent et accoururent vers lui. Ils comprirent son sentiment. Comme ils purent, ils le calmèrent lui disant que d’après les médecin Wilwarin ne perdrait pas l’usage de son œil.
Le lendemain, Wilwarin s’éveilla et aperçut immédiatement son amoureux à ses côtés, il lui sourit avec tendresse alors que Matthew sanglotait. Il s’en voulait mais n’y était pour rien.
Quelques jours plus tard, il sortit de l’hôpital et trouva du travail dans un bar où il chantait et jouait de la guitare.

Adieu, mon amour


A 22 ans, Matthew mourut, renversé par une voiture. Wilwarin qui était si heureux avec lui en fût détruit. Il faillit en mourir. Il se coupa les veines mais ses amis le réanimèrent.
A l’enterrement, Wilwarin chanta une dernière fois pour lui avec une chanson qu’il avait écrite avant de parler, de lui rendre un poignant hommage avec, à la fin :
Adieu mon amour. Je t’aime. Je ne t’oublierais jamais, quoi qu’il arrive. Un jour, nous nous reverrons.
Il embrassa le cercueil et la pluie commença à battre.
Il resta longtemps devant sa tombe, totalement trempé. Il ne sentait pas la pluie s’abattre sur lui. Il ne voyait rien. Ce fût Moana qui l’emmena chez lui pour lui donner une douche chaude et lui donner de quoi manger et boire.
Ce ne fût qu’un an plus tard qu’il réagit vraiment au monde l’entourant.

Il faut que je m’en aille. Les Hommes ne sont pas tolérant.


A 25 ans, il entendit parler d’un île où seul les garçons étaient acceptés. Il décida donc de s’en aller. Tous l’avaient abandonné sauf ses plus anciens ami ainsi que son Maître. Il prit tout ce qu’il avait, c’était à dire pas grand chose. Quelques vêtements, des albums photo avec ses amis, son amoureux et son Maître, et le peu de sou qu’il avait. Il fît venir ses amis et leur dit :
Il faut que je m’en aille. Je n’ai pas ma place ici. Les Hommes ne sont pas tolérants avec les gens différents d’eux. Je vous remercie de tout ce que vous avez fait pour moi. Nous resterons toujours amis, je reviendrais vous voir de temps en temps.
Ils voyaient bien que leur ami était déterminé et le laissèrent faire à contre-cœur. Wilwarin, les prit tous dans ses bras avant d’aller se recueillir sur la tombe de Matthew pour partir dans le froid de Décembre.

Un nouvelle vie qui commence. Enfin, il sera accepté pour ce qu’il est.


Cela fait un an qu’il vit ici et en ait très heureux. Il a trouvé deux jobs qu’il aime énormément. Heureusement qu’il n’a pas besoins de beaucoup de sommeil. Il se sent enfin à sa place. Il a souvent des contact avec ses amis resté là-bas, en Amérique.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Wilwarin Estel, un homme au physique différent   Dim 1 Nov - 12:20

Hello, bienvenue sur le forum ^^ Alors tout est en ordre sauf une chose: la taille de ton avatar qu'il faudrait augmenter un peu. Une fois fait je te valide tout de suite ^^

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wilwarin Estel, un homme au physique différent   Dim 1 Nov - 12:38

Le problème, c'est que je suis incapable de faire cela, c'est pour cela que dans la première partie de ma fiche, dans autre, j'ai demandé si quelqu'un aurait la gentillesse de me là faire !

Merci sinon ^^
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Elias
Elève de troisième année
avatar

Messages : 558
Emploi/loisirs : Etudiant
Uke or Seme ? : Hein ? De Quoi ?

Feuille de personnage
Âge du Personnage: 18 ans
Petit ami:
Autre : :

MessageSujet: Re: Wilwarin Estel, un homme au physique différent   Jeu 19 Nov - 21:24

Il reste encore le problème de l'avatar (je suis embêtante et j'ai pas le temps de te le faire), ça serait gentil que quelqu'un puisse l'aider qui s'y connaisse sinon je te fais ça la semaine prochaine ^^ tu peux commencer à jouer sur le forum je te valide

_________________
Ne nous soumets pas à la tentation...

Mais délivre nous du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-hotaru.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wilwarin Estel, un homme au physique différent   Jeu 19 Nov - 23:00

Merci beaucoup !

(désolée je ne suis pas douée en informatique ^^''')
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wilwarin Estel, un homme au physique différent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilwarin Estel, un homme au physique différent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire commune, un destin différent, un avenir commun
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» Un coucher de soleil ... Différent ?
» Les différents types de métal
» Les différents types de zombies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hotaru :: Présentation des personnages :: Votre Personnage :: Fiches des villageois :: Fiches validées-
Sauter vers: